Clicks249
GChevalier
1

LE ROI DE TYR (Gilbert Chevalier, l'Aveugle-Vendéen)

Album "Poèmes" / Le Chapelet récité / Blog Poèmes pieux

La complainte sur le roi de Tyr
Est d'une magnificence extraordinaire ;
Elle décrit le passé et le devenir
Du serviteur du porte-lumière,
Celui-là même qui se nomme Lucifer,
Et voilà pour ce qui est du passé,
Et quant à l'avenir, l'homme de fer,
Le fils de perdition, l'homme de péché,
Serviteur de celui qui a été réprouvé
Dès les temps antiques, avant les géants,
Et qui lui-même est déjà damné
Quoiqu'il fût encore dans le néant.
Voilà ce mystère de l'aquilon,
Qui mordit la femme à son talon
Mais dont la tête sera écrasée
Par la Sainte Vierge Immaculée.
Quant à son serviteur l'Antéchrist,
Il fut réprouvé avant d'être né :
Se faisant passer pour le Christ,
Au fond de l'enfer il sera jeté.
L'Écriture est toujours véridique,
Quoiqu'on ne la comprenne pas toujours ;
Mais qu'importe, quand on est catholique,
On ne se trompe pas en suivant l’Église
D'où nous vient la lumière et le jour,
À moins que comme l'Intrus on la brise :
Dans ce cas-là, point de rémission,
C'est une assurée damnation
Pour cet homme damné, six cents soixante-six,
Ou pour être plus exact, six-six-six
Et pour tous ceux qui le suivent, nombreux
À cause de ses sophismes riants
Qui les conduiront tous dans le feu
À moins qu'ils s'en séparent promptement.
Voilà l'histoire mystérieuse
De cet ange damné du matin
Que le saint Curé appelait le grappin
Et de cet homme, son serviteur
Qu'on appelle l'Exterminateur
Qui ravit de ce temps la terre entière
Mais qui finira dans l'eau bourbeuse
Après son grand règne éphémère
Dont l'Apostasie est le commencement
Pour finir dans d'éternels tourments.
GChevalier
Oh ! oui, je le clame bien haut,
Pour dire les choses comme il faut,
La terre est vraiment un purgatoire,
Ou bien un ciel ou un enfer,
Mais toujours un lieu transitoire :
Pour qui vit mal, c'est un enfer
Avant l'enfer proprement dit.
Pour qui vit bien, sans contredit,
C'est un ciel avant le Ciel.
Mais pour la plupart des mortels
C'est un purgatoire anticipé
Et qui peut nous faire éviter
Le vérita…
More
Oh ! oui, je le clame bien haut,
Pour dire les choses comme il faut,
La terre est vraiment un purgatoire,
Ou bien un ciel ou un enfer,
Mais toujours un lieu transitoire :
Pour qui vit mal, c'est un enfer
Avant l'enfer proprement dit.
Pour qui vit bien, sans contredit,
C'est un ciel avant le Ciel.
Mais pour la plupart des mortels
C'est un purgatoire anticipé
Et qui peut nous faire éviter
Le véritable, celui-là,
Si nous n'y mettons obstacle.
Mais notre véritable habitacle,
Je le souhaite et pour vous et pour moi,
C'est le Ciel, assurément.
Je vous salue bien cordialement.