01:50:44
shazam
12803

David et Bethsabée (1951)

En tant que Roi d'Israël, le Roi David (Grégory Peck) a tout : l'argent, le pouvoir, la santé, les femmes, les enfants. Mais, ce qui lui manque le plus est l'amour d'une femme qui l'aimerait pour …More
En tant que Roi d'Israël, le Roi David (Grégory Peck) a tout : l'argent, le pouvoir, la santé, les femmes, les enfants.
Mais, ce qui lui manque le plus est l'amour d'une femme qui l'aimerait pour lui et non parce qu'il est le Roi. Il est ainsi attiré par Bethsabée (Susan Hayward), épouse délaissée de Urie, un officier du roi.
Urie meurt au combat et le roi épouse Bethsabée, après avoir répudié sa femme. Nathan le prophète lui prédit alors la colère de Dieu et tout comme le peuple exigea la mort de Bethsabée.
La sécheresse et la famine se sont abattus sur le pays et Bethsabée perd son enfant peu après sa naissance.
David reconnaissant ses péchés va prier devant l’Arche d'alliance, le coffre saint contenant les Tables de la Loi, et se repent. La pluie survient, David sait que le ciel a pardonné.
perceo3 and one more user like this.
perceo3 likes this.
Matthieu777 likes this.
shazam
Le roi David joue de la lyre, et déclame le psaume 23 (psaume attribué au roi David). Il décrit Dieu comme le Berger, Dieu qui aide à avancer dans les bons jours, comme dans les mauvais...
Il commente :
Quand j’ai écris ce psaume, j’avais foi en un tel Dieu…
Mais je n’étais qu’un ignorant petit pâtre.
Il n’y avait personne pour m’enseigner Dieu.
Je l’ai appris moi-même.

Et je l’ai vu dans les …More
Le roi David joue de la lyre, et déclame le psaume 23 (psaume attribué au roi David). Il décrit Dieu comme le Berger, Dieu qui aide à avancer dans les bons jours, comme dans les mauvais...
Il commente :
Quand j’ai écris ce psaume, j’avais foi en un tel Dieu…
Mais je n’étais qu’un ignorant petit pâtre.
Il n’y avait personne pour m’enseigner Dieu.
Je l’ai appris moi-même.

Et je l’ai vu dans les collines, dans les arbres.
Dans le miracle des naissances des brebis.
J’apercevais Sa Pitié, quand les loups fuyaient loin des pâtures, épargnant les troupeaux.
Quand le printemps faisait fondre la neige, et la glace.
Quand le vent frais soufflait, après une journée torride.
J’ai vu Sa Splendeur dans la beauté des fleurs sur les collines, dans les étoiles, brillants dans le ciel.
Je retrouvais Sa Main sur toutes choses.

Puis je me suis éloigné de l’Éternel...

Lorsque j’ai cherché à le retrouver, je l’avais perdu… quelque part, à la cour de Saül – à moins que ce soit dans le désert pendant mon exil, ou dans le camp des Philistins (l'actuelle bande de Gaza jusqu'à Jaffa) – Son Image s’affaiblissait dans les lumières de la ville,
et Sa Voix se noyait dans les querelles et les intrigues des ambitieux, et des puissants...
-

La trame du film se base sur :
2 Samuel 11, 2-5
Un soir, David se leva de sa couche ; et, comme il se promenait sur le toit de la maison royale, il aperçut de là une femme qui se baignait, et qui était très belle de figure.
David fit demander qui était cette femme, et on lui dit : N'est-ce pas Bath-Schéba, fille d'Eliam, femme d'Urie, le Héthien ?
Et David envoya des gens pour la chercher. Elle vint vers lui, et il coucha avec elle. Après s'être purifiée de sa souillure, elle retourna dans sa maison. Cette femme devint enceinte, et elle fit dire à David : Je suis enceinte...
-

Pas de bataille rangée ni de chevauchée effrénée, on a ici à faire à une poignante tragédie centrée sur la personne du roi David.
Celui-ci, auréolé du prestige de sa victoire face au géant Goliath lorsqu'il était enfant, et de son élection divine à la succession de Saül, David présenté comme un monarque sage et juste, respectueux de la loi divine.

Mais le jour où il s'éprend de Bethsabée, l'épouse d'un de ses généraux...

David commence à enfreindre les commandements
renfermés dans l'Arche d'Alliance, qu'on vient d'apporter à Jérusalem.
Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, tu ne commettras pas d'adultère, tu ne tueras point...
Raté !...
Et c'est d'autant plus grave qu'en rétribution des crimes de David, c'est tout le peuple d'Israël qui subit la colère céleste !

Porté par l'exceptionnelle prestation de Gregory Peck, David et Bethsabée est un petit bijou de drame psychologique, dont l'atmosphère sombre et intimiste est renforcée par de nombreuses scènes nocturnes et une utilisation parfaitement maîtrisée des « clairs-obscurs », comme dans la superbe scène finale de la prière dans la tente qui renferme l'Arche d'Alliance.
Quand à Susan Hayward, d'ordinaire flamboyante, elle livre ici une composition tout en retenue mais pleine d'émotion, et contribue à faire de ce péplum méconnu et mésestimé un incontournable du genre.
(senscritique.com)

2,7/5 AlloCiné
7/10 DVDClassik
5,7/10 SensCritique
Chouan56 and one more user like this.
Chouan56 likes this.
Thierry73 likes this.