43:27
jozecat
411.7K

LE JIHAD SILENCIEUX (documentaire choc d'infiltration)1ère PARTIE

1ère PARTIE 11 JANVIER 2018 LEWEEK /VIDÉO ICI AUTRE LIEN VIDÉO EXCLUSIF : Le journaliste israélien, TSVIKA YEHEZKELI, spécialiste des documentaires dits «d'infiltration» a été accompagné en …More
1ère PARTIE
11 JANVIER 2018 LEWEEK /VIDÉO ICI AUTRE LIEN VIDÉO
EXCLUSIF : Le journaliste israélien, TSVIKA YEHEZKELI, spécialiste des documentaires dits «d'infiltration» a été accompagné en France par JEAN-PAUL NEY au cœur des mosquées qui prêchent le DJIHAD. On y voit SAMY DEBAH, un responsable associatif et ex-candidat aux législatives accepter des fonds d'une organisation djihadiste.
Tout d’abord parler arabe. Pour TSVIKA YEHEZKELI, c’est une formalité. Citoyen israélien, arabisant de langue maternelle, spécialiste incontesté des infiltrations à risque dans les milieux musulmans extrémistes, TSVI pousse à l’excellence du détail : Le CORAN, les textes, les réseaux, les accents, les tics, les heures de prières avec cette alarme-muezzin sur son smartphone et ses cinq prières quotidiennes.
Pour cette investigation et infiltration à haut risque, TSVI et ses équipes ont forgé une vrai-fausse identité, celle d’un aîné, ABOU HAMZA, un richissime cheikh du MOYEN-ORIENT qui vient …
More
AveMaria44
En bref : L’État français laïque est la meilleure chose pour notre but.
jozecat
A partir de 15’46 : enquête au sein de l’UOIF

Je veux savoir combien sont dévots, combien sont occidentalisés…

Il rencontre Kabir, membre de la direction de l’UOIF qui lui raconte l’histoire de celle-ci, fondée sur ordre de Qaradawi pour commencer à avoir la mainmise sur la France.

25 ans après les buts restent les mêmes mais il est défendu de les dévoiler. Il oppose ainsi les discours de …More
A partir de 15’46 : enquête au sein de l’UOIF

Je veux savoir combien sont dévots, combien sont occidentalisés…

Il rencontre Kabir, membre de la direction de l’UOIF qui lui raconte l’histoire de celle-ci, fondée sur ordre de Qaradawi pour commencer à avoir la mainmise sur la France.

25 ans après les buts restent les mêmes mais il est défendu de les dévoiler. Il oppose ainsi les discours de Lasfar il y a 25 ans, très clairs… et ceux de Kabir à présent, qui voile les objectifs. « Pour le moment on utilise patiemment les lois de l’Etat pour consolider le contrôle sur les musulmans.

A partir de Samy Debah’, fondateur du CCIF, fait savoir que le CCIF est financé par le Qatar.

A partir de 21’14 : hallucinants passages où l’on entend des musulmans faire l’éloge de la France, qui leur offre tout

« L’Etat français laïque est la meilleure chose pour notre but », » pour l’islam le mieux est ici en France « , « on travaille main dans la main avec l’Etat, on nous donne des mosquées, on nous donne tout, c’est le meilleur endroit où vivre pour les musulmans « . » L’Etat français laïque est la meilleure chose pour notre but. »

Rappel des objectifs des FM : faire adopter l’islam par les non musulmans. Ce principe s’appelle la dawa. Dans un premier temps, le but est de se rendre maître des musulmans, les transformer en dévots et religieux par l’entremise des FM.

C’est dans l’éducation qu’ils investissent le plus. « On ne trouve le modèle qui accompagne l’enfant musulman de 3 à 20 ans dans presque aucun pays arabe. Et justement, ici, en France, ça existe, et, justement, avec la protection de l’Etat. »

A partir de 22’56 : le journaliste déguisé pénètre dans l’école privée musulmane Ibn Badis ( 92 ), subventionnée et soutenue par l’Etat français. Les Français financent et les FM dirigent… et éduquent à leur manière.

« On enseigne le Coran, l’éducation islamique, la langue arabe« . Toutes les fillettes portent le hidjab, pour les FM c’est l’étendard.

L’Etat français paye pour éduquer les jeunes musulmans, pour qu’ils ne soient ni des délinquants, ni des racailles, ni des terroristes, pour qu’ils ne posent pas de bombes. C’est ça le deal, l’Etat français veut bien que vous leur transmettiez l’islam, même si c’est celui des Frères musulmans...

Sauf que, depuis le début des attentats en France, on voit bien qu’il n’y a pas de frontière étanche entre Dawa et djihadisme. Le but est le même : l’extension de l’islam, jusqu’à ce qu’il flotte au-dessus de chaque maison, de chaque Etat… Alors vient le passage à l’action violente.

On entend le témoignage de Yoram Cohen, qui fut le responsable de Shin Beth ( Service de sécurité intérieure israélien ) de 2011 à 2016 : « les FM sont aussi extrémistes que Al-Qaïda ou l’EI, les deux voient le monde entièrement musulman. »

A partir de 28 : en France, les signes de la mainmise des FM

Zvi Yehezkeli fait son enquête dans des librairies musulmanes...

Témoignages de musulmans fort heureux d’être en France : » On appelle nos pays La maison de l’islam et cet endroit la maison des mécréants, mais si c’était vrai on n’autoriserait pas une librairie musulmane ici.« . » Dans cette rue, tout le monde est musulman et il y a 4 mosquées ».

Une grande partie de ces livres ont déjà causé de violentes révolutions en Egypte et à Ramallah… Ce sont des livres interdits à la vente en Arabie saoudite, en Egypte et à Ramallah.

Lecture d’extraits invitant au djihad (29’30).

On trouve les ouvrages des penseurs du sunnisme, notamment Hassan Al Banna: « j’ai mis en place, pour vous, des réserves de puissance, et il n’y a de puissance que dans les tirs.

« Allah ! Nous sommes en France et tout est modéré, c’est un rêve », » chez nous, en Jordanie et Palestine, on accuse les textes modérés d’extrémisme. »

Les livres et discours de Qaradawi sont pourtant interdits de diffusion en France : Zvi Yehezkeli trouve un de ses disques dans une librairie islamique. Ce sont les conférences que Qaradawi a faites en France, au Bourget, en 2010…

Témoignage d’un ancien islamiste : « ils ont envahi l’Europe sans guerre.. ».

A partir de 31’30 » : la partie ayant trait à Château Chinon et l’IESH.
Sur la pancarte, en français IESH pour Institut Européen des Sciences Humaines, en arabe, le titre devient Institut Européen des Etudes Islamiques.
Fondé par Youssef Al Kardawi, cet institut contient une section Chari’ah (on l’apprend de la bouche d’un élève, à 43’50 »).
A partir de 33’32, épisode dans la mosquée Omar, qui a fait l’objet de notre premier article sur le sujet.
Nathallie likes this.
AveMaria44
Le jihad des ventres, pendant que les nôtres sont "libérées", qu'elles avortent, qu'elles refusent la vie....
perceval2507 likes this.
jozecat
J'attends avec impatience les autres parties