Clicks25.3K
CHX
11
Rome - FSSPX Le supérieur de Belgique commente l'actualité. Etat des lieux de la situation entre la Fraternité Saint-Pie X et Rome. Sermon du 13 mai 2012 à Bruxelles, par M. l'abbé Wailliez supérieur…More
Rome - FSSPX Le supérieur de Belgique commente l'actualité.

Etat des lieux de la situation entre la Fraternité Saint-Pie X et Rome. Sermon du 13 mai 2012 à Bruxelles, par M. l'abbé Wailliez supérieur de district.
Public domain
FiatMisericordiaTuaSuperNos
A tous ceux qui sont indécis et ne savent quoi penser : voici un nouveau site qui contient des articles de fond et peut aider à trouver la lumière, avec la grâce de Dieu.
piev52.wix.com/veritasliberabit
Il faut lire aussi le livre de Mgr Tissier : l'étrange théologie de Benoît XVI, qui explique bien ce que pense le pape. L'humble prière fervente et la formation, voilà les deux moyens de nous …More
A tous ceux qui sont indécis et ne savent quoi penser : voici un nouveau site qui contient des articles de fond et peut aider à trouver la lumière, avec la grâce de Dieu.
piev52.wix.com/veritasliberabit
Il faut lire aussi le livre de Mgr Tissier : l'étrange théologie de Benoît XVI, qui explique bien ce que pense le pape. L'humble prière fervente et la formation, voilà les deux moyens de nous éclairer.
alix
Et surtout pourquoi ne nomme t-il pas des cardinaux conservateurs, pourquoi s'entoure t-il de libéraux et ultra? Et lui-même, pourquoi ne dit-il jamais de messe traditionnelle et, c'est vrai pourquoi Assise, pourquoi la mosquée etc... Qu'il ne réfute pas le concile, passe, mais il pourrait, au moins, travailler à rendre à l'Eglise sa doctrine et la foi catholique, condamner les excès des groupes …More
Et surtout pourquoi ne nomme t-il pas des cardinaux conservateurs, pourquoi s'entoure t-il de libéraux et ultra? Et lui-même, pourquoi ne dit-il jamais de messe traditionnelle et, c'est vrai pourquoi Assise, pourquoi la mosquée etc... Qu'il ne réfute pas le concile, passe, mais il pourrait, au moins, travailler à rendre à l'Eglise sa doctrine et la foi catholique, condamner les excès des groupes modernistes qui oeuvrent à la destruction systématique de l'Eglise.
FiatMisericordiaTuaSuperNos
Si le pape est sincère et a tellement besoin de la Tradition pour l'aider à redresser l'Eglise, pourquoi n'a-t-il pas déjà mis aux postes clés les prêtres de l'IBP et de la Fraternité St Pierre ? Pourquoi n'a-t-il pas mis à la Curie des prêtres venant de ces instituts ? Si le pape nous estime tant, pourquoi le 16 mars 2012 menace-t-il de nous excommunier si nous n'obéissons pas ? Tout cela est …More
Si le pape est sincère et a tellement besoin de la Tradition pour l'aider à redresser l'Eglise, pourquoi n'a-t-il pas déjà mis aux postes clés les prêtres de l'IBP et de la Fraternité St Pierre ? Pourquoi n'a-t-il pas mis à la Curie des prêtres venant de ces instituts ? Si le pape nous estime tant, pourquoi le 16 mars 2012 menace-t-il de nous excommunier si nous n'obéissons pas ? Tout cela est cousu de fil blanc.
Sincèrement, croyez-vous que quelqu'un qui vient de faire Assise III ait envie de voir la Tradition aux postes de commande dans l'Eglise ? Bien sûr que non. Il veut nous étouffer. Je ne connais aucun saint qui ait remis son institut avec soumission entre les mains d'un hérétique. (ex: doctrine de la laïcité professée avec pertinacité). Pas d'accord pratique sans accord doctrinal, c'est à dire sans conversion de Rome.
lanternedslenoir
👍 Bien dit Coeur Perce!
coeur percé
@Fides Spes Charitas
Je peux me tromper, mais si je me souviens bien, ce n'est pas à cause du contenu de l'accord lui-même que Mgr s'était rétracté. Dans l'un de ces livres, il affirme que c'est le retard que prolongeait sans cesse les autorités romaines pour lui donner un successeur qui lui ont fait comprendre que l'accord n'était pas sincère.

Il y a une chose importante à comprendre par rappor…More
@Fides Spes Charitas
Je peux me tromper, mais si je me souviens bien, ce n'est pas à cause du contenu de l'accord lui-même que Mgr s'était rétracté. Dans l'un de ces livres, il affirme que c'est le retard que prolongeait sans cesse les autorités romaines pour lui donner un successeur qui lui ont fait comprendre que l'accord n'était pas sincère.

Il y a une chose importante à comprendre par rapport à la hiérarchie dans la fraternité. Contrairement au reste de l'Eglise, elle n'a en effet absolument pas été touchée par l'oecuménisme. Un ami qui est allé au séminaire nous racontait combien, même entre deux années d'études différentes, la hiérarchie était forte et presque pesante. Si vous invitez par exemple et des abbés et des frères à votre table, les frères se tairont pour laisser parler les prêtres.
Cette importance de la hiérarchie a été présente pendant des siècles et de nombreux saints sont connus pour l'obéissance, l'humilité et le respect de la hiérarchie, même pour des choses qui paraissaient inutiles.
Je suis d'accord qu'on devrait pouvoir contester les ordres des supérieurs dans certains cas, cependant, nous devons toujours nous rappeler l'obéissance du Christ.

Enfin, pour ma part, j'ai lu les deux lettres et je suis entièrement d'accord avec Mgr Fellay. Mais ça, c'est mon opinion personnelle.
Suscipe
"La messe de toujours"... Expression un tout petit peu large par rapport à la réalité... Ni Notre Seigneur ni St Pierre ni St Paul ne connaissaient le - par ailleurs très beau, très antique et très vénérable - canon romain.

"Paul VI promeut le culte de l'homme". Inexactitude de fond à partir d'une expression exacte. Inexactitude dangereuse car elle laisse entendre que Paul VI abandonne le culte …More
"La messe de toujours"... Expression un tout petit peu large par rapport à la réalité... Ni Notre Seigneur ni St Pierre ni St Paul ne connaissaient le - par ailleurs très beau, très antique et très vénérable - canon romain.

"Paul VI promeut le culte de l'homme". Inexactitude de fond à partir d'une expression exacte. Inexactitude dangereuse car elle laisse entendre que Paul VI abandonne le culte de Dieu pour le culte de l'homme que Paul VI est un pape apostat.
Voici d'où vient l'expression chez Paul VI :
" C'est dans un temps où le laïcisme semble découler normalement de la pensée
moderne, et représenter la sagesse dernière de l'ordre social temporel, un temps aussi où les expressions de la pensée touchent au comble de l'irrationnel et du désespoir, où l'on peut remarquer enfin, même dans les grandes religions qui se partagent les peuples de la terre, des signes de trouble et de régression comme jamais encore on en avait vus. C'est dans ce temps-là que le Concile s'est tenu, en l'honneur de Dieu, au nom du Christ et sous l'impulsion de l'Esprit-Saint.[...] Oui, qu'il est une réalité, un être vivant et personnel, qu'il exerce une providence, qu'il est infiniment bon, et non seulement en lui-même, mais d'une bonté sans mesure à notre égard également, qu'il est notre créateur, notre vérité, notre bonheur, au point que l'effort de fixer en lui notre regard et notre cœur, dans cette attitude que nous appelons contemplation, devient l'acte le plus élevé et le plus plénier de l'esprit, celui qui aujourd'hui encore peut et doit
ordonner l'immense pyramide des activités humaines. [...] L'humanisme laïque et profane enfin est apparu dans sa terrible stature et a, en un certain sens, défié le Concile. La religion du Dieu qui s'est fait homme s'est rencontrée avec la religion (car c'en est une) de l'homme qui se fait Dieu. Qu'est-il arrivé ? Un choc, une lutte, un anathème ? Cela pouvait arriver ; mais cela n'a pas eu lieu. La vieille histoire du bon Samaritain a été le modèle et la règle de la spiritualité du Concile. Une sympathie sans bornes pour les hommes l'a envahi tout entier. La découverte et l'étude des besoins humains (et ils sont d'autant plus grands que le fils de la terre se fait plus grand), a absorbé l'attention de notre Synode. Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme. " (Paul VI, discours de clôture du Concile Vatican II)

Que chacun juge. Il ne s'agit pas de dire que l'humanisme remplace le culte de Dieu. Il s'agit de dire que le véritable humanisme est - depuis toujours cette fois - dans l'Eglise.

Je suis d'accord avec la péroraison finale : il faut prier !
Fides Spes Charitas
Je suis désolé mais c’est malhonnête ! Que l’on soit pour ou contre le ralliement, on ne fait pas servir à sa cause n’importe quel argument plus ou moins faussé, plus ou moins tronqué.
Je vous donne tout de suite un échantillon :
Pour prouver que Mgr Lefebvre serait favorable au ralliement, le prédicateur rappelle (minute 11 de l'enregistrement) qu’en 1988 « il avait accepté des propositions …More
Je suis désolé mais c’est malhonnête ! Que l’on soit pour ou contre le ralliement, on ne fait pas servir à sa cause n’importe quel argument plus ou moins faussé, plus ou moins tronqué.
Je vous donne tout de suite un échantillon :
Pour prouver que Mgr Lefebvre serait favorable au ralliement, le prédicateur rappelle (minute 11 de l'enregistrement) qu’en 1988 « il avait accepté des propositions moins fermes que ce que l’on propose aujourd’hui à la Fraternité ».
Très convainquant ! Mais malhonnête ! Car le lendemain, de sa signature, après une nuit d’insomnie, Mgr Lefebvre a rétracté sa signature. Et de cette rétractation, le prédicateur ne parle pas. Et les fidèles qui l’écoutent n’ont qu’à le croire.

Ce discours est malhonnête en de nombreux points similaires, mais il est aussi malhonnête en son ensemble.
Il est prononcé suite à la révélation des lettres que ce sont échangés d’une part Mgr Fellay & d’autre part les 3 autres évêques. Ceux-ci s’opposent fermement au ralliement, et pour des raisons sérieuses. Pas une fois le prédicateurs ne cite ces raisons. Une chose : Mgr Fellay est le supérieur, les 3 autres évêques ont tort d’avoir des objections parce qu’ils sont ses inférieurs.
Le prédicateur aurait mieux fait de commenter l’Évangile !
Kyrie eleison.
coeur percé
Le vrai courage ne s'adapte pas aux questions.
On ne peut pas dire qu'on ait fait preuve de courage jusqu'à présent. Le courage c'est de prendre des risques. Hors de l'Eglise, on ne peut dire qu'on a été courageux, mais dans l'Eglise, face à des réelles difficultés, là ce sera faire preuve de courage parce que nous aurions quelque chose à perdre, ce qui n'est pas le cas pour le moment.
Des gens …More
Le vrai courage ne s'adapte pas aux questions.
On ne peut pas dire qu'on ait fait preuve de courage jusqu'à présent. Le courage c'est de prendre des risques. Hors de l'Eglise, on ne peut dire qu'on a été courageux, mais dans l'Eglise, face à des réelles difficultés, là ce sera faire preuve de courage parce que nous aurions quelque chose à perdre, ce qui n'est pas le cas pour le moment.
Des gens qui font preuve de ce courage dans l'Eglise, il n'y en a. Et il ne faut pas forcément partie de l'Opus Dei. En voilà qui ont fait preuve de courage.
Rester en dehors de l'Eglise ce n'était du courage que pour ceux que ça faisait réellement souffrir comme Mgr Lefebvre qui aimait très profondément l'Eglise.
Nous avons toujours su que ce serait plus dur une fois dans l'Eglise.
viateur
J'aurai juste une question à poser.
Aurons-nous le courage ou même l'envie de critiquer encore les actes, les pensées que nous avons jusque-là dénoncés dans les autorités conciliaires le jour où elles nous auront donné gracieusement un statut en or ? Si Assise IV ou autre chose de cet acabit se produit, aurons-nous le même courage ? Je crois que non.
coeur percé
👍 👍 👍
lanternedslenoir
😇 👍 👏 🙏