Clicks19

Les origines de la cause Palestinienne par Pierre Rehov

Les Origines de la Cause Palestinienne : le dernier documentaire vraiment explosif de Pierre Rehov

Dossiers Secrets du 3eme Reich : Le Jihad Nazi , les origines du terrorisme

Sauvez les enfants de Palestine

Quand la Palestine pactisait avec le Nazisme

Publié par Gally le 24 mars 2019

Le croirez-vous ? La version anglaise de ce documentaire exceptionnel, résultat de recherches approfondies et composé d’éléments factuels incontournables, a été censurée par YouTube car « il porterait préjudice à un groupe de personnes ou à une ethnie ».

De là à dire qu’il inciterait peut-être à la haine, il n’y a qu’un pas que les réseaux sociaux franchissent très souvent lorsque la vérité leur déplait.

En cause dans ce cas précis ?
Le film de Rehov, dont il a fait une version française en avant-première pour les lecteurs de Dreuz.info, démontre de façon éblouissante la connexion existant depuis son origine entre nationalisme palestinien et nazisme. Toute personne bien informée (notamment les lecteurs de Dreuz.info) sait depuis longtemps que le premier nationaliste arabe de Palestine, le grand mufti Hadj Amine Al Husseini, était un proche d’Himmler, un antisémite sanguinaire, responsable d’émeutes et du massacre de centaines de Juifs.

Certains auront peut-être oublié qu’il est directement responsable de l’envoi en camp de la mort de 5000 enfants Juifs Roumains, que Hitler s’apprêtait à échanger contre des prisonniers de guerre. Mais l’histoire de la cause palestinienne est entachée d’une multitude d’événements semblables, derrière lesquels on retrouve souvent le grand mufti. Rappelons qu’il était également l’oncle d’Arafat, qu’il considérait comme son successeur dans son projet d’extermination des Juifs.

Derrière tout antisioniste se cache forcément un antisémite. A voir, vers la fin du film, les défilés bras tendus d’activistes palestiniens sur fond d’hymne nazi. Une fois de plus, rappelons que le Nazisme, ou national-socialisme, était une idéologie de gauche et que le communisme, autre ennemi du sionisme, s’il en est éloigné dans les mots, ne l’a jamais vraiment été dans les faits.

Précipitez-vous sur ce quasi chef-d’oeuvre, l’un des films les plus poignants de Rehov, qui nous a pourtant habitués à un travail exceptionnel dans la contre-désinformation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info.

__________________________________________________________________________________________________

Pierre Rehov est reporter de guerre, réalisateur de documentaires sur le conflit Israélo-Arabe, et expert en contre-terrorisme, et écrivain.

Réalisateur de « Les otages de la haine » et de « Les réfugiés du silence » films documentaires sur les réfugiés Juifs de pays arabes et les réfugiés Palestiniens, de "Suicide Killers" et "The Path to darkness" ( sur le terrorisme-suicide ) de " Crimes de guerre à Gaza ", " B.D.S." et de "Dévoiler Jérusalem". Auteur de " Cellules Blanches " ( Editions Albin Michel ).

___________________________________________________________________________________________________

Après « Derrière l’écran de Fumée », une vidéo en deux parties traduite en 7 langues et vue plus de 3 millions de fois, Pierre Rehov entre en guerre contre la désinformation antijuive financée avec l’argent du pétrole et promue par la gauche bien pensante.

Gaza 2018 " Derrière le rideau de fumée " de Pierre Rehov

La vidéo, ici, en français : vimeo.com/271528743

Les organisations terroristes palestiniennes sont passées maîtresses dans l’art de la propagande.

Tandis qu’Israël a le plus grand mal à défendre son image, il suffit au Hamas et à l’Autorité Palestinienne d’utiliser sa population civile comme boucliers humains pour faire passer son message odieux et mensonger. Depuis le faux historique de la « mort du petit Mohamme Al Durah » en passant par le sacrifice d’une infirmière de Gaza jusqu’à l’utilisation de la maladie d’un bébé, les terroristes n’hésitent devant aucune ignominie pour salir la réputation de l’état d’Israël et détruire sa légitimité.

Que fait Israël en contrepartie ? Il tente d’expliquer. C’est ce que l’on appelle la hasbara.
Mais comment expliquer un mensonge lorsque celui-ci est répété à outrance jusqu’à devenir une vérité, pour reprendre la phrase de Goebbels ?

Comment faire comprendre au reste de l’humanité qu’Israël veut la paix, a besoin de la paix, ne rêve que de paix, tandis que les Arabes qui se font appeler « Palestiniens » n’ont jamais accepté l’existence d’un état Juif vivant en toute sécurité à leur coté. Il s’agit pour eux, non pas d’une guerre territoriale, mais d’une volonté d’anéantissement du peuple Juif et de toutes traces qu’il a pu laisser au Moyen Orient, car la seule existence d’Israël remet en cause toute leur théologie baignée de racisme. L’Islam est la « religion de vérité ».

Pour le prouver, il faut éliminer toutes les autres. Israël, avec tous ses succès, est évidemment le premier obstacle dressé contre la Jihad. Pour tout musulman, le doute s’installe, dès lors qu’il n’a pas réussi a imposer aux Juifs leur statut d’infériorité, à en avoir fait des dhimmis…

Quelques faits et dates à rappeler en préambule :
En 1948, les pays arabes ont tenté d’envahir Israël et de jeter tous les Juifs à la mer. Ils ont perdu.
En 1964, le KGB, Nasser et Arafat ont inventé le « Peuple Palestinien » dans le but d’accuser Israël de s’être créé à la place d’un pays qui n’a pourtant jamais existé.
En 1967, la Jordanie s’est associée à l’Egypte pour tenter une fois de plus de rayer Israël de la carte. Ils ont perdu.
En 1973, l’Egypte a encore une fois tenté d’exterminer les israéliens, lors d’une attaque surprise odieuse, déclenchée pendant Kippur, le jour le plus saint du judaïsme. Ils ont perdu.
Quelques années plus tard, Israël a rendu le Sinaï à l’Egypte en échange de la paix.
En 1994, Israël a, en toute bonne fois, permis au terroriste Arafat de revenir en Judée-Samarie, dans l’espoir d’un accord de paix. Dès les jours suivants, Arafat s’est empressé de déclarer que cet accord était une ruse, un cheval de Troie, et l’a prouvé à maintes reprises par la suite.
En 2000, le premier ministre Ehud Barak a tenté de parvenir à un accord de paix définitif, en offrant 98% des territoires dits « palestiniens » au terroriste Arafat. Sa réponse a été le déclenchement de l’intifada, avec son cortège d’attentats terroristes et de représailles justifiées.
En 2005, Israël s’est retiré de Gaza en expulsant près de 10,000 Juifs et en abandonnant toutes ses infrastructures. Le résultat ? Les infrastructures ont été détruites par les sauvages qui venaient de trouver leur indépendance, et l’organisation terroriste Hamas a pris le pouvoir.
En 2006, le premier ministre Ehud Olmert a offert encore davantage au terroriste Abu Mazen en échange d’un accord de paix définitif. Il n’a jamais reçu de réponse.
En 2014, sous la houlette des Américains, Israël a libéré des centaines de terroristes dans l’espoir d’un accord de paix négocié avec le terroriste Abu Mazen et son entourage de gangsters. Le résultat a été l’enlèvement et le meurtre de trois adolescents en Judée Samarie, et une troisième guerre meurtrière avec Gaza.

Mais les médias à la solde des pétrodollars et du terrorisme, et les gouvernements européens vous mentent et veulent faire passer les soldats de la démocratie israélienne pour des monstres, et les terroristes sanguinaires du Hamas, de l’OLP, de la Djihad Islamique et du Fatah pour des émules de mère Theresa.

C’est une honte. Il faut que cela cesse !
La seule réponse aux fausses images inventées par les terroristes palestiniens et reprises avec délectation par les médias, est la réalisation et la diffusion de VRAIES IMAGES, montrant la réalité du terrain.

Peu nombreux sont les réalisateurs ayant accepté cette mission. Parmi eux, Pierre Rehov est certainement l’un des plus actifs et des plus efficaces.

Il s’agit de mettre en place un programme de courtes vidéos, composés d’images exclusives recueillies sur le terrain ( à grands risques ! ). Rehov et son équipe proposent d’inonder les réseaux sociaux avec ces petits documentaires, similaires à « Derrière l’écran de fumée », en les produisant et les diffusant à longueur.

Chaque vidéo aura une tache particulière. Exposer la société dite palestinienne de l’intérieur, sa corruption, la misère dans laquelle les Arabes vivant sous le joug des organisations terroristes Fatah, OLP et Hamas sont maintenues. Révéler les atrocités commises contre les minorités non musulmanes.

Explorer les lois racistes mises en place par l’Autorité Palestinienne.
Remonter aux sources de l’invention de la Palestine via le KGB… La thématique est quasiment infinie.
Pour l’instant, la narrative palestinienne domine le terrain.
Il ne tient qu’à vous pour rétablir la balance et que, enfin, une vraie information circule.

Pour poursuivre son œuvre d’information, son équipe et lui ont besoin de votre aide. www.indiegogo.com/projects/defeat-bds-lies…