Pourquoi François a-t-il si peur du rite romain ?

Le 14 février, lors d'une audience pour les participants à la plénière de la Congrégation pour la liturgie, le pape François a lu un texte sur l'évolution de la liturgie au cours des cinquante …
Les chiens aboient, la caravane passe !
Sylvanus
Ce qu'a dit le pape :
Pour François, la liturgie est une «épiphanie de la communion ecclésiale»
Le Pape François a reçu en audience ce 14 février les participants à l’Assemblée plénière de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements. Après un bref rappel historique et quelques éléments sur la signification de la liturgie, le Saint-Père s’est exprimé sur le défi de la …More
Ce qu'a dit le pape :
Pour François, la liturgie est une «épiphanie de la communion ecclésiale»
Le Pape François a reçu en audience ce 14 février les participants à l’Assemblée plénière de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements. Après un bref rappel historique et quelques éléments sur la signification de la liturgie, le Saint-Père s’est exprimé sur le défi de la formation du Peuple de Dieu.
Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Vingt-deux cardinaux, huit archevêques et onze évêques membres de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements participent à cette Assemblée plénière qui se déroule du 12 au 15 février sur le thème «La formation liturgique du Peuple de Dieu».
Après une messe présidée ce 14 février par le préfet de la Congrégation, le cardinal Robert Sarah, les participants se sont donc rendus au Palais apostolique pour une audience avec le Pape François.

Cinquante ans au service de la liturgie
Le Saint-Père a ouvert son discours sous un angle historique, rappelant que près de cinquante années se sont écoulées depuis l’institution par saint Paul VI, le 8 mai 1969, de la Congregatio pro Cultu Divino, «afin de donner forme au renouvellement voulu par Vatican II». Une année 1969 qui a donné lieu à la publication de documents importants pour la vie liturgique de l’Église, tels que la Constitution apostolique Missale Romanum (3 avril 1969), qui a permis ensuite la promulgation du Missel Romain. Ce furent «les premiers pas d’un chemin sur lequel continuer avec une sage constance», a recommandé le Pape François.

Tourner son cœur vers Dieu
Le Saint-Père a ensuite décrit l’esprit qui doit animer la Congrégation pour mener sa mission aujourd’hui. «Nous savons qu’il ne suffit pas de changer les livres liturgiques pour améliorer la qualité de la liturgie. Pour que la vie soit vraiment une louange agréable à Dieu, il faut en effet changer son cœur», a expliqué François. C’est vers cette conversion que s’oriente «la célébration chrétienne», élément majeur du travail de la Congrégation. Celle-ci est destinée «à aider le Pape à accomplir son ministère au bénéfice de l’Église en prière répandue sur toute la terre», dans un «esprit de coopération, dialogue, synodalité» avec les conférences épiscopales. «Le Saint-Siège, a affirmé le Pape, ne se substitue pas aux évêques, mais collabore avec eux pour servir, dans la richesse des différentes langues et cultures, la vocation orante de l’Église dans le monde».

Prendre part à la communion ecclésiale
«La liturgie est une vie qui forme, non pas une idée à apprendre», a tenu à rappeler le Souverain Pontife, mettant ensuite en garde contre les dangers d’une liturgie mal comprise. Comme dans d’autres domaines de la vie ecclésiale, a relevé François, il est bon de ne pas s’enfermer dans de «stériles polarisations idéologiques, qui naissent souvent lorsque, considérant ses propres idées comme valides dans tous les contextes, on en vient à adopter un comportement d’éternelle dialectique face à ceux qui ne les partagent pas». «Alors, en partant peut-être du désir de réagir à certaines insécurités du contexte actuel, on risque ensuite de se replier dans un passé qui n’est plus ou de fuir dans un futur présumé comme tel. Le point de départ, a souligné le Pape,est en revanche de reconnaître la réalité de la liturgie sacrée, trésor vivant qui ne peut pas être réduit à des goûts, des recettes et des courants, mais doit être accueilli avec docilité et promu avec amour». La liturgie représente «l’épiphanie de la communion ecclésiale», a poursuivi le Saint-Père. Ainsi, dans les gestes et les prières doit résonner «le ‘nous’ et non pas le ‘je’; la communauté réelle, non pas le sujet idéal». «Quand on regrette avec nostalgie des tendances passées ou que l’on veut en imposer de nouvelles, on risque plutôt de privilégier la partie au tout, l’idéologie à la communion, le ‘je’ au Peuple de Dieu, l’abstrait au concret, l’idéologie à la communion et, à la racine, le mondain au spirituel», a déclaré le Pape.

La formation liturgique, un exercice vivant
Le Saint-Père a consacré la suite de son discours au thème de l’Assemblée plénière. Former à la liturgie le Peuple de Dieu signifie diffuser en son sein «la splendeur du mystère vivant du Seigneur», l’aider à «prendre conscience du rôle irremplaçable que la liturgie revêt dans l’Église et pour l’Église», et finalement à «mieux intérioriser la prière de l’Église, à l’aimer comme expérience de rencontre avec le Seigneur et avec les frères» et «en redécouvrir les contenus», «en observer les rites». La formation liturgique, a rappelé le Pape, ne doit pas se limiter à l’acquisition de connaissances ni à la protection du «juste accomplissement des disciplines rituelles». Pasteurs et laïcs doivent saisir la signification profonde de la liturgie, y compris à travers ses langages symboliques: art, chant, «musique au service du mystère célébré», et silence.

Un chemin de croissance pour tous les chrétiens
Le Pape a fortement encouragé la formation permanente «du clergé et des laïcs, spécialement lorsqu’ils sont engagés dans des ministères au service de la liturgie», mission confiée à la responsabilité des Conférences épiscopales, diocèses, instituts de formations, revues spécialisées. Citant la Constitution Sacrosantum Concilium, le Souverain Pontife a rappelé qu’«il est donc absolument nécessaire qu’on pourvoie en premier lieu à la formation liturgique du clergé».
La liturgie est «la voie maîtresse par laquelle passe la vie chrétienne en toute étape de sa croissance», a conclu le Pape François. «Travailler pour que le Peuple de Dieu redécouvre la beauté de la rencontre avec le Seigneur dans la célébration de ses mystères, et en le rencontrant, ait la vie en son nom» est donc le «grand et beau» devoir auquel doit se dédier la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements.

Source: www.vaticannews.va/…/pape-discours-c…
Jean de Roquefort and one more user like this.
Jean de Roquefort likes this.
Psaume 62 likes this.
Si ce que dit le pape François n'est pas professé ex cathedra, on n'en a rien à fiche !

Allez jusqu'au bout de votre hypocrisie, messieurs les modernistes tiédasses, qui vous retranchez derrière cette notion d'infaillibilité pour justifier que les hérésies proférées par François sur l'islam ne comptent pour rien !

Allez au bout de votre logique de Satan, et acceptez donc AUSSI que TOUT ce que …
More
Si ce que dit le pape François n'est pas professé ex cathedra, on n'en a rien à fiche !

Allez jusqu'au bout de votre hypocrisie, messieurs les modernistes tiédasses, qui vous retranchez derrière cette notion d'infaillibilité pour justifier que les hérésies proférées par François sur l'islam ne comptent pour rien !

Allez au bout de votre logique de Satan, et acceptez donc AUSSI que TOUT ce que dit François sur tout le reste ne vaut pas plus que ce qu'il dit comme âneries sur l'islam !


Sylvanus
@Spina Christi 2 Bonsoir Spina,
Je reviens de retraite, et je vous répond un peu tardivement. Simplement la tonalité de votre message le contient lui-même. Vous traitez ceux qui ne sont pas de votre courant religieux d'hypocrites, de "modernistes", de "tiédasses" (?), de "logique de Satan".
Désolé, comme les plus de 150 personnes avec qui j'étais en retraite (dans un Foyer de charité, avec certai…More
@Spina Christi 2 Bonsoir Spina,
Je reviens de retraite, et je vous répond un peu tardivement. Simplement la tonalité de votre message le contient lui-même. Vous traitez ceux qui ne sont pas de votre courant religieux d'hypocrites, de "modernistes", de "tiédasses" (?), de "logique de Satan".
Désolé, comme les plus de 150 personnes avec qui j'étais en retraite (dans un Foyer de charité, avec certaines personnes issues de la FSSPX), je ne suis ni moderniste, ni tiédasse (si ce n'est pas mon péché), et j'essaye de suivre la voie de l'Évangile. L'islam n'est pas le fondamental de la foi, mais Jésus-Christ. J'apprécie en général ce que dit notre saint Père, même si certains propos doivent être précisés, voire parfois corrigés. En tout cas, je ne sais en quoi il professerait des "hérésies" ex cathedra.
Dieu vous bénisse et vous comble de ses grâces dans cette nouvelle semaine qui s'ouvre.
Sylvanus
"Bonsoir Spina,

Vous traitez ceux qui ne sont pas de votre courant religieux d'hypocrites, de "modernistes", de "tiédasses" (?), de "logique de Satan".


Bonjour anus (puisque vous persistez à amputer mon pseudo...),
En l'occurrence je traite de modernistes tiédasses ceux qui s'empressent de gober la plupart des paroles de François, même quand elles ne sont pas professées ex cathedra, mais …
More
"Bonsoir Spina,

Vous traitez ceux qui ne sont pas de votre courant religieux d'hypocrites, de "modernistes", de "tiédasses" (?), de "logique de Satan".


Bonjour anus (puisque vous persistez à amputer mon pseudo...),
En l'occurrence je traite de modernistes tiédasses ceux qui s'empressent de gober la plupart des paroles de François, même quand elles ne sont pas professées ex cathedra, mais les rejettent dès que le pape prononce un discours ou rédige un texte qui visiblement contient des hérésies et/ou ne colle pas avec le Dogme au motif que ces discours ou ces textes ne sont pas non plus professés ex cathedra !

Donc : Allez au bout de votre logique de Satan, et écoutez François EN TOUT ce qu'il dit et écrit, ex cathedra ou pas.
Sylvanus
@Spina Christi 2 Merci Spina Christi 2, si vous préférez. Je raccourci parfois votre pseudonyme dans le texte (le pseudonyme complet précédant le pseudonyme abrégé) non pour vous insulter, comme vous semblez le faire pour moi (ce qui n'est pas conforme à l'Évangile, ou anticatholique, vous comprendrez mieux), mais simplement pour des raisons de commodité.
Sinon, ce n'est pas la logique de Satan, …More
@Spina Christi 2 Merci Spina Christi 2, si vous préférez. Je raccourci parfois votre pseudonyme dans le texte (le pseudonyme complet précédant le pseudonyme abrégé) non pour vous insulter, comme vous semblez le faire pour moi (ce qui n'est pas conforme à l'Évangile, ou anticatholique, vous comprendrez mieux), mais simplement pour des raisons de commodité.
Sinon, ce n'est pas la logique de Satan, mais plutôt celle d'un protestant, que de refuser par principes les parole d'un pape. J'ai bien apprécié l'exhortation apostolique Gaudete et exsultate, par exemple (w2.vatican.va/…/papa-francesco_…). Accueillir par principe positivement les paroles du successeur de Pierre (il ne s'agit pas de "gober" selon votre expression), quitte à être réservé à leur lecture par certaines d'entre elles sur des parties non dogmatiques, je ne vois pas en quoi ce ne serait pas catholique, voire "moderniste" (vous avez du mal avec la notion de modernisme, visiblement). Quand à la tiédeur, je ne sais pas non plus en quoi ce serait être tiède que d'être fidèle par principe au successeur de Pierre. Le saint Père au contraire nous rappelle souvent la radicalité de l'Évangile, qui consiste en suite suite intégrale du Christ : « Qui ne prend pas sa croix et ne suit pas derrière moi n'est pas digne de moi. » (Mt 10, 38)
Dieu vous bénisse.
Sylvanus
Sylvanus
"Je raccourci parfois votre pseudonyme dans le texte simplement pour des raisons de commodité."

De "commodité" ?????
Ben voyons !


"ce n'est pas la logique de Satan, mais plutôt celle d'un protestant, que de refuser par principes les parole d'un pape"

J'en reviens à mon propos initial : acceptez donc TOUT de François y compris ses propos hérétiques quant à son affirmation que le plur…More
Sylvanus
"Je raccourci parfois votre pseudonyme dans le texte simplement pour des raisons de commodité."

De "commodité" ?????
Ben voyons !


"ce n'est pas la logique de Satan, mais plutôt celle d'un protestant, que de refuser par principes les parole d'un pape"

J'en reviens à mon propos initial : acceptez donc TOUT de François y compris ses propos hérétiques quant à son affirmation que le pluralisme et les diversités des religions sont une sage volonté de Dieu, plutôt que d'y faire un tri "dans la logique des protestants".
Sylvanus
@Spina Christi 2 Bonjour,
Je suis catholique, et j'essaye d'être fidèle à l'Évangile.
- Pour raison de commodité, j'aurais un pseudonyme en 3 parties (ou plus), le reproduiriez vous ? Voulez-vous le cas échéant des exemples de pseudo(nymes !) raccourcis ou déformés par vous-même par le passé (qui plus est de manière moqueuse, c'est à dire anticatholique) ?
- Comme tout catholique, je suis bienvei…More
@Spina Christi 2 Bonjour,
Je suis catholique, et j'essaye d'être fidèle à l'Évangile.
- Pour raison de commodité, j'aurais un pseudonyme en 3 parties (ou plus), le reproduiriez vous ? Voulez-vous le cas échéant des exemples de pseudo(nymes !) raccourcis ou déformés par vous-même par le passé (qui plus est de manière moqueuse, c'est à dire anticatholique) ?
- Comme tout catholique, je suis bienveillant et attentif par principe à ce que dit notre saint Père, même si il peut errer (cf Vatican I) sur des matières non dogmatiques. Où serait le problème ? Vous adoptez la logique protestante ?
Que Dieu vous bénisse.
Sylvanus
Bonjour Sylvanus

"Je suis catholique, et j'essaye d'être fidèle à l'Évangile."
Oui, comme moi et la plupart ici...

"Pour raison de commodité, j'aurais un pseudonyme en 3 parties (ou plus), le reproduiriez vous ?"
Oui comme je reproduis, souvent par "copier/coller", les pseudos de (par exemple) "ne nous laissez pas succomber", "catholique et Français" ou "la louange de mes lèvres" qui ne sont …More
Bonjour Sylvanus

"Je suis catholique, et j'essaye d'être fidèle à l'Évangile."
Oui, comme moi et la plupart ici...

"Pour raison de commodité, j'aurais un pseudonyme en 3 parties (ou plus), le reproduiriez vous ?"
Oui comme je reproduis, souvent par "copier/coller", les pseudos de (par exemple) "ne nous laissez pas succomber", "catholique et Français" ou "la louange de mes lèvres" qui ne sont pas les plus courts.
Mais si votre bonne conscience vous fait accepter comme excuse une "commodité" de temps...


"Voulez-vous le cas échéant des exemples de pseudo(nymes !) raccourcis ou déformés par vous-même par le passé (qui plus est de manière moqueuse, c'est à dire anticatholique) ?"
Si vous faites allusion à mes échanges avec "la louange de mes lèvres", échanges pour le moins ... "spéciaux", n'oubliez pas non plus tous les pseudos dont lui m'a affublé.

"Comme tout catholique, je suis bienveillant et attentif par principe à ce que dit notre saint Père, même si il peut errer (cf Vatican I) sur des matières non dogmatiques. Où serait le problème ? Vous adoptez la logique protestante ?"

Merci beaucoup pour cette réponse ! Car c'est bien là que je voulais vous amener :

Acceptez donc, sans en faire des schismatiques ni des hérétiques, que des "Traditionalistes" (trouvés tels ensuite) Pères au concile aient été, eux aussi et comme vous l'êtes de votre propre aveu, attentifs et critiques à l'égard des errements d'un concile (Vatican II) dans ce qu'il n'avait pas de dogmatique.

Car si François, pape, peut errer (et il erre !), en quoi, étant notoirement conseillés par des progressistes, des pasteurs protestants, des orthodoxes à la botte du KGB et des juifs antichrist, les papes Jean XXIII et Paul VI n'auraient-ils pas pu errer de même ?!

Reconnaissez-donc nous ce que vous vous appliquez à vous-mêmes, la différence entre nous et vous étant que nous n'avons pas attendu pour les dénoncer que les dits errements de papes et d'évêques aient atteint des sommets de scandale tels qu'ils les atteignent aujourd'hui avec cette haute hiérarchie apostate, amie du monde, destructrice de l'Eglise (si cela était possible) et de la Foi, pour ne pas dire corrompue elle-même.

Fin de ce débat en ce qui me concerne.

Steph-Etienne likes this.
Sylvanus
@Spina Christi 2 Bonjour,
Merci de votre message. Et bien pour faire comme vous, pour faire plus court, je ne vais pas reprendre votre pseudonyme après votre le lien avec votre nom... Concernant les insultes, pour suivre l'Évangile de manière radicale, il nous faudrait ne pas les pratiquer : aimer ses ennemis et bénir ceux qui nous maudissent.
Sinon, je suis tout à fait d'accord avec vous sur la …More
@Spina Christi 2 Bonjour,
Merci de votre message. Et bien pour faire comme vous, pour faire plus court, je ne vais pas reprendre votre pseudonyme après votre le lien avec votre nom... Concernant les insultes, pour suivre l'Évangile de manière radicale, il nous faudrait ne pas les pratiquer : aimer ses ennemis et bénir ceux qui nous maudissent.
Sinon, je suis tout à fait d'accord avec vous sur la position que vous décrivez : "attentifs et critiques à l'égard des errements d'un concile (Vatican II) dans ce qu'il n'avait pas de dogmatique." Que certains points non dogmatiques du Concile Vatican II, ou de déclaration des papes depuis saint Pierre ne soient pas infaillibles, nous sommes tout à fait d'accord.
Ce qui me choque à titre personnel c'est que beaucoup de "tradis" connaissent très mal le Concile et lui font dire ce qu'il ne dit pas pour le critiquer. La démarche de lire le texte, tel qu'il est, sans en déformer le sens, pour le critiquer serait beaucoup plus positive. Elle permettrait de ne se baser sur des sortes de légendes urbaines pour critiquer le Concile, à qui certains font dire par exemple : qu'il déclarerait que toutes les religions se vaudraient ; qu'il ne faudrait pas annoncer l'Évangile ; que l'oecuménisme serait faire l'unité des chrétiens en bradant la théologie catholique ; que la messe issue du Concile ne se veut pas un sacrifice...
Bonne journée.
Sylvanus
magofio
et dire que les eglises seraient pleines à craquer avec le latin comme autrefois,et le respect,de s'agenouiller comme avant,etc...que là elles sont vides presque..
M. Bergoglio - comme tant d'autres catholiques - ne regarde pas la réalité en face : il vit dans son idéologie.
Il vient, en pays d'Islam, de signer un texte contenant une hérésie déclarant que Dieu veut la diversité des religions. Il sait que c'est faux, mais il s'en moque : il se croit capable de corriger 1400 ans de confrontations entre l'Islam et le reste du monde.
En fait, ce qui nous tue, …More
M. Bergoglio - comme tant d'autres catholiques - ne regarde pas la réalité en face : il vit dans son idéologie.
Il vient, en pays d'Islam, de signer un texte contenant une hérésie déclarant que Dieu veut la diversité des religions. Il sait que c'est faux, mais il s'en moque : il se croit capable de corriger 1400 ans de confrontations entre l'Islam et le reste du monde.
En fait, ce qui nous tue, c'est l'orgueil immense des soi-disant "progressistes" qui s'imaginent qu'il vont réinventer la roue : avant eux, il n'y avait que des imbéciles.
ne nous laissez pas succomber and one more user like this.
paxetlumine likes this.
@Gallo-Romain , à vous lire aujourd'hui ,vous ne manquez pas d'air ,vous avez deux faces ?
C'est préférable , car êtres enfant du malin et ce dire catholique ?
Plutôt la destruction de la liturgie .