Clicks86

III-43c. Le BON MISSIONNAIRE (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Montfort AJPM
5
DS1075 SOMMAIRE "Intégral Montfort III (vidéo)" / Le CHAPELET récité / N'hésitez pas à télécharger. [DS1074-DS1076] TABLE des 2000 CANTIQUES / Les 3 AVE MARIA du matin & du soir : montfortajpm…More
DS1075 SOMMAIRE "Intégral Montfort III (vidéo)" / Le CHAPELET récité / N'hésitez pas à télécharger. [DS1074-DS1076] TABLE des 2000 CANTIQUES / Les 3 AVE MARIA du matin & du soir : montfortajpm.blogspot.com/p/blog-page.html
Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)

Autres versions : premier Intégral
& deuxième Intégral

Cantique précédent : III-43b. Le BON MISSIONNAIRE

***************************************

« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

montfortajpm.blogspot.com/p/le-chapelet-rec…
(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

C’est par l’Ave Maria,

LE BON CHAPELET
(à télécharger ici : montfortajpm.blogspot.com/…/lien-pour-telec… )
Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un Chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon Chapelet !


Que tu te sauveras !

« Récitant tous les jours un Rosaire, si vous êtes fidèles à le dire malgré la grandeur de vos péchés, dévotement jusqu'à la mort, croyez-moi, vous recevrez une couronne de gloire qui ne flétrira jamais. Quand vous seriez sur le bord de l'abîme, quand vous auriez déjà un pied dans l'enfer, quand vous auriez vendu votre âme au diable comme un magicien, quand vous seriez un hérétique endurci et obstiné comme un démon, vous vous convertirez tôt ou tard et vous sauverez, pourvu que, je le répète, et remarquez les paroles et les termes de mon conseil, vous DISIEZ TOUS LES JOURS LE SAINT ROSAIRE, DÉVOTEMENT JUSQU’À LA MORT, POUR CONNAÎTRE LA VÉRITÉ ET OBTENIR LA CONTRITION ET LE PARDON DE VOS PÉCHÉS. »

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, "Le Secret admirable du Très Saint Rosaire")

***************************************
ouvres ton coeur
GChevalier
CATÉCHISME de la DOCTRINE CHRÉTIENNE, publié par ordre de Saint Pie X en 1912, sur Catholique-Forum ici : catholique.forumactif.com/t72-catechisme-…
AJPM
Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

Saint THOMAS d'AQUIN & L’IMMACULÉE-CONCEPTION par Saint Jean Eudes
montfortajpm.blogspot.com/…/saint-Thomas-dA…
Vous ne manquerez pas d’alléguer saint Thomas comme un de ceux qui ont enseigné que cette divine Mère a contracté la souillure du péché originel. Mais on vous dira, premièrement, que cela n’est pas si certain qu’…More
Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

Saint THOMAS d'AQUIN & L’IMMACULÉE-CONCEPTION par Saint Jean Eudes
montfortajpm.blogspot.com/…/saint-Thomas-dA…
Vous ne manquerez pas d’alléguer saint Thomas comme un de ceux qui ont enseigné que cette divine Mère a contracté la souillure du péché originel. Mais on vous dira, premièrement, que cela n’est pas si certain qu’il n’y ait lieu d’en douter.
Car, quelle apparence qu’un si saint Docteur se soit opposé au sentiment de son père saint Dominique, qui, selon le témoignage de plusieurs célèbres auteurs, a enseigné et prêché le contraire ; et d’Alexandre de Halès, dont il a été le disciple ; et de son grand maître saint Augustin, qui, dans le livre qu’il a fait de la Nature et de la Grâce, contre l’hérésiarque Pélagius, qui niait le péché originel, et qui assurait que l’on pouvait vivre sans aucun péché actuel ; après avoir dit qu’il n’y a aucune créature humaine qui n’ait été sans péché, il excepte ensuite la sainte Vierge, protestant que, quand il s’agit des péchés, il n’entend point parler d’elle en aucune façon.
« Car nous savons, dit-il, que parce qu’elle a mérité de concevoir et d’enfanter celui qui n’a jamais eu de péché, elle a reçu une grâce très abondante pour vaincre entièrement le péché. »
Et, dans les livres qu’il a faits contre Julien, évêque de Capoue, il assure comme une maxime indubitable, « que celui qui, dans le cours de sa vie, n’a fait aucun péché actuel, ni mortel, ni véniel, doit être censé n’avoir point aussi contracté le péché originel. »
D’où il faut conclure que la bienheureuse Vierge en a été exempte, puisque c’est une chose constante, par le commun consentement des saints Pères, du sacré Concile de Trente, et, par conséquent, de toute l’Église, qu’elle n’a jamais fait aucun péché, ni mortel, ni véniel.

Si vous prétendez que saint Thomas ait parlé contre cette très pure Conception, dans ses Commentaires sur le chapitre troisième de l’Épître aux Galates, leçon sixième, et dans la troisième partie de sa Somme, question 27, article 2, on vous répondra que tant s’en faut que ce saint Docteur ait écrit les choses qui se lisent aujourd’hui dans ces livres sur ce sujet, que l’on voit tout le contraire dans plusieurs anciennes impressions.
Car, premièrement, dans ses Commentaires sur le chapitre troisième de l’Épître aux Galates, leçon sixième, il dit :
« Que tous les enfants d’Adam sont conçus en péché, excepté la très pure et très digne Vierge Marie, qui a été entièrement préservée de tout péché originel et véniel. »
Ces paroles se voient dans les impressions des dits Commentaires, qui se gardent depuis plus de six vingts ans dans la bibliothèque de la Compagnie de Jésus, à Vienne en Dauphiné ; et dans l’édition de l’an 1529, qui est chez les Pères Minimes de Toulouse ; et chez Henrique, Jésuite, lib. 3 Summa, cap. 11, littera M ; et chez Pineda, in cap. 7 Ecclesiastis, v. 29, n. 8 ; et dans l’impression de Paris de l’année 1542, qui se garde dans la bibliothèque du Collège de Bourges, de la même Compagnie, là où Honorat Niquet, Jésuite, assure avoir vu et lu les mêmes Commentaires de saint Thomas sur l’Épître aux Galates, des susdites impressions de Venise et de Paris, dans lesquelles saint Thomas parle en la manière que je viens de dire.
Secondement, le même saint Thomas, en sa troisième Partie, quest. 27, art. 2, parle en cette manière :
« La bienheureuse Vierge a été sanctifiée dès le ventre de sa mère, lorsque son âme a été unie avec son corps. »
Ces paroles se lisent dans un livre fort ancien, qui se garde dans un couvent de Saint-François, proche les murailles de Séville.
Et le dit Honorat, religieux très vertueux et très digne de foi de la Compagnie de Jésus, assure qu’il a vu et lu un livre dans leur bibliothèque de Bourges, que j’ai vu et lu aussi dans la bibliothèque du collège de Caen, de la même Compagnie, et dans celle de notre séminaire de Coutances, et que l’auteur de ce livre, nommé Joannes Bromiardus, qui vivait en l’an 1260, selon les chroniques de l’Ordre de Saint-Dominique, alléguant saint Thomas dans sa troisième Partie, quest. 27, article 2, sur la Conception de la bienheureuse Vierge, lui fait dire les mêmes paroles que nous venons de rapporter, à savoir qu’elle a été exempte du péché originel et du péché véniel.
En troisième lieu, Bernardinus de Bustis 216, Salmeron 217, et [saint Pierre] Canisius 218, écrivent qu’autrefois saint Thomas, écrivant sur la Salutation angélique, parlait en cette façon :
« Marie a toujours été très pure de toute sorte de coulpe, parce que ni le péché originel, ni le mortel, ni le véniel, n’ont jamais eu aucune part en elle » ; Maria purissima fuit quantum ad omnem culpam, quia nec originale, nec mortale, nec veniale peccatum incurrit.
Et le Cardinal de Turrecremata, quoiqu’il tienne l’opinion opposée, reconnaît néanmoins que ces paroles sont de saint Thomas.
Et cependant on trouve maintenant tout le contraire dans ce lieu du même Saint, aussi bien que dans les autres précédents sur l’Épître aux Galates, et dans sa troisième Partie.
Quelle conséquence peut-on tirer de toutes ces choses, sinon que tous ces lieux de saint Thomas, dans lesquels on voit maintenant une doctrine opposée à celle qui y était dans les anciennes impressions, sinon qu’on y a apporté de l’altération et du changement ?
Aussi lisons-nous chez Théophile Raynaud, de la Compagnie de Jésus, que dans une impression qui se fit à Anvers, des oeuvres de saint Thomas, en l’année 1613, chez un libraire nommé Joannes Keerbergius, celui qui la faisait faire fut accusé devant le Pape Paul V, par un docteur d’Espagne appelé Bernardus de Thoro, qui s’employait pour lors à Rome pour l’affaire de la Conception immaculée de la Reine du ciel : accusé, dis-je, d’avoir corrompu ce que saint Thomas a dit en faveur de cette très pure Conception, dans ses Commentaires sur le premier livre des Sentences, dont nous avons parlé ci- dessus ; et que Sa Sainteté l’en ayant repris et puni sévèrement, il changea le feuillet qui contenait ce qui était dépravé.
Après cela, si vous nous faites voir quelque autre lieu, dans les livres de saint Thomas, où il semble parler contre la Conception immaculée de notre divine Mère, nous aurons droit de le soupçonner de corruption, vu particulièrement que ce saint Docteur s’explique si clairement dans ses Commentaires sur le premier Livre des Sentences, où il dit que la bienheureuse Vierge a été pure de tout péché, et qu’elle a possédé le souverain degré de la pureté, c’est-à-dire, qu’elle est, comme dit saint Anselme, la plus éclatante pureté qui se puisse imaginer, après la pureté infinie de Dieu : Pervenit ad summum puritatis.
Et sur le premier encore des Sentences, il parle le même langage qu’il a tenu dans les lieux sus-allégués, avant le changement qu’on y a fait. Voici ces paroles :
Potest aliquid creatum inveniri, quo nihil purius esse potest in rebus creatis.
Et talis fuit puritas beatae Virginis, quae a peccato originali et actuali fuit immunis ;
« On peut trouver quelque créature si pure, qu’il ne puisse rien être de plus pur parmi les choses créées.
Telle a été la pureté de la bienheureuse Vierge, qui a été exempté de tout péché originel et actuel. »


("L’Enfance Admirable de la bienheureuse Vierge", 1676, t. 5)
* NEUVAINE au SACRÉ-CŒUR pour le Premier Vendredi *

L’HEURE SAINTE

catholique.forumactif.com/t64-l-heure-sainte
« C’est un exercice d’oraison mentale ou de prière vocale qui se fait dans la soirée du jeudi, durant l’espace d’une heure, pour honorer et partager les douleurs du Cœur de Jésus au jardin des Oliviers.
Notre-Seigneur demanda lui-même cette pratique à Sainte Marguerite-Marie, qui …More
* NEUVAINE au SACRÉ-CŒUR pour le Premier Vendredi *

L’HEURE SAINTE

catholique.forumactif.com/t64-l-heure-sainte
« C’est un exercice d’oraison mentale ou de prière vocale qui se fait dans la soirée du jeudi, durant l’espace d’une heure, pour honorer et partager les douleurs du Cœur de Jésus au jardin des Oliviers.
Notre-Seigneur demanda lui-même cette pratique à Sainte Marguerite-Marie, qui fit l’Heure Sainte toutes les nuits du jeudi au vendredi, pendant plus de douze ans.
On peut faire l’Heure Sainte dès l’heure où il est permis de réciter matines (16 heures), selon les règles ordinaires de l’office.
Pour chaque fois, il y a une Indulgence plénière, et la communion prescrite pour la gagner peut se faire indifféremment le jeudi ou le vendredi. »
("Petit manuel de l’Archiconfrérie du Sacré-Cœur de Jésus", 1923)