AJPM
* NEUVAINE à SAINT JOSEPH (23 avril - 1er mai) :

HUITIÈME JOUR
L'Exode nous dit :
« Le Seigneur parlait à Moïse face à face
comme un homme a coutume de parler à son ami ».
Le Verbe fait chair vous parlait véritablement face à face,
ô grand saint Joseph !
Il ne vous parlait pas sous une forme mystérieuse et empruntée.
Il vous parlait « comme un ami à son ami » ;
bien plus, comme un père à …
More
* NEUVAINE à SAINT JOSEPH (23 avril - 1er mai) :

HUITIÈME JOUR
L'Exode nous dit :
« Le Seigneur parlait à Moïse face à face
comme un homme a coutume de parler à son ami ».
Le Verbe fait chair vous parlait véritablement face à face,
ô grand saint Joseph !
Il ne vous parlait pas sous une forme mystérieuse et empruntée.
Il vous parlait « comme un ami à son ami » ;
bien plus, comme un père à son enfant.
Il parlait à votre oreille, à votre cœur.
Moïse a conduit le peuple dans le désert
et vous, ô Joseph,
vous y avez conduit et protégé Jésus et Marie.
La loi, dit l’Apôtre, a été donnée par Moïse
et la grâce par Jésus-Christ.

Ami privilégié du Sacré-Cœur,
apprenez-moi à converser avec Jésus.
Obtenez-moi l'esprit d'oraison,
l'esprit véritablement intérieur
et la plus grande fidélité à la loi du Seigneur.
Apprenez-moi à aimer Dieu et le prochain :
c'est là toute la loi.


Saint Joseph,
Modèle et Patron des amis du Sacré-Cœur,
priez pour nous !
(100 jours d’indulgence)

Souvenez-vous, ô glorieux saint Joseph,
modèle et patron des amis du Sacré-Cœur,

qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection,
sollicité votre secours et imploré vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,
ô chaste Époux de Marie,
ô mon tendre Père,
je viens à vous,
et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds ;
ô juste Joseph,
Père nourricier du Verbe fait homme pour moi,
ne méprisez pas ma prière,
mais écoutez-la favorablement
et daignez l’exaucer.
Ainsi soit-il.


PRIÈRE à SAINT JOSEPH pour l’ÉGLISE
composée par le Pape Léon XIII (à réciter après le Chapelet quotidien)

Nous recourons à vous dans notre tribulation,
ô bienheureux Joseph,
et après avoir imploré le secours de votre très sainte Épouse,
nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage.
Par cette charité qui vous a uni
avec la Vierge Immaculée, Mère de Dieu
et par cet amour paternel
dont vous avez entouré l’Enfant Jésus,
nous vous supplions instamment
de regarder avec bienveillance
l’héritage que Jésus-Christ a acquis au prix de son Sang,
et de nous secourir dans les nécessités où nous sommes,
avec toute votre puissance
et par tous vos moyens.

Protégez, ô très sage Gardien de la divine Famille,
la race élue de Jésus-Christ ;
écartez loin de nous, ô Père très aimant,
toute contagion d’erreurs et de vices ;
soyez-nous propice et assistez-nous du haut du ciel,
ô notre très puissant libérateur,
dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres :
et de même que vous avez arraché autrefois
l’Enfant-Jésus à un suprême péril de mort,
de même aussi défendez aujourd’hui
la sainte Église de Dieu
des embûches de ses ennemis et de toute adversité.
Gardez à jamais chacun de nous sous votre patronage,
afin que, soutenus par votre secours,
nous puissions à votre exemple
vivre saintement,
pieusement mourir
et obtenir la béatitude éternelle du ciel.
Ainsi soit-il.


TOUT sur SAINT JOSEPH
(Cantiques, prières & Litanies), ici :
montfortajpm.blogspot.com/…/saint-joseph-19…


* * *
Les TROIS AVE MARIA du matin & du soir :
avec cette invocation à la fin :
- le matin : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour. »
- le soir : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit.»

« Oh ! quelle sainte pratique de piété !
c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

(Saint Léonard de Port-Maurice)