francetvinfo.fr

L'empire des séries ."The New Pope" : quand John Malkovich incarne Jean-Paul III

Après "The Young Pope", Paolo Sorrentino imagine une suite à sa série esthétisante sur les coulisses du Vatican et la foi, avec un John Malkovich …
Roy-XXIII
Texte de l'article Le pape est dans le coma, vive le nouveau pape ! The New Pope. Après Jude Law, voici John Malkovich.

Il y a trois ans, la série The Young Pope, détonait avec son pape sexy en diable et ultra-conservateur, incarné par Jude Law. Il haranguait la foule, faisait sa gym tous les matins, fumait cigarette sur cigarette, et était adulé. Derrière la caméra, le cinéaste Paolo …
More
Texte de l'article Le pape est dans le coma, vive le nouveau pape ! The New Pope. Après Jude Law, voici John Malkovich.

Il y a trois ans, la série The Young Pope, détonait avec son pape sexy en diable et ultra-conservateur, incarné par Jude Law. Il haranguait la foule, faisait sa gym tous les matins, fumait cigarette sur cigarette, et était adulé. Derrière la caméra, le cinéaste Paolo Sorrentino, qui à la suite d’un David Lynch s’essayait à la série, sans rien perdre de son esthétique contemplative, baroque et somptueuse. Avec The New Pope, Paolo Sorrentino raconte la suite. Une plongée en neuf épisodes dans le Vatican, épicée de scènes érotiques, qui parle d'idolâtrie, de fanatisme et d'attentats diffusée sur Canal +.


Un nouveau pape nonchalant, tourmenté, à la limite malsain

Pie XIII est tombé dans le coma à la fin de la première saison. Il faut élire un nouveau pape. Il sera incarné par John Malkovich : nonchalant, inquiet, tourmenté, à la limite malsain. Cette deuxième saison de The Young Pope, conserve les qualités de la première. Chaque plan est comme une image pieuse. Sorrentino adore filmer les soutanes rouges, les peintures de la chapelle Sixtine, le gigantisme de la cathédrale Saint-Pierre.

Mais le propos est ironique, cynique, et ses personnages souvent ridicules. Il n’est jamais meilleur que lorsqu’il raconte les coulisses du pouvoir au Vatican, les secrets, les chantages. Il évoque les abus sexuels, l’autorisation de l’homosexualité pour les prêtres, des nonnes en grève. Et il se plaît à épicer le tout de scènes dénudées, accompagnées d’une musique pop décalée.


Fanatisme, intégrisme et attentats

La saison est surtout placée sous le signe de l’intégrisme : des fidèles attendent comme le messie la sortie du coma de Pie XIII, alors que des attentats éclatent en Italie. Cécile de France dans le rôle de la directrice du marketing charnelle du Vatican donne de sa personne, tout comme Ludivine Sagnier. John Malkovich impressionnant au début fait du John Malkovich. Jude Law est toujours formidable dans ses apparitions. Avec aussi deux guest stars de luxe que le nouveau pape rêve de rencontrer : Marylin Manson et Sharon Stone. Une saison lente, peu dense, un peu bavarde, mais belle comme un tableau de maître.