20:53

92-Les BONNES SŒURS des TIERS-ORDRES (cantique du Père de Montfort)

JMJ833 SOMMAIRE "Intégral Montfort IV" / Le CHAPELET récité / N'hésitez pas à TÉLÉCHARGER 👍 [JMJ832-JMJ834] TABLE des 2000 CANTIQUES / Les 3 AVE MARIA du matin & du soir : montfortajpm.…More
JMJ833 SOMMAIRE "Intégral Montfort IV" / Le CHAPELET récité / N'hésitez pas à TÉLÉCHARGER 👍 [JMJ832-JMJ834] TABLE des 2000 CANTIQUES / Les 3 AVE MARIA du matin & du soir : montfortajpm.blogspot.com
Chant : Jean-Myriam Chevalier / Mélodie & orgue : Gilbert Chevalier (aveugle)
Enregistrement : 1er janvier 2020
Vidéo : www.youtube.com/watch
SŒUR FRANÇOISE :
1a- N’êtes-vous point la Sœur dévote
De saint François ?
Votre air recueilli le dénote Plus d’une fois. SŒUR DOMINIQUE : 1b- Je suis Sœur de saint Dominique, Qu’en dites-vous ? SŒUR FRANÇOISE : 1c- Et l’un et l’autre est séraphique, Unissons-nous.
... PAROLES ici : montfortajpm.blogspot.com/…/tous-les-saints… Autres versions : 38. Les bonnes sœurs des Tiers-Ordres & II-38a. Les BONNES SŒURS des TIERS-ORDRES & III-38a. Les BONNES SŒURS des TIERS-ORDRES & Les bonnes sœurs des Tiers-Ordres en deux versions Cantiques précédents : 93-Les BONS ENFANTS & 91-Le BON MISSIONNAIRE (chanté, puis instrumental) & Le …More
montfort.kingeshop.com
NEUVAINE de la GRÂCE à Saint François Xavier (4-12 mars)
montfortajpm.blogspot.com
PRIÈRE de la NEUVAINE
« Saint très aimable et plein de charité, j’adore respectueusement avec vous la Majesté divine, et parce que je me complais singulièrement dans la pensée des dons particuliers de la grâce qu’elle vous a départis pendant votre vie, et de ceux de la gloire après votre mort, je lui rends de …More
NEUVAINE de la GRÂCE à Saint François Xavier (4-12 mars)
montfortajpm.blogspot.com
PRIÈRE de la NEUVAINE
« Saint très aimable et plein de charité, j’adore respectueusement avec vous la Majesté divine, et parce que je me complais singulièrement dans la pensée des dons particuliers de la grâce qu’elle vous a départis pendant votre vie, et de ceux de la gloire après votre mort, je lui rends de très ferventes actions de grâces, et je vous supplie de tout mon cœur de m’obtenir, par votre puissante intercession, la grâce si importante de vivre et de mourir saintement, je vous supplie de m’obtenir aussi (désigner la grâce particulière qu’on veut obtenir) ; et si ce que je demande n’est point selon la gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme, obtenez-moi ce qu’il y a de plus conforme à l’un et à l’autre. »
Pater, Ave, Gloria Patri.

On peut ajouter l’oraison de la fête du Saint :


« Ô Dieu qui, par la prédication et les miracles du bienheureux François, avez voulu réunir à votre Église les nations des Indes, faites-nous la grâce d’imiter les vertus de celui dont nous révérons les mérites et la gloire : Par Notre-Seigneur Jésus-Christ... » Ainsi soit-il.

ORIGINE de la NEUVAINE

À Naples, en décembre 1633, le Père Marcel Mastrilli, mortellement blessé à la tête, allait mourir. Saint François Xavier lui apparut, et lui ayant fait faire le vœu d’aller au Japon, il le guérit à l’instant même et lui suggéra la pensée de propager une Neuvaine en son honneur, du 4 au 12 mars, anniversaire de sa canonisation, promettant sa particulière assistance à ceux qui le prieraient pendant de temps.

EFFICACITÉ

La Neuvaine a été dès lors pratiquée en tous lieux avec une efficacité telle qu’on lui a donné le nom de Neuvaine de la Grâce.

« On ne saurait, écrivait déjà un auteur en 1701, raconter en détail toutes les grâces qui ont été obtenues durant cette Neuvaine partout où elle a été pratiquée... L’expérience a fait connaître qu’il n’y a nécessité, soit spirituelle, soit temporelle, dans laquelle l’on ne puisse et l’on ne doive même espérer une prompte assistance, lorsque l’on recourt à ce grand Saint. »

Dans le but d’encourager une pratique si salutaire, le Pape Pie X a accordé une indulgence plénière que l’on peut gagner deux fois au cours de l’année en faisant cette Neuvaine et en y ajoutant les conditions ordinaires (confession, communion, prières aux intentions du Souverain Pontife).
On peut d’ailleurs recourir au moyen de cette Neuvaine aussi souvent qu’on sent le besoin de sa protection.
Le Pape ne fixe aucune date pour ces neuvaines. (On conseille surtout, après celle de mars, les neuf jours qui précèdent le 3 décembre, fête du Saint.)
Mais le Pape impose la prière du Père Mastrilli lui-même. C’est celle qui figure ici.

IMPRIMATUR : Max. HUARD, v.g.

Verdun, 6 janvier 1938.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Les TROIS AVE MARIA du matin & du soir
en l’honneur de la Puissance, de la Sagesse et de la Miséricorde de Marie,
avec cette invocation à la fin :

- le matin : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour. »
- le soir : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit.»

Je vous salue, Marie,
Pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.


« Oh ! quelle sainte pratique de piété !
c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

(Saint Léonard de Port-Maurice)

***************************