viensmevoir65
viensmevoir65

Marie-Julie Jahenny: La stigmatisée bretonne PDF

Oui tu vas sur le symbole de la croix et tu regardes le mot télécharger tu cliques dessus et ça rentre dans ton ordinateur ou ton téléphone portable
viensmevoir65

San Felipe Neri – Prefiero el Paraíso

Persona fonctiona acer como te lo digo ok
viensmevoir65

San Felipe Neri – Prefiero el Paraíso

Por favor yo te dire comme acer no ay otras maniera y fonctiona ok
viensmevoir65

San Felipe Neri – Prefiero el Paraíso

Si con youtube
viensmevoir65

San Felipe Neri – Prefiero el Paraíso

A bajo de la vidéo tienes una crois clicla acquis et descargar
viensmevoir65

Accueil - Mission Ismérie

Parce que partout dans le monde, des musulmans se convertissent au Christ
C’est un phénomène inédit dans l’histoire : des millions de musulmans quittent l’islam. Et aussi en France !
Il faut aider et accompagner ces convertis qui, souvent, ont tout laissé pour le Christ !More
Parce que partout dans le monde, des musulmans se convertissent au Christ

C’est un phénomène inédit dans l’histoire : des millions de musulmans quittent l’islam. Et aussi en France !

Il faut aider et accompagner ces convertis qui, souvent, ont tout laissé pour le Christ !
viensmevoir65

Ayla-La-Fille-de-la-guerre-

Le film commence sur le massacre d'un village coréen, perpétré par les soldats de la Corée du Nord, dans lequel seule une jeune fille s'en sort vivante. Süleyman, un jeune sous-officier turc spécialisé dans la mécanique des voitures, est envoyé en 1950 en Corée pour participer à la guerre qui oppose les Coréens du Sud, soutenus par le bloc de l'Ouest dont la brigade turque en est membre, aux …More
Le film commence sur le massacre d'un village coréen, perpétré par les soldats de la Corée du Nord, dans lequel seule une jeune fille s'en sort vivante. Süleyman, un jeune sous-officier turc spécialisé dans la mécanique des voitures, est envoyé en 1950 en Corée pour participer à la guerre qui oppose les Coréens du Sud, soutenus par le bloc de l'Ouest dont la brigade turque en est membre, aux Coréens du Nord, soutenus par le bloc de l'Est. Il y part avec son ami Ali, grand fan de Marilyn Monroe.

Arrivé sur place, ils apprennent que la guerre est quasiment terminée et qu'ils vont retourner dans leur pays très rapidement. Mais une soudaine attaque aérienne sur leur base change la donne. En réalité, la guerre qu'ils croyaient terminée ne fait que commencer pour eux. Sur le chemin d'une autre base, Süleyman découvre une jeune fille au milieu d'un tas de cadavres et dont les parents ont été tués. Il s'agit de la jeune fille du début du film.

Pendant plusieurs mois, le jeune soldat et ses amis s'occupent d'elle, lui donnant même un nom : Ayla, en référence à la forme de lune (Ay veut dire lune en turc) de son visage. Ayla, qui apprend par ailleurs le turc, considère Süleyman comme son père et les deux deviennent inséparables. Un jour, alors que Süleyman est sauvé de justesse des mains de l'ennemi, ils apprennent que Marilyn Monroe vient en Corée faire un concert de soutien aux soldats. Ali, en tant que fan de la chanteuse américaine, souhaite y aller mais ne peut pas. Il charge alors Süleyman de lui amener un autographe, ce qu'Ayla réussit à avoir. Mais au même moment, dans l'autre base, Ali se fait tuer probablement d'un tir de sniper.

Alors que sa brigade se renouvelle et que ses amis rentrent au pays, Süleyman décide de rester en Corée pour ne pas se séparer de l'enfant qui doit être rendu aux autorités coréennes. Finalement on le presse à partir et il doit laisser l'enfant dans une école turque en Corée, l'école Ankara. Mais Ayla ne souhaite pas se séparer de Süleyman qu'elle considère comme son père et ce dernier tente de l'amener en Turquie en la cachant dans sa valise. Mais les autres découvrent rapidement la cachette et Süleyman est obligé de laisser l'enfant. Il lui promet de revenir pour elle.

De retour en Turquie, Süleyman apprend que sa promise Nuran s'est fiancée avec un autre sous la pression de son oncle, et il décide alors de rentrer chez ses parents dans sa ville natale, à Kahramanmaraş et se marie avec Nimet. Avec l'aide de sa femme, il tente de retrouver l'enfant en faisant des demandes aux ambassades mais on lui dit que l'enfant est introuvable parce que son nom a changé. Pendant de nombreuses années, Süleyman ne pense qu'à Ayla en espérant la retrouver un jour. Il cherche en vain à la reconnaître à la télévision parmi les sauveteurs coréens volontaires durant le séisme de 1999 et parmi les fans de football coréens durant la Coupe du monde de 2002.

Après 60 ans, lors de la 60e commémoration de la guerre de Corée, une équipe de télévision souhaite faire un reportage sur les vétérans turcs. Elle apprend l'histoire de Süleyman et commence ses recherches pour retrouver Ayla, malgré les réticences de la fille biologique de Süleyman. Ils arrivent enfin à retrouver Ayla et organisent un voyage en Corée du Sud pour Süleyman. Dans un parc, en 2010, ils se retrouvent avec beaucoup d'émotion et ne se séparent plus. Le film termine avec des images réelles de la rencontre qui a eu lieu le 10 avril 2010.
viensmevoir65

Le train (1964) - Fr - De John Frankenheimer, avec Burt Lancaster, Jeanne Moreau

oui il y d autre de ce style tres beau , c est une memoire
viensmevoir65

L'auberge du sixième bonheur

J'aime beaucoup ce film
viensmevoir65

Accueil

viensmevoir65

??? bizare intox peut etre

Non, le pape n’a pas été emprisonné pour pédophilie par le FBI Abonnés
Enquête
Une rumeur, créée de toutes pièces par des milieux complotistes américains se propage sur la toile depuis dimanche 10 janvier. Elle prétend que le pape a été arrêté par une mystérieuse « police fédérale italienne » et que le Vatican est touché par un « black-out » électrique.
Loup Besmond de Senneville (à Rome),
More
Non, le pape n’a pas été emprisonné pour pédophilie par le FBI Abonnés

Enquête

Une rumeur, créée de toutes pièces par des milieux complotistes américains se propage sur la toile depuis dimanche 10 janvier. Elle prétend que le pape a été arrêté par une mystérieuse « police fédérale italienne » et que le Vatican est touché par un « black-out » électrique.

Loup Besmond de Senneville (à Rome),
le 12/01/2021 à 13:22
Modifié le 12/01/2021 à 13:23

Lecture en 2 min.


Le pape François le 6 janvier 2021, en direct au Vatican pour la prière de l’Épiphanie.
HANDOU


AILLE DU TEXTE

TER

La folle rumeur est partie dimanche 10 janvier au matin, de l’un des sites complotistes anglo-saxons. Le pape aurait été arrêté par la police, « sous le coup de 80 chefs d’accusation », dont ceux de trafic d’enfants, de possession d’images pédopornographiques et de fraude.

L’opération, écrit le site, qui avait déjà inventé de similaires arrestations de Barack Obama, l’ancien président des États-Unis, ou du milliardaire américain George Soros, a eu lieu dans la nuit. Elle a impliqué, poursuit l’auteur, non dépourvu d’une imagination débordante, des « officiers militaires, de la police italienne, de l’unité en charge des crimes sexuels ». Tous sont entrés dans les appartements du pape pour l’arrêter. Des témoins à proximité auraient même rapporté avoir entendu des coups de feu.

→ À LIRE. Avec le Covid, le pape se sent « en cage »

Et ce n’est pas fini : le pape François serait désormais détenu dans une « prison inconnue », interrogé par des « agents fédéraux travaillant pour l’État italien et par Interpol ».

Scénario rocambolesque

Ce scénario rocambolesque, signé par le mouvement conspirationniste d’origine américaine QAnon, et largement inspiré d’un contexte américain (que viendrait faire une police fédérale en Italie ?) a pourtant été partagé plusieurs dizaines de milliers de fois.

Avec plus de 100 000 tweets, le sujet a même figuré en tête de celui les plus commentés aux États-Unis sur ce réseau social. Sur Facebook, il a été partagé au moins par 67 000 personnes, selon le site spécialisé SharedCount. Il a aussi été diffusé plusieurs milliers de fois sur le réseau alternatif « Parler », devenu le refuge de nombreux militants complotistes et d’extrême droite exclus de Twitter : 945 000 personnes y lisent ainsi le message relayé par l’avocat Lin Wood.

Quelques heures plus tard, le texte a été traduit et reproduit sur plusieurs sites francophones complotistes. Une version qui a été de nouveau partagée par des utilisateurs francophones sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, un homme, qui dit habiter à Rome, jure même avoir vu un hélicoptère militaire italien se poser sur la place Saint-Pierre.

Un mystérieux black-out

À l’appui de ce message, une carte de Rome parsemée de symboles de sens interdit, ainsi que deux photographies de la place Saint-Pierre plongées dans le noir. Sur la première, on distingue clairement la basilique, tandis que sur la seconde, seuls quelques petits points lumineux – ceux des lampadaires de la place — subsistent. Une comparaison qui serait, selon leurs diffuseurs, la preuve incontestable d’un « black-out » électrique, qui aurait touché le Vatican.

Pour tout farfelu qu’il soit, le scénario est évidemment entièrement faux. Le pape François a d’ailleurs normalement célébré, dimanche 10 janvier à midi, son angélus dominical. Une prière diffusée en direct par les médias du Vatican… à l’heure même où il était censé être interrogé dans la « prison inconnue » des complotistes…

Et quid du black-out ? En réalité, les fameuses photographies de la place Saint-Pierre plongée dans le noir sont en fait une capture de la webcam diffusant en permanence, sur le compte YouTube officiel du Vatican, des images de la place. La nuit, les lieux sont logiquement plongés dans le noir.

Une intensité lumineuse réglée par ordinateur

Comment expliquer, dès lors, la différence entre les deux photos ? Depuis 2016, le Vatican s’est en fait doté d’un nouveau système d’éclairage, par le biais de LED installées par la société OSRAM, qui peuvent être ajustés par ordinateur en fonction des besoins. Et si la puissance électrique peut aller jusqu’à 120 lux pendant la nuit, notamment afin d’assurer la sécurité des visiteurs, l’éclairage peut aussi être diminué, notamment pendant les heures du couvre-feu, instauré en ce début d’année en Italie entre 22 heures et 5 heures du matin.

Quant à l’arrestation à son domicile du pape, chef d’un État autonome et souverain, par une armée étrangère, elle est impossible. Mais rien de tout cela n’empêche la rumeur de toujours courir.

À découvrir

COP26 : le pape exhorte les dirigeants à « prendre les décisions nécessaires »

Dans un message envoyé le 2 novembre aux participants de la COP26 à Glasgow, et lu par le cardinal
lire la suite

Le pape François

Voir plus d'articles

À la une
viensmevoir65

??? bizare intox peut etre

Accueil
Non, le pape n’a pas été emprisonné pour pédophilie par le FBI Abonnés
Enquête
Une rumeur, créée de toutes pièces par des milieux complotistes américains se propage sur la toile depuis dimanche 10 janvier. Elle prétend que le pape a été arrêté par une mystérieuse « police fédérale italienne » et que le Vatican est touché par un « black-out » électrique.
Loup Besmond de Senneville (à …More
Accueil

Non, le pape n’a pas été emprisonné pour pédophilie par le FBI Abonnés

Enquête

Une rumeur, créée de toutes pièces par des milieux complotistes américains se propage sur la toile depuis dimanche 10 janvier. Elle prétend que le pape a été arrêté par une mystérieuse « police fédérale italienne » et que le Vatican est touché par un « black-out » électrique.

Loup Besmond de Senneville (à Rome),
le 12/01/2021 à 13:22
Modifié le 12/01/2021 à 13:23

Lecture en 2 min.


Le pape François le 6 janvier 2021, en direct au Vatican pour la prière de l’Épiphanie.
HANDOU


AILLE DU TEXTE

TER

La folle rumeur est partie dimanche 10 janvier au matin, de l’un des sites complotistes anglo-saxons. Le pape aurait été arrêté par la police, « sous le coup de 80 chefs d’accusation », dont ceux de trafic d’enfants, de possession d’images pédopornographiques et de fraude.

L’opération, écrit le site, qui avait déjà inventé de similaires arrestations de Barack Obama, l’ancien président des États-Unis, ou du milliardaire américain George Soros, a eu lieu dans la nuit. Elle a impliqué, poursuit l’auteur, non dépourvu d’une imagination débordante, des « officiers militaires, de la police italienne, de l’unité en charge des crimes sexuels ». Tous sont entrés dans les appartements du pape pour l’arrêter. Des témoins à proximité auraient même rapporté avoir entendu des coups de feu.

→ À LIRE. Avec le Covid, le pape se sent « en cage »

Et ce n’est pas fini : le pape François serait désormais détenu dans une « prison inconnue », interrogé par des « agents fédéraux travaillant pour l’État italien et par Interpol ».

Scénario rocambolesque

Ce scénario rocambolesque, signé par le mouvement conspirationniste d’origine américaine QAnon, et largement inspiré d’un contexte américain (que viendrait faire une police fédérale en Italie ?) a pourtant été partagé plusieurs dizaines de milliers de fois.

Avec plus de 100 000 tweets, le sujet a même figuré en tête de celui les plus commentés aux États-Unis sur ce réseau social. Sur Facebook, il a été partagé au moins par 67 000 personnes, selon le site spécialisé SharedCount. Il a aussi été diffusé plusieurs milliers de fois sur le réseau alternatif « Parler », devenu le refuge de nombreux militants complotistes et d’extrême droite exclus de Twitter : 945 000 personnes y lisent ainsi le message relayé par l’avocat Lin Wood.

Quelques heures plus tard, le texte a été traduit et reproduit sur plusieurs sites francophones complotistes. Une version qui a été de nouveau partagée par des utilisateurs francophones sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, un homme, qui dit habiter à Rome, jure même avoir vu un hélicoptère militaire italien se poser sur la place Saint-Pierre.

Un mystérieux black-out

À l’appui de ce message, une carte de Rome parsemée de symboles de sens interdit, ainsi que deux photographies de la place Saint-Pierre plongées dans le noir. Sur la première, on distingue clairement la basilique, tandis que sur la seconde, seuls quelques petits points lumineux – ceux des lampadaires de la place — subsistent. Une comparaison qui serait, selon leurs diffuseurs, la preuve incontestable d’un « black-out » électrique, qui aurait touché le Vatican.

Pour tout farfelu qu’il soit, le scénario est évidemment entièrement faux. Le pape François a d’ailleurs normalement célébré, dimanche 10 janvier à midi, son angélus dominical. Une prière diffusée en direct par les médias du Vatican… à l’heure même où il était censé être interrogé dans la « prison inconnue » des complotistes…

Et quid du black-out ? En réalité, les fameuses photographies de la place Saint-Pierre plongée dans le noir sont en fait une capture de la webcam diffusant en permanence, sur le compte YouTube officiel du Vatican, des images de la place. La nuit, les lieux sont logiquement plongés dans le noir.

Une intensité lumineuse réglée par ordinateur

Comment expliquer, dès lors, la différence entre les deux photos ? Depuis 2016, le Vatican s’est en fait doté d’un nouveau système d’éclairage, par le biais de LED installées par la société OSRAM, qui peuvent être ajustés par ordinateur en fonction des besoins. Et si la puissance électrique peut aller jusqu’à 120 lux pendant la nuit, notamment afin d’assurer la sécurité des visiteurs, l’éclairage peut aussi être diminué, notamment pendant les heures du couvre-feu, instauré en ce début d’année en Italie entre 22 heures et 5 heures du matin.

Quant à l’arrestation à son domicile du pape, chef d’un État autonome et souverain, par une armée étrangère, elle est impossible. Mais rien de tout cela n’empêche la rumeur de toujours courir.

À découvrir

COP26 : le pape exhorte les dirigeants à « prendre les décisions nécessaires »

Dans un message envoyé le 2 novembre aux participants de la COP26 à Glasgow, et lu par le cardinal
lire la suite

Le pape François

Voir plus d'articles

À la une

T
viensmevoir65

??? bizare intox peut etre

😡 😷 Que se passe t-il ? Un ordre d’arrestation a été émis contre le pape François - Union de prière
viensmevoir65

'Veilleurs De La Nuit'-Abbaye bénédictine,Barroux

comment puis je avoir cette video