Clicks6.7K

Histoire vécue - Quand le diable et les démons se montrent

MaryamTSV
57
Document "Planète"
laurada and 3 more users like this.
laurada likes this.
gwadaloup likes this.
jerry7 likes this.
levidis72@gmail.com likes this.
MaryamTSV
fr.sourire 08/10/2013 22:21:56 : "St Michel Archange, défendez-nous dans le combat, soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous Lui demandons en suppliant et vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer par la force divine satan et ses esprits mauvais qui rôdent dans le monde pour perdre les âmes. Ainsi soit-il ! "
Amen !
laurada likes this.
Ne voyez pas le mal là où il n'est pas Cher Jarogne, Maryam TSV nous informe d'un fait c'est tout, après libre à nous d'y voir ce que nous voulons y voir...

Mais JESUS a dit : "...en mon NOM ils chasseront les démons..." donc point de peur pour qui a FOI en JESUS..... les gens de FOI ne leurs donnent aucune importance et s'occupent de faire le bien c'est tout.

fr.sourire likes this.
jarogne
DEGUEULASSE...

Vous vous prétendez Cathos?
Comment pouvez vous publier de telles atrocités?

Désormais, je prendrais un filtre pour écouter/lire ce que diffuse,
la prétendue chaine d' info, "gloria.TV"

Vous vous révélez par ceci,
bien plus TV
que Gloria.
jarogne
...leur jeune fils à un cancer ...

Sommes Nous capables de chercher à comprendre que, Si une telle épreuve tombe sur eux, c' est juste une épreuve de La-Haut.
Ma famille en a enduré de telles,
et mon Papa nous a dit, que les épreuves, d' oû qu' elles viennent ne sont que demandes de confirmation.
C' est pas donné à tout le monde, mais, veuillez considérer que les contre-joies sont des épreuves …More
...leur jeune fils à un cancer ...

Sommes Nous capables de chercher à comprendre que, Si une telle épreuve tombe sur eux, c' est juste une épreuve de La-Haut.
Ma famille en a enduré de telles,
et mon Papa nous a dit, que les épreuves, d' oû qu' elles viennent ne sont que demandes de confirmation.
C' est pas donné à tout le monde, mais, veuillez considérer que les contre-joies sont des épreuves délivrées par notre très Saint Jésus, pour nous confirmer dans la dignité d' être ses enfants.
AU premier abord, cela peut sembler très dur, quand la vie nous a transmis des enfants inadptés, des parents Alzheimer, mais à la la longue, on peut commencer à comprendre, et recouvrer la liberté, Lui, Il, qu' il nous a confié.
Bien à Vous.
Muguette and one more user like this.
Muguette likes this.
MaMie likes this.
Jésus est Dieu
C'est une histoire vraie !

Nous voilà en 1986, Ed et Karen Parker emménagent dans une nouvelle maison dans le Connecticut et cela met un peu de piment dans leur vie plutôt morne et triste, en effet, leur jeune fils à un cancer et ils sont dévastés. De cette façon, le jeune Paul est plus près de l'hôpital et cela évite a la famille de faire d'interminables allers-retours …More
C'est une histoire vraie !

Nous voilà en 1986, Ed et Karen Parker emménagent dans une nouvelle maison dans le Connecticut et cela met un peu de piment dans leur vie plutôt morne et triste, en effet, leur jeune fils à un cancer et ils sont dévastés. De cette façon, le jeune Paul est plus près de l'hôpital et cela évite a la famille de faire d'interminables allers-retours entre l'hôpital et leur
maison.

La maison est magnifique, les murs sont cachés derrière des panneaux de bois, elle est vaste et peut facilement contenir toute la famille. Le loyer qui devrait être exorbitant est tout à fait a hauteur de leurs moyens, ce qui ne gâche rien. Une nouvelle vie peut a présent commencer.

Karen compte faire du sous-sol une chambre pour ses garçons, aussi, en y descendant, elle découvre une pièce qui n'a rien de charmant, il s'agit d'un ancien salon funéraire. Elle se demande comment elle pourra vivre ici, comment elle pourra laisser ses enfants vivre dans cette pièce. Puis elle comprend maintenant pourquoi le loyer est abordable. Quoi qu'il en soit, ils décident de ne pas en parler aux enfants.

Avant d'emmener tous les meubles, Karen décide de laver le sol a grande eau, mais très vite elle s'aperçoit que l'eau est teintée de sang. Ce sera le premier signe. Quelques instants plus tard alors que Karen est en train de nettoyer, son fils Paul vient la voir en lui disant qu'il faut absolument quitter cet endroit, il vient tout droit du sous-sol d'où il a clairement entendu quelqu'un dire son prénom. Karen est septique, mais elle comprend que son fils a compris qu'un salon funéraire se trouve en bas.

L'emménagement se termine et le train train quotidien reprend, la famille prend de nouvelles habitudes. Paul emmène son petit frère Bobby en bas et lui dit que c'est une salle funéraire. Ils jouent en bas, mais le plus jeune est vite effrayé par cette ambiance lugubre.

Les jours passent et la situation commence à devenir inquiétante. Alors que la petite Connie joue dans sa chambre, elle voit une femme l'observer, elle panique et va voir sa mère pour lui dire. Elles partent toutes deux pour aller vérifier que personne ne se trouve dans la chambre, mais Karen sent bien que sa fille tremble comme une feuille. Elle pense que ces deux frères lui ont fait une blague et s'en va les sermonner, mais ils jurent tous deux qu'ils n'y sont pour rien.

La nuit, les deux garçons, dorment au sous-sol et il faut avouer qu'ils tardent à trouver le sommeil, ce qui est logique. Ils ont l'impression de voir quelque chose se déplacer alors qu'ils sont alités. La peur étant trop fortes, ils vont dormir dans le séjour, sur le canapé. Le lendemain matin ils expliquent ce qu'ils pensent avoir vu en bas, mais leur mère prend cela sur le ton de la rigolade et ne les prend pas au sérieux.

Le midi arrivé, elle prépare le repas et demande à son plus jeune fils d'aller chercher du pain dans le congélateur au sous-sol, celui-ci rechigne, mais y va. Dans le même temps, Karen met les assiettes sur la table, se retourne parce qu'elle entend un bruit. C'est quand elle s'approche de nouveau de la table qu'elle constate que les assiettes ont disparues. Bobby de son côté continue l'exploration de la 'cave', mais rien à faire, il a trop peur et remonte, non sans avoir entendu quelques voies (appelant Paul) au passage. Karen rassure son fils et pense que Paul lui a fait peur en lui racontent tout un tas d'histoires. Elle redescend avec lui pour lui prouver qu'il n'y a rien, mais le petit continu d'affirmer qu'il entend une voie appeler son frère.

Le soir même, Ed leur explique a tous qu'il y a certes une salle funéraire au sous-sol, mais qu'ils n'ont pas à avoir peur, car jamais personne n'y est mort. Il demande à Paul de montrer l'exemple au reste de la fratrie et de ne plus en parler.
Mais Paul confie à ses frères et sœurs ainsi qu'à ses parents qu'il voit toujours d'étranges choses, mais ces derniers pensent que cela est du a son traitement, qui est rappelons-le, assez lourd, surtout pour un enfant de cet âge. Karen préfère ignorer les signes qu'elle voit, comme les crucifies qui disparaissent.

Une nuit, les deux garçons réveillent leurs parents, ils sont paniqués, car ils ont vu des hommes dans leur chambre. Ed vérifie que personne n'ait pu entrer dans la maison et bien entendu, personne n'est là. Le père de famille n'en peut plus d'être réveillé chaque nuit par ses enfants et les petits sont contrariés que leurs parents ne les croient pas.

Pendant ce temps, Paul continu d'être au plus mal. Karen demande à son médecin s'il est possible que le traitement qu'il prend peut être a l'origine d'hallucinations, ce à quoi le médecin répond que c'est impossible.

Les parents reçoivent une note d'électricité faramineuse et ce n'est pas le moment, ils ont déjà bien trop de factures d'hôpital à payer. Ed se rend compte que ses fils dorment avec la lumière allumée, cela le met en colère et il décide d'enlever les ampoules pour la nuit. Cette nuit s'annonce difficile. Alors qu'il est sur le point de s'endormir, Bobby voit le plafonnier s'allumer et s'éteindre plusieurs fois d'affilées, c'est sa petite sœur qui actionne l'interrupteur. Mais comment est-il possible que le plafonnier soit allumé alors qu'il n'y a pas d'ampoule ? Connie part en courant dans le couloir et son frère la suit. Il croise sa mère et lui demande s'il n'a pas vu Connie, elle répond qu'elle est au lit et qu'elle s'est endormie, ce à quoi Bobby répond que c'est impossible car il vient de la poursuivre dans le couloir. Il est totalement paniqué et ne comprend plus rien a la situation. Il retourne se coucher après s'être assuré que la petite dormais vraiment dans son lit. C'est a ce moment-là qu'il a compris qu'une entité était capable de prendre l'apparence d'un membre de sa famille.

Paul a tout entendu et décide d'affronter cette entité. Son comportement petit a petit change, il devient réservé et silencieux au grand désespoir de ses parents. Il insiste même pour avoir la chambre qu'il partageait avec son frère pour lui tout seul. Mais une bonne nouvelle pointe à l'horizon, Paul est en rémission.

Térésa, la nièce de Karen décide de venir passer quelques temps avec la famille et ils sont tous très heureux de la recevoir, sauf Paul qui est constamment dans le sous-sol et qui n'en sort quasiment plus. Térésa est surprise par le comportement de son cousin, elle le sent triste et les déclarations du jeune homme lui font froid dans le dos. Il lui explique en effet que chaque soir un homme se poste devant son lit et déblatère sur ses parents, disant du mal d'eux, mais aussi de ses frères et sœurs. L'entité lui demande d'après lui, de faire du mal à ses proches.

Térésa demande a parler a Karen et lui explique ce que lui a dit Paul et cette dernière se doutait bien que quelque chose n'allait pas. Elle tente de parler à son fils sans succès. Mais le jeune homme a bien compris que seule Térésa pouvait s'être confiée a sa mère, il l'agresse. À partir de ce moment-là, la relation des deux cousins se détériore et Térésa a peur. Karen lui confie un collier avec une croix qu'elle porte la nuit pour dormir, elle se sent en sécurité avec. Mais se sentiment de sécurité ne dure pas bien longtemps puisque une nuit elle se réveille parce qu'elle sent quelqu'un tirer sur sa couverture, elle ouvre les yeux et se rend compte que c'est Paul. Elle n'a pas le temps de crier que déjà il est sur elle et l'agresse. Heureusement, les parents du jeune garçon arrivent à ce moment-la et le maîtrisent.

Karen et Ed ne voient plus qu'une solution pour protéger le reste de la fratrie et Térésa, ils le font interner d'office. Mais Paul avant de quitter ses parents, leur dit que maintenant qu'il n'est plus là, les entités s'en prendrons à eux. Karen n'y prête guère attention, elle veut juste retrouver son enfant comme il l'était avant.

En rentrant à la maison, Karen va prendre une douche tandis que son époux s'en va travailler, elle se retrouve donc seule avec les enfants. Sous la douche, Karen est 'emprisonnée' par le rideau de douche, elle hurle, mais personne ne l'entend. Au même moment, quelque chose tire la couverture de Térésa qui dormait paisiblement. Elle se réveille en sursaut et entend alors les plaintes de sa tante, elle fonce dans la salle de bain et la trouve aux prises avec le rideau, elle la libère, mais elles voient toutes les deux une entité. Elles sont terrifiées. La série noire continue, car au même moment, Ed est victime d'un accident au travail, sa camionnette a démarrée toute seule et lui a foncée dessus.

S'en est trop, ils décident de faire appel à un prêtre et espèrent que ce dernier trouvera des solutions, mais ce dernier leur explique qu'ignorer l'entité est le mieux, car lui donner de l'importance la rend plus forte. Karen n'est pas satisfaite, elle fait donc appel à un couple d'experts en démonologie, Ed et Lorraine Warren. Le vieux couple se rend au domicile de la famille et Lorraine se sent irrémédiablement attirée par le sous-sol, ou tout du moins, par ce qui s'y trouve. La médium se rend compte que l'entité n'est pas un esprit humain, mais une puissance beaucoup plus forte, une force a laquelle elle n'a eu que rarement affaire. Elle pense qu'une porte menant en enfer est dans le sous-sol, aussi ils préconisent un exorcisme. Les Warren demandent à la famille de rester continuellement groupé à partir de maintenant. Ils leur explique également que Paul est sûrement possédé et que c'est pour cette raison que son comportement avait changé. L'entité aurait pris le dessus sur lui à cause de sa santé psychologique fragile, il était plus vulnérable que les autres. Mais comme il n'est plus a a mais, l'entité doit choisir une autre personne vulnérable. Qui va-t-elle choisir ? Karen à subit des chocs psychologiques et s'en veux de ne pas avoir su défendre son enfant, ce sera donc sur elle que l'entité s'acharnera.

Alors qu'ils sont tous ensemble, Karen est assaillie sous les yeux des médiums, heureusement, ces derniers font partir l'entité, au bout de huit heures seulement. L'église permet enfin à la famille de recevoir un exorciste, un prêtre arrive et commence rapidement son exorcisme. Il descend au sous-sol, centre des événements et ressent la présence de l'entité.

Mais la 'cérémonie' ne se passe pas calmement, l'esprit est hors de lui et le fait savoir a grands coups et par de multiples attaques. La terreur emplie la salle, mais bientôt la libération vient et l'esprit s'en va laissant la maison baigner dans une ambiance heureuse.

La famille est maintenant réunie, mais a décidée de déménager pour laisser derrière elle tous ces mauvais souvenirs. Une page tournée, une autre s'ouvre.