Join Gloria’s Christmas Campaign. Donate now!
3
4
1
2
Clicks732

CASTI CONNUBII _ PIE XI (encyclique du 31/12/1930, sur le mariage chrétien)

GChevalier
83
XXII- Documents Pontificaux / Le Chapelet récité / montfortajpm.blogspot.fr

Voir aussi : CONTRE la MORALE de SITUATION _ PIE XII (discours du 18/04/1952 à la Jeunesse féminine catholique)
& DIVINI ILLIUS MAGISTRI _ PIE XI (encyclique du 31/12/1929 sur l'éducation chrétienne de la jeunesse)

* * * SOMMAIRE de l'Album "XXII- Documents Pontificaux" * * *

« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

montfortajpm.blogspot.fr/p/le-chapelet-rec…

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

C’est par l’Ave Maria,

LE BON CHAPELET
Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un Chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon Chapelet !


Que tu te sauveras !

***************************************
GChevalier
Sylvanus likes this.
Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Effectivement, je suis précis et concis !
Sylvanus
@GChevalier Bien sûr! Vous êtes comme toujours le roi de la précision!
GChevalier
@Sylvanus Pas besoin puisqu'elles sautent aux yeux !
Sylvanus
@GChevalier Tellement évidentes que vous ne dites pas lesquelles!
GChevalier
@Sylvanus Elles sont évidentes.
Sylvanus
@GChevalier Gilbert, je ne vois quelles contre vérités j'aurais émises ici! Merci tout de même de votre message. Quand je dis des choses, sauf des témoignages personnels, je peux les asseoir, en général. Bonne journée. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Ici, tu ne dis que des contre-vérités que je ne prendrai même pas la peine de réfuter tant elles sont évidentes. Qui vit au milieu du feu s'embrase nécessairement.
Sylvanus
@GChevalier Mes exemples ne sont pas des leurres, mais des réalités que j'ai connues. Que Dieu n'accorde pas ses secours dans ces situations, c'est vous qui l'affirmez. Ce respect de la chasteté, au demeurant, n'est pas facile. Ajoutez à cela que l'Église reconnaît un devoir grave à ceux qui ont des enfants de pouvoir à leur éducation. Bien à vous.Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Tes deux exemples sont un leurre comme je te l'ai déjà dit, et ceux qui ne connaissent pas leur doctrine et qui sont la grande majorité s'y laissent attraper. En effet, vivre continuellement par sa faute dans l'occasion est de soi un péché grave, et Dieu n'accorde pas ses secours à de telles personnes : voilà la vraie doctrine. Ces personnes sont dans l'obligation de se séparer pour …More
@Sylvanus Tes deux exemples sont un leurre comme je te l'ai déjà dit, et ceux qui ne connaissent pas leur doctrine et qui sont la grande majorité s'y laissent attraper. En effet, vivre continuellement par sa faute dans l'occasion est de soi un péché grave, et Dieu n'accorde pas ses secours à de telles personnes : voilà la vraie doctrine. Ces personnes sont dans l'obligation de se séparer pour faire cesser en plus le scandale qu'elles causent.
avecrux.avemaria likes this.
dvdenise
Jusqu'au tout dernier moment de sa vie terrestre, l'homme peut confesser ses péchés et obtenir l'absolution du prêtre.
DDFG5
c'est le "vivre chastement" qu'oublies le "pape françois"
Sylvanus
@GChevalier Gilbert. J'ai dit précisément que je n'étais pas favorable à la communion par principe pour les personnes personnes en état de péché. Il n'y a aucun "droit" à la communion pour les divorcés remariés. J'ai connu deux cas de personnes divorcées remariées, admises à la communion, sous l'accompagnement d'un prêtre. La première était autorisée à communier une fois par an à Pâque. Il le …More
@GChevalier Gilbert. J'ai dit précisément que je n'étais pas favorable à la communion par principe pour les personnes personnes en état de péché. Il n'y a aucun "droit" à la communion pour les divorcés remariés. J'ai connu deux cas de personnes divorcées remariées, admises à la communion, sous l'accompagnement d'un prêtre. La première était autorisée à communier une fois par an à Pâque. Il le faisait en s'engageant à vivre chastement avec la personne avec laquelle il vivait, de qui il avait deux enfants. Il se confessait si il pêchait. C'est un homme d'une droiture, d'un foi et d'un bonté rare. Le deuxième communiait, aussi sous réserve de vivre chastement avec sa compagne, de qui à mon souvenir il avait aussi des enfants. Cette admission à la communion, sous accompagnement (comme le propose Amoris Laetitia) a permis à ses personnes de rester en Église, simplement, humblement.
J'aurais été prêtre, avec l'autorisation de mon évêque, je n'aurais pas mis au ban ces gens, et leur permettre d'approfondir leur relation à Jésus-Christ
Voilà mon point de vue. Je suis fils de l'Église. Je suis (du verbe suivre) l'Église comme ma mère. Bien à vous. Sylvanus
Catholique et Français and one more user like this.
Catholique et Français likes this.
dvdenise likes this.
GChevalier
@Sylvanus Tu avoues toi-même que tu es pour la communion en état de péché mortel.
Sylvanus
@GChevalier Vous savez manifestement plus affirmer que justifier. Je vous ai demandé en quoi "précisément" et "en quoi" je serais moderniste. Je vous laisse reprendre la définition du modernisme et dire précisément en quoi je le serait philosophiquement ou religieusement. Si je suis moderniste en "tout", reprenez donc chaque proposition de Pascendi et dites moi en quoi je rentre dedans!

Je …More
@GChevalier Vous savez manifestement plus affirmer que justifier. Je vous ai demandé en quoi "précisément" et "en quoi" je serais moderniste. Je vous laisse reprendre la définition du modernisme et dire précisément en quoi je le serait philosophiquement ou religieusement. Si je suis moderniste en "tout", reprenez donc chaque proposition de Pascendi et dites moi en quoi je rentre dedans!

Je ne suis pas pour la communion en principe des divorcés remariés, sauf accompagnement, comme précisé par l'Église. Cela relève comme dit auparavant de la discipline ecclésiastique, et non de la doctrine, et de la simple obéissance au magistère. Dites-moi précisément donc en quoi dans Domini Pascendi cette position serait-elle moderniste!
Je sais, vous ne savez pas citer des textes, dans non précédents échanges, jamais vous n'avez eu une réponse référencée. Je ne vais pas m'époumoner à vous demander des références qui je pense sont inexistantes. In Christo. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Je suis donc obligé de me répéter : Tu es moderniste en tout.
Ainsi soutiens-tu, puisque tu veux un exemple, qu'on peut communier en état de péché mortel, puisque tu es pour la communion des divorcés-remariés. En cela tu es semblable à ton Bergoglio chéri qui aime tant le péché : le saint péché !
Sylvanus
@GChevalier Oui, je sais ce qu'est le modernisme! Cela recouvre une réalité à la fois théologique et philosophique avec laquelle je n'ai rien à voir. Vous savez insulter les gens : vous me traitez de moderniste, après m'avoir traité de franc-maçon. Et lorsque je vous demande en quoi "précisément" en quoi je serais moderniste : une nouvelle virevolte, et on ne répond pas! Je laisse la discussion …More
@GChevalier Oui, je sais ce qu'est le modernisme! Cela recouvre une réalité à la fois théologique et philosophique avec laquelle je n'ai rien à voir. Vous savez insulter les gens : vous me traitez de moderniste, après m'avoir traité de franc-maçon. Et lorsque je vous demande en quoi "précisément" en quoi je serais moderniste : une nouvelle virevolte, et on ne répond pas! Je laisse la discussion ici : je vous laisse continuer à insinuer, à accuser sans fondement.Dieu vous garde et vous fasse connaître son amour. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Tu sais très bien en quoi consiste le modernisme. Pourquoi me le demander, toi qui l'es ?
Sylvanus
@Sylvanus Le modernisme a une définition. Merci de me dire précisément en quoi je serais (théologiquement ou philosophiquement) moderniste. Da,s cette question il y a deux mots : "précisément" et "en quoi".
GChevalier
@Sylvanus Tu es moderniste en tout.
Sylvanus
@GChevalier Vous m'accusez de "modernisme". Merci de me dire en quoi précisément je serais moderniste (au sens théologique ou philosophique), selon ce qu'en saint Pie X dans Pascendi Domini. Bien à vous. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Il est certain que si tu t'obstines dans ta doctrine moderniste, tu finiras en enfer, et tu n'auras aucune excuse, et là, il faudra bien que tu avoues malgré toi.
Sylvanus
@GChevalier Vous racontez encore n'importe quoi! Vous voulez que nous reprenions l'histoire des conditions d'accès aux sacrements? Pensez-vous que le baptême fut toujours reçu tout petit dans l'histoire de l'Église? L'usage dans l'antiquité était de se faire baptiser le plus tard possible. Ainsi en fut-il de Constantin. La discipline a changée, mais il n'y eut aucune hérésie!

Concernant la …More
@GChevalier Vous racontez encore n'importe quoi! Vous voulez que nous reprenions l'histoire des conditions d'accès aux sacrements? Pensez-vous que le baptême fut toujours reçu tout petit dans l'histoire de l'Église? L'usage dans l'antiquité était de se faire baptiser le plus tard possible. Ainsi en fut-il de Constantin. La discipline a changée, mais il n'y eut aucune hérésie!

Concernant la confession, pensez-vous que l'on se confessait avant l'aller à chaque messe dans l'Antiquité? Non, par ce que la confession auriculaire est venue pour le tard. La discipline de l'accès à ce sacrement, ont évolué, pour le plus grand bien, mais sans aucune hérésie, car il s'agit de discipline. L'accès à l'eucharistie, n'a t'il pas aussi évolué avec le temps? Pensez-vousque l'on a toujours communié le dimanche? Pensez-vous que l'âge de la première communion ou de la confirmation fut toujours le même? À chaque fois qu'ils ont évolué, y a t'il eut changement doctrinal et hérésie? La doctrine de ces sacrements s'est précisée au cours des siècles, sans hérésie, les conditions d'accès aux sacrements ont évoluée, sans hérésie. Il y aurait eu hérésie si la doctrine de ces sacrements ne s'était pas précisée, mais avait changée.
Il en est ici de même, la doctrine sur l'Eucharistie, sur l'Église n'a pas changée, mais s'est précisée. Pour Amor laetitia, c'est le même cas. La discipline, dans des cas très particuliers, a pu être modifiée. Cela ne touche pas à la définition du sacrement lui-même. Bien à vous. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Voilà encore un procédé moderniste qui est de dire que la Doctrine n'est que discipline qu'on peut changer comme on veut : nouvelle une astuce du diable.
Sylvanus
@GChevalier Comme rappelé, ceci ne relève pas de la doctrine, mais de la discipline ecclésiastique.
GChevalier
@Sylvanus Dis tout ce que tu voudras, prends toutes les excuses qu'il te plaira, tu ne pourras pas changer la doctrine que j'ai dite plus haut ; François, lui, l'a changée en permettant le sacrilège. Tous ceux qui suivent sciemment cette doctrine finiront avec lui en enfer : c'est absolument certain.
Sylvanus
@GChevalier Nous changeons du sujet. Comme rappelé l'accès aux sacrements a beaucoup varié au cours de l'histoire de l'Église, et n'est pas un principe doctrinal, mais de discipline. Comme je vous le disais, il y a des situations de "divorcés-remariés" très diverses. Quand des enfants du second lit sont là par exemple, il est difficile au père ou à la mère de quitter ses enfants. Si un chemin …More
@GChevalier Nous changeons du sujet. Comme rappelé l'accès aux sacrements a beaucoup varié au cours de l'histoire de l'Église, et n'est pas un principe doctrinal, mais de discipline. Comme je vous le disais, il y a des situations de "divorcés-remariés" très diverses. Quand des enfants du second lit sont là par exemple, il est difficile au père ou à la mère de quitter ses enfants. Si un chemin sacramentel balisé permet de faire progresser quelqu'un dans la vie avec Jésus-Christ, Dieu soit loué! Je connais certains cas, des gens absolument remarquables.Bien à vous. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Il n'est jamais permis de communier en état de péché mortel : c'est une doctrine invariable et personne ne peut la changer, même pas le Pape.
L'exemple que tu me donnes est un leurre introduit par Jean-Paul II, et de plus devant tous c'est un scandale.
Sylvanus
@GChevalier Je connais un divorcé-remarié qui communie, depuis déjà des années, une fois par an. Il s'engage à vivre chastement avec la personne avec laquelle il est. Si il pèche, il s'en confesse. Autre remarque, l'accès, dans des cas déterminés, à la communion : primo ne justifie pas le divorce ; secundo relève de la discipline d'accès aux sacrements, et non de la doctrine. Cela ne relève …More
@GChevalier Je connais un divorcé-remarié qui communie, depuis déjà des années, une fois par an. Il s'engage à vivre chastement avec la personne avec laquelle il est. Si il pèche, il s'en confesse. Autre remarque, l'accès, dans des cas déterminés, à la communion : primo ne justifie pas le divorce ; secundo relève de la discipline d'accès aux sacrements, et non de la doctrine. Cela ne relève ainsi pas de l'hérésie. Si vous connaissez un peu l'histoire de l'accès aux sacrements (principalement à l'eucharistie et au baptême), depuis les origines de l'Église, vous avez pu voir quelques changements… sans qu'il n'y ait justement jamais hérésie. Bien à vous. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Tu admets donc que les divorcés remariés puissent communier : nouvelle hérésie puisque cela ne peut jamais être admis, même pour un seul cas. La chose est absolument mais absolument impossible. Or François enseigne qu'on peut. Cela d'ailleurs découle sur le plan moral du "subsistit in" comme d'ailleurs l'a dit Kasper qui est un de tes amis, n'est-ce pas ?
Sylvanus
@GChevalier Primo, il est faux que "les" divorcés remariés puissent communier. Ce n'est en aucun cas un droit. Cette tolérance peut être accordée en fonction d'une situation concrète, et son l'accompagnement d'un prêtre. Secundo, ce n'est pas que par ce que dans certains cas des divorcés remariés puissent communier, qu'il y aurait une promotion du divorce, qui reste interdit dans l'Église! …More
@GChevalier Primo, il est faux que "les" divorcés remariés puissent communier. Ce n'est en aucun cas un droit. Cette tolérance peut être accordée en fonction d'une situation concrète, et son l'accompagnement d'un prêtre. Secundo, ce n'est pas que par ce que dans certains cas des divorcés remariés puissent communier, qu'il y aurait une promotion du divorce, qui reste interdit dans l'Église! Citez moi un cas de divorce admis dans l'Église, j'en serais heureux!
GChevalier
@Sylvanus La cause produit toujours son effet. Comme je l'ai dit plus haut, à partir du moment que les divorcés-remariés peuvent communier, et c'est l'enseignement authentifié par François, il en découle qu'Amoris Laetitia promeut le divorce, même si dans tel ou tel passage il est dit le contraire.
Sylvanus
@GChevalier Oui, et où, contrairement à vos propos, il y aurait une approbation voire une "promotion" de divorce? Nulle part. Voilà la vérité. Si vous voulez le magistère de l'Église sur le mariage et le divorce, on peut le relire ensemble, si vous voulez! Bien à vous. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Amoris Laetitia est bien le produit de son auteur, savoir qu'il dit une chose et fait le contraire. Mais ici, il a confirmé la seule interprétation authentique comme il dit, seule interprétation qui doit être suivie, ce que font les évêques comme ceux de Malte par exemple ou celui de Braga. S'ils étaient dans une mauvaise interprétation, ils seraient relevés de leur fonction.
Sylvanus
@GChevalier Merci de votre précision. Je ne connaissais pas ces actes du saint Siège! Pour le reste, ma réponse reste la même :

Primo, que les divorcés remariés aient le droit de communier, rien n'est plus faux. Il ne s'agit pas d'un droit mais d'un accès sous condition, sous l'accompagnement d'un prêtre.
Secundo, le divorce n'est pas "promu" par l'Église. Amoris laetitia dit précisément que c'…More
@GChevalier Merci de votre précision. Je ne connaissais pas ces actes du saint Siège! Pour le reste, ma réponse reste la même :

Primo, que les divorcés remariés aient le droit de communier, rien n'est plus faux. Il ne s'agit pas d'un droit mais d'un accès sous condition, sous l'accompagnement d'un prêtre.
Secundo, le divorce n'est pas "promu" par l'Église. Amoris laetitia dit précisément que c'est un "mal". Aucun divorce n'est accepté par l'Église. Si vous connaissez un cas, merci de me tenir au courant!
GChevalier
Sylvanus
@GChevalier Bonsoir Gilbert. Primo, je ne sais pas ce que vous voulez dire par AAS. Je n'ai pas trouvé en même temps sur internet. J'ai l'impression que vous parlez en général pour vous-même, et pas pour ceux qui vous lisent. Secundo, que les divorcés remariés aient le droit de communier, rien n'est plus faux. Il ne s'agit pas d'un droit mais d'un accès sous condition, sous l'accompagnement d'…More
@GChevalier Bonsoir Gilbert. Primo, je ne sais pas ce que vous voulez dire par AAS. Je n'ai pas trouvé en même temps sur internet. J'ai l'impression que vous parlez en général pour vous-même, et pas pour ceux qui vous lisent. Secundo, que les divorcés remariés aient le droit de communier, rien n'est plus faux. Il ne s'agit pas d'un droit mais d'un accès sous condition, sous l'accompagnement d'un prêtre. Tertio, le divorce n'est pas "promu" par l'Église. Amoris laetitia dit précisément que c'est un "mal". Aucun divorce n'est accepté par l'Église. Si vous connaissez un cas, merci de me tenir au courant!
dvdenise likes this.
GChevalier
@Sylvanus Les AAS nous ont dit comment interpréter ce texte. Comme désormais les divorcés-remariés peuvent communier, il en découle qu'Amoris Laetitia promeut le divorce. Ce fut là la réponse aux Dubias, réponse promulguée par ton copain l'Antéchrist.
Sylvanus
@GChevalier Les fameuses "dubia" n'ont pas été posées relativement divorce, qui a toujours été condamné par l'Église, y compris par ce texte!
GChevalier
@Sylvanus Tu sais bien que le texte de cette voûte n'a causé aucun problème à personne puisqu'il y a eu les Dubia !!!
Sylvanus
@GChevalier Vous redevenez incompréhensible! Ce n'est pas une question de logique ou de bon sens! C'est une question factuelle, de texte! Si Amoris laetitia est favorable au divorce, dites moi où précisément! Cette exhortation n'a pas pour thème le divorce, qu'elle dit définit clairement comme étant un mal.
GChevalier
@Sylvanus Je suis bien aise que tu m'es compris. Pour le reste, je te laisse à ton interprétation qui va à l'envers du bon sens comme de bien entendu. Le principal, c'est que tout le monde a compris, sauf toi bien sûr, cela va de soi !
Sylvanus
@GChevalier Merci, je comprend cette fois ce que vous dites! C'est une contre-verité, Gilbert. Le divorce n'a jamais existé dans la doctrine, depuis les origines. Si vous trouvez une justification du divorce dans Amoris Leatitia, dites moi où! Bien à vous .Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Puisque tu veux une réponse claire, en voici une que tu ne trouveras pas claire bien entendu :
Si tu veux te marier, lis Casti connubii ;
Si tu veux te démarier, lis Amoris Laetitia.

Ceci est clair et c'est une recette infaillible.
Sylvanus
@GChevalier Je n'ai pas dit que vous étiez incapable, qui aurait été vous jugez, mais que vous n'aviez pas en capacité (sur ce point théologique), de répondre clairement. Bien à vous. Sylvanus
GChevalier
@Sylvanus Si tu trouves que je suis incapable, tu es dans l'obligation de me traiter comme tel.
Sylvanus
@GChevalier Oui, surtout j'ai bien compris que vous n'étiez pas dans la capacité de rendre compte de vos accusations :)
GChevalier
@Sylvanus Tout est bien qui finit bien.