AJPM
* NEUVAINE à SAINT JOSEPH (23 avril - 1er mai) :

SEPTIÈME JOUR
Je ne vous appellerai plus serviteurs,
disait Jésus à ses Apôtres,
mais je vous appellerai « mes amis »,
parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître.
À vous, j'ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.
Ô glorieux saint Joseph,
vous avez connu avant les Apôtres
le grand mystère de l'Incarnation.
Que de …
More
* NEUVAINE à SAINT JOSEPH (23 avril - 1er mai) :

SEPTIÈME JOUR
Je ne vous appellerai plus serviteurs,
disait Jésus à ses Apôtres,
mais je vous appellerai « mes amis »,
parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître.
À vous, j'ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.
Ô glorieux saint Joseph,
vous avez connu avant les Apôtres
le grand mystère de l'Incarnation.
Que de secrets après celui-là Jésus ne vous a-t-il pas révélés !
Comme les Apôtres,
vous êtes allé porter le Sauveur aux nations étrangères,
au péril de votre vie.
Avec Marie,
vous avez été le premier missionnaire du Sacré-Cœur.
Vous avez été le martyr caché et inconnu
du secret de l'Incarnation
et vous êtes mort d'amour pour Jésus.

Saint Joseph, rendez-moi,
en quelque manière votre imitateur.
Nous pouvons tous être plus ou moins
les missionnaires du Sacré-Cœur.
Embrasez mon cœur
du feu de votre zèle et de votre amour pour le divin Cœur.
Je vous demande de nouveau
la grâce particulière de cette neuvaine.


Saint Joseph,
Modèle et Patron des amis du Sacré-Cœur,
priez pour nous !
(100 jours d’indulgence)

Souvenez-vous, ô glorieux saint Joseph,
modèle et patron des amis du Sacré-Cœur,

qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection,
sollicité votre secours et imploré vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,
ô chaste Époux de Marie,
ô mon tendre Père,
je viens à vous,
et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds ;
ô juste Joseph,
Père nourricier du Verbe fait homme pour moi,
ne méprisez pas ma prière,
mais écoutez-la favorablement
et daignez l’exaucer.
Ainsi soit-il.


PRIÈRE à SAINT JOSEPH pour l’ÉGLISE
composée par le Pape Léon XIII (à réciter après le Chapelet quotidien)

Nous recourons à vous dans notre tribulation,
ô bienheureux Joseph,
et après avoir imploré le secours de votre très sainte Épouse,
nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage.
Par cette charité qui vous a uni
avec la Vierge Immaculée, Mère de Dieu
et par cet amour paternel
dont vous avez entouré l’Enfant Jésus,
nous vous supplions instamment
de regarder avec bienveillance
l’héritage que Jésus-Christ a acquis au prix de son Sang,
et de nous secourir dans les nécessités où nous sommes,
avec toute votre puissance
et par tous vos moyens.

Protégez, ô très sage Gardien de la divine Famille,
la race élue de Jésus-Christ ;
écartez loin de nous, ô Père très aimant,
toute contagion d’erreurs et de vices ;
soyez-nous propice et assistez-nous du haut du ciel,
ô notre très puissant libérateur,
dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres :
et de même que vous avez arraché autrefois
l’Enfant-Jésus à un suprême péril de mort,
de même aussi défendez aujourd’hui
la sainte Église de Dieu
des embûches de ses ennemis et de toute adversité.
Gardez à jamais chacun de nous sous votre patronage,
afin que, soutenus par votre secours,
nous puissions à votre exemple
vivre saintement,
pieusement mourir
et obtenir la béatitude éternelle du ciel.
Ainsi soit-il.


TOUT sur SAINT JOSEPH
(Cantiques, prières & Litanies), ici :
montfortajpm.blogspot.ro/…/saint-joseph-19…


* * *
Les TROIS AVE MARIA du matin & du soir :
avec cette invocation à la fin :
- le matin : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour. »
- le soir : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit.»

« Oh ! quelle sainte pratique de piété !
c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

(Saint Léonard de Port-Maurice)