fr.sourire
462734

Pour la fin du Ramadan, le pape envoie un message de respect aux musulmans

Commentaire censuré par l’Abbé Pagès ou par sa collaboratrice « Muriel Isabel » qui détient peut-être les « clés » de son forum, alias Islametverite : "Réflexions argumentées sur votre Lettre ouverte…
fr.sourire
Dernière précision pour vous Monsieur l'Abbé. Lorsque j'avance que sur le fond je maintiens par honnêteté intellectuelle mes remarques et positions, il faut comprendre sur l'essentiel d'entre elles, mais sans prétendre pour autant détenir l'entière vérité sur ces questions.
fr.sourire
Monsieur l'abbé Pagès,
Compte tenu que mes articles et commentaires sur vos positions étaient publics, il est temps pour moi d’exprimer publiquement et clairement mon mea culpa sur certains points vous concernant. J’ai pris le temps de relire aujourd’hui mes quelques articles vous concernant pour faire un bilan et un examen de conscience avant mon départ définitif de GTV et je dois reconnaître …More
Monsieur l'abbé Pagès,
Compte tenu que mes articles et commentaires sur vos positions étaient publics, il est temps pour moi d’exprimer publiquement et clairement mon mea culpa sur certains points vous concernant. J’ai pris le temps de relire aujourd’hui mes quelques articles vous concernant pour faire un bilan et un examen de conscience avant mon départ définitif de GTV et je dois reconnaître que je me suis laissé aller parfois à des remarques et jugements ad hominem inappropriés et inacceptables envers vous dans le développement de mon argumentation et de mes critiques quant à certaines de vos positions et propos. Je vous en demande sincèrement pardon.

Ni vos mots à mes yeux très indélicats envers certains intervenants sur les forums, ni le contexte de vive animosité et de débordements inacceptables de vos proches soutiens à l'encontre de moi et d’autres sur GTV, ni la tristesse que m’inspiraient certaines de vos positions au regard du magistère dit authentique de l’Eglise (voir mes articles), ne justifiaient pareilles fautes, a fortiori envers le prêtre que vous êtes, de la part du laïc que je suis. Sur le fond, non par orgueil et par entêtement, mais en toute honnêteté intellectuelle, je maintiens en revanche mes remarques et positions. J’ai donc corrigé certaines parties de mes articles vous concernant et j’en ai supprimé un qui n'était pas techniquement corrigible.

Je reconnais aussi que j’aurais dû davantage communiquer avec vous par messagerie privée, par principe évangélique de prudence et de charité, afin de lever de possibles malentendus et avant de publier mes articles. Encore une fois, le climat relationnel entre vos fervents partisans et moi-même et d’autres s’était tellement dégradé que j’ai commis la faute de ne pas vouloir le surmonter en m’adressant directement et avec confiance à vous par messagerie privée.

Par ailleurs, concernant vos deux lettres ouvertes au Pape quant à l’islam, bien que ne partageant pas sur le fond toutes vos objections et remarques (lire mes coms plus bas sur votre 1ère lettre), et tout en allant dans votre sens quant aux derniers propos, à mon sens incongrus, du Pape sur l’islam dans sa récente Exhortation apostolique (lire à ce propos mon commentaire infra), je pense que vous êtes fondé en foi et en droit de l’Eglise en tant que prêtre, et par ailleurs aussi en raison en tant qu’homme, à exprimer vos objections honnêtes de conscience, que j’estime salutaires et que je partage en partie, surtout après la publication d’Evangelii gaudium.

Je continuerai à vous porter dans mes modestes prières. Que Dieu vous garde et vous bénisse par l’Immaculée.
2 more comments from fr.sourire
fr.sourire
Monsieur l'abbé Pagès,
Compte tenu que mes articles et commentaires sur vos positions étaient publics, il est temps pour moi d’exprimer publiquement et clairement mon mea culpa sur certains points vous concernant. J’ai pris le temps de relire aujourd’hui mes quelques articles vous concernant pour faire un bilan et un examen de conscience avant mon départ définitif de GTV et je dois reconnaître …More
Monsieur l'abbé Pagès,
Compte tenu que mes articles et commentaires sur vos positions étaient publics, il est temps pour moi d’exprimer publiquement et clairement mon mea culpa sur certains points vous concernant. J’ai pris le temps de relire aujourd’hui mes quelques articles vous concernant pour faire un bilan et un examen de conscience avant mon départ définitif de GTV et je dois reconnaître que je me suis laissé aller parfois à des remarques et jugements ad hominem inappropriés et inacceptables envers vous dans le développement de mon argumentation et de mes critiques quant à certaines de vos positions et propos. Je vous en demande sincèrement pardon.

Ni le contexte de vive animosité et de débordements inacceptables de vos proches soutiens à l'encontre de moi et d’autres sur GTV, ni la tristesse que m’inspiraient certaines de vos positions au regard du magistère dit authentique de l’Eglise, ne justifiaient pareilles fautes, a fortiori envers le prêtre que vous êtes, de la part du laïc que je suis. Sur le fond, non par orgueil et par entêtement, mais en toute honnêteté intellectuelle, je maintiens en revanche mes remarques et positions. J’ai donc corrigé certaines parties de mes articles vous concernant et j’en ai supprimé un qui n'était pas techniquement corrigible.

Je reconnais aussi que j’aurais dû davantage communiquer avec vous par messagerie privée, par principe évangélique de prudence et de charité, afin de lever de possibles malentendus et avant de publier mes articles. Encore une fois, le climat relationnel entre vos fervents partisans et moi-même et d’autres s’était tellement dégradé que j’ai commis la faute de ne pas vouloir le surmonter en m’adressant directement et avec confiance à vous par messagerie privée.

Par ailleurs, concernant vos deux lettres ouvertes au Pape quant à l’islam, bien que ne partageant pas sur le fond toutes vos objections et remarques (lire mes coms plus bas sur votre 1ère lettre), et tout en allant dans votre sens quant aux derniers propos, à mon sens incongrus, du Pape sur l’islam dans sa récente Exhortation apostolique (lire à ce propos mon commentaire infra), je pense que vous êtes fondé en foi et en droit de l’Eglise en tant que prêtre, et par ailleurs aussi en raison en tant qu’homme, à exprimer vos objections honnêtes de conscience, que j’estime salutaires et que je partage en partie, surtout après la publication d’Evangelii gaudium.

Je continuerai à vous porter dans mes modestes prières. Que Dieu vous garde et vous bénisse par l’Immaculée.
fr.sourire
Etant donné la tournure des derniers évènements je tiens, tout compte fait, à écrire ces dernières remarques à mes yeux très importantes. J’informe mes amis et intervenants d’hier sur mon forum « la Croix glorieuse » que j’ai pris la décision de le supprimer de moi-même ce matin pour ne pas alimenter les discordes. Merci chaleureusement pour votre affection et votre soutien. Chère Maryam, j’ai …More
Etant donné la tournure des derniers évènements je tiens, tout compte fait, à écrire ces dernières remarques à mes yeux très importantes. J’informe mes amis et intervenants d’hier sur mon forum « la Croix glorieuse » que j’ai pris la décision de le supprimer de moi-même ce matin pour ne pas alimenter les discordes. Merci chaleureusement pour votre affection et votre soutien. Chère Maryam, j’ai supprimé vos derniers coms insultants et injustes envers l’Abbé Pagès et ceux qui me semblaient déplacés. Je vous conseillerais par ailleurs de ne plus vous confronter au zèle rageur de ceux qui portent sans cesse le Nom de Jésus dans leurs mots et combats mais qui ne l’ont objectivement pas souvent dans leurs actes et comportements (tout en admettant qu’ils peuvent avoir raison contre vous sur certains points). Bonne continuation. Je précise aussi que je vais fermer tous mes forums après ma dernière intervention de ce soir.
MaryamTSV
Epitre 3 :
09 Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l'insulte pour l'insulte ; au contraire, appelez sur les autres la bénédiction puisque, par vocation, vous devez recevoir en héritage les bénédictions de Dieu.
10 En effet, celui qui aime la vie et désire connaître des jours heureux, qu'il garde sa langue du mal et ses lèvres de tout mensonge ;
11 qu'il évite le mal et pratique le bien, qu'il …More
Epitre 3 :
09 Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l'insulte pour l'insulte ; au contraire, appelez sur les autres la bénédiction puisque, par vocation, vous devez recevoir en héritage les bénédictions de Dieu.
10 En effet, celui qui aime la vie et désire connaître des jours heureux, qu'il garde sa langue du mal et ses lèvres de tout mensonge ;
11 qu'il évite le mal et pratique le bien, qu'il recherche la paix, qu'il la poursuive.
12 Car le Seigneur regarde les justes, Il écoute, attentif à leurs appels. Mais le Seigneur affronte les méchants.
13 Et qui vous fera du mal, si vous cherchez le bien avec ardeur ?
14 S'il vous arrivait de souffrir pour la justice, heureux seriez-vous ! Comme dit l'Écriture : N'ayez aucune crainte de ces gens-là, ne vous laissez pas troubler.
15 C'est le Seigneur, le Christ, que vous devez reconnaître dans vos coeurs comme le seul Saint. Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l'espérance qui est en vous ;
16 mais faites-le avec douceur et respect. Ayez une conscience droite, pour faire honte à vos adversaires au moment même où ils calomnient la vie droite que vous menez dans le Christ.
17 Car il vaudrait mieux souffrir pour avoir fait le bien, si c'était la volonté de Dieu, plutôt que pour avoir fait le mal.
18 C'est ainsi que le Christ est mort pour les péchés, une fois pour toutes ; Lui, le Juste, Il est mort pour les coupables afin de vous introduire devant Dieu. Dans sa chair, Il a été mis à mort ; dans l'esprit, il a été rendu à la vie.
19 C'est ainsi qu'Il est allé proclamer son message à ceux qui étaient prisonniers de la mort.
MaryamTSV
Spina : "Peu importe que je sois méchant ou pas à vos yeux, Maryam, ce qui est sûr c'est que vous vous n'avez pas l'intelligence des Ecritures !..."
-----
Ils ne sont pas nombreux ceux à qui Dieu offre ce don ; et si je n'ai pas l'intelligence des Ecritures, ce que je travaille chez moi c'est l'intelligence du coeur, et je suis confiante, car -Dieu soit Loué- je progresse de jour en jour.
3 more comments from MaryamTSV
MaryamTSV
Spina Christi 2 19/12/2013 15:41:00 : "Je note que vous émettez un doute sur la véracité du témoignage inspiré de Paul Maryam ?

Réponse MaryamTSV 19/12/2013 15:57:57 : Pour en revenir à Saint Paul, cela est connu de tout catholique. Il suffit juste de lire les lettres authentique de Paul pour comprendre qu'il avait des accusateurs parmi les disciples. "1 Cor 9 : 03 Ma défense devant ceux …More
Spina Christi 2 19/12/2013 15:41:00 : "Je note que vous émettez un doute sur la véracité du témoignage inspiré de Paul Maryam ?

Réponse MaryamTSV 19/12/2013 15:57:57 : Pour en revenir à Saint Paul, cela est connu de tout catholique. Il suffit juste de lire les lettres authentique de Paul pour comprendre qu'il avait des accusateurs parmi les disciples. "1 Cor 9 : 03 Ma défense devant ceux qui enquêtent sur mon compte, la voici. etc....."
MaryamTSV
Spina Christi 2 19/12/2013 14:55:05 : "... Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu'au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront." (Daniel 12 : 9 et 10)
---------
Il ne suffit pas de faire des copier/coller des écritures, et de se …More
Spina Christi 2 19/12/2013 14:55:05 : "... Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu'au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront." (Daniel 12 : 9 et 10)
---------
Il ne suffit pas de faire des copier/coller des écritures, et de se les approprier en se prenant pour Saint Paul (qui a été –du reste- fréquemment contesté par certains disciples jusqu'à sa mort CQFD).

Car, bien sûr VOUS, vous ne faîtes pas partie des méchants, et naturellement vous avez l’intelligence, et comprenez tout ce qui est caché et invisible.
MaryamTSV
Commentaire supprimé, aussi replacé ici : "montfort.kingeshop.com 19/12/2013 10:08:33 : "1061- « Le Pape est le père par excellence qui réunit en lui tout ce qu’il peut y avoir d’aimable, de tendre, de divin. » (Saint Pie X)"
MaMie likes this.
Sainte Croisade
fr.sourire
Dans sa toute récente Exhortation apostolique « Evangelii gaudium » le Pape François a écrit ceci : « L’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence

Moi qui pourtant habituellement défends une position d’apaisement quant au dialogue avec …More
Dans sa toute récente Exhortation apostolique « Evangelii gaudium » le Pape François a écrit ceci : « L’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence

Moi qui pourtant habituellement défends une position d’apaisement quant au dialogue avec et l’évangélisation des musulmans, je ne peux m’empêcher de faire les remarques suivantes. Pourquoi cette proposition sur l’islam et les musulmans de cet Acte du Pape François n’est revêtue, à mon avis, que d’une d’autorité enseignante très faible voire nulle :

- Evidemment, car elle ne relève pas du magistère infaillible concernant la doctrine universelle du salut quant à la foi et la morale qui réclame une adhésion certaine des fidèles, ni, d'ailleurs, du magistère catholique dit simplement « authentique » qui réclame une adhésion probable des fidèles et une bienveillance de l’intelligence.

- Elle contredit matériellement et formellement, sur la forme comme sur le fond, sans ambiguïté possible, les éclairages et témoignages, fondées en foi catholique, de déclarations de Papes et de Saints avant lui à ce sujet.

- Dans la même idée, elle exprime, il me semble, un point de vue totalement nouveau de la pensée catholique, qui ne s’appuie, au moins en partie, ni sur les magistères antérieurs des Papes ou des Conciles universels, ni sur la Tradition, ni sur l’Ecriture, et surtout, ni sur la raison ou même le bon sens.

Il ne devrait pas être du ressort d’un Pape de se prononcer catégoriquement sur la vraie nature de la doctrine islamique ou même sur les vrais croyants musulmans, pour les raisons suivantes évidentes :

Il n’existe pas un Islam "chimiquement pur" mais des islams, et il n’existe pas un seul type de croyants musulmans mais plusieurs, qui ont leurs propres interprétations du Coran et de la Tradition islamique (Sunna), du fait qu’en islam, contrairement à ce qui prévaut dans l’Eglise catholique, il n’existe pas d’autorité enseignante unifiée, à savoir de Magistère. La simple réalité impose en plus de reconnaître que les consensus des savants de l’islam, qui se subdivisent en plusieurs écoles juridiques (surtout sunnites par ordre d’importance, et ensuite chiites), défendent par principe la nécessité de la violence, non seulement pour défendre l’Oumma (communauté) islamique, mais aussi surtout pour répandre l’islam, censé garantir le bien de l’humanité, de gré ou de force donc. La violence et la contrainte physique pouvant suppléer et relayer les échecs et insuffisances de la prédication et du prosélytisme.

Comment considérer alors ce point de vue papal en tant que catholiques bienveillants et obéissants ? En nous efforçant de sauver la bonne intention, facile à deviner, du Pape François : ne pas mettre tous les musulmans dans le même sac, reconnaître qu’une partie d’entre eux s’efforcent de concilier honnêtement les exigences de la droite raison et des valeurs humaines fondamentales avec celles de leurs croyances religieuses, en replaçant les écrits islamiques, prétendument surnaturellement révélés, dans leurs contextes historiques.

Le Pape François ce faisant entend sans doute aussi inspirer assez de bienveillance et de sympathie aux musulmans de bonne volonté afin de les pousser amicalement à initier un mouvement historique de réinterprétation critique de leurs traditions religieuses, dont l’"ijtihad" (effort de réflexion que les oulémas ou muftis et les juristes musulmans entreprennent pour interpréter les textes fondateurs de l'islam et en déduire le droit musulman ou pour informer le musulman de la nature d'une action : licite, illicite, réprouvée...) s’est figé vers le Xe siècle de notre ère.

Pour ma part, je considère donc cette position du Pape comme n’ayant aucune valeur contraignante pour ma pensée de catholique, et encore moins pour ma foi, au regard même de la foi catholique et de la raison humaine. Je considère même qu’il a commis hélas une faute qui consiste obscurément à mettre en concurrence dans les faits charité et vérité, préoccupations affectives, amicales ou pastorales et témoignage doctrinal objectif quant à l’islam, cette dernière position ayant le grand désavantage d’être facilement critiquable et même radicalement réfutable. C'est toujours une erreur de prendre ses rêves pour la réalité et de tomber dans l'irénisme, car c'est enterrer trop rapidement des problèmes réels et anesthésier une saine vigilance critique des consciences.

Ce ne serait pas la première fois dans l’histoire de l’Eglise catholique que des Papes expriment certains points de vue très personnels plus que contestables (pensons par ex. à des Bulles dans lesquelles des Papes ont généralisé, par des formulations coupables, le vice et le crime à l’ensemble des juifs) via des mots très maladroits, dans des Actes magistériels revêtus d’une autorité très relative, points de vue qui ne doivent faire oublier par ailleurs que l’essentiel de la doctrine qui s’y exprime demeure pourtant catholiquement valable, car s’appuyant en partie sur, tout en la développant, une doctrine catholique antérieure faisant autorité, cohérente et répétée. S’agissant de l’Exhortation apostolique « Evangelii gaudium » du Pape François, tout ce qui par exemple a trait à la doctrine sociale de l’Eglise sur l’économie des sociétés, doit être écouté très attentivement par tous les fidèles.

Je crains personnellement que ces maladresses ponctuelles, pour ne pas dire, plus objectivement, ces erreurs voire ces fautes, dans l’expression officielle de la pensée catholique par notre bien-aimé Pape François, ne troublent beaucoup de fidèles, et n’en incitent à jeter le bébé avec l’eau du bain, les poussant à douter de l’autorité même de son magistère sur beaucoup d’autres points.

De même, par ailleurs (puisque ce sujet est souvent évoqué sur GTV), que d’autres ne sont pas capables de faire la part des choses entre fruits et grâces authentiques de conversions relativement à Medjugorje, en tant que lieu privé de pèlerinage marial où les gens se confessent, prient avec foi et communient au saint Sacrement, et d’autre part manipulations et illusions probables relativement aux prétendues apparitions. Au point que ceux-ci pourraient bien se révolter contre l’Eglise dans le cas où Elle se prononcerait clairement et définitivement contre ces faits.

D’où la nécessité pour l’Eglise catholique de former les fidèles à la compréhension des différents degrés d’autorité de son Magistère et, pour ce qui est des révélations privées, de faire preuve de beaucoup de pédagogie afin de ne pas laisser s’égarer des fidèles sincères. D’où aussi la nécessité de laisser s’exprimer une parole très critique, quoique respectueuse, dans l’Eglise, sur des questions qui ne relèvent ni du magistère infaillible ni du magistère authentique.

Prions pour notre Saint-Père François avec amour et foi !
fr.sourire
Merci MaryamTSV pour ces justes précisions. Quant à votre question en conclusion "Jésus-Christ leur en tiendra t-il rigueur à l'heure de leur mort ?", je pense y avoir donné ICI des pistes de réponse.
MaryamTSV
fr.sourire 20/10/2013 04:09:47 : "Il est donc théoriquement possible qu'un musulman puisse de bonne foi mourir avec par exemple l'opinion que Dieu n'a pas pu être crucifié sur une Croix … "
-----------------
Tout à faire d'accord fr.sourire. Pour les musulmans (et ils en sont convaincus), Jésus-Christ (Issa, le Messie dans le Coran) n’a pu être crucifié, car ils se réfèrent toujours à Abraham, …More
fr.sourire 20/10/2013 04:09:47 : "Il est donc théoriquement possible qu'un musulman puisse de bonne foi mourir avec par exemple l'opinion que Dieu n'a pas pu être crucifié sur une Croix … "
-----------------
Tout à faire d'accord fr.sourire. Pour les musulmans (et ils en sont convaincus), Jésus-Christ (Issa, le Messie dans le Coran) n’a pu être crucifié, car ils se réfèrent toujours à Abraham, la main d’Abraham ayant été retenue au moment du sacrifice de son fils "Ismaël". Pour eux, il est impossible (inadmissible) que Dieu ait permis le sacrifice de son propre "fils ", alors qu’Il ne la pas permis pour celui d’Abraham ? "Ismaël" car pour les musulmans ce n’est pas "Isaac" qui a été mené au sacrifice d’Abraham, mais Ismaël qui d’après eux était fils unique (pendant 14 ans) avant la naissance d’Isaac.

Les deux imams At-Tabarî et Ibn Kathîr s'opposent sur le fait qu’Isaac ou Ismaël soit le fils conduit par Abraham au sacrifice. Parmi les arguments avancés (entre autres) Genèse 22.2 : "Dieu dit : "Prends ton fils, ton unique " (sans le nommer). D'après lui, Isaac ne peut pas être le "fils unique" mentionné dans l'A.T, puisque Ismaël (son demi-frère né de la servante égyptienne Agar) est plus âgé que lui de quatorze ans selon la Bible (circoncis à l’âge de 13 ans), par conséquent fils unique durant 14 ans.

La question du désaccord porte simplement sur la définition, qui aurait été donnée à l'époque, de fils "naturel ", ou bien de fils "légitime".

A noter que pour les musulmans Jésus (Issa le Messie dans le Coran) est aimé et vénéré (comme la Sainte Vierge Marie). Ils ne prononcent Son nom sans le faire suivre de "Salla Allah alaihi Wa sallam" (qui veut dire : "Prières et Paix de Dieu sur Lui") ; comme dit après le nom de leur Prophète Mahomet. C’est une marque de grand respect.

L’abréviation écrite de Salla Allah alaihi Wa sallam (saw) est apparue avec les traductions successives du Coran, faites par des arabophones qui ont utilisé une phonétique de cette expression arabe. Le saw était à l’origine une marque de respect oral utilisé uniquement lors de la prière. Aujourd’hui, les islamistes imposent cette abréviation à l’écrit (comme un code de dictature).

Pour conclure, les musulmans (comme certains chrétiens d’ailleurs) ont des écailles dans les yeux et ne comprennent pas la crucifixion, comme ils ne comprennent pas la Trinité.

Jésus-Christ leur en tiendra t-il rigueur à l'heure de leur mort ? Est-ce un blasphème contre l'Esprit-Saint ?
 : "Mais quiconque aura parlé contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera remis ni en ce monde, ni dans l'autre." (Mt 12, 31–32)
www.vatican.va/edocs/FRA0074/__PF.HTM
fr.sourire
Première Règle des Frères Mineurs (Franciscains) (1221)

16. "Ceux qui vont chez les Sarrasins et autres infidèles"

1
Le Seigneur dit: Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups;
2 soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes.
3 Tout frère donc qui, sous l'inspiration de Dieu, voudra partir chez les Sarrasins et autres infidèles, pourra y aller, avec l'autoris…More
Première Règle des Frères Mineurs (Franciscains) (1221)

16. "Ceux qui vont chez les Sarrasins et autres infidèles"

1
Le Seigneur dit: Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups;
2 soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes.
3 Tout frère donc qui, sous l'inspiration de Dieu, voudra partir chez les Sarrasins et autres infidèles, pourra y aller, avec l'autorisation de son ministre et serviteur.
4 Le ministre, lui, doit donner cette autorisation sans s'y opposer, s'il le reconnaît capable de cette mission; il devra rendre compte au Seigneur si, en cette affaire ou en d'autres, il agit sans discernement.

5 Les frères qui s'en vont ainsi peuvent envisager leur rôle spirituel de deux manières :

6
ou bien, ne faire ni procès ni disputes, être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu, et confesser simplement qu'ils sont chrétiens;

7 ou bien, s'ils voient que telle est la volonté de Dieu, annoncer la Parole de Dieu, afin que les païens croient au Dieu tout puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, Créateur de toutes choses, et en son Fils Rédempteur et Sauveur, se fassent baptiser et deviennent chrétiens; car si on ne renaît pas de l'eau et de l'Esprit-Saint, on ne peut entrer au royaume de Dieu.
8 Cette doctrine, et aussi toute autre qui soit agréable au Seigneur, ils peuvent la prêcher aux infidèles et aux autres hommes, car le Seigneur dit dans l'Evangile: Qui me reconnaîtra devant les hommes, je le reconnaîtrai moi aussi devant mon Père qui est dans les cieux;
9 qui rougira de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme rougira de lui quand il viendra dans sa majesté, dans la gloire de son Père et des saints Anges.
[...]
livres-mystiques.com/…/regle1.html
fr.sourire
"Ainsi, bien des musulmans privilégient une lecture spirituelle de leurs textes de références et en écartent la dimension idéologique. Certains souffrent même de l’islamisme. C’est pourquoi il convient de ne pas enfermer indistinctement tous les musulmans dans un cadre pré-établi et figé, ce qui reviendrait à les priver de toute liberté d’appréciation et fermerait la porte à l’espérance."

*Annie…More
"Ainsi, bien des musulmans privilégient une lecture spirituelle de leurs textes de références et en écartent la dimension idéologique. Certains souffrent même de l’islamisme. C’est pourquoi il convient de ne pas enfermer indistinctement tous les musulmans dans un cadre pré-établi et figé, ce qui reviendrait à les priver de toute liberté d’appréciation et fermerait la porte à l’espérance."

*Annie Laurent est
docteur d’Etat en sciences politiques,
spécialiste du Proche-Orient,
experte au Synode spécial des évêques pour le Moyen-Orient en 2010
.
One more comment from fr.sourire
fr.sourire
Très bon article d'Annie Laurent sur le site catholique "Aleteia"
Quel est l'islam authentique ?

Extrait :
"Tout est affaire d’interprétation et toutes les interprétations sont possibles. De fait, celles-ci sont multiples ; elles dépendent d’influences diverses : appartenance à telle branche (sunnisme, chiisme), à telle école juridique, à tel courant idéologique, à telle confrérie soufie, …More
Très bon article d'Annie Laurent sur le site catholique "Aleteia"
Quel est l'islam authentique ?

Extrait :
"Tout est affaire d’interprétation et toutes les interprétations sont possibles. De fait, celles-ci sont multiples ; elles dépendent d’influences diverses : appartenance à telle branche (sunnisme, chiisme), à telle école juridique, à tel courant idéologique, à telle confrérie soufie, héritage de telle éducation, dispositions personnelles, contacts avec les cultures non musulmanes, avec des amis chrétiens, etc. Malgré leur interprétation divergente des textes sacrés, un soufi et un islamiste peuvent se considérer comme fidèles à l’islam véritable, ce qu’aucune hiérarchie ne peut valablement contester ou approuver.
En effet, le monde musulman ne dispose pas d’une autorité unique et représentative dotée du pouvoir de délivrer un magistère revêtu du sceau de l’authenticité et de condamner les positions qui s’en écartent.
Il n’appartient donc pas aux Occidentaux et aux chrétiens de se prononcer sur ce qu’est le véritable islam. Mais leur regard sur les musulmans doit prendre en considération l’attitude concrète de ces derniers dans la vie quotidienne et dans les événements du monde."
MaryamTSV
en union de prières.
fr.sourire
Merci Maryam. J'arrête là mes échanges difficiles, et je m'efforce d'entrer, avec vous aussi j'imagine, dans la veillée de prière pour la paix en Syrie...
www.ktotv.com
Bon dimanche !
MaryamTSV
"Je Te salue, Marie, Mère de Dieu,
Trésor vénéré de tout l'univers,
Lumière qui ne s'éteint pas,
Toi de qui est né le Soleil de la Justice,
sceptre de la Vérité, Temple indestructible.
Je Te salue, Marie,
Demeure de celui qu'aucun lieu ne contient,
Toi qui as fait pousser un épi
Qui ne se flétrira jamais.
Par Toi les bergers ont rendu gloire à Dieu,
par Toi est béni, dans l'Évangile,
celui qui …
More
"Je Te salue, Marie, Mère de Dieu,
Trésor vénéré de tout l'univers,
Lumière qui ne s'éteint pas,
Toi de qui est né le Soleil de la Justice,
sceptre de la Vérité, Temple indestructible.
Je Te salue, Marie,
Demeure de celui qu'aucun lieu ne contient,
Toi qui as fait pousser un épi
Qui ne se flétrira jamais.
Par Toi les bergers ont rendu gloire à Dieu,
par Toi est béni, dans l'Évangile,
celui qui vient au nom du Seigneur.
Par Toi la Trinité est glorifiée,
par Toi la Croix est adorée dans l'univers entier.
Par Toi exultent les cieux,
par Toi l'humanité déchue a été relevée.
Par Toi le monde entier a enfin connu la Vérité.
Par Toi, sur toute la terre, se sont fondées des églises.
Par toi le Fils unique de Dieu
a fait resplendir sa Lumière
sur ceux qui étaient dans les ténèbres,
assis à l'ombre de la mort.
Par Toi les apôtres ont pu annoncer
le salut aux nations.
Comment chanter dignement Ta louange,
Ô Mère de Dieu,
par Qui la terre entière tressaille d'allégresse."
Saint Cyrille d'Alexandrie (v.380-v.444)
fr.sourire
En réponse aux dernières insinuations diffamatoires ICI de la collaboratrice du Père Guy Pagès, Islametverite (d'après quoi je ferais partie de ceux qui "s'acharnent à détruire sa réputation et son apostolat", sic !), qui a tout tenté apparemment pour censurer ma réponse à la Lettre ouverte au Pape François de son mentor (culpabilisation, menaces, intrusions répétées...), je reposte mon article …More
En réponse aux dernières insinuations diffamatoires ICI de la collaboratrice du Père Guy Pagès, Islametverite (d'après quoi je ferais partie de ceux qui "s'acharnent à détruire sa réputation et son apostolat", sic !), qui a tout tenté apparemment pour censurer ma réponse à la Lettre ouverte au Pape François de son mentor (culpabilisation, menaces, intrusions répétées...), je reposte mon article toujours autant d'actualité : Pourquoi j'interviens sur les positions personnelles défendues par l'abbé Guy Pagès ?
Kénose likes this.
fr.sourire
J'ai oublié un point important de la Lettre ouverte au Pape François du Père Pagès.
Il considère que le Pape François, par ces paroles
"... respecter dans chaque personne... tout d’abord sa vie, son intégrité physique, sa dignité avec les droits qui en découlent, sa réputation, son patrimoine, son identité ethnique et culturelle, ses idées et ses choixpolitiques", inciterait à la censure de toute…More
J'ai oublié un point important de la Lettre ouverte au Pape François du Père Pagès.
Il considère que le Pape François, par ces paroles
"... respecter dans chaque personne... tout d’abord sa vie, son intégrité physique, sa dignité avec les droits qui en découlent, sa réputation, son patrimoine, son identité ethnique et culturelle, ses idées et ses choixpolitiques", inciterait à la censure de toute critique envers les religions et, pour ce qui l’intéresse, envers l’islam, emboitant selon lui le pas de la funeste OCI (Organisation de la Coopération Islamique).
Or, l’abbé Pagès occulte la suite de ses propos :
"nous sommes appelés à penser, à parler et à écrire de manière respectueuse de l’autre, non seulement en sa présence, mais toujours et partout, en évitant la critique injustifiée ou diffamatoire". Ce qui ne revient pas exactement au même. L’Ecriture ne nous appelle-t-elle pas à rendre témoignage de l’espérance chrétienne en tous temps mais avec respect et douceur (1 Pierre 3, 15-16) ?
Il est sain et saint d'avoir le courage d'exprimer ses convictions mais la sagesse de la charité dans le Christ doit nous pousser aussi à tenir compte de la sensibilité de l'autre pour qu'il en soit en tout édifié et que notre témoignage produise 1/les meilleurs fruits possibles dans 2/le plus possible d'âmes de bonne volonté et cela 3/à long terme. Cela suppose entre autres de ne pas se plaire à dénigrer en bloc les musulmans et d’être capable, par exemple, de tenir le même discours sur un forum internet catholique et en présence, de visu, de musulmans ou de non-catholiques...

Bien sûr la frontière de l’appréciation entre la diffamation et la critique salutaire est parfois floue, mais elle devrait être laissée à l’appréciation de chaque conscience, qui doit s’efforcer de tendre à la plus grande honnêteté et rigueur intellectuelles possibles, en évitant les généralisations et les approximations fautives, d’autant plus si elles sont accompagnées d’un esprit de polémique et de militantisme politique partisans.
fr.sourire
Les positions anti-islam virulentes de l'Abbé Pagès s’inscrivent dans un climat anti-islam et anti-musulmans, voire anti-immigrés, de plus en plus prégnant et majoritaire dans le MONDE occidental, mais non, certes, au niveau de la Hiérarchie de l’Eglise. L'Abbé reproche au Pape de vouloir plaire aux hommes plus qu’à Dieu par son Message aux musulmans, mais l’on pourrait aussi lui rétorquer que …More
Les positions anti-islam virulentes de l'Abbé Pagès s’inscrivent dans un climat anti-islam et anti-musulmans, voire anti-immigrés, de plus en plus prégnant et majoritaire dans le MONDE occidental, mais non, certes, au niveau de la Hiérarchie de l’Eglise. L'Abbé reproche au Pape de vouloir plaire aux hommes plus qu’à Dieu par son Message aux musulmans, mais l’on pourrait aussi lui rétorquer que ses propos caressent une foule de gens dans le sens du poil. Il y a ainsi plusieurs façons de plaire aux hommes, reste à savoir si l'on plait ce faisant à Dieu et si l’on fait Sa Volonté...
Kénose likes this.
9 more comments from fr.sourire
fr.sourire
Puisque l'Abbé Pagès évoque dans sa lettre ouverte la mission de Saint François auprès du Sultan Al Malik Al Kamil, au péril de sa vie, citons la Première Règle des Frères Mineurs (1221) sur la question des missions en terres d'islam. Elle est en fait pleine de sagesse et évite l'écueil d'un zèle mal avisé :

16. Ceux qui vont chez les Sarrasins et autres infidèles.

1 Le Seigneur dit: Je vous …More
Puisque l'Abbé Pagès évoque dans sa lettre ouverte la mission de Saint François auprès du Sultan Al Malik Al Kamil, au péril de sa vie, citons la Première Règle des Frères Mineurs (1221) sur la question des missions en terres d'islam. Elle est en fait pleine de sagesse et évite l'écueil d'un zèle mal avisé :

16. Ceux qui vont chez les Sarrasins et autres infidèles.

1 Le Seigneur dit: Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups;

2 soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes.

3 Tout frère donc qui, sous l'inspiration de Dieu, voudra partir chez les Sarrasins et autres infidèles, pourra y aller, avec l'autorisation de son ministre et serviteur.

4 Le ministre, lui, doit donner cette autorisation sans s'y opposer, s'il le reconnaît capable de cette mission; il devra rendre compte au Seigneur si, en cette affaire ou en d'autres, il agit sans discernement.

5 Les frères qui s'en vont ainsi peuvent envisager leur rôle spirituel de deux manières:

6 ou bien, ne faire ni procès ni disputes, être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu, et confesser simplement qu'ils sont chrétiens;

7 ou bien, s'ils voient que telle est la volonté de Dieu, annoncer la Parole de Dieu, afin que les païens croient au Dieu tout puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, Créateur de toutes choses, et en son Fils Rédempteur et Sauveur, se fassent baptiser et deviennent chrétiens; car si on ne renaît pas de l'eau et de l'Esprit-Saint, on ne peut entrer au royaume de Dieu.

8 Cette doctrine, et aussi toute autre qui soit agréable au Seigneur, ils peuvent la prêcher aux infidèles et aux autres hommes, car le Seigneur dit dans l'Evangile: Qui me reconnaîtra devant les hommes, je le reconnaîtrai moi aussi devant mon Père qui est dans les cieux;

9 qui rougira de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme rougira de lui quand il viendra dans sa majesté, dans la gloire de son Père et des saints Anges.
[...]

source : livres-mystiques.com/…/regle1.html
fr.sourire
Autre texte instructif concernant la conception de l'évangélisation des populations islamiques du Bienheureux Charles de Foucault (merci à Maryam.TSV ;) ) :

"Le 3 septembre 1914, Charles de Foucault apprend la déclaration de guerre en Europe. Malgré sa santé de plus en plus précaire, il hésite à partir sur le front afin de devenir aumônier militaire. Finalement il écrit à sa cousine Marie, …More
Autre texte instructif concernant la conception de l'évangélisation des populations islamiques du Bienheureux Charles de Foucault (merci à Maryam.TSV ;) ) :

"Le 3 septembre 1914, Charles de Foucault apprend la déclaration de guerre en Europe. Malgré sa santé de plus en plus précaire, il hésite à partir sur le front afin de devenir aumônier militaire. Finalement il écrit à sa cousine Marie, après de multiples débats de conscience : "Vous sentez qu'il m'en coûte d'être si loin de nos soldats et de la frontière ; mais mon devoir est, avec évidence, de rester ici pour aider à y tenir la population dans le calme". Il tâche alors de minimiser auprès des Touaregs l'importance des combats qui ont lieu en France. À la fin de l'année 1914, il tombe malade. Charles de Foucault sécurise son ermitage de Tamanrasset en construisant, entre l'été 1915 et l'été 1916, un fortin en briques pour donner à la population un refuge en cas d'attaque. Il contient des vivres, un puits, et des armes. Le 24 mars 1916, la ville de Djanet tombe suite à des dissidents opérant à partir du Maroc espagnol et se multipliant.

Charles de Foucauld découvre très vite la limite de l'évangélisation classique sur les populations touaregs. Celles-ci sont de nature assez indépendante, ce qui conduit Charles de Foucault à refuser d'employer la prédication comme moyen principal des conversions. Son désir d'imiter la vie cachée de Jésus le conduit à innover de façon radicale dans l'apostolat, qui n'est dès lors plus conçu comme une stratégie, mais consiste alors à essayer d'être, dans sa vie quotidienne, un exemple de vie chrétienne. Ceci se traduit par une présence chrétienne auprès des populations non-chrétiennes en menant une vie semblable à celles-ci, tout en cherchant à imiter la vie de Jésus.
Progressivement, celui-ci considère qu'il ne faut pas chercher à tout prix des conversions, encore moins des conversions forcées. Il faut aimer son prochain, même si sa religion est différente, le respecter, et essayer de le comprendre. L'étude de la langue touareg par Charles de Foucauld entre pleinement dans cette démarche d'acceptation, de compréhension et d'aide aux populations pour lesquelles on ne fait "pour ainsi dire rien".
Cette connaissance de l'autre
doit conduire, pour Charles de Foucauld, à rechercher son bien-être matériel, par l'éducation et le progrès technique, mais aussi à développer l'intelligence de l'autre et sa dignité, et cela sans rien attendre en retour, afin de faire des populations indigènes "nos égaux ". Il écrit à Marie de Bondy : "Il faudrait instruire d'abord, convertir ensuite. On ne peut pas en faire d'abord des chrétiens et civiliser ensuite". Cette démarche conduit ainsi à se faire aimer, pour mieux amener à la religion en la faisant aimer et apprécier par le comportement quotidien, qui est celui de l'imitation de Jésus. Comme il l'écrit à Mgr Guérin : "Prêcher Jésus aux Touaregs. Je ne crois pas que Jésus le veuille ni de moi ni de personne. Ce serait un moyen de retarder, non d'avancer leur conversion. Cela les mettrait en défiance, les éloignerait, loin de les rapprocher. Il faut y aller prudemment, doucement, les connaître, nous faire d'eux des amis"
Il voulait pour son apostolat outre des sœurs blanches et des religieux, des professeurs qui viennent de France, professeurs de français (il apprenait aux enfants touaregs les Fables de La Fontaine) et de musique, puis des personnes étudiant la culture et civilisation touaregs pendant au moins six ans ; c'était donc déjà aussi une relation d'"amitié partagée" et non à sens unique, presque, dirait-on aujourd'hui, d'échanges culturels, la reconnaissance de leur culture et de leur identité.
Il refuse pendant longtemps le terme de missionnaire : "Ma vie n’est point ici celle d’un missionnaire, mais celle d’un ermite", écrivait-il à Henry de Castries le 28 octobre 1905. Le 2 juillet 1907, il écrivait encore à Mgr Guérin, en soulignant les mots : "Je suis moine, non missionnaire, fait pour le silence, non pour la parole". Ce refus d'être appelé missionnaire le conduit à vouloir développer un apostolat de la présence silencieuse, "incognito". Dans sa correspondance, il est convaincu que cette présence est essentielle afin
de "défricher", première étape à la conversion. Pour Charles de Foucauld, le premier apostolat que doivent poursuivre des missionnaires isolés est celui qui passe par "de la bonté, de l'amour et de la prudence", même si cette étape peut prendre des "siècles" avant la conversion. Outre son monumental dictionnaire français-touareg et les lexiques, les poésies touaregs, il avait traduit des extraits de la Bible en tamachek, la langue touareg, ainsi que les quatre Évangiles, qui ne furent pas retrouvés.
fr.sourire
Pour conclure, je dirai que je trouve étrange que les proches de l'Abbé Pagès ne respectent pas ma démarche de répondre (jusqu'à me calomnier et m'insulter, c'est dire la force de leur positionnement !), arguments contre arguments, en foi et en raison, à sa Lettre ouverte au Pape, dans laquelle lui ne mâche pourtant pas ses mots !
Ah ! l'esprit de tolérance ne serait-il bon que pour ses amis ? …
More
Pour conclure, je dirai que je trouve étrange que les proches de l'Abbé Pagès ne respectent pas ma démarche de répondre (jusqu'à me calomnier et m'insulter, c'est dire la force de leur positionnement !), arguments contre arguments, en foi et en raison, à sa Lettre ouverte au Pape, dans laquelle lui ne mâche pourtant pas ses mots !
Ah ! l'esprit de tolérance ne serait-il bon que pour ses amis ? Je suis un laïc qui répond franchement mais respectueusement aux propos d'un prêtre. Lui est un prêtre qui s'adresse au plus éminent des Évêque, le Pape...
fr.sourire
Lorsque l’on tend à croire, comme c’est le cas du Père Pagès, contre l’avis même du Magistère, que les musulmans et même plus largement tous les non-catholiques iront brûler en Enfer s’ils ne confessent pas la foi catholique et ne sont pas baptisés avant de mourir, on peut en partie comprendre son zèle anti-islam forcené et selon moi très mal éclairé, qui l’a conduit par exemple à participer à …More
Lorsque l’on tend à croire, comme c’est le cas du Père Pagès, contre l’avis même du Magistère, que les musulmans et même plus largement tous les non-catholiques iront brûler en Enfer s’ils ne confessent pas la foi catholique et ne sont pas baptisés avant de mourir, on peut en partie comprendre son zèle anti-islam forcené et selon moi très mal éclairé, qui l’a conduit par exemple à participer à de très douteuses Assises contre l’islamisation...
fr.sourire
L’Abbé Pagès critique dans sa lettre la conception de la famille en islam ("Quels «parallèles» réussissez-vous à trouver entre «les dimensions de la famille et de la société musulmane» et la foi et la pratique chrétiennes ?"). Citons alors encore Benoît XVI sur cette question :

"Le Cameroun abrite des milliers de Chrétiens et de Musulmans qui, souvent, vivent, travaillent et accomplissent leurs …More
L’Abbé Pagès critique dans sa lettre la conception de la famille en islam ("Quels «parallèles» réussissez-vous à trouver entre «les dimensions de la famille et de la société musulmane» et la foi et la pratique chrétiennes ?"). Citons alors encore Benoît XVI sur cette question :

"Le Cameroun abrite des milliers de Chrétiens et de Musulmans qui, souvent, vivent, travaillent et accomplissent leurs pratiques religieuses dans un même voisinage. Tous croient au Dieu unique, miséricordieux, qui jugera les hommes au dernier jour. Ensemble, ils témoignent des valeurs fondamentales de la famille, de la responsabilité sociale, de l’obéissance à la loi de Dieu et de la sollicitude bienveillante envers les personnes malades et souffrantes. En fondant leurs vies sur ces vertus et en les enseignant aux jeunes, les Chrétiens et les Musulmans ne montrent pas seulement qu’ils promeuvent le plein développement de la personne humaine, mais aussi qu’ils forgent des liens de solidarité avec leur prochain et font progresser le bien commun" (Benoît XVI au Cameroun) ;

"Sur votre continent, nombreuses sont les familles dont les membres professent des croyances différentes, et pourtant les familles restent unies. Cette unité n’est pas seulement voulue par la culture, mais c’est une unité cimentée par l’affection fraternelle. Il y a naturellement parfois des échecs, mais aussi beaucoup de réussites. Dans ce domaine particulier, l’Afrique peut fournir à tous matière à réflexion et être ainsi une source d’espérance"(Benoît XVI au Bénin)
fr.sourire
Remarquons que l’Abbé Pagès aurait pu, dans sa logique personnelle, adresser des lettres ouvertes aux Papes depuis plusieurs années. Prenons l’exemple de certaines paroles de Benoît XVI qui le contredisent. Petit florilège :

« Une société plurielle n’existe qu’à cause du respect réciproque, du désir de connaître l’autre et du dialogue continu. Ce dialogue entre les hommes n’est possible que …More
Remarquons que l’Abbé Pagès aurait pu, dans sa logique personnelle, adresser des lettres ouvertes aux Papes depuis plusieurs années. Prenons l’exemple de certaines paroles de Benoît XVI qui le contredisent. Petit florilège :

« Une société plurielle n’existe qu’à cause du respect réciproque, du désir de connaître l’autre et du dialogue continu. Ce dialogue entre les hommes n’est possible que dans la conscience qu’il existe des valeurs communes à toutes les grandes cultures, parce qu’elles sont enracinées dans la nature de la personne humaine" (Benoît XVI au Liban) ;

"Le respect réciproque grandit seulement sur la base de l’entente sur quelques valeurs inaliénables, propres à la nature humaine, en particulier l’inviolable dignité de toute personne comme créature de Dieu. Cette entente ne limite pas l’expression de chaque religion ; au contraire, elle permet à chacun de témoigner de manière constructive de ce en quoi il croit, en ne se soustrayant pas à la confrontation avec l’autre" (Benoît XVI en Allemagne) ;

"Tandis que les différences que nous individualisons dans le dialogue interreligieux peuvent parfois apparaître comme des barrières, il ne faut pas pour autant qu’elles jettent une ombre sur le sens commun d’adoration et de respect pour l’universel, l’absolu et la vérité qui pousse les membres des religions à se parler entre eux en premier lieu" (
Benoît XVI à Jérusalem) ;

"Musulmans et chrétiens, précisément à cause du poids de leur histoire commune si souvent marquée par les incompréhensions, doivent aujourd’hui s’efforcer d’être connus et reconnus comme des adorateurs de Dieu fidèles à la prière, fermement décidés à observer et à vivre les commandements du Très Haut, miséricordieux et compatissant, cohérents dans le témoignage qu’ils rendent à tout ce qui est vrai et bon, et toujours conscients de l’origine commune et de la dignité de toute personne humaine" (
Benoît XVI en Jordanie) ;

"Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut pas se réduire à un choix passager. C’est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir" (Benoît XVI à Cologne, au début de son pontificat)
fr.sourire
Que dire de son allusion curieuse au départ de Magdi Allam de l’Eglise catholique dans lequel il ne voit rien moins qu’un avertissement prophétique ?! Lui dont le mobile profond de sa conversion à la foi catholique devait être bien fragile et douteux pour qu’il en vienne à accuser le Pape François d’avoir déclaré que les musulmans adoraient "le Dieu unique" (Cf. Concile Vatican II) !, et que l'…More
Que dire de son allusion curieuse au départ de Magdi Allam de l’Eglise catholique dans lequel il ne voit rien moins qu’un avertissement prophétique ?! Lui dont le mobile profond de sa conversion à la foi catholique devait être bien fragile et douteux pour qu’il en vienne à accuser le Pape François d’avoir déclaré que les musulmans adoraient "le Dieu unique" (Cf. Concile Vatican II) !, et que l'Eglise catholique imposerait selon lui « des comportements en conflit avec la nature humaine", tels le célibat sacerdotal, l’abstinence de rapports sexuels hors mariage, l’indissolubilité du mariage !!! (Cf. ICI) Il me semble que l’Abbé Pagès aurait pu trouver meilleur témoignage pour étayer son propos car celui-ci ne peut à mon sens que se retourner contre son argumentaire !
fr.sourire
Ensuite, il est curieux que l’Abbé Pagès saisisse cette occasion du Message du pape François, certes particulièrement chaleureux et bienveillant envers les musulmans et leur vie religieuse, pour remettre radicalement en question la ligne de l’Eglise, son attitude de respect (qui s’inscrit jusque dans des Actes conciliaires Lumen Gentium et Nostra Aetate, et post-conciliaires des Papes) envers …More
Ensuite, il est curieux que l’Abbé Pagès saisisse cette occasion du Message du pape François, certes particulièrement chaleureux et bienveillant envers les musulmans et leur vie religieuse, pour remettre radicalement en question la ligne de l’Eglise, son attitude de respect (qui s’inscrit jusque dans des Actes conciliaires Lumen Gentium et Nostra Aetate, et post-conciliaires des Papes) envers ladite vie religieuse des musulmans.

« Comment peut-on respecter l’islam ? » affirme ainsi tout net le Père Pagès. Lui qui pourtant terminera sa lettre en la légitimant par le fait que cet acte « diplomatique » du Pape ne participe pas de l’infaillibilité ni du Magistère !

Je suis pour ma part enclin à penser que ce Message du Pape a été pour lui comme la goutte d’eau qui a fait déborder la coupe de son seuil de tolérance, car il ne semble même pas se rendre compte (ou le feint-il) que ses présentes critiques pourraient tout aussi bien s’appliquer à bien d’autres actes de la période post-Vatican II, y compris de nature magistérielle donc, de la part des papes Jean-Paul II et Benoit XVI...

Ainsi, prend-il à témoin dans sa lettre les positions critiques sur les hérésies en général et sur l’islam en particulier de grands témoins catholiques du passé, pour les opposer à la position actuelle de l’Eglise.

Or, si l’Eglise à notre époque a choisi de mettre l’accent sur la dimension bienveillante, patiente et douce du témoignage catholique envers les musulmans, plutôt que sur la dimension critique et accusatoire (la dimension martiale ayant, elle, disparu), c’est sans doute que les circonstances ont beaucoup changé et qu’elle a tiré quelques leçons de l’Histoire en se mettant à l’écoute de l’Esprit Saint ?

L’Eglise catholique aurait-elle eu d’ailleurs tant de succès par le passé en matière d’évangélisation et de conversion des musulmans pour que l’Abbé s’autorise des critiques aussi sévères envers l’approche actuelle de l’Eglise ? Il ne me semble pourtant pas... Le Père Pagès n’est-il pas aveuglé par sa propre logique islamophobe qui l’empêche de s’ouvrir aux vues de l’Esprit Saint pour le temps présent ?

Pourquoi alors n’est-il pas allé plus tôt au bout de sa logique, en critiquant clairement et publiquement les Actes du magistère en question ? Quitte à être vraiment courageux autant l’être jusqu’au bout alors, en tirant toutes les conséquences pratiques de ses convictions et opinions personnelles... Sa théologie, comme je l’ai montré dans quelques articles, est d’ailleurs très proche, quant à la question des relations de l’Eglise avec les non-catholiques, et celle du salut éternel de ces derniers, d’une théologie d’essence intégriste.
fr.sourire
Chère Islametverite,
Je ne me laisserai pas intimider par aucune menace de censure ni aucune agitation. Car j'ai eu le temps de lire votre commentaire avant que vous ne le changiez :
"Je vais prévenir Don Reto de votre contribution" avez-vous dit !!! Bonjour l'esprit de tolérance !... Et bien figurez-vous que je l'ai prévenu de mon côté.
Il n'y a aucune calomnie dans mes propos mais juste des …
More
Chère Islametverite,
Je ne me laisserai pas intimider par aucune menace de censure ni aucune agitation. Car j'ai eu le temps de lire votre commentaire avant que vous ne le changiez :
"Je vais prévenir Don Reto de votre contribution" avez-vous dit !!! Bonjour l'esprit de tolérance !... Et bien figurez-vous que je l'ai prévenu de mon côté.
Il n'y a aucune calomnie dans mes propos mais juste des arguments sincères et que j'espère sensés. Vos insultes et allégations mensongères ne me feront pas taire.
islametverite
D'accord, on va donc jouer, puisque vous le prenez ainsi.... Pas de droit de réponse sur cette contribution suite à vos commentaires calomniateurs ?
OK
fr.sourire
Désolé Islametverite mais ce forum n'est pas destiné à faire de la promotion Pagessienne, ni aux attaques mesquines. Je ne doute pas que l'Abbé Pagès puisse séduire toute une large audience d'islamophobes, caressés par sa lettre ouverte dans le sens du poil. Voyez-vous, il y a plusieurs façons de plaire aux hommes, reste à savoir si l'on plait à Dieu.
D'autre part, je n'ai pas terminé ma réponse.…
More
Désolé Islametverite mais ce forum n'est pas destiné à faire de la promotion Pagessienne, ni aux attaques mesquines. Je ne doute pas que l'Abbé Pagès puisse séduire toute une large audience d'islamophobes, caressés par sa lettre ouverte dans le sens du poil. Voyez-vous, il y a plusieurs façons de plaire aux hommes, reste à savoir si l'on plait à Dieu.
D'autre part, je n'ai pas terminé ma réponse...
Bonne soirée

fr.sourire
Surtout, il est curieux que l'Abbé Pagès saisisse cette occasion du Message du pape François, certes particulièrement chaleureux et bienveillant envers les musulmans et leur vie religieuse, pour remettre radicalement en cause la ligne de l’Eglise, son attitude de respect (qui s’inscrit jusque dans des Actes conciliaires Lumen Gentium et Nostra Aetate, et post-conciliaires des Papes) envers ladit…More
Surtout, il est curieux que l'Abbé Pagès saisisse cette occasion du Message du pape François, certes particulièrement chaleureux et bienveillant envers les musulmans et leur vie religieuse, pour remettre radicalement en cause la ligne de l’Eglise, son attitude de respect (qui s’inscrit jusque dans des Actes conciliaires Lumen Gentium et Nostra Aetate, et post-conciliaires des Papes) envers ladite vie religieuse des musulmans.

« Comment peut-on respecter l’islam ? » affirme ainsi tout net le Père Pagès. Lui qui pourtant terminera sa lettre en la légitimant par le fait que cet acte « diplomatique » du Pape ne participe pas de l’infaillibilité ni du Magistère ! Je suis pour ma part enclin à penser que ce Message du Pape a été pour lui comme la goutte d’eau qui a fait déborder la coupe de son seuil de tolérance, car il ne semble même pas se rendre compte (ou le feint-il habilement) que ses présentes critiques pourraient tout aussi bien s’appliquer à bien d’autres actes de la période post-Vatican II, y compris de nature magistérielle donc, de la part des papes Jean-Paul II et Benoit XVI...

Ainsi, prend-il à témoin dans sa lettre les positions critiques sur les hérésies en général et sur l’islam en particulier de grands témoins catholiques du passé, pour les opposer à la position actuelle de l’Eglise.

Or, si l’Eglise à notre époque a choisi de mettre l’accent sur la dimension bienveillante, patiente et douce du témoignage catholique envers les musulmans plutôt que sur la dimension critique et accusatoire (la dimension martiale ayant, elle, disparu), c’est sans doute que les circonstances ont beaucoup changé et qu’elle a tiré quelques leçons de l’Histoire en se mettant à l’écoute de l’Esprit saint ?

L’Eglise catholique aurait-elle eu d’ailleurs tant de succès par le passé en matière d’évangélisation et de conversion des musulmans pour que l’Abbé s’autorise des remises en question radicales quant à l’approche actuelle de l’Eglise ? Il ne me semble pourtant pas... Le Père Pagès n’est-il pas aveuglé par sa propre logique islamophobe qui l’empêche de s’ouvrir aux vues de l’Esprit Saint pour le temps présent ?
6 more comments from fr.sourire
fr.sourire
D’autre part, le Père Pagès compare la cordialité respectueuse du pape François à l’égard de la vie religieuse des musulmans, avec l’attitude (relatée en Ga 2.4,11-14) de l’apôtre Pierre devant les judéo-chrétiens de l’époque, à savoir des chrétiens encore attachés à la loi mosaïque. Deux attitudes qui selon lui auraient en commun le désir de plaire aux hommes et non à Dieu.

Or, le Père Pagès …
More
D’autre part, le Père Pagès compare la cordialité respectueuse du pape François à l’égard de la vie religieuse des musulmans, avec l’attitude (relatée en Ga 2.4,11-14) de l’apôtre Pierre devant les judéo-chrétiens de l’époque, à savoir des chrétiens encore attachés à la loi mosaïque. Deux attitudes qui selon lui auraient en commun le désir de plaire aux hommes et non à Dieu.

Or, le Père Pagès oublie ce faisant que, à l’inverse du temps du christianisme des origines où se mêlaient aux chrétiens d’autres chrétiens qui étaient encore judaïsants (peut-être d'ailleurs plus proches dans leur foi des actuels juifs messianiques que de "proto-musulmans" (sic), comme le défend l'Abbé), les catholiques et les musulmans sont clairement et depuis des siècles des adversaires, sinon des ennemis déclarés, composant deux familles spirituelles très distinctes par leurs Fois et leurs traditions respectives et divisés par le poids des préjugés et les violences de l’Histoire.

On ne peut annoncer le Salut en Jésus-Christ aux musulmans comme si l’Histoire n’avait pas occasionné de leur côté (puisqu’il s’agit de les évangéliser) de profondes blessures, en partie par la faute de nos ancêtres dans la foi.
fr.sourire
Précision :
Ce n'est pas les Croisades, évidemment, que je condamne (quel anachronisme et mécompréhension de l'Histoire ce serait!), mais les massacres criminels et les injustices commis à l'encontre des musulmans à la faveur de ces Croisades, ainsi que ceux de la Colonisation.
L'attitude chrétienne ne consiste pas à tomber dans la victimisation, à se regarder le nombril et ses souffrances, mais …
More
Précision :
Ce n'est pas les Croisades, évidemment, que je condamne (quel anachronisme et mécompréhension de l'Histoire ce serait!), mais les massacres criminels et les injustices commis à l'encontre des musulmans à la faveur de ces Croisades, ainsi que ceux de la Colonisation.
L'attitude chrétienne ne consiste pas à tomber dans la victimisation, à se regarder le nombril et ses souffrances, mais d'abord à se mettre à la place de son prochain, à écouter ses souffrances, a fortiori lorsqu'il a une mentalité victimaire comme c'est le cas souvent des musulmans..
fr.sourire
L'abbé Guy Pagès (lui qui a déclaré par le passé, trahissant ainsi un esprit volontariste et polémique, qu’il fallait « tuer l’islam dans l’esprit des musulmans », sic ! Pourtant n’est-ce pas à Dieu, et uniquement à Lui, qu’il appartient de neutraliser la foi islamique et de faire naitre la lumière de la foi chrétienne dans les âmes ? ), ne semble pas comprendre que, en vue d’un dialogue fécond,…More
L'abbé Guy Pagès (lui qui a déclaré par le passé, trahissant ainsi un esprit volontariste et polémique, qu’il fallait « tuer l’islam dans l’esprit des musulmans », sic ! Pourtant n’est-ce pas à Dieu, et uniquement à Lui, qu’il appartient de neutraliser la foi islamique et de faire naitre la lumière de la foi chrétienne dans les âmes ? ), ne semble pas comprendre que, en vue d’un dialogue fécond, il n’est vraiment pas indiqué de dialoguer de la même façon avec des personnes ayant un profil psychologique caractériel ou paranoïaque , avec une personne qui a subi par le passé un traumatisme psychologique grave, et, de l’autre côté, avec des personnes qui sont mentalement équilibrées et fortes.

Or, il me semble que la psychologie collective, en général, des musulmans, soit marquée par des tendances paranoïaques claires (s’expliquant aussi par leurs textes sacrés appelant à se méfier des non-musulmans, particulièrement des chrétiens et des juifs) et que leur mémoire collective soit traversée par de vrais traumatismes historiques (massacres durant les croisades, colonisation et humiliations diverses par les chrétiens, etc.).

Etant donné que le propre des profils paranoïaques est, entre autres, de se regarder comme des purs victimes de la méchanceté de leurs non-amis, auxquels ils tendent à attribuer tous les torts et les vices, seules les armes spirituelles de la douceur, de la patience et de l’amour sont à même selon moi de vaincre ou du moins d'affaiblir, à terme, si possible, ces tendances pathologiques, en évitant envers eux les comportements et réactions agressives s’exprimant notamment par des accusations, des polémiques et des diatribes indélicates.

Le zèle chrétien mal placé et excessif, bien qu’animé en partie par de bonnes et saintes intentions (mais aussi par des mobiles inconscients moins nobles) risque à long terme de produire plus de mauvais que de bons fruits...
fr.sourire
Voici par exemple ce qu'écrivait par expérience et dans sa sagesse le Bienheureux Père de Foucault en 1916 peu avant sa mort dans une lettre à un ami :

"Il faut nous faire accepter des musulmans, devenir pour eux l’ami sûr, à qui on va quand on est dans le doute ou la peine, sur l’affection, la sagesse et la justice duquel on compte absolument. Ce n’est que quand on est arrivé là qu’on peut …More
Voici par exemple ce qu'écrivait par expérience et dans sa sagesse le Bienheureux Père de Foucault en 1916 peu avant sa mort dans une lettre à un ami :

"Il faut nous faire accepter des musulmans, devenir pour eux l’ami sûr, à qui on va quand on est dans le doute ou la peine, sur l’affection, la sagesse et la justice duquel on compte absolument. Ce n’est que quand on est arrivé là qu’on peut arriver à faire du bien à leurs âmes. Inspirer une confiance absolue en notre véracité, en la droiture de notre caractère, et en notre instruction supérieure, donner une idée de notre religion par notre bonté et nos vertus, être en relations affectueuses avec autant d’âmes qu’on le peut, musulmanes ou chrétiennes, indigènes ou françaises, c’est notre premier devoir : ce n’est qu’après l’avoir bien rempli, assez longtemps, qu’on peut faire du bien. Ma vie consiste donc à être le plus possible en relation avec ce qui m’entoure et à rendre tous les services que je peux.

Il ne s'agit pas de les convertir en un jour ni par force, mais tendrement, discrètement, par persuasion, bon exemple, bonne éducation, instruction, grâce à une prise de contact étroite et affectueuse, œuvre surtout de laïcs français qui peuvent être bien plus nombreux que les prêtres et prendre un contact plus intime.

Ma vie consiste donc à être le plus possible en relation avec ce qui m’entoure et à rendre tous les services que je peux. A mesure que l’intimité s’établit, je parle, toujours ou presque toujours en tête à tête, du bon Dieu, brièvement, donnant à chacun ce qu’il peut porter, fuite du péché, acte d’amour parfait, acte de contrition parfaite, les deux grands commandements de l’amour de Dieu et du prochain, examen de conscience, méditation des fins dernières, à la vue de la créature penser à Dieu, etc.,
donnant à chacun selon ses forces et avançant lentement, prudemment."
fr.sourire
D’abord, force est de constater que l'Abbé Pagès incline à ou veut parler aux musulmans comme s'ils étaient des pratiquants convaincus et comme s’ils formaient un bloc monolithique dans une Oumma islamique totalisante. Or, la réalité est toute différente. Il y a notamment en terres chrétiennes quantité de musulmans peu pratiquants, la majorité en fait, ou même qui ne le sont que culturellement, …More
D’abord, force est de constater que l'Abbé Pagès incline à ou veut parler aux musulmans comme s'ils étaient des pratiquants convaincus et comme s’ils formaient un bloc monolithique dans une Oumma islamique totalisante. Or, la réalité est toute différente. Il y a notamment en terres chrétiennes quantité de musulmans peu pratiquants, la majorité en fait, ou même qui ne le sont que culturellement, et qui retiennent de leurs traditions familiales des valeurs relativement structurantes, à l’opposé de celles d’une certaine culture occidentale décadente (comme la solidarité intergénérationnelle, la foi en un Dieu créateur, la crainte du jugement de Dieu, le sens du partage et de l’hospitalité, et même... la tolérance voire le respect de la religion chrétienne par ex. , wow !). Lesquelles valeurs leur ont été léguées par un islam à la fois libéral et traditionnel, différent des courants islamistes légalistes et intolérants qui ont le vent en poupe actuellement grâce aux financements des pétromonarchies islamiques.
Or, dans le contexte actuel, s’adonner à des diatribes violemment anti-islam (indépendamment du fait qu’on regarde ou pas en conscience l'islam, à tort ou à raison, comme étant l’ennemi n°1 de l’Eglise et du monde) et pousser à la méfiance tous azimuts envers les musulmans, comme le fait l’Abbé Pagès&Co, risque de conduire à ce je qu’écrivais ICI . Extrait :


« Au demeurant, je suis convaincu que les islams actuels contiennent en eux-mêmes les germes de leur future auto-destruction. Mais je pense que l’islamophobie est pour un chrétien, et d'ailleurs pour tout non musulman, aussi bien une erreur, une faute et qu'une ineptie. Car loin d’accélérer le déclin et l’autodestruction des islams orthodoxes légalistes et littéralistes (inéluctables à mes yeux à l’avenir, grâce entre autres à l’éducation et aux moyens de communication modernes), le fait de nourrir des sentiments de grande méfiance et d’hostilité à l'égard de l’ensemble des musulmans va freiner ce processus d’auto-destruction, en poussant par réflexe les musulmans à redoubler de sentiments et de passions mauvaises envers les non musulmans (eux qui du reste sont de plus en plus nombreux à se montrer critiques vis-à-vis du dogme islamique, tout en s’honorant de certaines valeurs islamiques à leurs yeux plus nobles que celles d’un Occident décadent), et à se replier sur leur culture et leur communauté, dans une sorte de cercle vicieux et infernal, où l’autochtone et l'immigré (ancien ou récent) se sentiront chacun victime de la haine et de l’hostilité de l’autre, et se sentiront légitimés à réagir par une escalade de violences. »

Pour annoncer l’amour du Christ aux musulmans et désamorcer petit à petit leurs préjugés anti-christianisme et anti-chrétiens, il faut à la base à mon sens leur inspirer une sympathie minimum et nouer avec eux des liens cordiaux. Je parle surtout des musulmans non fanatiques et non endoctrinés qui représentent la majorité.

Le Pape François justement agit dans ce bon sens. En bon formateur jésuite qu’il a été, il fait sans doute preuve tout simplement de finesse psychologique et de sagesse dans l’Esprit, en vue de la conversion, à l’heure de Dieu et selon ses volontés, du plus grand nombre de musulmans à l’amour du Christ.
fr.sourire
MaryamTSV
Comme la majorité des catholiques (qui font confiance au Pape François), je pense que l’attitude du Saint Père vis-à-vis des musulmans est sage et dans l’esprit d’un Chrétien proche de notre Seigneur Jésus-Christ. En effet, les différents messages du Pape François sont clairs et sans équivoque(respect mutuel et dialogue entre chrétiens et musulmans). Et si cela, (qui est la base), peut faire …More
Comme la majorité des catholiques (qui font confiance au Pape François), je pense que l’attitude du Saint Père vis-à-vis des musulmans est sage et dans l’esprit d’un Chrétien proche de notre Seigneur Jésus-Christ. En effet, les différents messages du Pape François sont clairs et sans équivoque(respect mutuel et dialogue entre chrétiens et musulmans). Et si cela, (qui est la base), peut faire éviter une guerre, et bien "bravo" au Pape François.
fr.sourire
Venons-en à sa lettre. Celle-ci, bien rédigée sur la forme et pleine de panache, oscillant entre respect et impertinence mal dissimulée derrière les « Très Saint Père », exprime des avertissements, des objections et des arguments qui à mon sens sont parfois stimulants, justes et cohérents, et qui peuvent par conséquent être utiles à une plus juste compréhension catholique des relations islamo-…More
Venons-en à sa lettre. Celle-ci, bien rédigée sur la forme et pleine de panache, oscillant entre respect et impertinence mal dissimulée derrière les « Très Saint Père », exprime des avertissements, des objections et des arguments qui à mon sens sont parfois stimulants, justes et cohérents, et qui peuvent par conséquent être utiles à une plus juste compréhension catholique des relations islamo-chrétiennes. Sa lettre mériterait donc il me semble, malgré quelques faiblesses sérieuses et malgré par moments un ton imprécatoire douteux, une réponse de clarification de la part de la Hiérarchie catholique et des services idoines du Saint-Siège, et, si possible, du destinataire de la lettre lui-même, le pape François, lui qui sait se faire à l’occasion très... proche des fidèles (voir ICI) !
Toutefois l’argumentaire de l’Abbé contient selon moi plusieurs failles que je relèverai dans mes commentaires suivants.
fr.sourire
A propos de la Lettre ouverte au Pape François de l’abbé Guy Pagès qui fustige les traditionnels vœux du Vatican aux musulmans à l’occasion de la fin du Ramadan et qui figure en page d’accueil de gloria.tv.
J’avais déjà évoqué dans ce court texte son interprétation erronée de la pensée du Pape François juste après son élection. La suite a confirmé mon propos. Je pense, sans prétendre détenir …
More
A propos de la Lettre ouverte au Pape François de l’abbé Guy Pagès qui fustige les traditionnels vœux du Vatican aux musulmans à l’occasion de la fin du Ramadan et qui figure en page d’accueil de gloria.tv.
J’avais déjà évoqué dans ce court texte son interprétation erronée de la pensée du Pape François juste après son élection. La suite a confirmé mon propos. Je pense, sans prétendre détenir la vérité, que les paroles du Message personnel du pape François aux musulmans sont inspirées par la sagesse de l’Esprit Saint, compte tenu du contexte mondial actuel, qu’elles vont dans le sens du bien commun des chrétiens et des musulmans et plus largement de l’humanité entière, et qu’elles tendent à disposer les cœurs des musulmans, secrètement assoiffés de la vérité contenue dans l’amour du Christ, à prêter davantage d’attention à l’Evangile du salut. La peur, l’esprit mondain ou la lâcheté relevant de l’esprit munichois* n’entachent pas selon moi le discours du pape François, contrairement à ce que défend l’Abbé Pagès dans sa lettre, sauf à en faire une lecture superficielle et essentiellement passionnelle islamophobe. (*Je n’évoque même pas l’accusation de complicité avec le mal qu’ose lui lancer le père Guy Pagès : "Vous ne pouvez ignorer cela, mais comment pouvez-vous, en le cachant alors aux yeux du monde, favoriser l’expansion de l’islam auprès des innocents ou naïfs ainsi abusés ?").

J’ai aussi écrit par ailleurs qu’il me semblait que les engagements militants islamophobes, en solo, de l’Abbé Pagès (voir mon article Peut-on être catholique et islamophobe ?) étaient les symptômes et les effets collatéraux de dérives inverses d’une majorité d’ecclésiastiques, qui tombent dans l’indifférentisme, voire pour certains dans le syncrétisme religieux, qui renoncent à évangéliser vraiment les musulmans, et qui n’osent pas mettre en lumière, avec respect et douceur, les questions qui fâchent. Entre ces deux sortes de dérives il est fort à parier que Dieu ait une forte préférence pour la première...
2 more comments from fr.sourire
fr.sourire
Audience générale de JEAN-PAUL II datée du 9 Septembre 1998 :

"[...] Précisément en vertu de la présence et de l'action de l'Esprit, les éléments de bien à l'intérieur des diverses religions disposent mystérieusement les cœurs à accueillir la révélation plénière de Dieu en Jésus-Christ.

4. Pour les raisons rappelées ici,
l'attitude de l'Eglise et de chaque chrétien à l'égard des autres …More
Audience générale de JEAN-PAUL II datée du 9 Septembre 1998 :

"[...] Précisément en vertu de la présence et de l'action de l'Esprit, les éléments de bien à l'intérieur des diverses religions disposent mystérieusement les cœurs à accueillir la révélation plénière de Dieu en Jésus-Christ.

4. Pour les raisons rappelées ici,
l'attitude de l'Eglise et de chaque chrétien à l'égard des autres religions est caractérisée par un respect sincère, une profonde sympathie et, également, lorsque cela est possible et opportun, par une collaboration cordiale. Cela ne signifie pas que l'on oublie que Jésus-Christ est l'unique Médiateur et Sauveur du genre humain; ni même ralentir l'action missionnaire, à laquelle nous sommes tenus en obéissance au commandement du Seigneur ressuscité: «Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit» (Mt 28, 19). L'attitude de respect et de dialogue, constitue plutôt une reconnaissance des «semences du Verbe» et des «gémissements de l'Esprit».C'est pourquoi, loin de s'opposer à l'annonce de l'Evangile, elle la prépare, dans l'attente des temps prêts à la miséricorde du Seigneur. «A travers le dialogue, nous faisons en sorte que Dieu soit présent parmi nous: car tandis que nous nous ouvrons l'un l'autre dans le dialogue, nous nous ouvrons également à Dieu» (Discours aux membres des autres religions, Madras, 5 février 1986, n. 4: Insegnamenti IX/1, 1986, pp. 322 sq.).
fr.sourire
Avertissement ! Tout islamophobe aimant le "bon Pape François" doit absolument éviter de lire cet article, sous peine de crise mentale ou/et cardiaque éventuelles !

Aussi incompréhensibles que puissent être certains de ses actes et certaines de ses paroles, en raison de nos opinions voire de nos passions personnelles, un catholique doit toujours se mettre dans une attitude d'écoute respectueuse …More
Avertissement ! Tout islamophobe aimant le "bon Pape François" doit absolument éviter de lire cet article, sous peine de crise mentale ou/et cardiaque éventuelles !

Aussi incompréhensibles que puissent être certains de ses actes et certaines de ses paroles, en raison de nos opinions voire de nos passions personnelles, un catholique doit toujours se mettre dans une attitude d'écoute respectueuse vis-à-vis de la voix du Pape, fût-elle faillible, car exprimée dans le cadre de la pastorale ou de la politique et en son nom personnel.

Pour ma part, je suis très loin d'être un islamophile. Pour autant, je pense que les paroles pastorales du Pape sont sages et inspirées dans le contexte mondial et dans le cadre de la "nouvelle évangélisation". Je pense qu'il est à la fois sincère et habile, souple et déterminé, dans les positions interreligieuses qu'il défend en la circonstance.