fr.news
11.3K

Le cardinal Bergoglio a saboté la conversion des anglicans

Damian Thompson a publié sur Twitter(16 mars) une communication de 2015 d'un évêque anglican d'Amérique du Sud affirmant que François, en tant que cardinal de Buenos Aires, ne voulait pas que les anglicans se convertissent.

Bergoglio a dit à l'anglican qu'il préférait personnellement que les anglicans restent dans leur dénomination et qu'il "reconnaît les ordres anglicans" qui ne sont pas reconnus par l'Église qui considère les évêques et les prêtres anglicans comme des laïcs.

#newsKcwgbzfxfp

Etienne bis
Tout finira par se confirmer.
On savait déjà de source sûre que, au service des saboteurs (la"mafia " autrefois réunie par un obscur évêque de St Gall en Suisse. Avec MacCarrick, Danneels, la fine fleur) le cardinal Bergomachin (celui de Buenos Aires) avait critiqué vertement "l'audace" de Benoît XVI à Ratisbonne dans son approche historique de la violence missionnaire dans l'Islam.
On apprend …More
Tout finira par se confirmer.

On savait déjà de source sûre que, au service des saboteurs (la"mafia " autrefois réunie par un obscur évêque de St Gall en Suisse. Avec MacCarrick, Danneels, la fine fleur) le cardinal Bergomachin (celui de Buenos Aires) avait critiqué vertement "l'audace" de Benoît XVI à Ratisbonne dans son approche historique de la violence missionnaire dans l'Islam.
On apprend maintenant que la démarche initiée par Benoît XVI vers les Anglicans était sabotée par le même Bergomachin.
Il devient donc bien difficile de ne pas voir les sabotages vicieux de ces prélats auto-proclamés progressistes contre le pape à l'époque en exercice.

Attendons la démonstration de ce que la désignation de l'actuel Bergomachin au Vatican s'est faite en tordant les règles d'organisation des conclaves, donc hors de toute validité.

Après quoi, un solide nettoyage à l'eau sous pression et avec un bon désinfectant, notre Eglise, fidèle au Christ et fidèle à elle-même, pourra repartir d'un bon pied.