Clicks10.3K

Avorteur Viennois continue à exercer force contre des activistes pro-vie

Gloria.tv
3
Des enregistrements avec une caméra cachée montrent comment l’avorteur Viennois Christian Fiala continue à payer des agresseurs qui donnent des coups de pied et de bec aux activistes pro-vie et qui …More
Des enregistrements avec une caméra cachée montrent comment l’avorteur Viennois Christian Fiala continue à payer des agresseurs qui donnent des coups de pied et de bec aux activistes pro-vie et qui les volent. Est-ce que le ministère public est en train de dormir ?
Christophe
Répugnant...
Frère
Deo gratias,Complications et séquelles
FAUX: "l'avortement a des conséquences graves pour la santé physique et psychique de la femme. Tôt ou tard, toute femme qui a avorté en souffrira."
Il n'existe pas d'intervention médicale sans risque. Toutefois, des études réalisées sur des milliers de femmes montrent clairement que le taux de complications sérieuses de l’interruption de grossesse est …More
Deo gratias,Complications et séquelles
FAUX: "l'avortement a des conséquences graves pour la santé physique et psychique de la femme. Tôt ou tard, toute femme qui a avorté en souffrira."
Il n'existe pas d'intervention médicale sans risque. Toutefois, des études réalisées sur des milliers de femmes montrent clairement que le taux de complications sérieuses de l’interruption de grossesse est minime:
Pour les interventions effectuées dans les premiers mois de la grossesse, le risque de complications physiques sérieuses se situe en-dessous de 1%.
Le risque est nettement inférieur à celui de l'accouchement, seule alternative.
Aucune preuve n'a été établie ni d'une augmentation de la stérilité, ni d'un taux plus élevé de cancer du sein chez les femmes ayant subi une IVG, ni d'un risque augmenté pour les grossesses ultérieures. Quant à la prématurité lors d'un accouchement ultérieur, les résultats des études scientifiques diffèrent, quelques unes relevant un risque légèrement accru.
On n'a pas constaté, chez les femmes ayant subi une IVG, de troubles psychologiques plus fréquents que dans la population en général. Le "syndrome post avortement" (PAS) est une invention des milieux anti-avortement.
Les femmes qui ont été contraintes de mettre un enfant au monde contre leur gré, ainsi que les enfants non désirés, souffrent plus souvent de troubles psychiques et psychosomatiques que les femmes ayant avorté ou les enfants désirés.
Peu de complications physiques
Troubles psychologiques
Séquelles psychologiques - le mythe et les faits scientifiques (Rapport d'un colloque scientifique du 31.5.01, à Berne)
L'enfant non désiré
Frère
Deo gratias,faites passer à tous le monde, à tous vos amis, familles, collègues, etc... plus elle sera connue , plus on n'en parleras, et plus vite elle finiras par être entendue par les médias