tantumergo+
16955

Luther eut-il en partie raison ?

Article de la catholique Aline Lizotte (AFCP) source Le 31 octobre 1517, Martin Luther placarde sur les portes de l’église de la Toussaint de Wittemberg ses 95 thèses condamnant violemment le …
tantumergo+
Très édifiant exposé ICI sur l'hérésie protestante à la lumière du Concile de Trente par sourcefb ( Françoise Breynaert, docteur en théologie ).
dvdenise likes this.
Cher tantumergo+, on a jamais vu la moindre "Femen" venir "souiller" un temple protestant. Je crois que cela veut tout dire...
apvs and one more user like this.
apvs likes this.
perceval2507 likes this.
tantumergo+
Rappel des développements du magistère catholique en matière d’œcuménisme :

Déclaration " Dominus Iesus " ( sur l'unicité et l'universalité salvifique de Jésus-Christ et de l'Eglise, Congrégation pour la doctrine de la Foi, 2000 ) :

« Par l'expression subsistit in, le Concile Vatican II a voulu proclamer deux affirmations doctrinales : d'une part, que malgré les divisions entre chrétiens, More
Rappel des développements du magistère catholique en matière d’œcuménisme :

Déclaration " Dominus Iesus " ( sur l'unicité et l'universalité salvifique de Jésus-Christ et de l'Eglise, Congrégation pour la doctrine de la Foi, 2000 ) :

« Par l'expression subsistit in, le Concile Vatican II a voulu proclamer deux affirmations doctrinales : d'une part, que malgré les divisions entre chrétiens, l'Église du Christ continue à exister en plénitude dans la seule Église catholique ; d'autre part, « que des éléments nombreux de sanctification et de vérité subsistent hors de ses structures », c'est-à-dire dans les Églises et Communautés ecclésiales qui ne sont pas encore en pleine communion avec l'Église catholique. Mais il faut affirmer de ces dernières que leur « force dérive de la plénitude de grâce et de vérité qui a été confiée à l'Église catholique » (IV. UNICITÉ ET UNITÉ DE L'ÉGLISE)

_____________________

Encyclique "Ut unum sint" ("Qu'ils soient un", 1995) de S. Jean-Paul II

« Par la grâce de Dieu, ce qui appartient à la structure de l'Eglise du Christ n'a pourtant pas été détruit, ni la communion qui demeure avec les autres Eglises et Communautés ecclésiales.
En effet, les éléments de sanctification et de vérité présents dans les autres Communautés chrétiennes, à des degrés différents dans les unes et les autres, constituent la base objective de la communion qui existe, même imparfaitement, entre elles et l'Eglise catholique. Dans la mesure où ces éléments se trouvent dans les autres Communautés chrétiennes, il y a une présence active de l'unique Eglise du Christ en elles. C'est pourquoi le Concile Vatican II parle d'une communion réelle, même si elle est imparfaite. La constitution Lumen gentium souligne que l'Eglise catholique « se sait unie pour plusieurs raisons » avec ces Communautés, par une certaine et réelle union, dans l'Esprit Saint.»

______________________

Constitution dogmatique Lumen Gentium (Et CEC de 1997)

14. Les fidèles catholiques

« Appuyé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition, le Concile enseigne que cette Église en marche sur la terre est nécessaire au salut. Seul, en effet, le Christ est médiateur et voie de salut : or, il nous devient présent en son Corps qui est l’Église ; et en nous enseignant expressément la nécessité de la foi et du Baptême, c’est la nécessité de l’Église elle-même, dans laquelle les hommes entrent par la porte du Baptême, qu’il nous a confirmée en même temps. C’est pourquoi ceux qui refuseraient soit d’entrer dans l’Église catholique, soit d’y persévérer, alors qu’ils la sauraient fondée de Dieu par Jésus-Christ comme nécessaire, ceux-là ne pourraient être sauvés ».

15. Les liens de l’Église avec les chrétiens non catholiques

Avec ceux qui, étant baptisés, portent le beau nom de chrétiens sans professer pourtant intégralement la foi ou sans garder l’unité de la communion sous le Successeur de Pierre, l’Église se sait unie pour de multiples raisons. Il en est beaucoup, en effet, qui tiennent la Sainte Écriture pour leur règle de foi et de vie, manifestent un zèle religieux sincère, croient de tout leur cœur au Dieu Père tout-puissant et au Christ Fils de Dieu et Sauveur, sont marqués par le baptême qui les unit au Christ, et même reconnaissent et reçoivent d’autres sacrements dans leurs propres Églises ou dans leurs communautés ecclésiales. Plusieurs d’entre eux jouissent même de l’épiscopat, célèbrent la sainte Eucharistie et entourent de leur piété la Vierge Mère de Dieu. À cela s’ajoute la communion dans la prière et dans les autres bienfaits spirituels, bien mieux, une véritable union dans l’Esprit Saint, qui, par ses dons et ses grâces, opère en eux aussi son action sanctifiante et dont la force a permis à certains d’entre eux d’aller jusqu’à verser leur sang. Ainsi, l’Esprit suscite en tous les disciples du Christ le désir et les initiatives qui tendent à l’union pacifique de tous, suivant la manière que le Christ a voulue, en un troupeau unique sous l’unique Pasteur. À cette fin, l’Église notre Mère ne cesse de prier, d’espérer et d’agir, exhortant ses fils à se purifier et à se renouveler pour que, sur le visage de l’Église, le signe du Christ brille avec plus de clarté.»
tantumergo+
Pas tout à fait cher Jean-Pierre. C'est vrai pour le protestantisme libéral qui est en effet de nos jours bien en phase avec la dictature culturelle du politiquement correct, mais en revanche les médias dénigrent de temps en temps le christianisme protestant dit évangélique qui au plan de la morale est généralement beaucoup plus conservateur que le protestantisme libéral des églises historiques (…More
Pas tout à fait cher Jean-Pierre. C'est vrai pour le protestantisme libéral qui est en effet de nos jours bien en phase avec la dictature culturelle du politiquement correct, mais en revanche les médias dénigrent de temps en temps le christianisme protestant dit évangélique qui au plan de la morale est généralement beaucoup plus conservateur que le protestantisme libéral des églises historiques (calvinistes, anglicanes et luthériennes).

L'islam et le protestantisme évangélique, qui ont souvent en commun leur théologie fondamentaliste et littéraliste, sont du reste, il me semble, les deux ensembles religieux qui croissent actuellement le plus vite, entre autres pour des raisons démographiques et culturelles.

Les lobbies de l'impiété entendent neutraliser et détruire à terme les croyances religieuses et principalement l'antique Eglise catholique, à la fois en déversant à flot continu une propagande médiatique et culturelle à l'adresse des jeunes générations, et en tentant d'utiliser le fanatisme et la violence intrinsèques de l'islam omniprésent et revanchard pour exacerber les tensions interreligieuses afin si possible de discréditer en bloc et définitivement les religions.
J'ose en outre dire que sur le plan strictement "éthique" (ET NON PAS THÉOLOGIQUE) les catholiques sont sans doute moins éloignés de l'islam que du protestantisme "à la sauce scandinave" (pasteurs lesbiennes, mariage d'abomination dans les temples, déculpabilisation du meurtre légal des enfants à naître etc...). La culture de mort régnante, d'ailleurs ne s'y trompe ps. En effet, on a jamais vu …More
J'ose en outre dire que sur le plan strictement "éthique" (ET NON PAS THÉOLOGIQUE) les catholiques sont sans doute moins éloignés de l'islam que du protestantisme "à la sauce scandinave" (pasteurs lesbiennes, mariage d'abomination dans les temples, déculpabilisation du meurtre légal des enfants à naître etc...). La culture de mort régnante, d'ailleurs ne s'y trompe ps. En effet, on a jamais vu le moindre journalope occidental critiquer le protestantisme; en revanche, on en trouve pour critiquer l'islam. Cela est un fait indéniable, l'islam (bien que fausse religion) dérange davantage la dictature culturelle féministo-maçonnique-LGBT planétaire que le protestantisme.
tantumergo+
Votre opinion est plausible cher Jean-Pierre. Seul Notre-Seigneur connaît la vérité totale sur "les reins et le coeur" de Luther...
jean pierre aussant likes this.
Cher tantumergo+ Pour ma part, je ne vois pas Luther comme un chrétien honnête. Luther a utilisé à merveille l‘avidité des princes Allemands qui voulaient s’émanciper de la tutelle de l’Église pour s’enrichir (les raisons économiques et l’adoration de l’argent de ces petits princes ont sans doute étaient les vrais raisons de l’expansion du protestantisme). La critique des indulgences ne change …More
Cher tantumergo+ Pour ma part, je ne vois pas Luther comme un chrétien honnête. Luther a utilisé à merveille l‘avidité des princes Allemands qui voulaient s’émanciper de la tutelle de l’Église pour s’enrichir (les raisons économiques et l’adoration de l’argent de ces petits princes ont sans doute étaient les vrais raisons de l’expansion du protestantisme). La critique des indulgences ne change rien à cela.
apvs and one more user like this.
apvs likes this.
Catholique et Français likes this.
tantumergo+
" Tandis que le passé ne peut pas être changé, le souvenir et la manière de se souvenir peuvent être transformés. Nous prions pour la guérison de nos blessures et des mémoires qui assombrissent notre regard les uns sur les autres. Nous rejetons catégoriquement toute haine et toute violence, passées et présentes, surtout celles qui s’expriment au nom de la religion. " ( Déclaration luthéro-cathol…More
" Tandis que le passé ne peut pas être changé, le souvenir et la manière de se souvenir peuvent être transformés. Nous prions pour la guérison de nos blessures et des mémoires qui assombrissent notre regard les uns sur les autres. Nous rejetons catégoriquement toute haine et toute violence, passées et présentes, surtout celles qui s’expriment au nom de la religion. " ( Déclaration luthéro-catholique, Lund, 31 octobre 2016 )
tantumergo+
Je comprends ce malentendu bien qu'assumant le signe de la Croix sur mon pseudonyme. S'agissant des fruits du Concile, le diable tente continuellement de pourrir les fruits de la Grâce dans nos vies, lesquelles contiennent fatalement un peu d'ivraie. Et que sont-ils les fruits de "l'anti-conciliarisme" traditionaliste intégriste : esprit de jugement téméraire et hasardeux, esprit de diffamation …More
Je comprends ce malentendu bien qu'assumant le signe de la Croix sur mon pseudonyme. S'agissant des fruits du Concile, le diable tente continuellement de pourrir les fruits de la Grâce dans nos vies, lesquelles contiennent fatalement un peu d'ivraie. Et que sont-ils les fruits de "l'anti-conciliarisme" traditionaliste intégriste : esprit de jugement téméraire et hasardeux, esprit de diffamation et de calomnie, en particulier concernant des Papes, esprit d'orgueil enclin à s'accorder toujours raison et incapable d'auto-critique, etc.
AveMaria44
@tantumergo+ Comme vous faites suivre votre pseudo d'une croix cela prête à confusion. Etudiez de bonnes histoires du concile et le Magistère antérieur et "repesez", il ne suffit pas d'affirmer que les autres sont dans une impasse doctrinale pour être soi-même sur la bonne voie.
Catholique et Français likes this.
tantumergo+
Cher @AveMaria44 Je ne suis pas prêtre mais laïc. J'ai tout bien pesé s'agissant de ce Concile dont tous les documents ne sont certes pas revêtus de la même autorité magistérielle. Les fruits de ce Concile ont été il est vrai sévèrement gâtés par les vents mauvais du marxisme et du libéralisme libertaire qui ont influencé largement l'Occident contemporain, jusqu'à une partie importante du …More
Cher @AveMaria44 Je ne suis pas prêtre mais laïc. J'ai tout bien pesé s'agissant de ce Concile dont tous les documents ne sont certes pas revêtus de la même autorité magistérielle. Les fruits de ce Concile ont été il est vrai sévèrement gâtés par les vents mauvais du marxisme et du libéralisme libertaire qui ont influencé largement l'Occident contemporain, jusqu'à une partie importante du clergé. Lequel clergé catholique, au passage, a traversé des crises graves à beaucoup d'époques. L'Eglise catholique est en croissance dans certaines régions du monde non occidentales, tant au plan des vocations sacerdotales et religieuses qu'au plan des baptêmes. Chacun voit midi à sa porte... Le sédévacantisme comme la position anti-conciliaire de la FSSPX sont des impasses doctrinales.
Catholique et Français likes this.
AveMaria44
@tantumergo+ Monsieur l'abbé étudiez de bonnes histoires du Concile. La Tradition pour être vivante ne doit pas être contradictoire. Et comme le dit avec bon sens et discernement jean-pierre aussant on reconnaît l'arbre à ses fruits, ce qui est valable pour les protestants, comme pour le concile., il suffit d'ouvrir les yeux.
tantumergo+
Cher @jean pierre aussant , je citerai pour commencer une partie de cet article :

" À première vue, l’Église catholique et l’Église luthérienne suédoise n’ont jamais été si distantes. Le clergé féminin, le mariage homosexuel, et le libéralisme théologique ont creusé un fossé béant. « Même si cela fâche, je pense que nous avons désormais plus de différences que de points communs », estime le …More
Cher @jean pierre aussant , je citerai pour commencer une partie de cet article :

" À première vue, l’Église catholique et l’Église luthérienne suédoise n’ont jamais été si distantes. Le clergé féminin, le mariage homosexuel, et le libéralisme théologique ont creusé un fossé béant. « Même si cela fâche, je pense que nous avons désormais plus de différences que de points communs », estime le Père Frederik Heiding, jésuite installé à Uppsala, converti issu de l’Église suédoise. La visite du pape François à Lund le 31 octobre semble alors paradoxale : pourquoi s’afficher avec les autorités luthériennes, qui plus est, à l’occasion d’une commémoration de la Réforme protestante ?

« Cette rencontre s’adresse à tout le monde luthérien, et pas seulement à l’Église suédoise », rappelle Benjamin Ekman, jeune universitaire à Lund, converti venu du protestantisme évangélique. « N’oublions pas que la première Église luthérienne au monde est celle d’Éthiopie, avec sept millions de membres, et qu’elle partage la vision morale de l’Église catholique », ajoute-t-il. "


Preuve s'il en est que les choses sont parfois plus complexes que nos postulats.

Le dernier antéchrist sera certes un redoutable séducteur mais nous savons qu'il haïra ouvertement le Dieu révélé en Jésus-Christ et qu'il tentera par des moyens très intelligents de supplanter tous les cultes à " ce que l’on nomme Dieu ou que l’on vénère " (Thess. chap 2) par le culte à l'Homme d'impiété qui se fait Dieu contre Dieu. Ce qui ne fut pas le cas de Luther qui, quoiqu'égaré par le diable sur de nombreux points, fut un chrétien sincère.
tantumergo+
@AveMaria44 Cet excellent article ne contredit pas une partie de votre propos. Mais est-ce que le traditionaliste qui dit a posteriori et comme de façon formelle que bien sûr l'Eglise à cette époque avait besoin de sérieuses réformes, n'aurait pas fait partie de ceux qui ont opposé de fortes résistances à ces réformes à l'époque ? Les immenses souffrances occasionnées par la Réforme protestante…More
@AveMaria44 Cet excellent article ne contredit pas une partie de votre propos. Mais est-ce que le traditionaliste qui dit a posteriori et comme de façon formelle que bien sûr l'Eglise à cette époque avait besoin de sérieuses réformes, n'aurait pas fait partie de ceux qui ont opposé de fortes résistances à ces réformes à l'époque ? Les immenses souffrances occasionnées par la Réforme protestante doivent faire réfléchir sur la part importante de responsabilité des contre-témoignages et de l'infidélité d'une partie du clergé et même des fidèles dans le surgissement de schismes et d'hérésies dans l'Histoire. Par ailleurs, le Concile Vatican II fait partie intégrante du Magistère et de la Tradition, quoi que vous en dites. Il en est différemment des actes mondains voire apostats d'une partie de la hiérarchie catholique.
On reconnaît un arbre à ses fruits. Quel est le résultats du protestantisme? Des évêques lesbiennes qui marient religieusement d'autres gays (comme en Norvège) et au fond, l’avènement de la révolution, dont les idéaux nous ont conduit à la culture de mort. Oui, on trouve bien sûr certains points positifs chez Luther, de même que l'on trouvera de nombreux points positifs chez l'Antéchrist quand …More
On reconnaît un arbre à ses fruits. Quel est le résultats du protestantisme? Des évêques lesbiennes qui marient religieusement d'autres gays (comme en Norvège) et au fond, l’avènement de la révolution, dont les idéaux nous ont conduit à la culture de mort. Oui, on trouve bien sûr certains points positifs chez Luther, de même que l'on trouvera de nombreux points positifs chez l'Antéchrist quand il viendra. Cela a toujours été la technique du Diable. Noyer le principe actif du mal dans une apparence d'amour et de justice. Ainsi, le contenu sémantique (qui sera en réalité le vrai signe de la bête) que nous devrons approuver pour pouvoir faire le moindre achat, sera à 99% magnifique: plus de racisme, plus de guerre, plus de faim etc..mais au milieu de tout cela se cachera le ver dans le fruit qui sera l'attaque frontale contre l'ordre naturel de la vie créé par Dieu (déculpabilisation de l'avortement, de l'homosexualité, du clonage et le refus de reconnaître Jésus-Christ comme seul Sauveur)
apvs and 2 more users like this.
apvs likes this.
Spina Christi 2 likes this.
Catholique et Français likes this.
AveMaria44
Oui, Luther eut EN PARTIE raison c'est ce qui fonde toutes les sectes hérétiques, le choix propre du fondateur. Que l’Église ait eu besoin de se réformer à l'époque personne ne le conteste, mais l'escroquerie et de nous faire croire que ce qu'a fait Luther est une réforme, il n'a pas réformé, il a déformé, détruit et recomposé sa propre religion. Tout comme l'a fait le concile Vatican II, d'…More
Oui, Luther eut EN PARTIE raison c'est ce qui fonde toutes les sectes hérétiques, le choix propre du fondateur. Que l’Église ait eu besoin de se réformer à l'époque personne ne le conteste, mais l'escroquerie et de nous faire croire que ce qu'a fait Luther est une réforme, il n'a pas réformé, il a déformé, détruit et recomposé sa propre religion. Tout comme l'a fait le concile Vatican II, d'ailleurs le cardinal Lehmann vient de recevoir le prix Martin Luther des mains du chef des protestants d'Allemagne en la présence du cardinal Marx, pour son engagement œcuménique, c'est l'inversion totale, ce ne sont plus les hérétiques schismatiques qui reviennent à l’Église, mais les hommes d’Église qui épousent les erreurs de ceux-ci et apostasient officiellement de fait.
b.lagadec and one more user like this.
b.lagadec likes this.
perceval2507 likes this.