21:06

Allocution sur la Victoire du Christ hier et aujourd'hui

Pâques 2019 à Chartres - abbé Salenave Victoire du Christ sur tout ses ennemis - hier et aujourd'hui Appel aux Francs : il faut reprendre la Croisade.More
Pâques 2019 à Chartres - abbé Salenave
Victoire du Christ sur tout ses ennemis - hier et aujourd'hui
Appel aux Francs : il faut reprendre la Croisade.
Aucun rapport entre la Résurrection du Christ et votre supposée invalidité des sacres chez les modernistes. Théorie sédévacantiste tirée par les cheveux comme d'habitude.
Avemaria44 est hors sujet . 0/20
pffff...
"...En conclusion pour le premier point, il ne peut y avoir de continuité, de lien historique entre la Réforme liturgique, parfaitement sainte et orthodoxe, et les pseudo-réformes modernistes qui suivirent la mort de Pie XII. [Et qui donc ne peuvent provenir de la Sainte Église] La Réforme liturgique de Pie XII a été promulgué par l’Église du CHRIST, l’Église Catholique, tandis que les autres …More
"...En conclusion pour le premier point, il ne peut y avoir de continuité, de lien historique entre la Réforme liturgique, parfaitement sainte et orthodoxe, et les pseudo-réformes modernistes qui suivirent la mort de Pie XII. [Et qui donc ne peuvent provenir de la Sainte Église] La Réforme liturgique de Pie XII a été promulgué par l’Église du CHRIST, l’Église Catholique, tandis que les autres abominations ont été publiées illégalement par des antipapes, qui ont failli dans la foi - un vrai Pape n’enseigne jamais contre la foi -, et dont l’autorité est nulle. Les antipapes n’ont aucun pouvoir dans l’Église du CHRIST qui est l’Église Catholique, [Ce pourquoi on ne peut être en communion avec eux. Et qui est le Pape de « l’Église du Christ » ?] et leurs actes sont inexistants devant Dieu, devant Son Église et devant les catholiques. [Mais alors comment fustiger les « sédévacantistes » et dire que leurs ordinations et sacres sont valides ?] Ces ennemis très rusés (cf. Exorcisme de S.S. Léon XIII) ont dérobé nos saintes Réformes, les ont souillées, corrompues, et par une astuce satanique les présentent maintenant comme parties de l’Église Catholique, comme continuation des saintes Réformes de Pie
XII - souvenez-vous de « la herméneutique de la continuité » - ; leur but est clair et je viens de l’écrire : calomnier et souiller la sainte réputation de l’Église du CHRIST, en la présentant comme une institution purement humaine, capable d’erreur. Donc, les machinations de ces imposteurs ne regardent en rien l’Église Catholique et n’ont aucun lien avec Elle, pas plus que les réunions et les actes des protestants, des musulmans ou des talmudistes.
Les protestants n’ont-t-ils pas faits la même chose ? Ils nous ont volé la Bible, l’ont corrompue et sa version modifiée ils l’utilisent pour nous combattre. Alors, devons-nous abandonner la Bible parce que les protestants en font un mauvais usage ?
Et les conciliaires modernistes, les néo-protestants, ennemis très rusés, n’ont-t-ils pas porté leurs mains impies et sacrilèges sur tout ce que notre Mère l’Église a de plus sacré (ibid.), l’Écriture, la Tradition et la sainte Liturgie catholique avec les saintes Réformes de Pie XII, pour les pervertir, les gâter, les mal interpréter, les utiliser comme partie de leur plan satanique vers l’église mondiale du novus ordo seclorum, et ensuite, dans leur fourberie consommée, inculper l’Église Catholique de cette abomination, disant publiquement que c’était ’’le premier pas de l’adaptation du Missel romain (ou de l’Église catholique) à la mentalité contemporaine’’. (L’apostat abominable Paul VI, constitution satanique "Missale Romanum”, 3 avril 1969.)
Lisez ce que disaient « les fils de l’alliance » (B’nai B’rith), dans une réunion sécrète à Paris, en 1936 :
« Nous avons noirci l’Église catholique avec les calomnies les plus ignobles, nous avons souillé son histoire et déshonoré même ses activités les plus nobles. Nous lui avons imputé les torts de ses ennemis et les avons donc amenés à se tenir plus près de nous. Si bien que nous sommes aujourd’hui témoins, à la notre plus grande satisfaction, des rébellions contre l’Église dans plusieurs pays. Nous avons transformé son clergé en objets de haine et de ridicule, nous les avons soumis au mépris de la foule. Nous avons fait en sorte que la pratique de la religion catholique soit considérée comme dépassée et une simple perte de temps.
« Et les gentils, dans leur stupidité, se sont révélés plus dupes que nous ne l’espérions. On pourrait s’attendre à plus d’intelligence et de bon sens pratique, mais ils ne valent pas mieux qu’un troupeau de moutons. Qu’ils paissent dans nos champs, jusqu’à ce qu’ils deviennent assez gros pour être dignes d’être immolés à notre futur roi du monde. » (The Catholic Gazette, février 1936.) Le journal parisien « Le Réveil du peuple » confirma cette information seulement quelques semaines plus tard.
Lisez les documents du conciliabule Vatican II : ils citent et s’appuient largement sur nos saintes traditions pour avancer leur agenda maudit, comme le démon au désert qui citait les Écritures pour tromper et faire tomber Notre-Seigneur. Alors, faut-il rejeter l’Écriture et nos saintes traditions catholiques parce que l’ennemi en fait usage contre nous ? Certainement pas. En plus ces antipapes et ennemis conjurés ont bâti une nouvelle l’église, qu’on appelle vulgairement église conciliaire ; lisez attentivement les paroles du discours d’ouverture de Jean XXIII, au conciliabule Vatican II (d’eux) :
« Cependant, c’est avec espérance et un grand réconfort que Nous le constatons : aujourd’hui l’Église, enfin libérée de tous les obstacles profanes d’autrefois, peut depuis cette basilique vaticane, comme d’un second Cénacle, faire entendre par vous sa voix pleine de majesté et de gravité. » (11 octobre 1962.)
Les informés savent bien que les talmudistes appellent les gentils et particulièrement les chrétiens idolâtres, bêtes sauvages et profanes, entre autres. Même au temps des persécutions, l’Église du CHRIST qui est l’Église Catholique n’a pas été empêché de répandre la bonne nouvelle, semence de la vie éternelle.
Le Cénacle fut le endroit ou prit naissance l’Église Catholique, au saint jour de la Pentecôte, tandis que ce deuxième cénacle normalement représente une deuxième église, qui n’est pas l’Église Catholique. Et c’est l’antipape Paul VI qui confirma que l’église du conciliabule Vatican II n’est pas l’Église Catholique, mais une nouvelle église, quand il déclara publiquement, à la clôture du conciliabule, que l’église du "concile’’ se veut un signe de la présence invisible de Dieu parmi les hommes. («Unitatis redintegratio » : 2) Or, une des notes négatives de l’Église du CHRIST, qui est l’Église Catholique, est sa visibilité. [La visibilité serait une note négative ?]...."
Aujourd'hui la croisade se fait chez nous
Le triomphe du mal ,c'est que les hommes de bien ne font rien...
Aux armes les vrais catholiques .Les hommes bataillerons , et DIEU donnera la victoire.
paxetlumine likes this.
jili22
Voilà la vraie voie à suivre !... Nourrissons nos racines pour tenir debout malgré la tempête
cristiada.cristeros likes this.
Certains veulent du nombre pour faire des Croisés. On est pas en démocratie . Merci.
jili22 likes this.
Doivent se croiser ceux qui peuvent se croiser.... inutile d'attendre que son voisin se croise. Trop bon prétexte pour ne pas se croiser !
paxetlumine and one more user like this.
paxetlumine likes this.
jili22 likes this.
Quand les fils de Clovis se reveilleront- ils ? La colère divine est déjà bien tangible sur Paris.
paxetlumine likes this.
Oui ! La destruction de Notre Dame est un appel du Christ à reprendre la Croisade !!
paxetlumine likes this.
Sermon qui va faire grincer des dents !