Sylvanus
Sylvanus

« CELUI qui NIE que JÉSUS soit DIEU, VOILÀ l'ANTÉCHRIST ! » a écrit Saint JEAN. Donc, concluez !

@Spina Christi 2 Merci de solliciter avec une telle empresse un commentaire de ma part ! Ma vision serait-elle d'un d'une telle importance à vos yeux ? Je répondrais en temps voulu, et pas sous la pression ceux qui ricanent (ps. 1, 1). Dieu vous bénisse. Sylvanus
Sylvanus

« CELUI qui NIE que JÉSUS soit DIEU, VOILÀ l'ANTÉCHRIST ! » a écrit Saint JEAN. Donc, concluez !

@Spina Christi 2 Je n'ai pas dit que cela ne méritait pas de commentaire, enfin ! Cela mériterait surtout sur GTV un compte-rendu détaillé et non idéologique. Simplement j'ai dit que que je ne commentais pas tout. Vous êtes peut être 24h/24h sur GTV, moi pas. Bonne journée. Sylvanus
PS : Si je veux faire un compte-rendu, je le ferai après m'être informé de manière honnête.
Sylvanus

« CELUI qui NIE que JÉSUS soit DIEU, VOILÀ l'ANTÉCHRIST ! » a écrit Saint JEAN. Donc, concluez !

@Spina Christi 2 C'est drôle, quand je fais un commentaire justifié, ou que je pose une ou des question auxquelles vous n'avez pas de réponse, vous me détournez sur d'autres sujets...
Sylvanus

« CELUI qui NIE que JÉSUS soit DIEU, VOILÀ l'ANTÉCHRIST ! » a écrit Saint JEAN. Donc, concluez !

@GChevalier Et une nouvelle calomnie ! Vidē : Fake news italiennes : le Vatican rétablit la vérité. Quand à la citation de saint Jean, elle est fausse aussi ! Voici la vraie citation : "Tout esprit qui refuse de proclamer Jésus, celui-là n’est pas de Dieu : c’est l’esprit de l’anti-Christ, dont on vous a annoncé la venue et qui, dès maintenant, est déjà dans le monde." (I Jn 4, 3)

Optimiser son ordinateur

@Emmanuel PROUST Merci de vos conseils ! J'ai installé "Brave" pour le tester.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Oui, donc vous admettez la liberté religieuse, non ? Quand à votre affirmation selon laquelle "B'nai B'rith a exigé la "liberté religieuse" non pour les juifs mais comme "vertu" admise, reconnue et professée par l'Eglise catholique POUR LES CATHOLIQUES, c'est à dire afin que peu à peu le relativisme et l'indifférentisme.", merci de sourcer vos propos, et de dire en outre en …More
@Spina Christi 2 Oui, donc vous admettez la liberté religieuse, non ? Quand à votre affirmation selon laquelle "B'nai B'rith a exigé la "liberté religieuse" non pour les juifs mais comme "vertu" admise, reconnue et professée par l'Eglise catholique POUR LES CATHOLIQUES, c'est à dire afin que peu à peu le relativisme et l'indifférentisme.", merci de sourcer vos propos, et de dire en outre en quoi le Concile serait "relativiste" ou "indifférentiste" "pour "les catholiques". Je ne vois pas à quel texte précisément vous faites référence. Quand à la vidéo de notre saint Père, vous en détournez le sens exprimé, nous en avons déjà parlé de nombreuses fois. Dieu vous bénisse. Sylvanus

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@apvs Merci, vous ne répondez pas non plus à la question, pourtant simple ! Je ne sais pas par ailleurs en quoi je devrais revenir au "véritable esprit catholique", car je ne l'ai pas quitté. Peut-être permettez-vous à ceux qui lisent le Concile tel qu'il est écrit et dans la suite de la Tradition de l'Église (comme le demande l'Église), d'être des fidèles du Christ. Comme les autres, vous …More
@apvs Merci, vous ne répondez pas non plus à la question, pourtant simple ! Je ne sais pas par ailleurs en quoi je devrais revenir au "véritable esprit catholique", car je ne l'ai pas quitté. Peut-être permettez-vous à ceux qui lisent le Concile tel qu'il est écrit et dans la suite de la Tradition de l'Église (comme le demande l'Église), d'être des fidèles du Christ. Comme les autres, vous faites une liste à la Prévert, comprenant certaines dérives que je regrette comme vous.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 merci. Vous avez repris votr liste de dérives et d'errances que je regrette comme vous, mais pas dit en quoi elles seraient liées à une lecture authentique du texte du concile, à la lumière de la Tradition de l'Église comme nous sommes appelés à le lire. Je vous laisse. Soyez assurés de ma prière. Fraternellement. Sylvanus

PS : Désolé pour le pseudo raccourci - Spina - il n'avai…More
@Spina Christi 2 merci. Vous avez repris votr liste de dérives et d'errances que je regrette comme vous, mais pas dit en quoi elles seraient liées à une lecture authentique du texte du concile, à la lumière de la Tradition de l'Église comme nous sommes appelés à le lire. Je vous laisse. Soyez assurés de ma prière. Fraternellement. Sylvanus

PS : Désolé pour le pseudo raccourci - Spina - il n'avait aucune connotation négative de ma part.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Je vous renvoie à ma question de base. Pensez-vous par exemple que le Cardinal Sarah serait un "moderniste", "apostat", "schismatique", car ils suivrait le Concile ? Reconnaissez-vous des authentiques disciples du Christ hors du milieu de la FSSPX ?

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Oui, je ne fais pas de critique des gens (ou du moins j'essaye d'éviter l'attaque ad hominem), simplement des textes.

Vous affirmez "Le Bnaï Brith a exigé la Liberté religieuse et l'a obtenu." Quelles seraient vous sources ? Quand à nos frères juifs, n'avaient-ils pas déjà la liberté de pratiquer leur culte ? J'aimerais savoir simplement si vous admettez une liberté religieuse …More
@Spina Christi 2 Oui, je ne fais pas de critique des gens (ou du moins j'essaye d'éviter l'attaque ad hominem), simplement des textes.

Vous affirmez "Le Bnaï Brith a exigé la Liberté religieuse et l'a obtenu." Quelles seraient vous sources ? Quand à nos frères juifs, n'avaient-ils pas déjà la liberté de pratiquer leur culte ? J'aimerais savoir simplement si vous admettez une liberté religieuse pour ceux qui ne sont pas catholiques ? Bien à vous. Sylvanus

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Voici les deux questions simples posées (suite à vos interventions) :
- "Pourriez-vous citer un ou des exemples précis de "fruits pourris" du Concile qui seraient liés à une interprétation authentique du texte de celui-ci ?"
- "En quoi, au sens théologique du terme (cf Pascendi), le Concile Vatican II serait-il "moderniste" ?

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Votre inventaire à la Prévert sont des dérives ! Que je regrette pour beaucoup, comme vous. En quoi seraient-elles liées à une lecture authentique du Concile, c'est le vrai problème ! Moi, comme nombre de fils de l'Église, le lis le Concile, non à travers des dérives ni des diatribes, mais par le Concile lui-même, à lire comme tous les conciles, à la lumière de la Tradition de l'…More
@Spina Christi 2 Votre inventaire à la Prévert sont des dérives ! Que je regrette pour beaucoup, comme vous. En quoi seraient-elles liées à une lecture authentique du Concile, c'est le vrai problème ! Moi, comme nombre de fils de l'Église, le lis le Concile, non à travers des dérives ni des diatribes, mais par le Concile lui-même, à lire comme tous les conciles, à la lumière de la Tradition de l'Église. Bien à vous. Sylvanus

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Vous confirmez : vous évacuez complètement les questions simples posées.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Je connais le texte du Concile, c'est ce qui est essentiel, non?

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Catholique et Français Merci de vos précisions. Je ne connaissais pas ce Gregory Baum. Prions pour lui.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Merci de votre nouvel aveu, Spina ! Vous évacuez complètement la question simple pourtant posée : "Pourriez-vous citer un ou des exemples précis de "fruits pourris" du Concile qui seraient liés à une interprétation authentique du texte de celui-ci ?"
Dans le logiciel binaire que vous semblez utiliser, je sais, ceux qui sont fidèles au Concile, à son texte, et à la Tradition de l'…More
@Spina Christi 2 Merci de votre nouvel aveu, Spina ! Vous évacuez complètement la question simple pourtant posée : "Pourriez-vous citer un ou des exemples précis de "fruits pourris" du Concile qui seraient liés à une interprétation authentique du texte de celui-ci ?"
Dans le logiciel binaire que vous semblez utiliser, je sais, ceux qui sont fidèles au Concile, à son texte, et à la Tradition de l'Église, cela n'existe pas.
Quand certaines dérives post-conciliaires, comme vous je l'ai déjà dit de nombreuses fois, je les regrette comme vous.
Une fois de plus, vous accusez le concile d'être moderniste, sans répondre précisément à la question : "En quoi, au sens théologique du terme (cf Pascendi), le Concile Vatican II serait-il "moderniste" ? Bien à vous. Sylvanus

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 J'ai bien compris que vous ne sauriez pas répondre à cette question.
Les dérives que vous citez sont justement liées à une lecture erronée du texte du concile. Le texte du Concile, lu à la lumière de la Tradition de l'Église, il n'y a rien de plus catholique. Cest ce que fait le cardinal Sarah, par exemple, qui est, si je ne m'abuse, bien respecté dans votre milieu.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Merci de votre aveu ! Vous citez des invités, en en aucun cas le texte! En quoi le Concile, dans sa structure - notamment ses deux constitutions dogmatiques - serait-il "multiconfessionnel" ? Si je suis en "plein ténèbres" comme vous me l'assurez, apportez moi vos lumières !
Bonne semaine.
Sylvanus
PS : Dans votre accusation ad hominos (ou plutôt ad judaiois :)), vous parlez …More
@Spina Christi 2 Merci de votre aveu ! Vous citez des invités, en en aucun cas le texte! En quoi le Concile, dans sa structure - notamment ses deux constitutions dogmatiques - serait-il "multiconfessionnel" ? Si je suis en "plein ténèbres" comme vous me l'assurez, apportez moi vos lumières !
Bonne semaine.
Sylvanus
PS : Dans votre accusation ad hominos (ou plutôt ad judaiois :)), vous parlez de "membres de la secte maçonnique juive du B'naï Brith", et d'un "marrane homosexuel futur adultère (marié à une religieuse défroquée et amant d'un prêtre défroqué avec la complicité de son épouse)". De qui voulez vous parler, précisément ?

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@Spina Christi 2 Pourriez-vous citer un ou des exemples précis de "fruits pourris" du Concile qui seraient liés à une interprétation authentique du texte de celui-ci ?

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Vos élucubrations continuent !
1° - En quoi le Concile Vatican II (que vous n'avez jamais lu) serait-il "multiconfessionnel" ?
2° - Comment pouvez vous qualifier de "torchon" un texte dont vous n'avez pas la moindre connaissance ?
Bonnes élucubrations à venir ! Je vous laisse.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Et une accusation gratuite de plus ! En quoi ne connaitrais-je pas les Évangiles ? Et en quoi le Concile (que vous n'avez jamais lu) dirait le contraire ? Désormais, je vous laisse à vos élucubrations, je ne répondrais pas à vos amalgames et à vos calomnies à répétition.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Oui, vous critiquez ce que vous ne connaissez pas.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Je ne comprend rien encore à vos allégations. Si vous avez un élément du Concile à critiquer : lequel ?
En quoi serait-il protestant ? En parlant de Marie ? En exposant dogmatiquement la Tradition comme Parole de Dieu comme l'Écriture.
Bon dimanche. Sylvanus
PS : Je ne pourrais répondre à vos éventuels prochains messages que si il sont lisibles et comportent des …More
@ne nous laissez pas succomber Je ne comprend rien encore à vos allégations. Si vous avez un élément du Concile à critiquer : lequel ?
En quoi serait-il protestant ? En parlant de Marie ? En exposant dogmatiquement la Tradition comme Parole de Dieu comme l'Écriture.
Bon dimanche. Sylvanus
PS : Je ne pourrais répondre à vos éventuels prochains messages que si il sont lisibles et comportent des références précises.

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Je n'ai pas compris votre développement... Soyez clair ! Vous n'avez qui plus est manifestement de connaissance du Concile Vatican II que par les rumeurs des sycophantes idéologues de votre milieu. Comment voulez vous que nous échangions ? Je ne renie rien, moi non plus du Christ et de la foi catholique, pas plus que le Concile ! En quoi le Concile aurait …More
@ne nous laissez pas succomber Je n'ai pas compris votre développement... Soyez clair ! Vous n'avez qui plus est manifestement de connaissance du Concile Vatican II que par les rumeurs des sycophantes idéologues de votre milieu. Comment voulez vous que nous échangions ? Je ne renie rien, moi non plus du Christ et de la foi catholique, pas plus que le Concile ! En quoi le Concile aurait transpercé le cœur du Christ ? Si vous avez une critique contre le Concile, soyez précis ! Dieu vous bénisse. Sylvanus
PJ : le texte du Concile

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Je ne suis pas "vaticanesque", mais simplement fidèle au siège de Pierre et à toute la doctrine de l'Église. Je comprends que vous n'alliez aux sources, cela risquerait de mettre à terre l'idéologie sédévacantiste qui vous a séduit, si j'ai bien compris il y a une trentaine d'année. Cette idéologie (car c'en est une) me paraît (comme l'humanisme sans Dieu), un …More
@ne nous laissez pas succomber Je ne suis pas "vaticanesque", mais simplement fidèle au siège de Pierre et à toute la doctrine de l'Église. Je comprends que vous n'alliez aux sources, cela risquerait de mettre à terre l'idéologie sédévacantiste qui vous a séduit, si j'ai bien compris il y a une trentaine d'année. Cette idéologie (car c'en est une) me paraît (comme l'humanisme sans Dieu), un piège de l'adversaire. Elle en utilise d'ailleurs les armes : mensonges, calomnies, amalgames.
Je ne sais pas en quoi par ailleurs j'essayerais de plaire par principe à la société et non à Dieu... Si vous voyez dans mes propos certains qui seraient contraires à l'Évangile ou à l'enseignement de l'Église, merci de me dire charitablement en quoi.
Dieu vous bénisse.
Sylvanus

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

@ne nous laissez pas succomber Mon "truc en bleu" est simplement le texte de l'interview du cardinal Schönborn, une fois de plus en décalage avec les diatribes de fake.news...

Schönborn : François veut abolir le célibat, utilise les évêques amazoniens comme prétexte

Le texte, pour ceux qui ne se contentent pas de la désinformation-calomnie habituelle de fr.news : www.kathpress.at/…/schoenborn-zu-a…
Sylvanus

Le nouveau monument de François salue le trafic d'êtres humains

Le Pape inaugure un monument aux migrants place saint Pierre

Le Pape a inauguré le monument de l’artiste-sculpteur canadien Timothy Schmalz, dimanche 29 septembre, à l’issue de la messe présidée pour la 105ème Journée mondiale du migrant et du réfugié et de l’angélus prononcé place saint Pierre.

Le Pape François a inauguré une sculpture de bronze noir, grandeur nature, baptisée «Les anges inco…More
Le Pape inaugure un monument aux migrants place saint Pierre

Le Pape a inauguré le monument de l’artiste-sculpteur canadien Timothy Schmalz, dimanche 29 septembre, à l’issue de la messe présidée pour la 105ème Journée mondiale du migrant et du réfugié et de l’angélus prononcé place saint Pierre.

Le Pape François a inauguré une sculpture de bronze noir, grandeur nature, baptisée «Les anges inconscients». Elle se dresse sur le côté gauche de la place saint Pierre de Rome, à l’initiative de la section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du développement humain intégral.

LIRE AUSSI

29/09/2019

Migrants: le Pape dénonce les cœurs anesthésiés face à la misère d’innocents

La sculpture, réalisée par le sculpteur canadien Timothy Schmalz, représente un groupe de migrants et de réfugiés de différentes origines et de différentes périodes de l’histoire.

Les migrants se tiennent côte à côte, blottis sur un radeau. Au sein de cette foule diversifiée, des ailes d'ange émergent du centre, suggérant la présence du sacré parmi eux. L'inspiration derrière cette œuvre est tirée d'un passage biblique: «N’oubliez pas l’hospitalité: elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges.» (Lettre aux Hébreux 13: 2).

«Je décris souvent mes sculptures comme des prières visuelles», a expliqué le sculpteur canadien au Pape François. Timothy Schmalz a travaillé plus d'un an sur cette oeuvre, installée désormais place saint Pierre de Rome.

(Source : www.vaticannews.va/…/le-pape-inaugur…)
Sylvanus

Pour François l'avidité et la luxure sont les péchés "les moins graves".

@dvdenise Ce que vous dites est malheureusement vrai. Désinformation et calomnie est le duo qui caractérise les posts de fr.news. Cet esprit et manière de faire n'est pas de Dieu. Prions pour le/les rédacteurs de fr.news. Bon dimanche. Sylvanus
Sylvanus

Nouvelle déclaration de Burke et Schneider : "Nous sommes de vrais amis de François"

C'est quand même fou cette propension à dénigrer des propos dont beaucoup n'ont même pas lu le contenu.
Sylvanus

Demo gegen Abtreibung in Berlin (Teufels Geräusch)

@jean pierre aussant Merci de votre réponse. Bonne semaine. Sylvanus
Sylvanus

Demo gegen Abtreibung in Berlin (Teufels Geräusch)

@jean pierre aussant Merci de votre vidéo. Je comprends mal l'allemand. Si vous pouviez entendre les slogans des opposants à la manifestation en question (que j'entend dans la vidéo, sans les comprendre), quels pouvaient-il être ? Bien à vous. Sylvanus
Sylvanus

Peine de mort : Le cardinal Schönborn accuse Jean-Paul II

@GChevalier Bonsoir. Serait-il possible d'avoir la citation de "Dives in misericordia" de saint Jean Paul II, à laquelle vous semblez vous référer? Bien à vous. Sylvanus
Sylvanus

Peine de mort : Le cardinal Schönborn accuse Jean-Paul II

@GChevalier IVG : le pape François déclare que l'avortement s'apparente au recours à un "tueur à gages"
Ce que dit le pape [mercredi 10 octobre 2018]
"Chers frères et sœurs, bonjour !
Aujourd’hui notre catéchèse portera sur le cinquième commandement : Tu ne tueras point. Nous sommes déjà dans la deuxième partie du Décalogue, celle qui concerne les rapports avec son prochain ; et ce commandement,…More
@GChevalier IVG : le pape François déclare que l'avortement s'apparente au recours à un "tueur à gages"
Ce que dit le pape [mercredi 10 octobre 2018]
"Chers frères et sœurs, bonjour !
Aujourd’hui notre catéchèse portera sur le cinquième commandement : Tu ne tueras point. Nous sommes déjà dans la deuxième partie du Décalogue, celle qui concerne les rapports avec son prochain ; et ce commandement, par sa formulation concise et catégorique, se dresse telle une muraille pour défendre la valeur fondamentale qui prévaut dans les rapports humains. Et quelle est la valeur fondamentale qui prévaut dans les rapports humains ? C’est la valeur de la vie. C’est pourquoi tu ne tueras point.
On pourrait même dire que tout le mal qui existe dans le monde se résume à cela : le mépris pour la vie. La vie est attaquée de multiples manières : par les guerres, par les organisations qui exploitent l’homme – tout ce qu’on lit dans les journaux ou que l’on voit à la télévision –, par les spéculations sur la création et la culture du déchet, et par tous les systèmes qui soumettent l’existence humaine à des calculs opportunistes. Alors que pendant ce temps un nombre scandaleusement élevé de personnes vit dans un état indigne de l’être humain. Tout cela, c’est mépriser la vie. Ce qui signifie, en quelque sorte, tuer..
Dans une démarche pleine de contradiction, on permet aussi, au nom de la défense d’autres droits, la suppression de la vie humaine dans le sein maternel. Mais comment peut-on qualifier de thérapeutique, de civilisé ou même d’humain, un acte qui supprime la vie innocente et sans défense en train d’éclore ? Je vous le demande : est-il juste « d’éliminer » une vie humaine pour résoudre un problème ? Est-il juste de recourir à un tueur à gage pour résoudre un problème ? Ce n’est pas possible, ce n’est pas juste « d’éliminer » un être humain, même petit, pour résoudre un problème. C’est comme si l’on faisait appel à un tueur à gage pour résoudre un problème.
Or d’où vient tout cela ? D’où viennent fondamentalement la violence et le refus de la vie ? Ils viennent de la peur. L’accueil de l’autre, en effet, est un défi à l’individualisme. Pensons, par exemple, aux situations où l’on découvre qu’une vie naissante est porteuse de handicap, même grave. Les parents, dans ces cas dramatiques, ont besoin de la proximité des autres, d’une véritable solidarité, pour affronter la réalité et surmonter leurs peurs compréhensibles. Or souvent ils reçoivent au contraire des conseils empressés d’interrompre la grossesse, ce qui en fait est une façon de parler. Car « interrompre la grossesse », c’est une manière de dire « éliminer quelqu’un », tout simplement.
Un enfant malade est comme tout homme dans le besoin sur la terre, comme une personne âgée qui a besoin d’assistance, comme tant de pauvres qui ont du mal à s’en sortir : celui qui semble être un problème, est en réalité un don de Dieu qui peut me faire sortir de mon égoïsme et me faire grandir dans l’amour. Les vies fragiles nous indiquent le chemin pour échapper à une existence repliée sur elle-même et découvrir la joie de l’amour. Et ici je voudrais m’arrêter pour remercier tous les bénévoles, remercier tous ceux qui sont impliqués dans le bénévolat en Italie. C’est le bénévolat le plus important que j’aie jamais connu. Merci à vous.
Or qu’est-ce qui conduit l’homme à refuser la vie ? Ce sont les idoles de ce monde : l’argent – mieux vaut se débarrasser de cela parce que cela va coûter cher –, le pouvoir, la réussite. Or ce sont des critères erronés pour mesurer la valeur de la vie. Car quelle est l’unique mesure authentique de la vie ? C’est l’amour, l’amour avec lequel Dieu aime la vie ! L’amour avec lequel Dieu l’aime : voilà comment en mesurer la valeur. Par l’amour avec lequel Dieu aime toute vie humaine.
En effet, quel est le sens positif du commandement « Tu ne tueras point » ? C’est que Dieu est « celui qui aime la vie » comme nous avons entendu tout à l’heure dans la Lecture.
Le secret de la vie nous est dévoilé par la manière dont le fils de Dieu l’a traitée, en se faisant homme au point de porter, sur la croix, le mépris, la fragilité, la pauvreté et la douleur (cf. Jn 13, 1). En tout enfant malade, en toute personne âgée affaiblie, en tout migrant désespéré, en toute vie fragile et menacée, le Christ nous cherche (cf. Mt 25, 34-46), il cherche notre cœur, pour nous ouvrir à la joie de l’amour.
Cela vaut la peine d’accueillir toute vie car tout homme vaut le sang du Christ lui-même (cf. 1 P 1, 18-19). On ne peut mépriser ce que Dieu a tant aimé !
Nous devons dire aux hommes et aux femmes de notre monde : ne méprisez pas la vie ! la vie d’autrui, mais aussi la vôtre, car le commandement « Tu ne tueras point » vaut aussi pour celle-ci. Il faut dire à tous les jeunes : ne méprise pas ta vie ! Cesse de refuser l’œuvre de Dieu ! Tu es une œuvre de Dieu ! Ne te sous-évalue pas, ne te méprise pas par les addictions qui te mèneront à la ruine et à la mort !
Que personne ne mesure la valeur de la vie selon les leurres de ce monde, mais que chacun s’accueille lui-même et accueille les autres au nom du Père qui nous a créés. Il est « celui qui aime la vie » : voilà qui est beau. « Dieu est celui qui aime la vie ». Et nous avons tous tant de prix à ses yeux qu’il a envoyé son fils pour nous. « Car Dieu – dit l’Évangile – a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle » (Jn 3, 16)."
Sylvanus

En guise d'homélie, François le pape des insultes se plaint des insultes à son égard

@GChevalier "Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu." Mt 5, 23-24
Sylvanus

En guise d'homélie, François le pape des insultes se plaint des insultes à son égard

L'homélie du pape, loin des calomnies.

Homélie à Sainte-Marthe : le Pape invite à prier pour les gouvernants
Après la pause estivale, le Pape François a repris ce matin le cycle de ses homélies matinales à la Maison Sainte-Marthe. En commentant la Première lettre de saint Paul à Timothée, le Pape a exhorté à élever à Dieu des prières pour les gouvernants. Il a notamment interpellé les Italiens, …More
L'homélie du pape, loin des calomnies.

Homélie à Sainte-Marthe : le Pape invite à prier pour les gouvernants
Après la pause estivale, le Pape François a repris ce matin le cycle de ses homélies matinales à la Maison Sainte-Marthe. En commentant la Première lettre de saint Paul à Timothée, le Pape a exhorté à élever à Dieu des prières pour les gouvernants. Il a notamment interpellé les Italiens, en leur demandant s’ils ont suffisamment prié pour ceux qui sont appelés à conduire le pays.

Le texte de saint Paul :
« J’encourage à faire des prières pour tous les hommes à Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés » (1 Tm 2, 1-8)
"Bien-aimé, j’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur, car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité. En effet, il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y a aussi qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. Aux temps fixés, il a rendu ce témoignage, pour lequel j’ai reçu la charge de messager et d’apôtre – je dis vrai, je ne mens pas – moi qui enseigne aux nations la foi et la vérité. Je voudrais donc qu’en tout lieu les hommes prient en élevant les mains, saintement, sans colère ni dispute."


En réfléchissant sur le texte de saint Paul proposé ce 16 septembre par la liturgie, le Pape François a expliqué que les demandes de l’apôtre demeurent pleinement valables pour aujourd’hui : adresser, sans polémiques inutiles, «des questions, des supplications, des prières et des remerciements pour tous les hommes» et en même temps «pour les rois et pour tous ceux qui sont au pouvoir» afin qu’ils conduisent «une vie calme et tranquille, digne et dédiée à Dieu».
«Paul souligne un peu l’environnement d’une personne croyante: c’est la prière. C’est la prière d’intercession ici: “Que tous prient, pour tous, pour que nous puissions conduire une vie calme et tranquille, digne et dédiée à Dieu.” La prière pour que ce soit possible. Mais il y a une allusion sur laquelle je voudrais m’arrêter: “Pour tous les hommes, et ensuite il ajoute, pour les rois et pour tous ceux qui sont au pouvoir”. Il s’agit donc de la prière pour les gouvernants, pour les politiques, pour les personnes qui sont responsables de faire avancer une institution politique, un pays, une province».

Prier pour celui qui pense différemment
La rapport aux gouvernants est souvent mal ajusté et déséquilibré, car ceux-ci reçoivent «de l’adulation de la part de leurs favoris, ou des insultes». Il y a des politiques mais aussi des prêtres ou des évêques qui sont insultés. «Certains le méritent», mais désormais c’est «comme une habitude», s’est inquiété le Pape, dénonçant le «chapelet d’insultes et de gros mots, de disqualifications», qui frappe souvent les responsables publics. Pourtant, celui qui est au gouvernement «a la responsabilité de conduire le pays». Et nous, «nous le laissons seul, sans demander que Dieu le bénisse ?», s’est interrogé le Pape.
Plutôt que vivre dans une habitude d’insultes systématiques vis-à-vis des gouvernants, il vaut mieux suivre saint Paul dans sa demande claire et précise de «prier pour chacun d’eux pour qu’ils puissent faire avancer une vie calme, tranquille, digne dans leur peuple».
François a ensuite évoqué de manière directe la «crise de gouvernement» qui a marqué l’actualité estivale en Italie, en posant cette question: «Qui d’entre nous a prié pour les gouvernants ? Qui d’entre nous a prié pour les parlementaires, pour qu’ils puissent se mettre d’accord et faire avancer la patrie ? Il semble que l’esprit patriotique n’arrive pas à la prière», a regretté François, dénonçant une tonalité générale qui mène plutôt «aux disqualifications, à la haine, aux litiges, et ça s’arrête là». «Je veux donc qu’en tout lieu les hommes prient en élevant au ciel des mains propres, sans colère et sans polémiques», écrit saint Paul. «On doit discuter, et ceci est la fonction d’un parlement, on doit discuter, mais sans annihiler l’autre. On doit même prier pour l’autre, pour celui qui a une opinion différente de la mienne», a souligné François.

Un appel à la conversion
Face à celui qui pense que tel ou tel politique est «trop communiste» ou qu’il est «un corrompu», le Pape, en citant ensuite l’Évangile du jour, tiré du texte de saint Luc, ne demande de pas de «parler de politique» mais simplement de prier. Certains affirment que «la politique est sale», mais François a repris la formulation de saint Paul VI, qui définissait la politique comme «la forme la plus haute de la charité».
«Chaque profession peut être sale comme elle peut ne pas être sale. C’est nous qui salissons une chose, mais ce n’est pas la chose en elle-même qui est sale», a expliqué François. «Je crois que nous devons nous convertir et prier pour les politiques de toutes les couleurs, toutes ! Prier pour les gouvernants. C’est ce que saint Paul nous demande. Pendant que j’écoutais la Parole de Dieu, il m’est venu à l’esprit ce fait si beau de l’Évangile, le gouvernant qui prie pour un des siens, ce centurion qui prie pour un des siens. Les gouvernants doivent aussi prier pour leur peuple, et celui-ci prier pour un esclave, peut-être pour un domestique. “Mais non, c’est mon serviteur, moi je suis responsable de lui”. Les gouvernants sont responsables de la vie d’un pays. C’est beau de penser que si le peuple prie pour les gouvernants, les gouvernants seront capables aussi de prier pour le peuple, justement comme ce centurion qui prie pour son serviteur», a conclu le Pape.
(Source : www.vaticannews.va/…/homelie-sainte-…)
Sylvanus

François éberlue ses critiques : "La tradition garantit l'avenir"

@GChevalier Une calomnie de plus à votre compte : il s'agit ici des racines spirituelles des augustins déchaux, donc ici Saint Augustin. Dieu vous bénisse. Sylvanus
Sylvanus

François éberlue ses critiques : "La tradition garantit l'avenir"

Le Pape aux Augustins déchaux: «les racines sont la garantie du futur»

Ce jeudi matin, le Saint-Père a reçu en audience les 194 participants au chapitre général de l’ordre des Augustins déchaux. Ces religieux vivent une «Année du charisme», qui leur permet de réfléchir à leurs racines spirituelles et au vœu de pauvreté, deux aspects évoqués par le Pape au cours de cette rencontre.
Adélaïde Patri…More
Le Pape aux Augustins déchaux: «les racines sont la garantie du futur»

Ce jeudi matin, le Saint-Père a reçu en audience les 194 participants au chapitre général de l’ordre des Augustins déchaux. Ces religieux vivent une «Année du charisme», qui leur permet de réfléchir à leurs racines spirituelles et au vœu de pauvreté, deux aspects évoqués par le Pape au cours de cette rencontre.
Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Après avoir écouté l’allocution du prieur général de l’ordre des Augustins déchaux, le père Doriano Ceteroni, le Pape François a confié apprécier chez ses hôtes «la joie d’être augustins», en écho à leur charisme, «Heureux de servir le Très-Haut dans un esprit d’humilité».

Saint Augustin, un héritage intellectuel et fraternel
Saint Augustin, a-t-il ensuite souligné, «est une de ces figures qui font sentir l’attrait pour Dieu, qui attirent vers Jésus Christ, qui attirent vers la Parole de Dieu». Il a salué ce «géant de la pensée chrétienne» qu’est le saint évêque d’Hippone. Une profondeur intellectuelle qui ne l’a pas empêché de développer aussi de grandes qualités humaines, puisque saint Augustin vécut son ministère au sein d’une communauté, fonda de nombreux monastères masculins et féminins, et rédigea une règle que suivent encore aujourd’hui un grand nombre d’ordres religieux et de congrégations. Le Seigneur «lui a donné la vocation et la mission de la fraternité», a résumé François.

De la nécessité des racines
Le Pape a ensuite encouragé les frères augustins déchaux à «aimer et toujours approfondir de manière nouvelle» leurs racines spirituelles, «en cherchant à y puiser, dans la prière et le discernement communautaire, une lymphe vitale» pour leur mission actuelle dans l’Église et le monde. «Pour être moderne, certains croient qu’ils est nécessaire de se détacher des racines. Et ça c’est une catastrophe, a déploré le Saint-Père, parce que les racines, la tradition, sont la garantie du futur». «Ne jamais se détacher de ses racines pour être moderne, autrement c’est du suicide», a-t-il insisté.

Le don de l’humilité
François a rappelé aux religieux que le témoignage chrétien va souvent à contre-courant, mais «accompagné par l’humilité et la charité, il sait parler au cœur de tant d’hommes et de femmes de notre temps». L’humilité, la pauvreté: une autre idée forte du discours du Saint-Père lors de cette audience. François a encouragé les Augustins à ne pas être simplement déchaux physiquement, mais avant tout dans leur âme, ce qui répond à «une exigence évangélique». Le vœu d’humilité, caractéristique de cet ordre (en plus des trois vœux traditionnels de pauvreté, chasteté et d’obéissance), est «une clé qui ouvre le cœur de Dieu et les cœurs des hommes». Il pousse les religieux à «être fidèles à leur charisme originel», à se sentir «toujours disciples-missionnaires». Le Pape a par ailleurs souligné que l’humilité est un don, obtenu dans la prière, et ne relève pas d’une décision personnelle.

Continuer de marcher en Dieu
Enfin, parlant de la mission dans le monde actuel, François a fait mémoire des «missionnaires augustins qui ont donné leur vie pour l’Évangile en divers endroits du monde». Le «trésor de ces témoignages du passé» semble rendre plus disponibles les religieux d’aujourd’hui à mener leur mission «selon les formes que le Concile Vatican II et les défis actuels nous demandent», s’est réjoui le Pape. Son discours s’est conclu par un ultime encouragement aux Augustins déchaux: leur «Année du charisme» n’est pas un évènement autoréférentiel selon le Pape, mais bien une preuve du désir «de marcher dans le Christ, le Christ vivant».

Source : www.vaticannews.va/…/pape-francois-a…
Sylvanus

François le sycophante veut que les évêques "ne s'entourent pas de sycophantes".

@GChevalier Face aux sycophantes, ce qu'a vraiment dit le pape :
Le coeur de la mission épiscopale: la proximité avec Dieu et avec son peuple
Rencontrant les évêques ordonnés dans l’année et réunis ces jours-ci pour un cours de formation au Vatican, le Pape a indiqué à ces pasteurs le cœur de leur mission : être pour l’Église et le monde «sacrements de la proximité de Dieu». Leur vie doit pour …More
@GChevalier Face aux sycophantes, ce qu'a vraiment dit le pape :
Le coeur de la mission épiscopale: la proximité avec Dieu et avec son peuple
Rencontrant les évêques ordonnés dans l’année et réunis ces jours-ci pour un cours de formation au Vatican, le Pape a indiqué à ces pasteurs le cœur de leur mission : être pour l’Église et le monde «sacrements de la proximité de Dieu». Leur vie doit pour cela se fonder sur deux piliers: la proximité avec Dieu et la proximité avec son peuple.
La proximité avec Dieu est la source du ministère épiscopal
. Dieu, en prenant chair pour nous sauver, s’est le premier rendu proche de nous. Et l’évêque «existe pour rendre cette proximité tangible», la communiquer ; or il ne peut le faire s’il ne l’a pas expérimentée lui-même. Le pasteur doit donc se tenir devant Dieu, sans épargner son temps. Pour Lui parler, Lui présenter les personnes, les situations. «Sans cette familiarité personnelle, sans cette intimité cultivée chaque jour dans la prière, aussi et surtout dans les heures de la désolation et de l’aridité, se défait le noyau de notre mission épiscopale», a assuré le Saint-Père à ces jeunes évêques. Sans cette proximité avec le Semeur, a-t-il poursuivi, la fatigue de jeter la semence sans connaitre son temps de maturation peut sembler bien peu satisfaisante. Sans le Christ, la tentation de la «mélancolie pessimiste» peut très vite poindre. Seule la proximité avec Jésus nous préserve de que le Pape nomme «la présomption pélagienne» : celle de croire que le bien provient de notre mérite.
Proximité avec le peuple, une condition essentielle
La proximité avec le peuple dérive de cette intimité avec le Christ. Elle est «une exigence interne de la logique du don». La vie du pasteur jaillit de l’offrande eucharistique et des paroles qui en sont l’acmé : «ceci est mon corps livré pour vous». À la suite du Christ, l’évêque est appelé à devenir «pain rompu» pour la vie du monde. Ainsi donc, la proximité avec le peuple de Dieu ne peut être conçue comme une «stratégie opportuniste» mais bien comme notre «condition essentielle». «Jésus aime se rapprocher de nos frères à travers nous»: par les mains qui consolent, par les paroles de l’Évangile, par un cœur qui compatit. «Même dans notre pauvreté, c'est à nous de faire en sorte que personne ne sente Dieu loin de lui, que personne ne prenne Dieu comme prétexte pour élever des murs, détruire des ponts et semer la haine. Il est mauvais aussi quand un évêque détruit des ponts, sème la défiance, fait le ‘contre-évêque’. Nous devons proclamer par notre vie une mesure de vie différente de celle du monde : la mesure d'un amour sans mesure, qui ne regarde pas sa propre utilité et ses propres intérêts, mais l'horizon sans limites de la miséricorde de Dieu».
La proximité de l’évêque n’est pas pure rhétorique, a encore précisé le Pape; elle est faite de «disponibilité réelle». Dieu aime à bousculer les agendas : «préparez-vous à cela sans peur», a-t-il averti avant de citer les verbes, liés à la Parabole du Bon Samaritain, qui caractérisent cette proximité: «voir» les réalités telles qu’elles se présentent et ne pas essayer de cacher les problèmes sous le tapis ; «se faire proche», être en contact avec les personnes, les connaître ; «prendre soin, panser les blessures, prendre sur soi». Être proche signifie s’immerger au milieu du peuple des fidèles, partager ses peines et ses espérances, confiant dans la grâce de Dieu, ne laissant pas ses peurs prendre le dessus et instaurer une distance.
Se faire proche des prêtres
«Le thermomètre» de la proximité réside dans l’attention aux pauvres et aux petits. Là, François a invité ces nouveaux évêques à privilégier un style de vie sobre et simple qui témoigne que «Dieu nous suffit» que le seul trésor valable est celui constitué par ceux dont la pauvreté nous parle du Christ.
L’évêque doit être capable de sentir battre le cœur du peuple; ne pas se contenter de rencontres formelles ou de dialogues de circonstance. Il doit savoir écouter, même ce qui n’est pas agréable à entendre… Le Saint-Père encourage pour cela les visites pastorales dans les diocèses, pour rencontrer les fidèles et le clergé.
Et de conclure en invitant les évêques à se faire proche de leurs prêtres : «je vous demande de les embrasser, de les remercier et de leur redonner du courage en mon nom». Eux aussi subissent les «intempéries» de ce monde. «Ils ont besoin d’être aimés, suivis, encouragés: Dieu ne désire pas de demi-mesure mais un OUI total».
(Source : www.vaticannews.va/…/discours-pape-n…)
Sylvanus

François : "Nous devons obéir aux Nations Unies"

Voici un compte-rendu (sans doute rapide), de la conférence de presse du saint Père : www.vaticannews.va/…/pape-conference…
Quelqu'un aurait-il le texte intégral ?
Sylvanus

Burke et Schneider lancent la croisade : Les six erreurs d'Amazonie

Serait-il possible d'avoir le texte de cette déclaration ? (Si quelqu'un la trouve)
Sylvanus

Syncrétisme : Les évêques espagnols condamnent les affirmations de François

@Spina Christi 2 Vous faites une herméneutique à votre sauce, contraire au sens énoncé de cette vidéo. Et une nouvelle affirmation gratuite : ce clip serait "syncrétiste" ! Ce clip, je le rappelle, vise à ce des croyants de puissent dialoguer autour de ce qu'est l'Amour. Il ne s'agit pas de faire une une religion bouddho-islamo-judéo-chrétienne ! Il m'est arrivé de discuter de l'amour de Dieu …More
@Spina Christi 2 Vous faites une herméneutique à votre sauce, contraire au sens énoncé de cette vidéo. Et une nouvelle affirmation gratuite : ce clip serait "syncrétiste" ! Ce clip, je le rappelle, vise à ce des croyants de puissent dialoguer autour de ce qu'est l'Amour. Il ne s'agit pas de faire une une religion bouddho-islamo-judéo-chrétienne ! Il m'est arrivé de discuter de l'amour de Dieu avec un très bon ami musulman chiite : je n'ai pas fait pour autant un syncrétisme !
Bonne soirée. Sylvanus
Une belle citation d'Emmanuel pour clôturer : "Cela ne doit pas conduire le chrétien à adopter une attitude triomphaliste ou à développer un complexe de supériorité. Au contraire, c’est dans l’humilité et avec le désir d’un enrichissement mutuel que l’on peut rencontrer d’autres croyants, tout en s’en tenant fermement aux vérités de la foi chrétienne. Lorsqu’il est pratiqué avec cette vision de foi, le dialogue interreligieux ne conduit en rien au relativisme religieux.

Syncrétisme : Les évêques espagnols condamnent les affirmations de François

@apvs Avez-vous écouté cette "vidéo" ? Vous n'en citez aucune parole...
Vous faites un procès d'intention à celle-ci (et peut-être au pape) : "Elle vise bien à mettre sur un pied d'égalité les quatre "religions" plus ou moins représentées par les 4 objets." C'est un jugement personnel ? Sur quoi basez-vous ce jugement d'intention ?
Ce n'est pas ce que dit cette vidéo... Vous faites une fois de …More
@apvs Avez-vous écouté cette "vidéo" ? Vous n'en citez aucune parole...
Vous faites un procès d'intention à celle-ci (et peut-être au pape) : "Elle vise bien à mettre sur un pied d'égalité les quatre "religions" plus ou moins représentées par les 4 objets." C'est un jugement personnel ? Sur quoi basez-vous ce jugement d'intention ?
Ce n'est pas ce que dit cette vidéo... Vous faites une fois de plus de l'interprétation personnelle, un procès d'intention (exactement comme pour les rencontres d'Assise).
Vous semblez opposer dialogue interreligieux et annonce de l'Évangile. Moi (comme je pense l'Église), je ne rejette ni l'un ni l'autre. Chacun bien sûr à sa place : le dialogue humain (échange entre personnes), le dialogue rationnel (échange ou confrontation d'idée) et l'annonce de la présence de Dieu dans le Christ Jésus.
Bien sûr que j'aimerais que chacun, y compris mes frères chrétiens, puissent connaître le Christ Jésus, ou approfondir leur rencontre avec notre Bien-Aimé ! Il ne s'agit pas de rejeter ou de taire le Christ, que de dialoguer avec des frères non-chrétiens. Il y a des universaux qui sont un vrai moyen de dialogue. Le thème de l'amour n'en-est-il pas un ? C'est ce proposais le pape. Il ne s'agir pas d'établir une "égalité" entre religions, encore moins un syncrétisme, que d'échanger avec le coeur et avec la raison, surtout sur un thème comme l'amour.
Bien à vous. Sylvanus

Syncrétisme : Les évêques espagnols condamnent les affirmations de François

@Spina Christi 2 Veuillez montrer ma réponse détaillée plus bas.
Rappel : une vidéo, ce sont des images animées, du son, et un texte. Extraire une image d'une vidéo pour lui faire dire ce que ne dit pas la vidéo est malhonnête. Je sais, ce sont des pratiques communes dans les milieux "traditionnalistes"...

Syncrétisme : Les évêques espagnols condamnent les affirmations de François

@Spina Christi 2 Bonjour,
Je voudrais rappeler une chose de base : une vidéo, ce sont des images animées, du son, et un texte. Extraire une image de cela pour lui faire dire ce que ne dit pas la vidéo est malhonnête. Je sais, ce sont des pratiques communes dans les milieux "traditionnalistes" !
Il s'agit ici (avez-vous écouté la vidéo ?) d'une invitation au dialogue. Une fois de plus, vous …More
@Spina Christi 2 Bonjour,
Je voudrais rappeler une chose de base : une vidéo, ce sont des images animées, du son, et un texte. Extraire une image de cela pour lui faire dire ce que ne dit pas la vidéo est malhonnête. Je sais, ce sont des pratiques communes dans les milieux "traditionnalistes" !
Il s'agit ici (avez-vous écouté la vidéo ?) d'une invitation au dialogue. Une fois de plus, vous traitez les gens de modernistes, sans dire précisément en quoi (je pense que vous n'avez pas lu l'encyclique de saint Pie X à ce sujet).
Oui, vous désinformez encore concernant le pape François : lorsque dans le document d'Abou Dhabi, il est dit : "Le pluralisme et les diversités de religion, de couleur, de sexe, de race et de langue sont une sage volonté divine.", le pape a précisé : qu'il parlait de la volonté permissive de Dieu. Vous le savez, mais l'occultez encore (source : un site que vous devez connaître : www.lesalonbeige.fr/pape-francois-l…).
Je comprend que pour quelqu'un à la mentalité protestante, je puisse paraître "papolâtre", mais ce n'est pas le cas. Un des principes de base de la Tradition (au sens authentique du terme), c'est d'être en union avec l'évêque de Rome. Merci de dire en quoi par ailleurs je n'aurais pas la foi ou une foi "tiédasse". Je ne cherche à plaire à personne, pas au monde, ni aux systèmes idéologiques qui font le jeu de l'adversaire, et qui ne cessent de pratiquer mensonge et calomnie, que ce soit l'authentique modernisme et le faux "tradtionnalisme".
Bonne journée Sylvanus

Syncrétisme : Les évêques espagnols condamnent les affirmations de François

@apvs Bonsoir,
"J'accueillerais à fond la déchéance du modernisme" ? Mais en quoi, précisément, j'accueillerai quelques proposition moderniste que ce soit, enfin ? Soyez précis, dites moi en quoi ce que j'ai dit serait moderniste.
Quand à cette photo, détournée de son sens comme vous le faite, je comprend qu'elle pose problème. Mais, figurez-vous, je me méfie des amalgames et des raccourcis : …More
@apvs Bonsoir,
"J'accueillerais à fond la déchéance du modernisme" ? Mais en quoi, précisément, j'accueillerai quelques proposition moderniste que ce soit, enfin ? Soyez précis, dites moi en quoi ce que j'ai dit serait moderniste.
Quand à cette photo, détournée de son sens comme vous le faite, je comprend qu'elle pose problème. Mais, figurez-vous, je me méfie des amalgames et des raccourcis : je lis les texte que je rapporte, ou les écoute. Bonne soirée.
Sylvanus

Syncrétisme : Les évêques espagnols condamnent les affirmations de François

@Spina Christi 2 Oui, de la désinformation ! Vous extrayez une image de son contexte, vous supprimez le texte qui va avec pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas. Oui, les gens qui dialoguent, en général, se mettent sur un pied d'égalité. Si je mange avec un musulman, à la même table, je ne vais pas me mettre en haut et lui en bas.
Il en est de même, la désinformation systématique concernant …More
@Spina Christi 2 Oui, de la désinformation ! Vous extrayez une image de son contexte, vous supprimez le texte qui va avec pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas. Oui, les gens qui dialoguent, en général, se mettent sur un pied d'égalité. Si je mange avec un musulman, à la même table, je ne vais pas me mettre en haut et lui en bas.
Il en est de même, la désinformation systématique concernant les réunions d'Assise, dans lequelles tout ce que dit le pape est occulté.