Clicks5.6K

Comment être sûr de ne pas se tromper de conjoint ?

abbepages
COMMENT ETRE SÛR DE NE PAS SE TROMPER EN CHOISISSANT SON CONJOINT ? S’il n’y a pas de garantie absolue, car l’amour implique toujours un risque, un saut dans l’inconnu (que lui seul peut …More
COMMENT ETRE SÛR DE NE PAS SE TROMPER EN CHOISISSANT SON CONJOINT ?

S’il n’y a pas de garantie absolue, car l’amour implique toujours un risque, un saut dans l’inconnu (que lui seul peut faire d’ailleurs), il y a des paramètres qui à coup sûr empêchent d’envisager un mariage, par exemple si la personne est déjà mariée (cela paraît évident, mais ce ne l’est pas pour tout le monde… malheureusement), ou bien si elle a une tendance à l’homosexualité, une maladie mentale, si elle ne veut pas d’enfant, vit dans le péché, ou a un caractère trop opposé… mais voici 8 conseils pour éviter au mieux de se tromper :

1. La paix intérieure est-elle là ?

2. Il faut commencer par prier, chaque jour, pour son futur conjoint, et demander à Dieu, à la Vierge Marie, à St Joseph, de guider vos pas l’un vers l’autre. Lire à ce sujet dans la Bible le merveilleux petit livre de Tobie.

3. Prendre le temps d’apprendre à connaître l’autre. Discerner s’il a les qualités nécessaires pour bâtir une histoire d’amour conjugal et familial durable, heureuse (Lc 14.28-30). Il faut d’une part que la sensibilité soit attirée vers la personne, et que d’autre part la raison puisse donner de bonnes raisons de faire le choix. Attention au premier venu ! « Le premier choix est rarement de premier choix ! » comme l’a si bien dit le père Sonet. Bien choisir implique de bien connaître, et d’abord soi-même… Si l’on ne se connaît pas bien soi-même, on court le risque d’être le jouet de ses peurs, de ses fantasmes, de ses idéaux, de ses défauts et de ne voir en l’autre non pas ce qu’il est, mais la projection que l’on veut y voir.

4. Parler ! Même pour des amoureux, parler librement est difficile... Parler de ce qui est important, des aspirations profondes, des difficultés possibles et des moyens de leur faite face. Que l’on ne puisse pas dire un jour : « Ah, si j’avais su que tu ne voulais qu’un seul enfant ! ou que tu préférerais par-dessus tout passer ton dimanche à regarder la TV ! » Il faut du temps pour apprendre à se connaître, et s’écrire est un très bon moyen pour se livrer en profondeur. Il faut apprendre à exprimer ses sentiments, et à déchiffrer le langage de l’autre. Parler même des choses apparemment anodines, mais qui pourront se révéler à la longue pénibles, ou être la pointe émergée d’un iceberg. Attention à ne pas se laisser aveugler par le sentiment amoureux, parce qu’être amoureux et aimer, ce n’est pas la même chose. Si l’on ne choisit pas de tomber amoureux, on choisit d’aimer, d’où l’importance de bien choisir qui je veux aimer… pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à la mort ! Autant ne pas choisir un paresseux, un menteur, un vicieux, un égoïste… Si l’on doit être beau pour plaire, il faut d’abord l’être dans son âme, et comme celle-ci ne peut se voir directement, il faut savoir la découvrir...

5. La chasteté. Si vous refusez de coucher avant le mariage, la personne qui vous aime pour vous-même saura attendre le mariage, celle qui ne cherche que son plaisir ira voir …
Public domain