La Mort d'Amour des Soldats de la Grande Guerre

Que fut la Grande Guerre de 1914-1918 dépouillée de tous les faux-semblants dont elle est revêtue depuis maintenant près de cent ans, à l’école et dans les livres ? Un carnage sciemment poursuivi …
natale07
Les vrais hommes prient le rosaire
Deo gratias pour les hommes qui ont la foi
Catholique et Français likes this.
natale07 likes this.
Plus je suis frappé du sens Mystique de la guerre ,mais elle l'est de l'Allemagne protestante à la France catholique ,tout comme la deuxième le fut et encore aujourd'hui .en vous lisant je ne pus m'empêcher d'avoir une douce pensée à mon grand père maternel ,Merci monsieur .
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
"...Je sais telles et telles morts capables de racheter un peuple et je ne puis croire à la fin d’un pays où l’on meurt ainsi..."
AveMaria44
La belle foi de nos pères sacrifiés. Ils avaient encore le secours d'aumôniers catholiques, pour nous se sera plus dur.....Prions
Catholique et Français likes this.
VVV.JNSR likes this.
apvs
Quel émouvant témoignage... Quelle foi que celle de ces gens... Qu'ils reposent en paix et intercèdent pour nous et pour la France... C'est bien le Christ qui mourait, son Sang que l'on répandait... Merci infiniment, cher Catholique et Français.
Ne nous laissez pas sucomber and one more user like this.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
Catholique et Français likes this.
apvs likes this.
Roy-XXIII
C’était un 21 février…1916 : presque un an après les terribles combats des Eparges et de Woëvre, début, avec l’attaque allemande,, de la bataille de Verdun.
L’idée maîtresse du général Falkenhayn est d’attirer l’armée française dans une sorte de gigantesque abattoir, afin de la « saigner à blanc ».
A 7h15, un millier de bouches à feu commencent leur tir. Alors que la disproportion des forces …More
C’était un 21 février…1916 : presque un an après les terribles combats des Eparges et de Woëvre, début, avec l’attaque allemande,, de la bataille de Verdun.
L’idée maîtresse du général Falkenhayn est d’attirer l’armée française dans une sorte de gigantesque abattoir, afin de la « saigner à blanc ».
A 7h15, un millier de bouches à feu commencent leur tir. Alors que la disproportion des forces est énorme, d’autant que la préparation d’artillerie a mis hors de combat la moitié des défenseurs, les Allemands rencontrent une résistance aussi héroïque qu’inattendue.
Oui, cher perceval2507, j'ai un enfant qui a actuellement presque 18 ans et l'idée qu'il aurait, à quelques mois près, pu être ce pauvre petit aveugle agonisant dans les champs de Picardie me déchire le coeur à un point que j'ai du mal à exprimer.
perceval2507
Merci cher Catholique et Français... Il suffit de constater la longueur des listes de noms sur nos monuments aux morts, dans nos moindres villages Français, pour réaliser l'ampleur du carnage orchestré en 14/18, par ces mauvais chefs... Ou comment s'en prendre "efficacement" aux "petits Christs"... A la France pieuse et de tradition Catholique, au nom d'une république franc maçonne ?! More
Merci cher Catholique et Français... Il suffit de constater la longueur des listes de noms sur nos monuments aux morts, dans nos moindres villages Français, pour réaliser l'ampleur du carnage orchestré en 14/18, par ces mauvais chefs... Ou comment s'en prendre "efficacement" aux "petits Christs"... A la France pieuse et de tradition Catholique, au nom d'une république franc maçonne ?!
Ne nous laissez pas sucomber and one more user like this.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
apvs likes this.
Roy-XXIII likes this.
VVV.JNSR
Merci merci merci !! Cher ami, ce document est poignant de vérité
apvs likes this.
..."Moi, m’avait-il dit cent fois pour me taquiner, je suis musulman. Inutile d’essayer !" Mais il aimait beaucoup ses aumôniers qui le lui rendaient de tout cœur. “ Restez ici, dis-je à mon compagnon, priez les anges ” !...