00:32

Indonésie , attaques suicides contre 3 églises à Surabaya !

VOIR aussi les vidéos Des attentats contre 3 églises en Indonésie, Le père la mère et leurs 4 enfants utilisés pour les attaques www.youtube.com/watch www.youtube.com/watch www.youtube.com/…More
VOIR aussi les vidéos
Des attentats contre 3 églises en Indonésie, Le père la mère et leurs 4 enfants utilisés pour les attaques
www.youtube.com/watch
www.youtube.com/watch


www.youtube.com/watch

Indonésie : nouvel attentat après un week-end meurtrier. Ce sont des familles musulmanes entières qui se font exploser pour tuer des Chrétiens.

La famille, comprenant la mère et le père ainsi que deux fillettes de 9 et 12 ans et deux fils de 16 et 18 ans, était liée au mouvement Jamaah Ansharut Daulah, un groupe qui soutient Daech. Selon les médias locaux, elle aurait pu revenir de Syrie, où des centaines d'Indonésiens ont afflué ces dernières années pour combattre aux côtés des djihadistes de Daech. La mère, identifiée comme Puji Kuswati, et ses deux filles portaient des niqabs et des bombes autour de la taille lorsqu'elles ont pénétré dans l'église Kristen Indonesia Diponegoro pour se faire exploser, selon le chef de la police nationale. Le père, Dita Priyanto, chef de cellule au sein du JAD, a foncé avec une voiture d'explosifs sur l'Eglise pentecôtiste du centre de Surabaya, alors que ses fils ont conduit des motos en direction d'un troisième lieu de culte, l'église Sainte-Marie, où ils ont activé les explosifs qu'ils portaient. Des démineurs ont par ailleurs désamorcé deux autres bombes dans l'Eglise pentecôtiste du centre de Surabaya.

Au moins 14 personnes ont été tuées et 41 autres blessées dans des attentats à la bombe dans la deuxième plus grande ville d'Indonésie, Surabaya. La police affirme que les kamikazes ont frappé trois églises à travers la ville. Jamaah Ansharut Daulah, un groupe inspiré par l'EIIL. L'Indonésie est le plus grand pays à majorité musulmane du monde. Ces dernières années, on a vu augmenter les attaques contre les minorités religieuses.

Des démineurs ont désamorcé deux bombes à la Gereja Pantekosta Pusat Surabaya (Eglise pentecôtiste du centre de Surabaya), où a eu lieu l'un des attentats.

Une famille de six personnes, dont deux petites filles, est responsable des attaques, a annoncé le chef de la police nationale, Tito Karnavian.
La famille, comprenant la mère et le père ainsi que deux fillettes de 9 et 12 ans et deux fils de 16 et 18 ans, était liée au mouvement radical Jamaah Ansharut Daulah, un groupe qui soutient l'EI,


L
a famille, comprenant la mère et le père ainsi que deux fillettes de 9 et 12 ans et deux fils de 16 et 18 ans, était liée au mouvement Jamaah Ansharut Daulah, un groupe qui soutient Daech. Selon les médias locaux, elle aurait pu revenir de Syrie, où des centaines d'Indonésiens ont afflué ces dernières années pour combattre aux côtés des djihadistes de Daech. La mère, identifiée comme Puji Kuswati, et ses deux filles portaient des niqabs et des bombes autour de la taille lorsqu'elles ont pénétré dans l'église Kristen Indonesia Diponegoro pour se faire exploser, selon le chef de la police nationale. Le père, Dita Priyanto, chef de cellule au sein du JAD, a foncé avec une voiture d'explosifs sur l'Eglise pentecôtiste du centre de Surabaya, alors que ses fils ont conduit des motos en direction d'un troisième lieu de culte, l'église Sainte-Marie, où ils ont activé les explosifs qu'ils portaient. Des démineurs ont par ailleurs désamorcé deux autres bombes dans l'Eglise pentecôtiste du centre de Surabaya.

VOIR LA FAMILLE ICI lesobservateurs.ch/…/indonesie-nouve…

Quatre kamikazes à moto se sont fait exploser lundi matin près d'un commissariat de police de Surabaya, faisant une dizaine de blessés. La veille, trois attentats-suicides revendiqués par Daech avaient fait 14 morts dans des églises d'Indonésie.
Au lendemain d'une série d'attentats suicide contre des églises de Surabaya, un nouvel attentat a frappé lundi cette ville d'Indonésie. Quatre kamikazes à moto se sont fait exploser près d'un commissariat de police, faisant une dizaine de blessés. Le président indonésien, Joko Widodo, a condamné cet acte meurtrier, resté pour l'heure sans revendication. «Il s'agit d'un acte lâche, indigne et inhumain. Il n'y aura aucun compromis dans les mesures entreprises sur le terrain pour lutter contre le terrorisme», a assuré le chef de l'État.

De nombreuses attaques contre les églises
Ces attaques surviennent quelques jours après que cinq policiers et un détenu ont été tués au cours de violents affrontements dans une prison de haute sécurité dans la banlieue de la capitale Jakarta. Daech avait revendiqué l'incident mais la police indonésienne avait écarté l'implication de ce dernier. L'intolérance religieuse a augmenté ces dernières années en Indonésie, pays de 260 millions d'habitants dont près de 90% sont de confession musulmane, mais qui compte aussi des minorités comme les chrétiens, hindous et bouddhistes.
D'autres attaques visant des églises se sont produites ces dernières années à travers l'archipel d'Asie du Sud-Est. En février, la police était parvenue à neutraliser un homme armé d'une épée qui avait attaqué en pleine messe une église à Sleman, sur l'île de Java, blessant quatre personnes dont un prêtre. En 2016, un adolescent était entré dans une église remplie de fidèles à Medan, sur l'île de Sumatra, s'était approché du prêtre et l'avait légèrement blessé au couteau à un bras. Il avait tenté de faire exploser un objet avant d'être maîtrisé par des fidèles.
Un extrémiste islamiste avait également été condamné en septembre dernier à la réclusion criminelle à perpétuité en Indonésie pour une attaque meurtrière au cocktail Molotov perpétrée en 2016 contre une église avec des complices d'un groupe soutenant Daech. Les autorités sont en état d'alerte depuis les attentats-suicides et attaques armées à Jakarta en janvier 2016, qui avaient coûté la vie à quatre civils. Les quatre assaillants avaient été tués dans ces attaques revendiquées par Daech, les premières de cette ampleur en Indonésie depuis 2009.
L'Indonésie avait été précipitée dans sa propre «guerre contre le terrorisme» par les attentats de Bali, île la plus touristique du pays où ces attaques avaient fait 202 morts, parmi lesquels de nombreux étrangers. Les autorités avaient ensuite lancé une offensive majeure contre les extrémistes islamistes et affaibli ainsi les réseaux les plus dangereux, selon des experts. Mais l'organisation djihadiste État islamique est parvenue à mobiliser de nouveau la frange extrémiste indonésienne.

L'archipel d'Asie du sud-est, le pays musulman le plus peuplé du monde, est en état d'alerte depuis une série d'attentats perpétrés ces dernières années --dont certains par le groupe jihadiste Etat islamique (EI)-- et ses minorités religieuses font face à une intolérance grandissante.

"Nous devons nous unir contre le terrorisme", a réagi le président indonésien Joko Widodo.

Bombes désamorcées
D'autres images montraient un véhicule en feu d'où s'élevait une colonne de fumée noire ainsi qu'un corps gisant devant une porte de l'église catholique Santa Maria à Surabaya.
"J'étais effrayé. Beaucoup de gens criaient", a raconté à l'AFP Roman, un homme de 23 ans témoin de l'explosion à cette église.

Des démineurs ont par ailleurs désamorcé deux bombes à la Gereja Pantekosta Pusat Surabaya (Eglise pentecôtiste du centre de Surabaya), où a eu lieu l'un des attentats.
La troisième église visée est l'église Kristen Indonesia Diponegoro.
Ces attaques surviennent quelques jours après que cinq policiers et un détenu ont été tués au cours d'affrontements dans une prison de haute sécurité en banlieue de Jakarta. L'EI avait revendiqué les faits mais la police indonésienne avait écarté l'implication de ce groupe.

La police a indiqué dimanche que quatre membres présumés du Jamaah Ansharut Daulah avaient été tués dans des opérations liées à l'émeute dans la prison.
L'intolérance religieuse a augmenté ces dernières années en Indonésie, pays de 260 millions d'habitants dont près de 90% sont de confession musulmane, mais qui compte aussi des minorités comme les chrétiens, hindous et bouddhistes.
D'autres attaques visant des églises se sont produites ces dernières années à travers le pays.
SOURCE L ' Orient le Jour www.lorientlejour.com/…/neuf-morts-dans…

Un porte-parole de l'association d'église indonésienne (IGP) a appelé le gouvernement à davantage d'aide pour la sécurité dans les églises.
« IGP est inquiet parce que cela était arrivé plusieurs fois et souvent eu lieu à l'époque des services du dimanche », a déclaré Jeirry Sumampow et porte-parole pour la communion des Églises de l'Indonésie.
Près de 90 pour cent des Indonésiens sont musulmans, mais le pays abrite également d'importantes communautés d'hindous, chrétiens, bouddhistes, et les personnes qui adhèrent est une des croyances traditionnelles.
L'Indonésie a eu des succès importants inspirés par militance s'attaquant des attaques d'Al-Qaïda aux Etats-Unis en 2001. Mais il y a eu un regain d'activité islamiste au cours des dernières années, certaines d'entre elles liées à la montée de l'Etat islamique.
L'incident le plus grave a été en Janvier 2016 lorsque quatre kamikazes et hommes armés ont attaqué un quartier commerçant dans le centre de Jakarta.
Des églises ont également été ciblées précédemment, y compris des attaques quasi simultanées contre les chrétiens
Source REUTERS ( voir photos )www.reuters.com/…/suicide-bombers…

voir l'article sur Ouest France www.ouest-france.fr/…/indonesie-des-a…

Vidéo CGTN www.youtube.com/watch
ouvres ton coeur
Saint Bernard, Saint François d'Assise (qui tenait tête au sultan, seul et les mains nues), Saint Louis IX en armure et cotte de mailles, Sainte Jeanne d'Arc (qui appelait anglais et français à se réconcilier pour partir défendre les lieux saints et leurs pauvres habitants chrétiens), Saint Pie V (qui priait Notre-Dame pour la Victoire de Lépante), Saint Vincent de Paul (qui fut esclave des …More
Saint Bernard, Saint François d'Assise (qui tenait tête au sultan, seul et les mains nues), Saint Louis IX en armure et cotte de mailles, Sainte Jeanne d'Arc (qui appelait anglais et français à se réconcilier pour partir défendre les lieux saints et leurs pauvres habitants chrétiens), Saint Pie V (qui priait Notre-Dame pour la Victoire de Lépante), Saint Vincent de Paul (qui fut esclave des barbaresques), le Bienheureux Charles de Foucauld et tant et tant d'autres n'étaient pas moins charitables, pas moins angéliques ou pas moins saints que cette charmante et innocente petite Myriam dont le rôle n'est pas évidemment de combattre par la controverse doctrinale ou avec les armes mais d'aimer et de pardonner ! Mais ils avaient compris, eux !!!, qu'aimer et pardonner ne sont absolument pas incompatibles avec la saine doctrine, la fermeté, la lucidité, la défense des opprimés et le combat sans haine mais sans le moindre aveuglement, ni sans la moindre faiblesse ou lâcheté !
le mage vainqueur likes this.
"...n° 3. La religion musulmane : L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontier…More
"...n° 3. La religion musulmane : L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète; ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale (sic !!!) et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne.
Même si, au cours des siècles, de nombreuses
dissensions (!!!) et inimitiés (!!!) se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales (re-sic !!!) la paix et la liberté..." ("Déclaration Nostra Aetate". Concile Vatican II. "Rome, à Saint-Pierre, le 28 octobre 1965. Moi, Paul, évêque de l’Église catholique").

"Le P. Caspar, Père Blanc, qui commente dans Unam Sanctam ce n° 3 de la Déclaration "Nostra Aetate", note le retournement de l’Église en faveur de l’islam : «Le temps était venu pour le Magistère de l’Église de se prononcer sur l’islam en termes positifs, mettant un point final à une histoire faite de luttes et de défiance, et inaugurant une ère nouvelle de compréhension et de collaboration. [Il faut le lire pour le croire…] Au lieu de se polariser, comme autrefois, sur le problème du salut (individuel) des infidèles, elle s’efforce de retrouver une intention divine et une médiation propre aux religions en tant que corps sociaux ! » (p. 212)
Le Concile Vatican II expose le culte musulman, «la prière, l’aumône et le jeûne», en omettant la guerre sainte, qui est aussi un “pilier” de l’islam ! Il tait aussi sa négation absolue des trois Mystères chrétiens essentiels : la Sainte Trinité, l’Incarnation et la Rédemption. Bref, il se trompe et nous trompe sur l’islam. Il le fait sciemment, volontairement, contraint et forcé par son postulat de départ, d’une “unification du monde” d’où découlerait la nécessité de “passer de l’affrontement au dialogue, de la compétition à la collaboration.”» Et l'abbé de Nantes de conclure en 1973 : «Le Djihad répondra à ces utopies et nous n’aurons qu’à prier pour de nouveaux Lépante !»" (in CRC n° 59, p. 7)
tintine
profondément inhumain, maléfique, malin
Ils pourraient dire, en paraphrasant Guillaumet (Terre des hommes Saint Ex):
"Ce que j’ai ne fait, je vous le jure, aucun animal ne l’aurait fait."
le mage vainqueur
galates
C e matin nouvelle attaque suicide à la moto devant un commissariat
www.youtube.com/watch
galates likes this.
gerard57
@le mage vainqueur C'est la nouvelle tendance !
le mage vainqueur
gerard57
Le " must " pour aller au paradis d' allah , une famille entière qui se fait sauter dans des églises !
gerard57
La religion d'amour à l'oeuvre...
gerard57 likes this.