Symphytum
13401

Prières de Saint Jean Eudes

Salutation à la Très Sainte Vierge Composée par Saint Jean Eudes Je vous salue, Marie, Fille de Dieu le Père; Je vous salue, Marie, Mère de Dieu le Fils; Je vous salue, Marie, Epouse du Saint-Esprit…
natale07
Le révérend Père Paul de Moll (1824 - 1896)

disait à un ami que ceux qui récitent cette SALUTATION À MARIE peuvent se figurer que la Sainte Vierge leur donne en réalité sa bénédiction.
Donnant un exemplaire de cette SALUTATION à une demoiselle, Père Paul lui dit textuellement :
« Cette SALUTATION est si belle ! Récitez-la chaque matin. Du haut du Ciel, la Sainte Vierge vous donnera sa bénédictio…More
Le révérend Père Paul de Moll (1824 - 1896)

disait à un ami que ceux qui récitent cette SALUTATION À MARIE peuvent se figurer que la Sainte Vierge leur donne en réalité sa bénédiction.
Donnant un exemplaire de cette SALUTATION à une demoiselle, Père Paul lui dit textuellement :
« Cette SALUTATION est si belle ! Récitez-la chaque matin. Du haut du Ciel, la Sainte Vierge vous donnera sa bénédiction et vous ferez le signe de la croix. Oui, oui, que ne vous est-il donné de voir ! La Sainte Vierge vous bénit alors, je le sais très bien. »
Il disait aussi qu'en récitant cette SALUTATION À MARIE pour la conversion d'un pécheur, il est impossible de n'être pas exaucé.
Prière composée par St Jean Eudes, et retrouvée dans un livre de Sainte Marguerite Marie à sa mort. Cette salutation était vivement recommandée par le saint Père Paul qui, comme Saint Jean Eudes, promettaient de la part de la Très Sainte Vierge des grâces spéciales à ceux qui réciteraient cette Salutation avec piété, et à ceux en faveur desquels on la réciterait.

Moine bénédictin flamand qui a passé sa vie à faire des miracles et qui continue à en faire si on lui demande.
Voici comment il explique ce don:

« Au commencement de ma vie religieuse, étant malade au point de me voir condamné par la science, Notre Seigneur m'apparut, accompagné de la sainte Vierge, de saint Joseph, de saint Benoît.

Tandis que Marie me tenait la main, le Sauveur, posant sa droite sur ma tête, me dit : « Sois guéri ; désormais tu vivras pour la consolation d'un grand nombre de personnes. Je t'accorde tout ce que tu Me demanderas pour les autres ». — Et aussitôt, je fus guéri ».

(Paul de Moll, Edouard Van Speybrouck)

Le révérend père Paul de Moll, semait littéralement les prodiges sous ses pas.

On évalue à plus d’un million les personnes qui reçurent de lui des bienfaits d’ordre spirituel ou matériel, naturel et surnaturel.

On eût dit que des pouvoirs surhumains lui étaient dévolus à discrétion et qu’il en usait sans mesure et à tout propos.

Jamais on n’a constaté des faits aussi stupéfiants et aussi continuels.

Même après sa mort, sa tombe demeure féconde comme sa vie, et on peut dire que ce fils de saint Benoît continue du haut du Ciel sa mission de consolateur, de guérisseur des corps et des âmes au nom du Seigneur Jésus–Christ.
Jean de Roquefort and 2 more users like this.
Jean de Roquefort likes this.
DDFG5 likes this.
Stephane77 2 likes this.