Le génocide participatif du sexe masculin

"Dans deux cents ans, il n'y aura plus un seul être humain de sexe masculin sur terre" Avant propos: Notons que les avancées sur les CSPI (cellules souches pluripotentes induites) qui vont permettre,…
« Pour déstabiliser cette sale société occidentale ?… Ce n’est pas difficile : il suffit de déstabiliser la Femme. La Femme, clé de voûte de toute société… Il suffit de sortir la Femme de son temple : la maison, la famille, qui ne tient debout que par elle… Il faut la persuader qu’elle y est exploitée, avilie. Il faut la désaccoupler. Il faut la banaliser, lui retirer l’enseignement et l’…More
« Pour déstabiliser cette sale société occidentale ?… Ce n’est pas difficile : il suffit de déstabiliser la Femme. La Femme, clé de voûte de toute société… Il suffit de sortir la Femme de son temple : la maison, la famille, qui ne tient debout que par elle… Il faut la persuader qu’elle y est exploitée, avilie. Il faut la désaccoupler. Il faut la banaliser, lui retirer l’enseignement et l’éducation de ses enfants qui deviennent alors proie facile pour le vice et les pires utopies. Et ce sera la crise de la moralité…! Il faut la jeter en vrac sur le marché du travail ce qui fera baisser le prix de la main d’oeuvre et amènera le chômage et la crise économique, donc désordre et ruine de la société. » Henri Vincenot, L’Œuvre de Chair (1984)
"L'Oeuvre de Chair" est un livre génial et capital d'Henri Vincenot dont je recommande ABSOLUMENT la lecture (je pense que J.P. Aussant doit l'avoir lu, tant il correspond à ses préoccupations); tout honnête homme, toute personne qui ne veut pas mourir imbécile doit l'avoir lu mais il faut avoir l'estomac bien accroché pour ne pas vomir de dégoût; sachant très bien ce qu'il faisait, Vincenot a …More
"L'Oeuvre de Chair" est un livre génial et capital d'Henri Vincenot dont je recommande ABSOLUMENT la lecture (je pense que J.P. Aussant doit l'avoir lu, tant il correspond à ses préoccupations); tout honnête homme, toute personne qui ne veut pas mourir imbécile doit l'avoir lu mais il faut avoir l'estomac bien accroché pour ne pas vomir de dégoût; sachant très bien ce qu'il faisait, Vincenot a publié ce livre merveilleusement écrit (un grand plaisir pour le lecteur !) à l'extrême fin de sa vie : s'il l'avait fait avant, ses dernières années auraient été un cauchemar; il aurait été fanatiquement poursuivi, harcelé, dénigré, haï, maudit par l'"élite" pour anti-sémitisme !
Catholique et Français likes this.
@Catholique et Français Cher ami, non je n’ai pas lu ce livre. L’auteur annonce-t-il la disparition complète du sexe masculin par le développement du clonage, ce qui mènera à une humanité de femmes clonées et lesbiennes qui vivront dans l’indifférenciation complète (y compris indifférenciation entre le bien et le mal ? Avez-vous lu mon essai ?
Non, cher ami, je ne me souviens pas d'"annonce de disparition complète du sexe masculin par le développement du clonage, ce qui mènera à une humanité de femmes clonées et lesbiennes qui vivront dans l’indifférenciation complète (y compris indifférenciation entre le bien et le mal) ?" dans "L'Oeuvre de Chair" car j'ai lu ce livre il y a longtemps, parce qu'il ne s'agit pas du tout d'un essai …More
Non, cher ami, je ne me souviens pas d'"annonce de disparition complète du sexe masculin par le développement du clonage, ce qui mènera à une humanité de femmes clonées et lesbiennes qui vivront dans l’indifférenciation complète (y compris indifférenciation entre le bien et le mal) ?" dans "L'Oeuvre de Chair" car j'ai lu ce livre il y a longtemps, parce qu'il ne s'agit pas du tout d'un essai mais d'un excellent et bouleversant roman très (trop) "terre à terre" et parce que ce n'est pas le sujet précis ce roman, quoique votre sujet n'en soit pas très éloigné, si l'on y réfléchit bien. Je suis bien désolé mais je n'ai pas lu votre essai car je ne lis plus beaucoup par énorme manque de temps; les seuls livres que je lis encore, quand j'ai un peu de temps, concernent la Révolution Française, mon "violon d'Ingres" !
jean pierre aussant likes this.
les femmes ont en commun avec les hommes : leur origine, le singe, elles seront viables que que si elles acceptent d'être elles-même, faisons confiance au Seigneur pour rétablir ce monde !
Ma théorie du « génocide participatif du sexe masculin » ne se situe pas dans le schéma « classique » de la dénonciation des excès du féminisme et de la « féminisation-tapétisation » plus ou moins forcée de la société. Ce schéma, nous le connaissons maintenant assez bien. Il a été largement abordé par des personnes comme Philippe Murray et plus récemment par Alain Soral ou encore Mr Zemmour. Je …More
Ma théorie du « génocide participatif du sexe masculin » ne se situe pas dans le schéma « classique » de la dénonciation des excès du féminisme et de la « féminisation-tapétisation » plus ou moins forcée de la société. Ce schéma, nous le connaissons maintenant assez bien. Il a été largement abordé par des personnes comme Philippe Murray et plus récemment par Alain Soral ou encore Mr Zemmour. Je le dis sans aucune arrogance mais je crois que ma théorie ouvre une voie d’exploration radicalement nouvelle quant à la finalité de la culture de mort. En effet, comme jamais dans l’histoire, il y a actuellement une « fenêtre de temps » diabolique où nous observons la convergence entre une haine implacable du fondamentalisme féministe lesbien (qui a le vrai pouvoir médiatique sur terre) et la possibilité (via les progrès de la médecine reproductive, clonage etc.) pour l’un des deux sexes (le féminin) de continuer l’espèce tout seul. Cette funeste conjonction, ne s’était jamais produite auparavant. On peut compter sur Satan pour faire le reste. Cette idée du « complot inconscient » m’est venu il y a une vingtaine d’années mais à l’époque, cela aurait été imprésentable (J’en parle quand même dans un courrier des lecteurs publié dans le Figaro). C’est la « démocratisation » du concept de la théorie du genre dans le grand public qui m’a fait comprendre que le moment était venu de développer mon intuition et qu’elle serait peut-être comprise, au moins par certains. Au fond, ce qui m’a mis jadis la puce à l’oreille, c’est la fixation maladive du féminisme sur la « déculpabilisation absolue » de l’avortement et de l’homosexualité, au lieu de s’intéresser aux femmes qui souffrent sur terre. Il y avait là, quelque chose de pas normal et je sentais déjà la présence mystérieuse et diabolique d’une intention à la fois inavouée et même inconsciente, de préparer le terrain culturel à l’éradication du sexe masculin. C’est à force de « ruminer cette idée que j’ai fini par élaborer cette théorie qui je crois est non seulement cohérente (pour celui qui sait la lire) mais aussi fondamentale. Au fond, c’est un peu comme si j’avais réussi à assembler les mots de la culture de mort qui étaient éparpillés d’une façon illisible et absurde, pour en faire une phrase cohérente. Cette phrase, c’est ma théorie du complot inconscient qui a donné un contenu sémantique à l’alphabet et aux mots de la culture de mort. J’ai déchiffré l’intention cachée. Oui, nous serons sauvés, mais ce sera à la fin des temps par une intervention directe de Dieu. En attendant, la glissade a commencé et aucune force humaine ne pourra l’arrêter.
Au jardin de l'éden le malin à charmer la Femme et il la toujours fait et le fait encore ,aujourd'hui plus qu'avant il sent la fin de son règne venir et elle petite sotte le suis dans son délire .il suffi de regarder la "TV" .
jean pierre aussant likes this.