Symphytum
112244

Le concile de Melfi

Le premier concile de Melfi eu lieu en 1059 dans le sud de l'Italie. Cent treize évêques de différentes nations y prirent part. Il fut dirigé par le Pape Nicolas II. L'on y fit treize canons: - le …More
Le premier concile de Melfi eu lieu en 1059 dans le sud de l'Italie. Cent treize évêques de différentes nations y prirent part. Il fut dirigé par le Pape Nicolas II.
L'on y fit treize canons:
- le premier porte que les cardinaux auront la meilleure part à l'élection du pape, et que si quelqu'un entrait dans le Saint Siège, sans être élu unanimement et canoniquement par les cardinaux, et du consentement des autres ordres du clergé et des laïques, il ne serait pas considéré comme un pape, mais comme un intrus.
- le second ordonne qu'à la mort du pape ou de quelque évêque, personne n'ait à s'emparer de leur biens, mais il veut qu'on les réserve pour leur successeur.
- le troisième défend d'entendre la messe d'un prêtre que l'on sait avoir une concubine.
- le quatrième veut que les chanoines mettent tout leur bien en commun.
- le cinquième ordonne que les dîmes et oblations seront payées fidèlement par les laïques, et que les évêques en disposeront.
- le sixième défend aux prêtres et …More
apvs likes this.
Symphytum
@Ne nous laissez pas sucomber Et croyez moi que je comprend bien votre désarrois !
@Symphytum il n'en reste pas moins vrais que je ne crois plus a tout ce qui viens du Vatican et à cette Eglise de misère .
Symphytum
@Ne nous laissez pas sucomber En effet selon la loi de l'Eglise premièrement ce n'est pas aux laïques de juger des prêtres mais à l'Eglise de le faire. Si l'Eglise le juge bon cependant elle peut livrer au bras séculier ceux qu'elle se réservait premièrement le droit de juger. Je peux comprendre l'émotion de que cela peut vous suscite mais l'Eglise à déjà des lois très sévères dans ces cas là …More
@Ne nous laissez pas sucomber En effet selon la loi de l'Eglise premièrement ce n'est pas aux laïques de juger des prêtres mais à l'Eglise de le faire. Si l'Eglise le juge bon cependant elle peut livrer au bras séculier ceux qu'elle se réservait premièrement le droit de juger. Je peux comprendre l'émotion de que cela peut vous suscite mais l'Eglise à déjà des lois très sévères dans ces cas là et nous sommes tenus de s'en remettre à elle.
Ce qui à changé depuis cette époque c'est que aujourd'hui cette contre-eglise ne condamne plus rien, ne juge plus rien.
Au contraire c'est très difficile de laisser Dieu les juger dans de tels cas parce que la nature charnelle des hommes les pousse à se faire justice eux-mêmes.
Tandis que la grâce divine vous pousse à avoir compassion des pécheurs, même les pires, à la pensée des châtiments que leur inconduite leur mérite. Bien que cette compassion n'exclue pas la justice dans des cas graves, comme on peut le voir aujourd'hui.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
@Symphytum es à dire que les exactions vis-à-vis des enfants venant de clercs ne doivent pas êtres jugé par des laïques ,que les déviations sexuelles en tout genres non plus serais sent des intouchables ?c'est facile de dire Dieu les jugera ,a ce taux je comprend la déferlante débridée des suite du fabuleux concile parmi notre clergé .
Symphytum
@Ne nous laissez pas sucomber Je vous ai déjà dis ce que je pensais de ce soit disant "concile", que je ne suis d'aucune façon d'ailleurs. Comme je n'ai pas vraiment compris votre question, je me suis donc permis de vous exposer ce qu'un Catholique doit faire dans une telle situation. Ainsi je vous ai dis que vous ne devez rien à un clerc hérétique, schismatique, ou excommunié, aucun des …More
@Ne nous laissez pas sucomber Je vous ai déjà dis ce que je pensais de ce soit disant "concile", que je ne suis d'aucune façon d'ailleurs. Comme je n'ai pas vraiment compris votre question, je me suis donc permis de vous exposer ce qu'un Catholique doit faire dans une telle situation. Ainsi je vous ai dis que vous ne devez rien à un clerc hérétique, schismatique, ou excommunié, aucun des respects qui sont dus à un vrai prêtre (même un mauvais). Je vais donc rajouter, pour vous faire plaisir j'espère, qu'il est permis de reprendre publiquement un clerc qui s'égare dans la foi ou dans les mœurs, dans les limites de la discrétion et de la modestie chrétienne.
Cependant sachez bien que Dieu seul sera leur juge et qu'il est dangereux pour n'importe quel laïque de juger un prêtre, ce que je signifiai dans la première partie de mon message.
Si je ne vous ai toujours pas répondu, je vous prie donc d'être plus clair.
@Symphytum ce n'est pas la RÉPONSE a ma question ,comme dab vous shooté de coté ,car vous savez TRÈS TRÈS bien que ce Concile n'est pas CATHOLIQUE ,mais vous suivez béat ..........
Symphytum
@Ne nous laissez pas sucomber Ce n’est pas le point de la chose. St Catherine de Sienne parle longuement dans des termes peu élogieux des laïques qui s´octroient le droit de juger les clercs, et ce malgré leur potentiel manque de vertus. Pour la faire courte Dieu a dit « Ne touchez pas à mes Christs » donc il est extrêmement peccamineux pour un laïque de juger un clerc. Il faut laisser Dieu …More
@Ne nous laissez pas sucomber Ce n’est pas le point de la chose. St Catherine de Sienne parle longuement dans des termes peu élogieux des laïques qui s´octroient le droit de juger les clercs, et ce malgré leur potentiel manque de vertus. Pour la faire courte Dieu a dit « Ne touchez pas à mes Christs » donc il est extrêmement peccamineux pour un laïque de juger un clerc. Il faut laisser Dieu être leur juge.
Cependant il est bon de savoir que vous ne devez rien à un clerc hérétique, schismatique ou excommunié. Si ce n’est le respect que vous devez à votre prochain.
avecrux.avemaria likes this.
Dire leurs quatre vérité es les "Juger" ?cela reviendrait à dire que Luther avait raison ,vu votre Eglise Vaticane d'aujourd'hui .
Symphytum
@avecrux.avemaria Au tribunal sous entendu !

Bien qu’il soit très mauvais aux laïques de juger les clercs personnellement.
avecrux.avemaria
- le dixième défend aux laïques de juger les clercs
avecrux.avemaria likes this.
Jean de Roquefort
C'est ce qu'a rappelé et précisé Saint Jean-Paul II dans la Constitution Apostolique Universi Dominici Gregis : w2.vatican.va/…/hf_jp-ii_apc_22…