Psaume 62
Psaume 62

En France un nouveau clergé arrive: la eprevue par les ordinations

Je suis connecté, certes ! Qu'un calomniateur tel que "Spina Christi 2" ose donner des leçons de morale, notamment en matière de vérité, est un comble. Le ridicule ne tue pas, heureusement. 😂 😂 😂 Allez, défoule-toi encore ! 😂 Sans moi.
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Dieu ne cesse en effet de tolérer le mal commis par des hommes, dont le péché d'adultère de cette femme, selon l'une des définitions même que donne le Larousse à ce verbe et selon cette traduction de la Bible de Jérusalem. Echec et mat. Tes attaques personnelles, tes enfumages habituels, compulsifs, puérils et risibles n'y changeront rien ! 😂 😂 😂
Psaume 62

En France un nouveau clergé arrive: la eprevue par les ordinations

Tu es encore à l’ouest, mon pauvre, en raison de ton esprit de malveillance non chrétien. Il ne s’agit pas d’un « mensonge » mais d’une non-mise en pratique immédiate d’une parole, d'un aveu de faiblesse momentané qui manifeste une incapacité à tourner brutalement l'une des pages de ma vie, de même que tes injures compulsives, tes calomnies et tes manipulations textuelles trahissent évidemment …More
Tu es encore à l’ouest, mon pauvre, en raison de ton esprit de malveillance non chrétien. Il ne s’agit pas d’un « mensonge » mais d’une non-mise en pratique immédiate d’une parole, d'un aveu de faiblesse momentané qui manifeste une incapacité à tourner brutalement l'une des pages de ma vie, de même que tes injures compulsives, tes calomnies et tes manipulations textuelles trahissent évidemment de la faiblesse. Puissé-je avec l'aide de Dieu mettre cette fois-ci définitivement en pratique ma parole ! Quelle joie ! Le Christ a vaincu la haine, le péché et le diable ! Il est vraiment ressuscité ! Amen !
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Tu es encore à l’ouest, mon pauvre, en raison de ton esprit de malveillance non chrétien. Il ne s’agit pas d’un « mensonge » mais d’une non-mise en pratique immédiate d’une parole, d'un aveu de faiblesse momentané qui manifeste une incapacité à tourner brutalement l'une des pages de ma vie, de même que tes injures compulsives, tes calomnies et tes déformations et sous-entendus malhonnêtes de mes …More
Tu es encore à l’ouest, mon pauvre, en raison de ton esprit de malveillance non chrétien. Il ne s’agit pas d’un « mensonge » mais d’une non-mise en pratique immédiate d’une parole, d'un aveu de faiblesse momentané qui manifeste une incapacité à tourner brutalement l'une des pages de ma vie, de même que tes injures compulsives, tes calomnies et tes déformations et sous-entendus malhonnêtes de mes propos (en l'occurrence je n'ai jamais dit que le Seigneur enseigne à se laisser aller à commettre l'adultère ! 😂 ) trahissent évidemment de la faiblesse. Puissé-je avec l'aide de Dieu mettre cette fois-ci définitivement en pratique ma parole ! Quelle joie ! Le Christ a vaincu la haine, le péché et le diable ! Il est vraiment ressuscité ! Amen !
Psaume 62

En France un nouveau clergé arrive: la eprevue par les ordinations

Je ne peux m'empêcher de dire avant de partir : honneur à ce type de prêtres qui n'adhèrent, ni de près ni de loin, à l’esprit de schisme anti-Vatican II et dont la Communauté a très bien appliqué la réforme liturgique voulue par le saint Concile. Les vocations sont là. Qu'elles prospèrent plus encore vu l'importance des besoins !
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Pour finir et pour en revenir au sujet de la publication de cette page, il ne s’agissait donc pas d’un acte anti-chrétien (d’origine anarcho-gauchiste ou islamiste). Je regrette par conséquent d’avoir réagi imprudemment, à l'exemple de bien d'autres sur les réseaux sociaux, pas autant cependant que @fr.news qui publia un article (retiré depuis visiblement) accusant catégoriquement des anarcho-…More
Pour finir et pour en revenir au sujet de la publication de cette page, il ne s’agissait donc pas d’un acte anti-chrétien (d’origine anarcho-gauchiste ou islamiste). Je regrette par conséquent d’avoir réagi imprudemment, à l'exemple de bien d'autres sur les réseaux sociaux, pas autant cependant que @fr.news qui publia un article (retiré depuis visiblement) accusant catégoriquement des anarcho-gauchistes de la région nantaise d’être les auteurs de cet acte criminel. La destruction de cet orgue et de cette peinture constitue certes une grande perte pour le patrimoine religieux et culturel breton et français. Mais dans l’autre monde invisible, beaucoup d’âmes ( notamment tous ceux qui jadis en terre de Nantes faisaient commerce de « nègres », maltraités au départ - beaucoup mourraient dans des conditions épouvantables lors de la traversée de l’Atlantique – et sur place, ont sûrement réalisé qu’aux yeux de Dieu le respect envers des personnes humaines est infiniment plus précieux que le respect envers de belles choses matérielles, fussent-elles sacrées, et que le fait d’honorer de ses lèvres son Nom au travers de belles cérémonies religieuses et de belles œuvres artistiques, tout en Le déshonorant criminellement dans des frères humains en l’occurrence d’origine africaine ( songeons sur ce sujet à ces paroles cinglantes de saint Jean Chrysostome ), est un pur scandale contre la foi et la charité chrétiennes qui à lui seul pût suffire à attirer sur ses principaux responsables (dont des rois français) un sévère châtiment divin (du type de la Révolution française ?). Offrir des messes pour le salut de ce type d’âmes, qui peut-être se trouvent encore au plus profond du Purgatoire – à supposer qu’elles ne soient pas en Enfer – est, je crois, très charitable.

Quelle joie ! Le Christ a vaincu la haine, le péché et le diable ! Il est vraiment ressuscité ! Amen !
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

(suite) Revenons-en donc au fond de la question. D’après même le Dictionnaire Larousse en ligne, L’UNE des significations possibles du verbe « TOLÉRER » est « ENDURER », « SUPPORTER », à savoir : « subir avec fermeté ou avec résignation quelque chose de pénible, de désagréable ». Exemple : « Comment peut-il endurer qu'on lui parle ainsi ! ».

D’autre part, citons la Sainte Ecriture (traduction …More
(suite) Revenons-en donc au fond de la question. D’après même le Dictionnaire Larousse en ligne, L’UNE des significations possibles du verbe « TOLÉRER » est « ENDURER », « SUPPORTER », à savoir : « subir avec fermeté ou avec résignation quelque chose de pénible, de désagréable ». Exemple : « Comment peut-il endurer qu'on lui parle ainsi ! ».

D’autre part, citons la Sainte Ecriture (traduction Bible de Jérusalem) : "Yahvé passa devant lui et il cria: "Yahvé, Yahvé, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité; qui garde sa grâce à des milliers, TOLÈRE [ Nota : « supporte », « pardonne » sont des traductions également possibles ] faute, transgression et péché mais ne laisse rien impuni et châtie les fautes des pères sur les enfants et les petits-enfants, jusqu'à la troisième et la quatrième génération." (Exode 34:7-8)

Tolérer renvoie donc aussi à la notion de supporter, de souffrir, de prendre sur soi. Exemple : « Souffre donc que nous sommes en total désaccord !». Ainsi que nous pouvons le constater sur cette page de concordance de textes bibliques, « pardonner », « supporter », « porter » (une charge), « endurer » sont des notions similaires dans certains versets bibliques.

Dieu hait (= rejette radicalement et totalement) évidemment le mal étant donné qu’il n’est que Bien et qu’Il ne désire que le bien. Mais le fait est, surtout depuis que Son amour s’est révélé pleinement en Jésus-Christ, que Son amour le porte à tolérer des maux et des péchés par charité pour le pécheur, en vue de son bien final et éternel qui passe certes par le repentir.

Sa tolérance vis-à-vis du mal force d’autant plus l’admiration qu’il est Le Saint, L’Innocent, Le Pur, et donc l’Etre qui forcément est le plus sensible au mal, qui peut en percevoir et en souffrir les formes les plus sournoises et cachées, par exemple l’attachement aux apparences de la vertu (ex : en matière de dévotion) en négligence et au mépris de la vertu elle-même qui est indissociablement amour authentique et concret du prochain.

Le problème ne vient donc pas du verbe « tolérer » en soi s’agissant de la phrase : « Dieu tolère le mal, des erreurs, des fautes, des péchés » mais il vient d’un contresens rendu possible par la notion équivoque de tolérance depuis que les Lumières philosophiques et politiques ont fait évoluer la notion de tolérance versle sens de l’acceptation indifférentiste d’une réalité, interdisant de porter un jugement moral négatif sur elle, au nom de la paix civile.

Dire que « Jésus a enseigné en pratique à tolérer entre autres l’adultère d’une femme » est bien sûr correct à l’aune de notre définition de la tolérance, définition qui est donc celle de ce moine bénédictin à l’école duquel (« hérésiarque » ! LOL!) je me suis donc mis pour ainsi dire [ Je le cite : « Dieu est-il tolérant ? La réponse est évidente : oui, Dieu tolère le mal. Il le tolère en nous ! Il tolère le mal qui pourtant l’offense et le blesse. Il y a quelque chose de divin dans la tolérance ! Le Christ expose clairement cette tolérance divine dans la parabole du blé et de l’ivraie » (Mt 13,24-30 ; 36-43) ] !

Quoi qu’en pense et affirme un certain amateur de logomachie, de coupe à l’infini de cheveux et de procès en hérésie drolatiques, il va de soi que ni ce moine bénédictin catholique, ni moi-même, ni du reste aucun chrétien utilisant à bon escient cette notion de tolérance, ne voulons dire que Dieu tolère le mal comme fin en soi, globalement et indistinctement, le mal avec un M majuscule donc, mais qu’Il tolère concrètement le mal constitué d’erreurs, de fautes et de péchés personnels plus ou moins graves commis dans la réalité humaine des humains pécheurs.

Au passage, même après le Jugement dernier, Dieu tolérera l’existence éternelle, dans les ténèbres extérieures au Royaume, du mal en actes que seront des créatures spirituelles définitivement rebelles (angéliques et humaines) qu’Il aurait pourtant pu, par la vertu de sa toute-puissance, renvoyer dans le néant de l’inexistence.

Je n’ai pas légitimé moralement des lois iniques, ni un quelconque mal, quoi qu’en aient dit malhonnêtement plusieurs fois des esprits malveillants et calomnieux qui du reste auront à répondre devant Dieu de tous ces péchés s’ils ne sont pas repentis.

D’autre part, j’ai trouvé samedi sur internet l’enseignement intéressant de ce chrétien protestant dit évangélique qui bien qu’adhérant sincèrement à une confession chrétienne en partie erronée ou hérétique, a manifestement très bien compris une vérité évangélique essentielle sur cette forme de tolérance chrétienne envers le mal, la calomnie en particulier.
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

"Post-scriptum" ! 😂 😂 😂 Un petit coucou au passage ! Vu que je n’ai pas réussi à couper brutalement tout lien avec Gloria.tv (heureusement d'ailleurs car autrement je n'aurais pas pu lire des messages personnels de soutien en privé), j’ai eu la curiosité de lire aujourd’hui cette page pour y lire de probables réactions à mes derniers commentaires. Des réactions faites de propos en partie si …More
"Post-scriptum" ! 😂 😂 😂 Un petit coucou au passage ! Vu que je n’ai pas réussi à couper brutalement tout lien avec Gloria.tv (heureusement d'ailleurs car autrement je n'aurais pas pu lire des messages personnels de soutien en privé), j’ai eu la curiosité de lire aujourd’hui cette page pour y lire de probables réactions à mes derniers commentaires. Des réactions faites de propos en partie si rectifiables qu’il faudrait être un saint accompli pour être impassible devant eux et les laisser sans réponse aucune. De fait, je ne suis pas un saint accompli. En écrivant ce nouveau "post-scriptum", qui dénote donc certes de la faiblesse et de l’incohérence de ma part, je vais sans doute satisfaire jusqu’au rire ceux qui ont pronostiqué un prochain retour. Qu’il en soit ainsi ! Je tiens toutefois à ce que cette intervention ne soit qu’une très brève réapparition sur ce site (qui affiche désormais de plus en plus ouvertement certaines positions schismatiques). J'aurais pu répondre aussi aux objections injustes d'autres commentaires mais se borner à la question de la tolérance est bien suffisant puisqu'il s'agit d'une brève réapparition.
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Post-scriptum en signe d' "à Dieu" à l'adresse de tout lecteur de bonne volonté et en signe de mépris à l'adresse d'une certaine stupidité fière d'elle-même. Lire sur le sujet de la tolérance au sens chrétien cet article écrit par Frère Benoït, moine bénédictin de l'abbaye Notre-Dame de Maylis, qui a apporté une réponse catholique, tout sauf "hérésiarque" ( lol 😂 ), à notre problématique. …More
Post-scriptum en signe d' "à Dieu" à l'adresse de tout lecteur de bonne volonté et en signe de mépris à l'adresse d'une certaine stupidité fière d'elle-même. Lire sur le sujet de la tolérance au sens chrétien cet article écrit par Frère Benoït, moine bénédictin de l'abbaye Notre-Dame de Maylis, qui a apporté une réponse catholique, tout sauf "hérésiarque" ( lol 😂 ), à notre problématique. Extrait : "Dieu est-il tolérant ? La réponse est évidente : oui, Dieu tolère le mal. Il le tolère en nous ! Il tolère le mal qui pourtant l’offense et le blesse. Il y a quelque chose de divin dans la tolérance ! Le Christ expose clairement cette tolérance divine dans la parabole du blé et de l’ivraie (Mt 13,24-30 ; 36-43). Lorsque les serviteurs proposent au maître d’arracher l’ivraie, ce dernier répond : « Non, de peur qu’en enlevant l’ivraie, vous n’arrachiez le blé en même temps. » (Matthieu 13,29) En attendant le jugement final, il vaut mieux tolérer du mal que de chercher à l’éradiquer entièrement. Ne pas tolérer du mal en ce monde risquerait de faire plus de mal que de bien !"
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

"Spina Christi 2" etc.,
Je ne répondrai plus jamais à vos calomnies ineptes [ la tolérance dont je parle n'est pas approbation du péché mais tolérance au sens étymologique le plus fort, à savoir le fait de supporter un mal, d'exercer de la patience envers celui-ci, de prendre sur soi ce faisant, afin d'ouvrir un chemin d'espérance et de rédemption à son prochain pécheur grâce à la grâce …More
"Spina Christi 2" etc.,
Je ne répondrai plus jamais à vos calomnies ineptes [ la tolérance dont je parle n'est pas approbation du péché mais tolérance au sens étymologique le plus fort, à savoir le fait de supporter un mal, d'exercer de la patience envers celui-ci, de prendre sur soi ce faisant, afin d'ouvrir un chemin d'espérance et de rédemption à son prochain pécheur grâce à la grâce miséricordieuse invisible de Dieu toujours offerte et renouvelée vis-à-vis de quiconque se repent ] pour la simple raison que j'ai pris la résolution - que je sais au fond de moi et que je veux cette fois-ci définitive - de ne plus venir visiter le site Gloria.tv, tant je perçois que la grande majorité des contenus qui y figurent désormais à la une depuis quelques mois, sont très souvent mauvais pour la santé spirituelle et même mentale. Je ne prendrai pour seul exemple tout récent qu'une vidéo montrant un prêtre schismatique qui affirme, en se donnant un air grave certes un peu forcé semble-t-il, que l'obligation du port du masque sanitaire (qu'il fait semblant d'ailleurs de confondre avec les masques bandeaux qui cachent le haut du visage hormis les yeux) relève d'un rite occultiste ! Par ailleurs et pour finir, je vous pardonne sincèrement le mal que vous m'avez fait, toi et tes amis, et de mon côté je vous demande à nouveau sincèrement pardon pour le mal que je vous ai fait à certains moments.
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Citation : Il n'y a pas besoin d'avoir fait "les Ponts et Chaussées" pour se rendre compte qu'il y a relativement peu de probabilité ( ce qui ne veut pas dire aucune ) pour que cet incendie soit accidentel

Réponse : D’après les faits constatés relativement très rapidement par l'autorité civile, la piste d’une défaillance électrique, qu’elle soit de nature non-intentionnelle ou intentionnelle, …More
Citation : Il n'y a pas besoin d'avoir fait "les Ponts et Chaussées" pour se rendre compte qu'il y a relativement peu de probabilité ( ce qui ne veut pas dire aucune ) pour que cet incendie soit accidentel

Réponse : D’après les faits constatés relativement très rapidement par l'autorité civile, la piste d’une défaillance électrique, qu’elle soit de nature non-intentionnelle ou intentionnelle, n’est pas improbable du tout, ni même relativement improbable.
Psaume 62

Un évêque américain refuse la communion à son père avec sa jeune fille (vidéo)

Aussi bien les luthériens (qui croient en la présence réelle eucharistique mais sous la forme doctrinale erronée de la consubstantiation) que les catholiques communiaient en général directement sur la langue dans les années 60, à la différence des dits réformés (calvinistes) qui ne croient pas en cette présence réelle. Des évêques progressistes désobéissants ont profité d’un indult du Siège …More
Aussi bien les luthériens (qui croient en la présence réelle eucharistique mais sous la forme doctrinale erronée de la consubstantiation) que les catholiques communiaient en général directement sur la langue dans les années 60, à la différence des dits réformés (calvinistes) qui ne croient pas en cette présence réelle. Des évêques progressistes désobéissants ont profité d’un indult du Siège Apostolique pour généraliser régionalement la pratique de la communion via la main (laquelle n’est pourtant toujours pas recommandée par les textes officiels du Magistère en cette matière), mais dans des conditions qui ne respectent plus l’esprit du rite antique de la communion via la main [ qui fut donc pratiquée de façon habituelle et durant de nombreux siècles par les chrétiens catholiques : lire cette page de citations de Pères de l'Eglise et voir cette vidéo à partir de 20 minutes et 40 secondes ] car elle était cependant accompagnée de précautions et attentions qui évitaient à tout prix de banaliser voire de désacraliser la Sainte Communion, à l'inverse hélas trop souvent de notre époque. D’autant que beaucoup de catholiques ont été mal catéchisés par la faute de pasteurs négligents. Beaucoup d’évêques ont ainsi voulu révolutionner l’Église durant l’après-Concile, en allant à l’encontre des recommandations du magistère des Papes d’alors.

Cela dit, la discipline sacramentelle quant à la façon de communier comporte une dimension culturelle évidente, jadis comme actuellement. Il suffit pour s’en rendre compte de citer ce passage d’un Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de liturgie : « Juste après la fraction du pain, le diacre proclame publiquement l’exclusion des indignes qui, effectivement, quittent l’assemblée. Ceux qui désirent communier s’avancent alors, en suivant l’ordre hiérarchique, c’est-à-dire (en ce qui concerne les laïcs car, bien sûr, le clergé communie en premier) les nobles et les personnes de condition d’abord, les hommes précédant évidemment les femmes. Toutefois, ces dernières ne reçoivent pas l’hostie directement dans leur main, mais sur un linge spécial (sic!) qu’elles apportent pour la circonstance. Et, juste après avoir reçu la sainte hostie, le communiant baise la main du célébrant. » (Dictionnaire d’Archéologie chrétienne et de Liturgie, Letouzey et Ané, III, col. 2427-2440)

Il est donc parfaitement faux de prétendre (ainsi qu'on peut le lire régulièrement sur ce site, notamment dans des articles de "fr.news") que la communion via la main pour les non-clercs serait en soi sacrilège !

Si l’amour du Coeur eucharistique de Jésus exige bien entendu d’éviter attentivement que ne tombent par terre des particules visibles d’hosties consacrées et plus encore bien sûr des hosties complètes et des morceaux, en revanche il est impossible d’éviter tout cela infailliblement, ne serait-ce qu’ au plan de la micro-physique. Je ne crois pas du tout que le Seigneur soit offensé du fait qu’ un communiant marcherait, innocemment i.e sans s’en apercevoir, sur une micro-particule d’Hostie consacrée. Le risque existe ici de tomber dans un excès ou déséquilibre, dans une espèce de phobie malsaine animée pourtant de pieux motifs.

En temps d’épidémie, sous réserve de précautions de circonstance (lavement des mains avec du gel avant la communion, etc.) et sur un plan général, la communion par la main paraît nécessairement être plus hygiénique que la communion directement sur la langue - risque de contact direct avec de la salive - , laquelle bien sûr peut cependant être pratiquée au cas par cas à part, tout en respectant le désir de l’assemblée de limiter, autant que possible, dans un esprit de charité, le risque de contamination mutuelle. L’Église dans l'histoire fut d'ailleurs inventive et adaptative pastoralement durant les temps d’épidémie. Lire : La créativité pastorale de l’Église durant les pandémies
Psaume 62

Les galettes de Gombault

Chez nous, en Bretagne, les galettes sont différentes :-)). Cuisiner avec amour pour ses frères et son prochain est un bel exercice chrétien ! " Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité.." (Epitre de saint Jean) Bonne idée de recette !
Psaume 62

Le pasteur évangélique le plus célèbre en Scandinavie rejoint l’Eglise catholique

Beau cheminement spirituel à l'exemple de beaucoup d'autres anciens protestants. L'important est d'être droit, vrai et humble dans ses convictions à l'instant t de l'étape de son cheminement vers la plénitude la vérité et de l'amour vrai. Il est à présent au bercail et donc de plain-pied dans l'Eglise voulue directement par le Christ Jésus jusqu'à la fin des temps. Je pense aussi notamment à l'…More
Beau cheminement spirituel à l'exemple de beaucoup d'autres anciens protestants. L'important est d'être droit, vrai et humble dans ses convictions à l'instant t de l'étape de son cheminement vers la plénitude la vérité et de l'amour vrai. Il est à présent au bercail et donc de plain-pied dans l'Eglise voulue directement par le Christ Jésus jusqu'à la fin des temps. Je pense aussi notamment à l'ex protestant évangélique américain Dave Armstrong dont j'ai découvert récemment le blog de défense fervente de la Foi catholique vs. le protestantisme évangélique en particulier.
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Citation : "Notre commentateur", qui a une sage estime de lui-même et se fiche pas mal d'être qualifié de "brillant" ( contrairement à d'autre pseudo-humble ), ne fait du reste que valider l'opinion actuelle des autorités publiques, qui au vue des faits, privilégient une cause criminelle à cette incendie ( ce qui n'exclue pas qu'un accident ait pu se produire )

Si j’ai employé le terme ‘brillan…More
Citation : "Notre commentateur", qui a une sage estime de lui-même et se fiche pas mal d'être qualifié de "brillant" ( contrairement à d'autre pseudo-humble ), ne fait du reste que valider l'opinion actuelle des autorités publiques, qui au vue des faits, privilégient une cause criminelle à cette incendie ( ce qui n'exclue pas qu'un accident ait pu se produire )

Si j’ai employé le terme ‘brillant’ c’était dans l’intention ironique de faire miroir au terme « con » dont l’intéressé avait gratifié autrui après semble-t-il avoir brillamment lu de travers mon commentaire, intéressé dont je me fiche d’ailleurs de tous les jugements téméraires, en l’occurrence celui relatif à ma présumée pseudo-humilité. Si les quelques rares représentants de l’autorité publique ont semblé privilégier dans un tout premier temps l’hypothèse criminelle, ils n’ont en revanche jamais considéré comme étant improbable (contrairement à « notre commentateur ») la piste accidentelle, a fortiori quand le même jour ils ont été informés des faits en lien avec le système électrique de la cathédrale.
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Citation : Notre Seigneur Jésus-Christ ayant soi-disant "enseigné à tolérer entre autre le péché d'adultère" (Psaume 62), il n'y a plus aucun motif de colère ni de tristesse puisque depuis cette nouvelle hérésie progressiste nous sommes tenus de tolérer aussi le péché de destruction des églises.

Répondons malgré son caractère loufoque à cette énième polémique puérile et hors sujet de la part …More
Citation : Notre Seigneur Jésus-Christ ayant soi-disant "enseigné à tolérer entre autre le péché d'adultère" (Psaume 62), il n'y a plus aucun motif de colère ni de tristesse puisque depuis cette nouvelle hérésie progressiste nous sommes tenus de tolérer aussi le péché de destruction des églises.

Répondons malgré son caractère loufoque à cette énième polémique puérile et hors sujet de la part de "Spina Christi 2" qui semble être en mal perpétuel de nouvelles polémiques. Je crois en effet que Notre Seigneur Jésus-Christ a enseigné dans la pratique une forme de tolérance (au sens étymologique du latin tolerare = supporter, porter sur soi et de tolerantia = endurance, patience), entre autres envers le péché d’adultère de cette femme, qui sans sa divine intervention allait être lapidée et tuée par de zélés religieux qui, s’appuyant sur la loi de Moïse, ne toléraient pas du tout son péché jusqu’à désirer la mettre à mort (mais qui, soit dit en passant, toléraient sans doute très bien le leur, de péché…). Jésus lui a toléré, a supporté, a pris sur lui son péché et, bien plus encore, tout le péché du monde jusqu’à se faire péché sur la Croix, pour que nous n’ayons plus à porter le poids de malédiction consécutif à la chute originelle. Oui, Dieu tolère le péché des pécheurs tout en le haïssant bien sûr de tout Son être, pécheurs qu’Il aime infiniment jusqu’à avoir donné Son Fils en sacrifice salvifique pour eux. « Le Seigneur prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion. » (Epitre de saint Pierre).

Heureusement d’ailleurs que Dieu, en un sens précis, est le Tolérant, le Patient, le Miséricordieux car aucune chair et aucun pécheur ne pourrait subsister sur cette terre sinon ! La parabole du semeur exprime bien cette réalité de la patience de Dieu qui de facto implique une forme de tolérance. « Non, dit–il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez–la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. »

Et également, entre autres, ces paroles du livre de la Genèse laissent deviner cette tolérance patiente qui anime le Coeur de Dieu vis-à-vis du péché, par amour du pécheur et en vue de son repentir :

« Noé bâtit un autel au Seigneur; il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l'autel. 21 le Seigneur sentit une odeur agréable, et le Seigneur dit en son coeur : Je ne maudirai plus la terre, à cause de l'homme, parce que les pensées du coeur de l'homme sont mauvaises dès sa jeunesse; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l'ai fait. 22 Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point. » (Genèse 8:20-22)
Psaume 62

Un évêque américain refuse la communion à son père avec sa jeune fille (vidéo)

Quant à la discipline sacramentelle en rapport avec la façon de communier, la discipline de l’Église est de par sa nature même (à la différence des domaines de la foi et de la morale) sujette à certaines évolutions importantes (dans les domaines de l’alimentation, des vêtements, de la liturgie, etc.) suivant les cultures, les mentalités, les nécessités et les dangers des temps successifs. Par …More
Quant à la discipline sacramentelle en rapport avec la façon de communier, la discipline de l’Église est de par sa nature même (à la différence des domaines de la foi et de la morale) sujette à certaines évolutions importantes (dans les domaines de l’alimentation, des vêtements, de la liturgie, etc.) suivant les cultures, les mentalités, les nécessités et les dangers des temps successifs. Par exemple dans l'Eglise primitive le clergé ne se distinguait pas des fidèles par des vêtements particuliers : « Nous devons nous distinguer des fidèles ou des autres par la doctrine et non par l'habillement, par la conduite et non par la tenue extérieure » (pape saint Célestin Ier en 428). Pour ce qui concerne la communion via la main (déjà distribuée par des non-clercs dans certains cas), les chrétiens l’ont pratiquée durant les premiers siècles de l'histoire de l’Église. Voir sur ce sujet cette vidéo (à partir de 20 minutes et 40 secondes) qui fait état de certains faits historiques indéniables.

Citation : C'est plus encore en ces temps de désorientation diabolique et de mondialisation qu'il faut s'accrocher à la Tradition et au Dogme comme on doit rester accroché au Rocher Protecteur.

Depuis ton point de vue réactionnaire matériellement schismatique et hérétique, tu prends pour des espèces de dogmes intangibles des points qui ne le sont pas aux yeux de la Foi catholique (exemple : la façon de communier) et tu ne prends pas pour des vérités catholiques essentielles des points qui le sont aux yeux de l'Eglise catholique (exemple : le devoir de respect et de bienveillance envers l'Autorité enseignante de l'Eglise).
Psaume 62

Un évêque américain refuse la communion à son père avec sa jeune fille (vidéo)

Calomniateur « Spina Christi 2 »,
Passons une fois de plus rapidement sur la bouffonerie « hérésiarque » (sic ! et lol ! Le mot « hérésiarque » que j’avais employé récemment dans cette phrase : " De la même façon que des schismatiques et hérésiarques tels que Calvin et Luther parlaient de prétendues condamnables nouveautés introduites par la Tradition catholique romaine au fil du temps par …More
Calomniateur « Spina Christi 2 »,
Passons une fois de plus rapidement sur la bouffonerie « hérésiarque » (sic ! et lol ! Le mot « hérésiarque » que j’avais employé récemment dans cette phrase : " De la même façon que des schismatiques et hérésiarques tels que Calvin et Luther parlaient de prétendues condamnables nouveautés introduites par la Tradition catholique romaine au fil du temps par rapport à la Tradition apostolique originelle. ", que tu as répété obsessionnellement aussitôt, t’a visiblement sonné tel un uppercut... 😂). Quant au mot « pet », je trouve qu'il sied bien à ton commentaire. Quand j’expose quelques faits objectifs et quand je développe des arguments pertinents qui t’énervent, tu réagis comme un petit démon agité, tu dévies le sujet vers des boules puantes, vers des attaques personnelles HORS SUJET qui de fait sont calomnieuses. Ce faisant, tu discrédites ton point de vue et tu te discrédites toi-même malgré toi. Mon avis sur cette forme de tolérance pratique (qui n’est en rien tolérance idéologique et spirituelle au sens libéral ou maçonnique) dont le Christ a témoigné envers cette femme adultère (type de tolérance que j’ai expliquée ailleurs), qui sans cette tolérance majestueuse et miséricordieuse du Christ aurait été lapidée par des esprits surchauffés de ton engeance, sûrs d’être dans le bon camp et fort empressés d’appliquer « la loi de Dieu » d’intolérance d’alors pour ce type de péché, N’EST PAS LE SUJET. Ni d’ailleurs mon opinion relative à un cas de conscience électoral et politique, opinion de tolérance non bien entendu vis-à-vis du mal pour lui-même, lequel doit être combattu patiemment et courageusement par tout chrétien, mais de tolérance malgré la haine légitime de ce mal, en vue d’éviter un plus grand mal et de préserver en particulier le bien d’enfants innocents, dans un contexte défavorable et sous certaines conditions sine qua non.
Psaume 62

Un évêque américain refuse la communion à son père avec sa jeune fille (vidéo)

S'agissant du dernier commentaire de "Spina Christi 2", passons rapidement sur le qualificatif "hérésiarque" (sic et lol !) ***. En revanche, la nécessité pastorale ou non de maintenir et de faire observer de façon rigide à des fidèles catholiques des attitudes de prière spécifiques appartenant à des traditions et des cultures anciennes mais qui ne relèvent pas de la matière morale impérative, …More
S'agissant du dernier commentaire de "Spina Christi 2", passons rapidement sur le qualificatif "hérésiarque" (sic et lol !) ***. En revanche, la nécessité pastorale ou non de maintenir et de faire observer de façon rigide à des fidèles catholiques des attitudes de prière spécifiques appartenant à des traditions et des cultures anciennes mais qui ne relèvent pas de la matière morale impérative, est un vrai sujet. Je crois cependant de mon côté qu'à l'heure des moyens d'information, de communication et de transport mondiaux il n'était plus possible d'empêcher rigidement des chrétiens de l'Ouest de s'inspirer en partie de ce que des traditions des chrétiens de l'Est offrent de saint, de bon et de beau. Par exemple la prière devant des icônes. D'autre part, les pasteurs de l'Eglise devraient-ils imposer aux fidèles une discipline d'uniformisation des postures de prière durant la célébration de l'Eucharistie afin notamment d'éviter de donner l'impression extérieure d'une espèce de disharmonie, de manque d'unité de l'assemblée dans la prière, les uns s'agenouillant, les autres stationnant debout à des moments clés de la prière de l'Eglise ? C'est également un vrai et difficile sujet, du fait que les fidèles occidentaux sont marqués par une culture moderne, comportant certaines qualités de certains de ses défauts, une culture qui place la liberté individuelle au-dessus des conventions collectives rigides, au risque de l'individualisme et du désordre, et du fait que la loi du Christ est avant tout une loi de liberté dans l'Esprit sous le regard bienveillant de Dieu et non une loi de légalisme charnel aliénante sous le regard de jugement des hommes.

*** [ attaque personnelle bouffonne et hors sujet de la part de "Spina Christi 2" qui pour justifier ses accusations calomnieuses, a l'habitude de couper et de déformer le propos de son adversaire idéologique, hors du contexte d'un développement argumentaire qui précise en particulier la signification de termes donnés dans un cas d'espèce, par exemple celui de "tolérance" ]
Psaume 62

Incendie de la cathédrale de Nantes (Vidéo)

Allez, on n'est jamais à une erreur de lecture près :))

Je ne le fais pas dire ! :)) Ce qui ne m'empêchera pas de corriger humblement mon propos à la faveur de la juste remarque de notre brillant commentateur : "Et contrairement à ce que le brillant auteur dudit commentaire incline à affirmer, la piste accidentelle n’est pas improbable du tout à l’heure où j'écris ce commentaire"