29:40
Yves
174.3K
Débat au Centre Saint-Paul sur la laïcité (3/3) Le 13 décembre 2011 entre l'Abbé Guillaume de Tanoüarn, Gérard Leclerc, Pierre Cassen et Christine TasinMore
Débat au Centre Saint-Paul sur la laïcité (3/3)

Le 13 décembre 2011 entre l'Abbé Guillaume de Tanoüarn, Gérard Leclerc, Pierre Cassen et Christine Tasin
Catholique et Français
xxx
Catholique et Français
@florentis : "mon royaume n'est pas de ce monde", il ne dit pas "votre royaume ne doit pas être de ce monde". Oui, c'est bien vrai, peut-être, plus exactement, cela veut dire : "Mon Royaume ne vient pas de ce monde ou Mon Royaume ne tire pas son Origine de ce monde".
-Pour les commentaires de pharisiens de Madinx et Fredsinam : merci de la "lumière" que vous apportez sur le fond de vos personnes …More
@florentis : "mon royaume n'est pas de ce monde", il ne dit pas "votre royaume ne doit pas être de ce monde". Oui, c'est bien vrai, peut-être, plus exactement, cela veut dire : "Mon Royaume ne vient pas de ce monde ou Mon Royaume ne tire pas son Origine de ce monde".
-Pour les commentaires de pharisiens de Madinx et Fredsinam : merci de la "lumière" que vous apportez sur le fond de vos personnes et qui montre que vous vous croyez au "Café du Commerce", alors qu'il s'agit de questions gravissimes. Merci encore pour ces commentaires à la Tartufe qui mettent parfaitement en évidence, pour les témoins, votre mauvaise foi et votre malhonnêteté foncière.
florentis
La neutralité laïque, revient à légitimer l'absence de lien social.
La laïcité est justement le ferment de la dissociation de la nation, car, sans religion, plus rien ne relie les gens entre eux.
Dans cet océan de vide qui s'ouvre, n'importe qu'elle religion fonde des communautés fortes et conquérantes.
Les individus esseulés sont totalement désemparés face à ce phénomène collectif.
Soyons donc …More
La neutralité laïque, revient à légitimer l'absence de lien social.
La laïcité est justement le ferment de la dissociation de la nation, car, sans religion, plus rien ne relie les gens entre eux.
Dans cet océan de vide qui s'ouvre, n'importe qu'elle religion fonde des communautés fortes et conquérantes.
Les individus esseulés sont totalement désemparés face à ce phénomène collectif.

Soyons donc unanimes, tant au plan naturel qu'au plan surnaturel, seule notre force collective pourra sortir le pays du désastre annoncé.

Oui, nous sommes à la croisée des chemins. Quand le Christ dit "mon royaume n'est pas de ce monde", il ne dit pas "votre royaume ne doit pas être de ce monde".
fredsinam
@Madinx
Un mea culpa ? fredsinam Il est fort probable que ce «catholique? et français» ne s’en rende compte de son entêtement insensé et virulent,
On peut esperer après tout c'est lui même qui le dit : Si votre version est la bonne, qu'elle est orthodoxe et qu'il n'y a eu aucune manipulation, je ferai mon MEA CULPA...
Les miracles existent même sur gloria.tvMore
@Madinx

Un mea culpa ? fredsinam Il est fort probable que ce «catholique? et français» ne s’en rende compte de son entêtement insensé et virulent,

On peut esperer après tout c'est lui même qui le dit : Si votre version est la bonne, qu'elle est orthodoxe et qu'il n'y a eu aucune manipulation, je ferai mon MEA CULPA...

Les miracles existent même sur gloria.tv
fredsinam
@Catholique et Français
j'en profite ici pour lancer un appel à ceux qui souhaitent connaitre la vérité sur ce discours sidérant : quelqu'un peut-il se procurer le texte exact et complet (probablement en anglais), avec toutes les garanties d'authenticité ??? Merci d'avance, pour la Vérité !
C'est fou comment vous ne faites pas confiance au successeur de Pierre, vous me faites penser à Hans Kung …More
@Catholique et Français

j'en profite ici pour lancer un appel à ceux qui souhaitent connaitre la vérité sur ce discours sidérant : quelqu'un peut-il se procurer le texte exact et complet (probablement en anglais), avec toutes les garanties d'authenticité ??? Merci d'avance, pour la Vérité !

C'est fou comment vous ne faites pas confiance au successeur de Pierre, vous me faites penser à Hans Kung. Continuez votre vérification mais sachez que ce n'est pas à moi qui vous devrez le mea culpa mais à toute l'Eglise (donc le Christ) dont vous discréditez le Pasteur .
Catholique et Français
@ "AbbaPère" qui écrit : "...à moins que ce soient les sites lefèvristes ou sédévacantistes qui aient relayé, complaisamment et sans vérifier les sources, une version tronquée voire falsifiée de ce document officiel de l'Eglise ... Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage, non ?" : très franchement, je ne sais pas; la "Documentation Catholique" qui a publié la version que je donne …More
@ "AbbaPère" qui écrit : "...à moins que ce soient les sites lefèvristes ou sédévacantistes qui aient relayé, complaisamment et sans vérifier les sources, une version tronquée voire falsifiée de ce document officiel de l'Eglise ... Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage, non ?" : très franchement, je ne sais pas; la "Documentation Catholique" qui a publié la version que je donne supra n'était ni lefébvriste ni sédévacantiste au milieu des années 60 !!! Je n'ai pas le temps de lire très sérieusement et de comparer avec la version de Fredsinam aujourd'hui; il est possible que la version que j'ai citée a été raccourcie pour ne laisser voir que les abominations proférées par Paul VI devant l'ONU, mais qu'il n'y a pas de différence sur le fond (gravissime) entre les deux. En tous cas, je saurai le fond de la vérité sur ce discours monstrueux car je sais à quelle porte frapper pour la connaître; malheureusement cela prendra un peu de temps car mes activités professionnelles intenses ne me laissent que peu de loisir pour cela; aussi, j'en profite ici pour lancer un appel à ceux qui souhaitent connaitre la vérité sur ce discours sidérant : quelqu'un peut-il se procurer le texte exact et complet (probablement en anglais), avec toutes les garanties d'authenticité ??? Merci d'avance, pour la Vérité !
Catholique et Français
à Madinx : ne perdez pas votre temps, en pure perte, avec vos réponses grotesques; vos élucubrations ne me font plus rire et je ne prendrai même plus le temps de les lire. Je vous souhaite la Grâce d'une Foi pure et lumineuse !
One more comment from Catholique et Français
Catholique et Français
Merci Fredsinam. La version du discours tellement effarant de Paul VI que j'ai citée est celle qui a été publiée très rapidement, à l'époque, par la très officielle Documentation Catholique. Je copie soigneusement la version que vous montrez ici, après l'avoir lue très très vite, en diagonale : cela m'intéresse énormément, pour étudier, me renseigner et voir si cette version ne serait pas …More
Merci Fredsinam. La version du discours tellement effarant de Paul VI que j'ai citée est celle qui a été publiée très rapidement, à l'époque, par la très officielle Documentation Catholique. Je copie soigneusement la version que vous montrez ici, après l'avoir lue très très vite, en diagonale : cela m'intéresse énormément, pour étudier, me renseigner et voir si cette version ne serait pas une version modifiée ultérieurement afin de rendre le discours plus "Catholique" et pour effacer le monstrueux scandale qui est, dans la première version, patent (j'ai au moins un autre exemple d'une telle manipulation...). Si votre version est la bonne, qu'elle est orthodoxe et qu'il n'y a eu aucune manipulation, je ferai mon MEA CULPA... Affaire à suivre.
Arnaud Dumouch
Cher Frédsisam, merci d'avoir fait remarquer que Catholique et Français avait tronqué la phrase de Paul VI, en lui faisant dire l'inverse de ce qu'il dit.
Car, pour résumer, voilà ce que dit le pape Paul VI :
"L' Église du Concile, il est vrai, ne s'est pas contentée de réfléchir sur sa propre nature et sur les rapports qui l'unissent à Dieu : elle s'est aussi beaucoup occupée de l'homme, de …More
Cher Frédsisam, merci d'avoir fait remarquer que Catholique et Français avait tronqué la phrase de Paul VI, en lui faisant dire l'inverse de ce qu'il dit.

Car, pour résumer, voilà ce que dit le pape Paul VI :

"L' Église du Concile, il est vrai, ne s'est pas contentée de réfléchir sur sa propre nature et sur les rapports qui l'unissent à Dieu : elle s'est aussi beaucoup occupée de l'homme, de l'homme tel qu'en réalité il se présente à notre époque : l'homme vivant, l'homme jusque dans le mystère de son péché".
fredsinam
VVV.JNSR
il décrit à merveille une certaine réalité dont je sais bien que vous vous acharnez à vouloir l'occulter.

Ah bon quelle réalité que je m'acharne à occulter et que ce discours
révélerait ?
Est-ce que vous avez compris ce bon discours et si oui qu'est-ce que vous avez compris ?More
VVV.JNSR

il décrit à merveille une certaine réalité dont je sais bien que vous vous acharnez à vouloir l'occulter.


Ah bon quelle réalité que je m'acharne à occulter et que ce discours
révélerait ?

Est-ce que vous avez compris ce bon discours et si oui qu'est-ce que vous avez compris ?
inchristorege
"L’occident deviendra catholique", si nous avons vraiment la volonté , le courage .Si nous cessons nos querelles entre nos sensibilités d'appartenance dans tels ou tels clochers.
La finalité ce que nous soyons tous unis dans le Royaume des Cieux.
QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE LA PAIX INTÉRIEURE ,LA SÉRÉNITÉ.
😇 +
ChristRoidesNations
L'Occident deviendra catholique, comme il le fut autrefois, ou il disparaitra.
Voilà la conclusion.
+More
L'Occident deviendra catholique, comme il le fut autrefois, ou il disparaitra.

Voilà la conclusion.

+
fredsinam
@Catholique et Français
Vous tronquez la pensée de Paul VI pour lui faire dire ce qu'il ne dit pas et je ne sais pas où vous voulez en venir en faisant cela . voici l'extrait et je mets le lien du discours pour lire la suite :
L' Église du Concile, il est vrai, ne s'est pas contentée de réfléchir sur sa propre nature et sur les rapports qui l'unissent à Dieu : elle s'est aussi beaucoup occupée …More
@Catholique et Français

Vous tronquez la pensée de Paul VI pour lui faire dire ce qu'il ne dit pas et je ne sais pas où vous voulez en venir en faisant cela . voici l'extrait et je mets le lien du discours pour lire la suite :

L' Église du Concile, il est vrai, ne s'est pas contentée de réfléchir sur sa propre nature et sur les rapports qui l'unissent à Dieu : elle s'est aussi beaucoup occupée de l'homme, de l'homme tel qu'en réalité il se présente à notre époque : l'homme vivant, l'homme tout entier occupé de soi, l'homme qui se fait non seulement le centre de tout ce qui l'intéresse, mais qui ose se prétendre le principe et la raison dernière de toute réalité. Tout l'homme phénoménal, comme on dit de nos jours, c'est-à-dire avec le revêtement de ses innombrables apparences, s'est comme dressé devant l'Assemblée des Pères conciliaires, des hommes, eux aussi, tous pasteurs et frères, attentifs donc et aimants : l'homme tragique victime de ses propres drames, l'homme qui, hier et aujourd'hui, cherche à se mettre au-dessus des autres, et qui, à cause de cela, est toujours fragile et faux, égoïste et féroce; puis l'homme insatisfait de soi, qui rit et qui pleure.; l'homme versatile, prêt à jouer n'importe quel rôle, et l'homme raide. qui ne croit qu'à la seule réalité scientifique; l'homme tel qu'Il est, qui pense, qui aime, qui travaille, qui attend toujours quelque chose, «l'enfant qui grandit» (Gen., 49, 22), et l'homme qu'on doit considérer avec une certaine vénération à cause de l'innocence de son enfance, le mystère de sa pauvreté et sa douleur pitoyable ; l'homme individualiste et l'homme social ; l'homme, « qui loue le temps passé » et l'homme qui rêve à l'avenir ; l'homme pécheur et l'homme saint.; et ainsi de suite.

L'humanisme laïque et profane enfin est apparu dans sa terrible stature et a, en un certain sens, défié le Concile.

La religion du Dieu qui s'est fait homme s'est rencontrée avec la religion (car c'en est une) de l'homme qui se fait Dieu.

Qu'est-il arrivé ? Un choc, une lutte, un anathème ? Cela pouvait arriver ; mais cela n'a pas eu lieu. La vieille histoire du bon Samaritain a été le modèle et la règle de la spiritualité du Concile. Une sympathie sans bornes pour les hommes l'a envahi tout entier. La découverte et l'étude des besoins humains (et ils sont d'autant plus grands que le fils de la terre se fait plus grand), a absorbé l'attention de notre Synode.

Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme. Et dans l'humanité, qu'a donc considéré cet auguste sénat, qui s'est mis à l'étudier sous la lumière de la divinité ? Il a considéré une fois encore l'éternel double visage de l'homme : sa misère et sa grandeur, son mal profond, indéniable, de soi inguérissable, et ce qu'il garde de bien, toujours marqué de beauté cachée et de souveraineté invincible. Mais il faut reconnaître que ce Concile, dans le jugement qu'il a porté sur l'homme, s'est arrêté bien plus à cet aspect heureux de l'homme qu'à son aspect malheureux. Son attitude a été nettement et volontairement optimiste.

Un courant d'affection et d'admiration a débordé du Concile sur le monde humain moderne. Des erreurs ont été dénoncées. Oui, parce que c'est l'exigence de la charité comme de la vérité mais, à l'adresse des personnes, il n'y eut que rappel, respect et amour. Au lieu de diagnostics déprimants, des remèdes encourageants ; au lieu de présages funestes, des messages de confiance sont partis du Concile vers le monde contemporain : ses valeurs ont été non seulement respectées, mais honorées ; ses efforts soutenus, ses aspirations purifiées et bénies.

Voyez, par exemple : les langues innombrables parlées par les peuples d'aujourd'hui ont été admises à exprimer liturgiquement la parole des hommes à Dieu et la parole de Dieu aux hommes ; à l'homme comme tel, on a reconnu la vocation fondamentale à une plénitude de droits et à une transcendance de destin ; ses aspirations à l'existence, à la dignité de la personne, à la liberté honnête, à la culture, au renouvellement de l'ordre social, à la justice, à la paix, ont été rendues à leur pureté et encouragées ; et à tous les hommes a été adressée l'invitation pastorale et missionnaire à la lumière évangélique. C'est trop brièvement que Nous parlons maintenant des multiples et très vastes questions concernant le bien-être humain, dont le Concile s'est occupé ; et il n'a pas entendu résoudre tous les problèmes urgents de la vie moderne ; certains d'entre eux ont été réservés à une étude ultérieure que l'Eglise se propose de faire, beaucoup ont été tentés en termes très brefs et généraux, susceptibles par conséquent d'approfondissements ultérieurs et d'applications diverses.

Mais il est bon de noter ici une chose : le magistère de l'Eglise, bien qu'il n'ait pas voulu se prononcer sous forme de sentences dogmatiques extraordinaires, a étendu son enseignement autorisé à une quantité de questions qui engagent aujourd'hui la conscience et l'activité de l'homme ; il en est venu, pour ainsi dire, à dialoguer avec lui; et tout en conservant toujours l'autorité et la force qui lui sont propres, il a pris la voix familière et amie de la charité pastorale, il a désiré se faire écouter et comprendre de tous les hommes; il ne s'est pas seulement adressé à l'intelligence spéculative, mais il a cherché à s'exprimer aussi dans le style de la conversation ordinaire. En faisant appel à l'expérience vécue, en utilisant les ressources du sentiment et du coeur, en donnant à la parole plus d'attrait, de vivacité et de force persuasive, il a parlé à l'homme d'aujourd'hui, tel qu'il est....

perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire
Catholique et Français
Oh mon Divin Modèle, oh mon Jésus, vous aussi à "l'Esprit exclusivement binaire" ("Que votre oui soit oui ! Que votre non soit non ! Tout ce qu'on ajoute vient du malin !") que j'adore, c'est pas bien !!! 😀 A propos, mon Jésus à l'"Esprit exclusivement binaire" (sic !), que pensez-Vous du discours binaire du Pape binaire Paul VI ? : "L'Eglise du Concile, il est vrai... s'est beaucoup occupée …More
Oh mon Divin Modèle, oh mon Jésus, vous aussi à "l'Esprit exclusivement binaire" ("Que votre oui soit oui ! Que votre non soit non ! Tout ce qu'on ajoute vient du malin !") que j'adore, c'est pas bien !!! 😀 A propos, mon Jésus à l'"Esprit exclusivement binaire" (sic !), que pensez-Vous du discours binaire du Pape binaire Paul VI ? : "L'Eglise du Concile, il est vrai... s'est beaucoup occupée de l'Homme, de l'Homme tel qu'en réalité il se présente à notre époque, l'Homme vivant, l'Homme tout entier occupé de Soi, l'Homme qui se fait non seulement le Centre de tout ce qui l'intéresse, mais qui ose se prétendre le Principe et la Raison dernière de toute réalité... L'humanisme laïque et profane est apparu dans sa terrible stature et a, en un sens, défié le Concile ! La Religion du Dieu qui s'est fait homme s'est rencontrée avec la Religion (car c'en est une !) de l'Homme qui se fait Dieu. Qu'est-il arrivé ? Un choc, une lutte, un anathème ? Cela pouvait arriver, mais cela n'a pas eu lieu ! La vieille histoire du Samaritain a été le modèle de la spiritualité du Concile : une sympathie sans borne l'a envahi tout entier. La découverte des besoins humains - et ils sont d'autant plus grands que le Fils de la Terre (sic !!!) se fait plus grand ! - a absorbé l'attention de ce synode. Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous Humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des Choses Suprêmes, et sachez reconnaître notre Nouvel Humanisme : Nous aussi, Nous plus que quiconque, nous avons le Culte de l'Homme !" (Discours de Sa Sainteté Paul VI devant l'Assemblée Conciliaire, le 7 décembre 1965. Texte publié par la Documentation Catholique).
blanche52
il n'y a pas de neutralité dans la laïcité de Mr Cassen et de Mme Tasin, la nature a horreur du vide, et plus que ça : le démon est présent dans ce vide sidéral ... la preuve : ce sont des cultes satanistes qui sont maintenant rendus dans les théâtres !
Donc, on CHOISIT !
Que le Bon Dieu vous garde
Catholique et Français
Voici la VRAIE CIVILISATION : "...Non, vénérables Frères il faut le rappeler énergiquement dans ces temps d'anarchie sociale et intellectuelle, où chacun se pose en docteur et législateur on ne bâtira pas la cité autrement que Dieu ne l'a bâtie ; on n'édifiera pas la société, si l'Église n'en jette les bases et ne dirige les travaux ; non, la civilisation n'est plus à inventer ni la …More
Voici la VRAIE CIVILISATION : "...Non, vénérables Frères il faut le rappeler énergiquement dans ces temps d'anarchie sociale et intellectuelle, où chacun se pose en docteur et législateur on ne bâtira pas la cité autrement que Dieu ne l'a bâtie ; on n'édifiera pas la société, si l'Église n'en jette les bases et ne dirige les travaux ; non, la civilisation n'est plus à inventer ni la cité nouvelle à bâtir dans les nuées. Elle a été, elle est ; c'est la Civilisation chrétienne, c'est la Cité Catholique. Il ne s'agit que de l'instaurer et la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l'utopie malsaine, de la révolte et de l'impiété : omnia instaurare in Christo." Extrait de la "Lettre sur le Sillon". Saint Pie X, Docteur de la Sainte Eglise Catholique Romaine, Phare de nos Temps de "Désorientation Diabolique". Cela, ce sont des principes incontournables qui doivent DOMINER la Société. Ensuite, cela dit, notre Bon Sauveur et notre Sainte Eglise nous obligent, nous contraignent à la tolérance et à la patience envers ceux qui sont dans l'erreur, en attendant leur conversion, CAR, CONVERTIS, ILS SERONT NOS FUTURS FRERES : orthodoxes pour commencer, puis musulmans, protestants, athées, francs-maçons, enfin Catholiques apostats, progressistes ou modernistes...
Catholique et Français
- chère madame Tasin, vous qui croyez en l'Homme, nous, Catholiques, ne pouvons nous entendre, tant est large le fossé qui nous sépare depuis 1517 et 1789 : "Malheur à qui met sa confiance en l'Homme, qui fait d'une chair son appui et dont le coeur s'écarte du Seigneur !" (Jér. 17,5) et encore, "Sans Moi, vous ne pouvez rien faire !" (Jn 15,5).
- Monsieur Cassen, si vous réclamez un Etat Laïc …More
- chère madame Tasin, vous qui croyez en l'Homme, nous, Catholiques, ne pouvons nous entendre, tant est large le fossé qui nous sépare depuis 1517 et 1789 : "Malheur à qui met sa confiance en l'Homme, qui fait d'une chair son appui et dont le coeur s'écarte du Seigneur !" (Jér. 17,5) et encore, "Sans Moi, vous ne pouvez rien faire !" (Jn 15,5).
- Monsieur Cassen, si vous réclamez un Etat Laïc et VRAIMENT Neutre, vous devez être honnête : votre logique vous conduit effectivement à l'arrêt de toute subvention publique aux émissions religieuses TV ou radio; mais elle vous oblige AUSSI à stopper toute subvention aux émissions de propagande pour la "religion maçonnique", affichées ou, beaucoup plus nombreuses, cryptées.