Clicks4.4K

La valeur politique de la miséricorde

h2onews.org
La miséricorde n’est pas un sentiment individuel , “privé”, elle est, au contraire, le concept le plus révolutionnaire et le plus « politique» que l'on puisse imaginer. C’est ce qu’affirme le père …More
La miséricorde n’est pas un sentiment individuel , “privé”, elle est, au contraire, le concept le plus révolutionnaire et le plus « politique» que l'on puisse imaginer. C’est ce qu’affirme le père Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison Pontificale, dans une méditation publiée par le Journal du Saint-Siège, l’Osservatore Romano.

Selon le frère capucin, la miséricorde est le trait qui se prête le plus à un rapprochement entre les grandes religions dans leur cheminement vers la paix mondiale. Il est, dans le mécanisme des rapports humains, ce que l'huile est pour le moteur.

La recette opposée à celle de la miséricorde, soit «œil pour œil, dent pour dent», a montré, comme on peut le constater dans le conflit israélo-palestinien et dans la crise du Tibet, qu’elle ne résout rien et ne fait au contraire que provoquer encore davantage de violence.

La miséricorde , ajoute le père Cantalamessa, “n’est pas un substitut de la vérité et de la justice, mais une condition pour être en mesure de les trouver. Elle n’est pas indice de faiblesse, mais de force”.