Clicks2.1K

Théologie négative

« Théologie négative », que se cache-t-il derrière cette formule ? Rassurez-vous, la Foi prise au mot ne se lance pas dans l'anti-théologie. Cela désigne au contraire une des plus importantes …More
« Théologie négative », que se cache-t-il derrière cette formule ? Rassurez-vous, la Foi prise au mot ne se lance pas dans l'anti-théologie. Cela désigne au contraire une des plus importantes branches de la théologie chrétienne. Alors que nous sommes accoutumés à un discours qui nous dit qui est Dieu, cette autre voie affirme que l'on ne sait rien de Lui et qu'Il est « Néant » car au-delà de tout « Étant ». Pour approcher « autrement » Dieu, cette théologie propose d'utiliser un négatif, comme en photographie, pour en définir les contours. Le noir fait apparaître la lumière. En disant ce que n'est pas Dieu et en utilisant le langage poétique, on dépasse les obstacles du langage conceptuel. Oxymore, hyperbole tel que « Ténèbre lumineuse » exprime ainsi Dieu. Des origines chez Denys à Thérèse d'Avila, en passant par les mystiques rhénans tel Eckhart, immersion dans cette aventure mystique avec le Père Dominique Salin, jésuite et Professeur au Centre Sèvres et Marie-Anne Vannier, Professeur à l'Université de Metz qui a dirigé l'Encyclopédie des mystiques rhénans (Cerf).
DeeGeeGee
Je place cette vidéo sur mon Forum :

viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Bienvenue !
« C’est pourquoi l’ordre hiérarchique étant
que les uns soient purifiés
et que les autres purifient ;
que les uns soient illuminés
et que les autres illuminent ;
que les uns soient perfectionnés
et que les autres perfectionnent »

— Denys l’Aréopagite, Le Livre de la Hiérarchie céleste, chapitre 3.

Lorsque l'homme se détourne des choses temporelles et se tourne en lui-même, il perçoit une lumière céleste qui vient du ciel.

Jamais ne surgit en toi un trouble qu'il n'ait sa source dans la volonté propre, qu'on en soit conscient ou non. […]
Mais ce qui est l'obstacle c'est toi-même dans les choses : ta position vis-à-vis des choses est à l'envers.

Tiens-toi à l'écart de tous les hommes, ne …
More
Lorsque l'homme se détourne des choses temporelles et se tourne en lui-même, il perçoit une lumière céleste qui vient du ciel.

Jamais ne surgit en toi un trouble qu'il n'ait sa source dans la volonté propre, qu'on en soit conscient ou non. […]
Mais ce qui est l'obstacle c'est toi-même dans les choses : ta position vis-à-vis des choses est à l'envers.

Tiens-toi à l'écart de tous les hommes, ne te laisse troubler par aucune impression reçue, rends-toi libre de tout ce qui pourrait donner à ton être une participation étrangère, te lier au terrestre et t'apporter des soucis, et dirige toujours ton esprit vers une contemplation salutaire : dans laquelle tu portes Dieu dans ton coeur, comme l'objet devant lequel ton regard ne vacillera jamais !

Cherche Dieu et tu trouveras Dieu et tout le bien par-dessus le marché. […] Celui qui s'attache à Dieu, Dieu, et toute qualité solide, s'attache à lui. Et ce que tu cherchais auparavant, voici que cela te cherche à son tour, ce que tu poursuivais auparavant, voici que cela te poursuit, et ce que tu devais fuir auparavant voici que cela te fuit. C'est pourquoi : vers celui qui s'attache à Dieu, vers lui se porte ce qui est divin, et de lui se retire ce qui est hétérogène et étranger à Dieu.

Il faut que l'esprit s'élève au-dessus de tout nombre, qu'il perce toute multiplicité, et alors Dieu perce également en lui. Et autant Dieu perce en moi, autant moi je perce en Lui. Dieu conduit cet esprit dans le Désert, dans l'unité de Lui-même, là où il est un Un pur jaillissant en Lui-même. Un tel esprit est sans pourquoi ; s'il devait encore avoir un pourquoi, l'unité aussi devrait avoir un pourquoi. Un tel esprit est dans l'unité et la liberté.

Mais voici que Platon, le grand clerc, parle, il commence, il veut parler de grandes choses. Il parle d'une pureté qui n'est pas de ce monde, ni dans le monde, ni hors du monde, qui n'est ni dans le temps ni dans l'éternité, qui n'a ni dehors ni dedans. C'est dans cette Pureté que Dieu, le Père éternel, puise la plénitude et l'abîme de toute sa déité. Cet abîme, Il l'engendre ici dans son Fils unique, pour que nous soyons aussi le même Fils. Mais, pour Lui, engendrer c'est demeurer en Lui-même et demeurer en Lui-même c'est engendrer hors de Lui-même. Tout cela reste l'Un jaillissant en Lui-même.

Citations de Maître Eckhart