Quand la Vierge immaculée Marie nous a sauvés d’épidémies

De nombreuses fois dans l’histoire, la Vierge Marie nous a sauvés d’une épidémie. Florilège. Rocamadour Les miracles dûs à Notre Dame de Rocamadour sont très nombreux et encore très récents (2008 …
Gérard de Majella
@Psaume 62 ; ne nous prenez pas pour des naïfs 1871 , il n'y avais pas eu (le Concile Vatican II )et l'Eglises était entière à Jésus Christ ; enfumer pas vos semblables pas vos dires fallacieux .
Psaume 62
@Gérard de Majella
L’heure n’est pas à la polémique stérile, Monsieur. Libre à vous de penser de manière idéologique et partisane que le Bon Dieu ait abandonné l’Église visible et qu’Il soit sourd à ses prières depuis plus de 50 ans (depuis le Concile Vatican II), mais permettez-moi et permettez aux catholiques de croire le contraire. Ne commentez pas davantage cette publication si c’est pour …More
@Gérard de Majella
L’heure n’est pas à la polémique stérile, Monsieur. Libre à vous de penser de manière idéologique et partisane que le Bon Dieu ait abandonné l’Église visible et qu’Il soit sourd à ses prières depuis plus de 50 ans (depuis le Concile Vatican II), mais permettez-moi et permettez aux catholiques de croire le contraire. Ne commentez pas davantage cette publication si c’est pour la polluer par vos idées fixes amères. Soit dit au passage, s’il fallait mesurer la gravité du péché des générations humaines à l'aune de la gravité des épidémies qu’elles subissent en leurs temps, alors il faudrait en conclure que certaines générations passées [ qui furent largement décimées par la grande peste ou peste noire au XIVe siècle qui avait occis 30 à 50 % des Européens en cinq ans ( environ 25 millions de victimes !!! ) - et qui fut suivie d’une deuxième pandémie de peste laquelle sévit du reste jusqu'au XIXe siècle -, ou au début du XXe siècle par la grippe espagnole qui dans le monde entier causa la mort de quelque 50 millions d’humains tandis que la population mondiale était quatre fois moindre !!!, en raison surtout de complications infectieuses et de l’inexistence d’antibiotiques non encore découverts, grippe à laquelle au passage succombèrent deux petits saints voyants de Notre Dame de Fatima ] étaient plus pécheresses que les générations actuelles. Mais la foi catholique nous apprend à nous méfier de ces déductions humaines hasardeuses. Les voies de Dieu sont mystérieuses. Certains Saints ont une mauvaise santé et meurent jeunes de maladies communes à leurs époques tandis que de grands pécheurs gardent longtemps une santé florissante. Dieu soumet Ses ennemis et Ses amis intimes aux mêmes aléas naturels et aux mêmes conditionnements historiques, positifs ou négatifs, de la vie terrestre. Ainsi, à notre époque, grâce aux progrès scientifiques en matière médicale, nous vivons beaucoup plus vieux que jadis en moyenne et on ne meurt plus très massivement à un jeune âge de certaines maladies contagieuses (et non contagieuses), sauf ponctuellement dans des pays miséreux dépourvus de moyens médicaux. Dieu fait lever son soleil aussi bien sur les méchants que sur les justes, Il « est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour ; il n'est pas pour toujours en procès, ne maintient pas sans fin ses reproches ; il n'agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses. ». Ses saintes volontés sont le salut et le bien finaux et éternels du plus grand nombre possible de personnes, par les prières et les mérites en Jésus-Christ de la communion des saints. Sa perspective n’est pas cette vie passagère mais la vie éternelle. Certes, de manière extraordinaire et en certaines circonstances données, Il intervient miraculeusement, surtout donc par l’intercession maternelle et miséricordieuse de Notre-Dame, en faveur de l’humanité très éprouvée.

« Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, Mon Fils se laisse toucher ! » (Notre-Dame à Pontmain, 1871)

Amen !