GChevalier
1733.4K
10:22
HYMNE à JEANNE CONTRE la FRANC-MAÇONNERIE (Diana Vaughan) A20 Le CHAPELET récité [A19-A21] Les 3 AVE MARIA du matin & du soir 1- Sublime enfant de la Lorraine, Nous t’implorons à deux genoux : Reviens …More
HYMNE à JEANNE CONTRE la FRANC-MAÇONNERIE (Diana Vaughan)
A20 Le CHAPELET récité [A19-A21] Les 3 AVE MARIA du matin & du soir
1- Sublime enfant de la Lorraine,
Nous t’implorons à deux genoux :
Reviens, sois notre capitaine !
Tu réponds : « Français, levez-vous !
Dans la ville et dans la bourgade,
Mettez vos cœurs à l’unisson : L’heure a sonné de la croisade Contre l’ennemi franc-maçon ! » ...
PAROLES + vidéo + autres Versions : HYMNE à JEANNE CONTRE la FRANC-MAÇONNERIE (Diana Vaughan) En PDF : sitew.fr/…anne_contre_la_franc_maconnerie_Diana_Vaughan_.pdf + Téléchargement : sitew.fr/…anne_contre_la_franc_maconnerie_Diana_Vaughan_.pdf Du même auteur : Appel aux enfants (poème à Ste Jeanne d'Arc de Diana Vaughan) LITANIES de Sainte JEANNE d'ARC + autres Cantiques & Poésies de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus : Dernières mises en ligne _ Ste Jeanne d'Arc **************************************************************** Diana Vaughan est une convertie du luciférianisme maçonnique que l'apostat …More
AJPM shares this
3338
4 JANVIER : TRAIT de la VIE de SAINT FRANÇOIS de SALES
Le quatrième jour de l’année 1618, notre saint Fondateur fit à nos premières Sœurs l’entretien de la fuite de Notre-Seigneur en Égypte, où il traita de la fermeté que nous devons avoir à l’exemple de Jésus, Marie et Joseph, parmi les inégalités de la vie.More
4 JANVIER : TRAIT de la VIE de SAINT FRANÇOIS de SALES

Le quatrième jour de l’année 1618, notre saint Fondateur fit à nos premières Sœurs l’entretien de la fuite de Notre-Seigneur en Égypte, où il traita de la fermeté que nous devons avoir à l’exemple de Jésus, Marie et Joseph, parmi les inégalités de la vie.
dvdenise
🥺 Effectivement, nous avons tous à nous PRÉPARER PSYCHOLOGIQUEMENT à ENTERRER BEAUCOUP de MONDE AUTOUR de NOUS.
GChevalier
* Le CHAPELET récité avec vous ! par Gilbert Chevalier, l'Aveugle-Vendéen
C’est par l’Ave Maria,
LE BON CHAPELET
Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un Chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon Chapelet !
More
* Le CHAPELET récité avec vous ! par Gilbert Chevalier, l'Aveugle-Vendéen

C’est par l’Ave Maria,

LE BON CHAPELET
Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un Chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon Chapelet !


Que tu te sauveras !
www.youtube.com/watch
GChevalier
16 more comments from GChevalier
GChevalier
1) « Quand vous verrez la perversité du dogme dans la société ecclésiastique et qu’on s’y honorera comme Dieu, vous saurez que c’est le temps. »
(Saint Jérôme)
2) « Nier l'avènement future et personnel d'Élie, c'est une hérésie ou une erreur qui approche de l'hérésie. »
(Saint Robert Bellarmin)
3) « Après la persécution de l’Antéchrist, ce ne sera pas encore la consommation finale, mais le …
More
1) « Quand vous verrez la perversité du dogme dans la société ecclésiastique et qu’on s’y honorera comme Dieu, vous saurez que c’est le temps. »

(Saint Jérôme)

2) « Nier l'avènement future et personnel d'Élie, c'est une hérésie ou une erreur qui approche de l'hérésie. »

(Saint Robert Bellarmin)

3) « Après la persécution de l’Antéchrist, ce ne sera pas encore la consommation finale, mais le triomphe de l’Église où tous les hommes devenus les adorateurs d’un même Dieu professeront la même foi catholique. »

(L’abbé Arminjon)


1500 paroles de Saints :
1-
www.montfortajpm.sitew.fr (vidéo 4)
2- V- MARIE : Invocation sur "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs" de Bach
3- XIII- PLUS ÉCOUTÉES : Invocation à Marie sur Bach "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs"
GChevalier
COPIEZ AVANT LA CENSURE ILLÉGALE
661- Le signe des temps
Vatican II s'est dit « signe des temps » !
Cela ne vous suffit-il pas ?
Considérez donc un peu François :
Vous verrez qu'il en est l'accomplissement.

l'Aveugle-Vendéen
(16/04/2014)
662- À sainte Bernadette
Ave Maria (Lourdes)5 (1858-1958: les 60 couplets du centenaire)
Sainte Bernadette, priez pour nous,
Car nous voilà au temps des loups
More
COPIEZ AVANT LA CENSURE ILLÉGALE

661- Le signe des temps

Vatican II s'est dit « signe des temps » !
Cela ne vous suffit-il pas ?
Considérez donc un peu François :
Vous verrez qu'il en est l'accomplissement.


l'Aveugle-Vendéen
(16/04/2014)

662- À sainte Bernadette

Ave Maria (Lourdes)5 (1858-1958: les 60 couplets du centenaire)

Sainte Bernadette, priez pour nous,
Car nous voilà au temps des loups
Qui commença cent ans après
Que Marie vous apparaissait.


l'Aveugle-Vendéen
(16/04/2014)

663- Conclusion

Du père Calmel ce texte lisez,
Et après cela, vous-mêmes concluez.

« Le moderniste a ceci de commun avec d’autres hérétiques, qu’il refuse toute révélation chrétienne. Mais parmi ces hérétiques, il présente ceci de particulier qu’il dissimule son refus. Le moderniste, on ne le saura jamais suffisamment, est un apostat doublé d’un traître. Saint Pie X, dans sa lucidité, avait bien vu ce qui était en train de se préparer. Le modernisme n’est pas seulement une hérésie classique : pire encore, il est toutes les hérésies sans en être une en particulier, quoique la pire de toutes. C’est pour cela qu’on a tant de peine à trouver des hérésies explicites chez eux ; s’il était si facile de débusquer des hérésies évidentes dans les thèses modernistes, le modernisme ne serait pas si pernicieux. On ne doit donc pas considérer les modernistes comme des catholiques qui se trompent, mais, à l’instar de saint Pie X, les considérer comme les tenants de toutes les hérésies, et par conséquent les tenir pour les pires ennemis de l’Église dans laquelle ils se sont infiltrés pour la détruire. Le moderniste, pour ne pas être mis hors de l’Église, reconnaît d’abord toute sa doctrine et l’ensemble de la structure ecclésiastique ; ensuite et peu à peu, il travaille à vider de leur vraie signification tous les dogmes et à détourner de sa fonction la structure de l’Église ; enfin, une fois au pouvoir, il éjecte les vrais catholiques hors de cette même structure ; et pour couronner le tout, il va même jusqu’à mettre dehors le véritable Dieu pour le remplacer par une vague divinité panthéiste. On peut se demander avec saint Pie X, si une telle crise n’est pas celle qui doit précéder l’arrivée du fils de perdition. En effet, une fois le terrain bien disposé, le temps pour l’Antéchrist de s’asseoir dans le temple vide et de se faire passer pour Dieu lui-même devient propice. »

(Le R.P. Calmel, dans sa préface du catéchisme de Lémius, lequel catéchisme explique "Pascendi" de saint Pie X en questions-réponses)

N'avais-je pas raison de dire
Tout ce qu'ici j'avais à dire ?


l'Aveugle-Vendéen
(16/04/2014)

664- Calendrier
(suite)

- 11 avril

Les malheurs du monde sur le canon de Pachelbel (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Ô saint Léon le Grand,
Combattez le nouvel Attila
Qui sévit en ce moment
Dans notre monde apostat.

- 12 avril


Promesses du baptême sur Pachelbel-canon (cantique attribué à St L-M de Montfort)

Ô saint Jules Ier,
Venez nous délivrer
De l'anticléricalité
Depuis l'Obstacle écarté.

- 13 avril


"O merveille infinie !" (cantique au Saint-Sacrement attribué à St L-M de Montfort)

Saint Herménégilde, gardez-nous
De communiquer avec les loups,
De communier à l’œcuménisme
Et d'adhérer au modernisme.

- 14 avril


Prière de la Médaille de St Benoît

Bienheureux Pierre des Étoiles
Qui avez fondé Fontgombault,
Enlevez-lui des yeux le voile
Qui l'aveugle comme un bandeau.

- 15 avril


Le dévot intérieur (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Saint Paterne de Vannes,
Oh ! sauvez la Bretagne
Qui a apostasié
Comme toute l'humanité.

- 16 avril


Ave Maria (Lourdes)5 (1858-1958: les 60 couplets du centenaire)

Sainte Bernadette, priez pour nous,
Car nous voilà au temps des loups
Qui commença cent ans après
Que Marie vous apparaissait.


**************************************

- Carême

100. La nécessité de la Pénitence (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Carême, temps de pénitence
Auquel on ne pense guère !
Et c'est bien pourquoi la terre
Est en déliquescence

- Les neuf premiers vendredis


Les promesses du Sacré-Cœur

Des premiers vendredis du mois,
Qui s'en soucie encore aujourd’hui ?
Or, quelqu'un comme Scalfari
Fit les neuf autrefois.

- Les cinq premiers samedis


Les cinq premiers samedis

Les cinq premiers samedis
Du mois, qui s'en soucie ?
Pourtant la Vierge Marie
Y attache un grand prix.

- Passion et Compassion


Marie au pied de la Croix (cantique de St L-M Grignion de Montfort)

Du vendredi de la Compassion
Et du dimanche de la Passion,
Qui s'en souvient, hélas,
Dans ce temps de Judas ?

- Temps et semaine de la Passion


La Passion de Notre-Seigneur (cantique de St L-M Gr. de Montfort)

Semaine de la Passion,
Tu as été supprimée !
Quant au temps de la Passion,
On ne le fait qu'à moitié !

- Le dimanche des Rameaux


La Passion de Notre-Seigneur (cantique de St L-M Gr. de Montfort)

Ô saint dimanche des Rameaux,
Les pharisiens ont fait de toi
Le carnaval des animaux,
Des jmj en ce jour-là !

- La Semaine Sainte


Les litanies du Précieux-Sang

Oh ! la plus sainte des semaines
Où les maçons commettent tant
De sacrilèges répugnants,
Que Pâques enfin nous revienne !


l'Aveugle-Vendéen
(17/04/2014)

665- Règlement des comptes de la pensée unique

1. Jean XXIII

Jean XXIII, comparais
Et nous dis où tu es !
- Je suis pour mon malheur
Dans le grand radiateur
De Lucifer mon maître
Qui fit de moi un traître
Car j'ai renié ma foi
En devenant moderniste,
Me faisant rose-croix
Pour préparer l'Antéchrist,
Et c'est pourquoi j'ai convoqué
Une grande assemblée
Afin d'entériner
Tout ce qu'avait décidé
La sainte maçonnerie
Que j'ai si bien servie
Qui pour me récompenser
Sur le Trône m'a élevé
Par un procédé tout diabolique
Afin d'éliminer
L’Église catholique
À toute éternité.
Et tout a réussi
Parce que Dieu l'a permis.
Ils ont éliminé
Celui qui m'a précédé
Et ils m'ont élevé
Au suprême degré.
J'ai fait ce qu'ils ont voulu
Et à ma mort ils sont venus
Pour me conduire ici,
Dans les pleurs et les cris.


2. Vatican II

Vatican II comparais
Et dis-nous où tu es !
- Je suis dans l'assemblée des diables
Car nous sommes tous coupables
D'avoir alors apostasié
En nous laissant tromper
Par le supérieur inconnu
Qui se disait de Jésus
Le vicaire suprême,
Mais c'était un blasphème.
Nous nous sommes reposés
Sous son autorité
Pour pouvoir nous excuser,
Mais c'était un piège monté,
Et nous le savions bien,
Mais nous ne fîmes rien
Pour chasser ces deux infâmes
Qui ont ruiné nos âmes,
Préférant la tranquillité
Au début de la modernité.
Et nous avons trahi
Notre-Seigneur Jésus-Christ,
Nous, les Princes de son Église.
Et nous voyons maintenant
Toute la grande méprise
De notre aveuglement.
Oui maintenant nous payons
Toute notre trahison.
Mais l’Église se remettra
De cette tribulation-là
Qui est la Grande Tribulation ;
Mais nous, toujours nous souffrirons.


3. Paul VI

Paul VI, comparais à ton tour !
Es-tu dans la civilisation de l'amour ?
- Quelle civilisation de l'amour ?
C'était une de mes inventions
Que j'ai lancée un jour
Pour ma perdition.
Quand j'arrivai aux affaires,
Tout était bien préparé
Par cette Grande Assemblée
Qui gît avec moi aux enfers.
Le "subsistit in" ouvrit le bal,
Et continua le carnaval
Car tout était bien huilé
Pour la grande iniquité.
Seize documents d'enfer
Passèrent par mes mains,
Tous inspirés par Lucifer
Aux plus de deux mille nouveaux païens.
Après les avoir décrétés,
Je décris l'Homme de péché
Dans mon discours final
On ne peut plus anticlérical.
Je signai notre mariage
Avec le monde moderne ;
Alors ce fut le grand pillage :
À la lanterne, à la lanterne
Tout ce qui avait cours auparavant !
Ce fut le grand chambardement.
Je remplaçai le Saint-Sacrifice
Par une « nouvelle chanson » :
Tout passa par ma justice
Qui décréta l'abolition
Définitive et irréversible
De ce qui devait être invincible.
Je piétinai mon ennemie,
L’Église de Jésus-Christ
Qui se relèvera
Alors que moi je suis là
Depuis ce six août dix-huit heure
À hurler et grincer des dents
Sur mon éternel malheur
Au séjour des impénitents.


4. Jean-Paul Ier

Comparais, Jean-Paul Ier !
L’Église, l'as-tu relevée ?
- C'est bien tout le contraire !
Malgré que je susse le chemin,
J'ai fait tout comme mes confrères,
Et même j'allai plus loin.
Mais l'autre ne me laissa pas le temps
De ce que je méditais de faire
Car était arrivé son temps
Où à ma place il devait le faire.
Ils se sont débarrassés de moi,
Chose que je savais déjà
Qu'elle arriverait bien vite,
Et vous en connaissez la suite !
Après qu'ils m'eurent raccourci,
Je me précipitai ici
En compagnie de tous les mécréants
Qui pleurent et grincent des dents.


5. Jean-Paul II

Comparais à ton tour, Jean-Paul II !
Es-tu toi aussi dans le feu ?
- Hélas ! et je vous le fit voir
Dans un brasier un beau soir !
Cette image fit le tour du monde
Mais personne n'y a rien compris !
Bien plus, mon cher ami le monde
M'a placé au paradis,
Moi qui réunit les religions
Dans un nouveau panthéon
Pour bien accomplir Vatican II,
Oui moi, saint Jean-Paul II
Qui brûle avec saint Jean XXIII
Pour toujours dans ce lieu-là.
Et je fis plus que tout autre
Dans ma mission de faux-apôtre ;
Puis je préparai ma succession
Et j'imprimai ma direction.
Et je plane désormais
Au-dessus de tous mes méfaits
Pour montrer à mes successeurs
La direction de leur malheur.


6. Benoît XVI

Au Grand Jugement comparais,
Benoît XVI, et dis ce qu'il en est.
- Il en est que j'arrivai
Comme prévu à l'heure marquée,
Et je repartis pareillement
Comme l'ont voulu mes tyrans
Qui voulaient que je rameutasse
Ceux qui étaient encore dans la nasse.
Quand ma mission fut accomplie,
Je laissai la place à celui
Qui allait accomplir tout Vatican II
En bon disciple de Jean-Paul II.
Et, situation très inédite,
Je fus promu pape émérite
Pour me récompenser de mes services ;
Mais je sens sur moi la divine justice
Peser comme un poids terrible
Et pour me passer au crible.


7. François

François l'Anticlérical,
Parais au Grand Tribunal.
- C'est moi, c'est moi, c'est moi
Qui réduirai l’Église à bas,
Comme l'ont indiqué les trois coups de foudre.
Et je suis venu comme la foudre
Pour mettre tout à néant
Et réaliser le grand-œuvre
Moi le plus grand des plus grands,
Oui moi, le fils de la Veuve.
Je ferai disparaître à jamais
Celle que depuis toujours je hais,
Et je mettrai en sa place
Mon église de grimaces
Qui est partout bien accueillie :
C'est Vatican II accompli.
Et je règnerai sur l'univers
Pendant plus d'une éternité entière.


8. Lucifer

Lucifer, rends tes comptes,
Et nous raconte tes mécomptes.
- C'est moi qui les inspirai tous les sept,
Moi le huitième qui suis aussi le sept
Car celui-là est mon fils chéri
Qui a tout si bien accompli.
Mais hélas, deux hommes sont arrivés !
Ils ont combattu mon christ à moi
Et ils l'ont bien humilié ;
C'est pourquoi il se vengea
Lorsqu'il les fit un jour arrêter
Et sa vengeance fut terrible :
C'est alors que le monde entier
Vit leurs supplices horribles.
Mais Hénoch et Élie, car ce sont eux,
Ressuscitèrent et montèrent aux cieux :
Mon fiston voulu les imiter,
Mais en enfer il fut ravalé.
Et l’Église de Jésus-Christ
Que je croyais avoir anéanti
Fleurit maintenant sur toute la terre.
À moi ! À moi ! je retourne aux enfers
Où je vais faire bien expier
À tous les sept, mes affidés,
Leur terrible déconvenue,
Car une Femme nous a vaincus,
Celle-même qui à Fatima
Avait annoncé tout cela,
Et que j'ai essayé d'arrêter,
Mais je n'ai pu y arriver.
Ah ! vous allez me le payer,
Benoît XVI et Jean-Paul Ier,
Jean XXIII et Jean-Paul II,
Paul VI et Vatican II,
Et surtout toi, vieux François
Que je ferai souffrir plus que ceux-là,
Car moi je suis saint Lucifer,
Et je vais faire trembler l'enfer !!!


9. Les huit

Tous les huit, comparaissez
Et nous dites ce que vous endurez.
- Ah ! ce que nous endurons est terrible,
Et personne ne peut l'expliquer !
Nos souffrances sont horribles
Parce que nous avons péché
Plus que quiconque dans tous les âges
Pour avoir rendu un culte à l'homme
Qui est moins qu'un roseau, qu'un nuage,
Et que nous avons fait Dieu en somme
Pour pouvoir bien nous adorer,
Nous les fils de l'iniquité,
Jusqu'au jour où nous avons adoré
Le Fils de perdition, l'Homme de péché.
Et nous souffrirons toujours
Avec la multitude des âmes
Que nous avons perdues en ces jours
Où nous avons régné en infâmes
En substituant à la sainte Église
Notre nouvelle et moche église
Que tous ont prise pour la véritable
Alors que c'était l'église du diable,
La Grande Prostituée de Babylone,
Notre œuvre et celle du démon
Qui nous donna son inspiration
Pour bien l'asseoir sur son trône.
Nous avons perverti la terre entière,
Et nous voilà maintenant aux enfers
Où nous endurons tous les tourments
Réservés à tous les mécréants
Puisque nous sommes les plus coupables
En voulant suivre le diable !
Et nous l'avons suivi, certes,
Et c'est bien là notre perte,
Et elle est irréparable,
Et elle est irréformable,
Et elle est irréversible,
Et elle est si terrible
Que tout l'enfer a tremblé,
Quand il nous a vu arriver.
Abomination de la désolation,
Malédiction et perdition !
Montagnes, tombez sur nous !
Himalaya, couvre-nous !
C'était nous, la Grande Tribulation,
Et nous voilà dans la damnation !


10. Conclusion

Ce temps des temps passera ;
Prenez courage, bons chrétiens.
Ce qui a été annoncé est certain :
La Prophétie s'accomplira.
Levez la tête car votre délivrance
Est toute proche maintenant.
Vivez dans cette sainte espérance,
Car finira ce temps des temps,
Et plus vite que vous ne pensez
Car ces temps seront abrégés
Pour votre consolation
Et pour la résurrection
De la sainte Église catholique
Qui a les promesses de Jésus-Christ.
Un peu de temps encore, bons catholiques,
Et tout sera accompli.
Continuez vos Ave Maria
Comme a demandé Notre-Dame de Fatima,
Et vous verrez le temps de paix !
Gloire à notre Dieu à jamais !


* Lourdes & Fatima (Ave Maria instrumental pour chanter le traditionnel et le centenaire)
* www.youtube.com/watch

l'Aveugle-Vendéen
(17/04/2014)

666- Poème sur l'Antéchrist
(suite)

Ave Maria (Lourdes)1

81- Mais contre l'Antéchrist, que faire ?
Il n'y a plus que la prière,
Spécialement le saint Rosaire
Donné par notre sainte Mère.

82- Comment est-il venu
Ce Léviathan cornu ?
L'Obstacle fut levé
Et il est arrivé.

83- Il est le dernier fruit
De la Grande Apostasie
Que saint Paul annonçait
Pour le temps où l'on est.

84- Cent ans après Lourdes
Dieu eut la main lourde :
Pie XII fut écarté !
L'Obstacle était levé !

85- L'Obstacle reviendra
Et alors finira
Le règne de ce Tyran
Aux autres succédant.

86- Tous ses prédécesseurs
Le précèdent en enfer
Lui préparant sur l'heure
Le soufre de Lucifer.

87- Qui donc le renversera ?
Notre-Dame de Fatima
Après qu'il aura occis
Et Hénoch et Élie.

88- Lui brisé, et après ?
Un certain temps de paix
Sera donné au monde
Avant la fin du monde.


L'antéchrist | Facebook

(fin)

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(Vendredi Saint, 18 avril 2014)
GChevalier
651- Le plus grand des scélérats
Le plus grand des scélérats
Est aujourd'hui François.
Si vous ne me croyez pas,
Et vous ne me croirez pas,
Interrogez donc, non pas moi,
Mais interrogez François.
Il vous dira tout ce qu'il dit
Et tout ce que chacun peut lire ;
Vous verrez que tout ce que je dis
N'est nullement du délire,
Car il affirme le contraire
De tout ce qu'on dit nos pères !
Pire, il …
More
651- Le plus grand des scélérats

Le plus grand des scélérats
Est aujourd'hui François.
Si vous ne me croyez pas,
Et vous ne me croirez pas,
Interrogez donc, non pas moi,
Mais interrogez François.
Il vous dira tout ce qu'il dit
Et tout ce que chacun peut lire ;
Vous verrez que tout ce que je dis
N'est nullement du délire,
Car il affirme le contraire
De tout ce qu'on dit nos pères !
Pire, il piétine la Doctrine,
Jusqu'à la jeter dans les latrines,
Et je n'exagère rien
Si vous le lisiez bien !
Mais comme vous ne voulez satisfaire
Que votre simple savoir-faire
Et pour pouvoir valoriser
Votre petite vanité,
Vous vous aveuglez vous-mêmes
Par vos propres théorèmes
Afin de n'avoir point d'ennuis
Ailleurs ou sur ce site-ci.
La vérité n'est pas cela !
Elle se joue de tout ce fatras,
Elle dit les choses tout au clair,
Sans aucune peur des tonnerres
Qui lui feront persécution
Pour lui servir de rançon.
Mais le vrai chrétien tient bon
Contre toute persécution
Venant d'un ennemi ou d'une amie,
D'une ennemie ou d'un ami,
Ce que fit le Père de Montfort
Contre tous les esprits forts
Qui lui firent mille embûches
Dont il se tira sans embûche.
Eh bien, je le dis hardiment :
S'il revenait en ce moment,
Il serait mis en psychiatrie
Jusqu'à la fin de sa vie,
Et par qui ? Par vous, je vous le dis,
Qui ne pouvez supporter ses cantiques
Puisque n'êtes point catholiques,
Faisant partie de ce parti
Qui est le parti de François
Qui n'aime personne, à part soi
Puisqu'il dit : « Je crois en l'homme ! »
Et que l'homme donc est son dieu
Et encore : « Il n'y a pas de Dieu
catholique. » Voilà l'homme
Que vous suivez et prenez
Pour quasi la divinité.
Je vous assure que moi aussi,
Je préfère être en psychiatrie
Comme le serait saint Louis-Marie
S'il revenait en ce monde-ci,
Oui, je préfère être en psychiatrie
Que d'adhérer à votre apostasie.


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

652- Qu'on se le dise

Il y en a qui prennent pour soi
Ce que je dis et ne dis pas.
Je les détrompe, tout de bon :
Ils sont dans la plus grande illusion.
Ce que je dis est en général
Sauf bien sûr pour l'Anticlérical.
Ceux donc qui se sentent visés
Doivent de suite se raviser.
S'ils ne le font, eh bien tampis :
Ils sont à eux-mêmes leur ennemi.
Ce point étant bien éclairci
Je n'ajouterai rien ici :
Que ceux qui se sentent visés
Restent donc illusionnés !
Mais assurément je me retire
D'un tel et imbécile délire.
Jamais je n'attaquerai personne,
Sauf nommément les personnes
Que je nomme et nommerai
Et rien de plus et le sachez.
Si maintenant on veut m'attaquer
Sur ce point de non-vérité,
Je l'accepterai joyeusement
En vrai catholique assurément.
Mais de tout ce qui m'est suggéré
Je tire tout ce qui peut édifier
Chacun et tous, tous et chacun.
Chez moi, nulle diffamation
Contre qui que ce soit ou ce sont.
Ceci est dit, et qu'on se le dise !
Car désormais je n'y reviendrai pas.
Ave, Ave, Ave Maria !


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

653- Au bienheureux Pierre des Étoiles

Prière de la Médaille de St Benoît

Bienheureux Pierre des Étoiles
Qui avez fondé Fontgombault,
Enlevez-lui des yeux le voile
Qui l'aveugle comme un bandeau.


l'Aveugle-Vendéen
(14/04/2014)

654- La Semaine Sainte

Les litanies du Précieux-Sang

Oh ! la plus sainte des semaines
Où les maçons commettent tant
De sacrilèges répugnants,
Que Pâques enfin nous revienne !


l'Aveugle-Vendéen
(14/04/2014)

655- Résumé du tableau

L'hérésie officielle sévit
Depuis cinquante-six ans déjà,
Produisant un schisme non moins officiel
Quoique moins visible celui-là
Mais pourtant tout aussi réel ;
Et jusqu'où ainsi on ira ?
Soixante-dix ans d'Apostasie officielle ?
Qui sait, et pourquoi pas
Puisqu'ils se sont excommuniés sans contredit
Dans une communion irréelle
Qui n'est qu'un amas d'infidélité
Puisque les religions se sont rassemblées.
Prenons les choses au commencement
Et allons jusqu'à maintenant
Par une logique implacable
Pour découvrir le fils du diable.
Pie XII meurt : ils sont prêts,
Et c'est Jeannot qui sert d'apprêt
Pour convoquer le brigandage
Qui partout va faire le ménage,
Aggiornamento oblige,
Pour bien asseoir l'hommelige.
Le conciliabule détruit tout
Par les deux mille casse-cous
Qui cassent tout effectivement,
Et tous peuvent le constater :
Qu'on ne nous raconte pas de boniments
Puisque tout le monde a pu le vérifier.
Saint Jeannot ayant fait son boulot,
Voilà que vient le prévu Paulo
Qui accepte tout sans discuter
Ce que pond la Grande Assemblée,
Approuvant ainsi le modernisme
Et promouvant l’œcuménisme.
Puisqu'il décrète l'hérésie,
De ce fait il n'est plus assis,
Et comme son prédécesseur,
Lui aussi est un usurpateur.
Et la casse se généralise,
Et on appelle cela l’Église
Qui est en train de s'autodémolir !
Vraiment il y a de quoi rire.
Deux Jean-Paul arrivent sur le marché
Pour bien changer les mentalités,
Et Vatican II se réalise
Dans l'horrible journée d'Assise.
Je passe par-dessus le reste
Afin de ne pas être en reste.
Après la mort du canonisé,
On tourne un peu vers la droite
Pour tous les tradis rameuter :
La passe fut très adroite
Et l'émérite réussit son coup :
Désormais pouvait venir le loup.
Après le faux-tradi Benoît
Vint donc l'écarlate François,
Et là on va de l'avant :
C'est ce qu'on vit maintenant.
Oui, cinquante-six ans d'Apostasie
Ont généré un fruit pourri
Qui n'a d'ailleurs pas plus d'autorité
Que ses cinq autres devanciés.
Est-ce lui l'Antéchrist ? Probable !
Si ce n'est pas lui le fils du diable,
Ce sera un de ses successeurs
Tout comme lui usurpateur :
Bref, l'Antéchrist sera le dernier
De cette horrible lignée.
Voilà brossé en peu de mots
Ce diabolique tableau,
Et les trois ans et demi
Seront Vatican II accompli.
Alors Hénoch et Élie viendront
Contre le fils de perdition :
L'Apocalypse se réalisera,
Et ce, jusqu'au dernier iota.
Oui, l'Apostasie bat son plein,
Mais nous arrivons à la fin.
Nous sommes bien dans le grand carnage
Que n'a jamais connu aucun âge.
Mais l’Église ressuscitera,
Alors que cette gente sera
Foutue dans le fond des enfers
Avec son grand patron Lucifer.


l'Aveugle-Vendéen
(14/04/2014)

656- L'Apostasie

L'Apostasie rampante
Est devenue galopante ;
L'Apostasie rieuse
Est devenue furieuse :
Elle tend son poing en haut
Contre le Dieu Très-Haut !
Elle dit : « Je ne veux plus
Du Galiléen Jésus !
Car j'ai trouvé mon roi :
C'est le prince François !
C'est lui qui est mon messie,
L'Autre est une apostasie :
Je ne veux plus de son Église
Qui n'a fait que des bêtises !
Oui, mon église à moi,
C'est l’église de François
Qu'on accuse d'imposteur :
Mais c'est l'Autre l'imposteur !
Nous voulons toute l'application
De Vatican II intégral !
Nous voulons la révolution
Avec l'Anticlérical,
Car le cléricalisme
N'est qu'un faux christianisme !
Ô François, règne sur nous
Pour toute l'éternité !
Tu es notre gourou,
Notre dieu, notre vérité !
Tu es plus haut que le Très-Haut,
Car le Très-Haut n'existe pas :
Il est celui d'en-bas
Et nous sommes d'en-haut.
Règne sur nous toujours
Jusqu'à la fin de nos jours,
Car c'est toi le vrai jésus,
Et l'Autre n'existe plus !
C'est toi notre évangile :
L'Autre est un imbécile !
C'est toi, c'est toi, c'est toi :
Règne sur nous François ! »


l'Aveugle-Vendéen
(15/04/2014)

657- À saint Paterne

Le dévot intérieur (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Saint Paterne de Vannes,
Oh ! sauvez la Bretagne
Qui a apostasié
Comme toute l'humanité.


l'Aveugle-Vendéen
(15/04/2014)

658- Les petits monstres de Bergolio

Les petits monstres de Bergolio
Sont les moines de Fontgombault.
- C'est une calomnie
Puisqu'ils sont comme lui.
- Ah ! s'ils sont comme lui,
Je retire ce que j'ai dit.
- Explique mieux ton propos.
- L'explication est facile.
Les petits monstres de Bergolio,
Tels qu'il en fait le profil,
Sont de bons moines d'autrefois
Qui vivent bien sous leur loi.
Puisque tu me dis que Fontgombault
Est tout égal à Bergolio,
C'est qu'ils sont bons moines d'aujourd'hui,
Très mauvais autrement dit ;
Donc les moines de Fontgombault
Ne sont point monstres de Bergolio.
- Donc j'avais bien raison
De crier à la calomnie.
- Non, tu n'avais pas raison
Puisqu'avec ce que tu as dit
Il faut tirer la conclusion
Que les moines de Fontgombault
Sont une très mauvaise maison
Que réprouve le Dieu Très-Haut.
- Du coup je ne comprends plus rien
Avec tout ton baratin.
- C'est très facile à comprendre,
Si du moins tu veux l'entendre.
François étant très mauvais,
Même l'homme le plus mauvais
Puisque l'Antéchrist, c'est lui,
Sans ambage, je te le dis,
Si Fontgombault suit François
Comme d'ailleurs je le conçois
Et comme tout le monde le sait,
C'est que Fontgombault est très mauvais,
Et qu'il fait partie de l'élite
De l'Antéchrist et de sa suite.
- Mais que dis-tu donc alors
De tous les autres monastères ?
- Oh ! il n'y a pas de mystère,
Et je te le redis encore :
S'ils sont comme François leur maître
Ce sont des monastères de traîtres.
- Je comprends bien ta logique.
Mais que dis-tu des catholiques ?
- La même chose que j'ai dit,
Cela va de soi sans contredit.
S'ils sont catholiques comme François,
C'est qu'ils ne sont plus catholiques.
Point besoin que je ne te l'explique
Puisque tout cela va de soi :
Un catholique est catholique
Avec sa tête catholique ;
Mais si ta tête est anticléricale,
Tu es un anticlérical ;
Or François est anticlérical
Et ne peut donc être catholique ;
Et qu'est-ce qu'un anticlérical ?
C'est un homme tout maçonnique,
Antichristique et anticatholique.
Donc Fontgombault est anticatholique.


l'Aveugle-Vendéen
(15/04/2014)

659- Le François

Le François est un scélérat,
Le plus grand des scélérats,
Qui fait tout le contraire
De ce qu'on fait ses pères
Ce qui est la marque de l'Antéchrist.
Il est donc un antichrist
Qui s'élève contre le vrai Jésus
En fabriquant un nouveau jésus
Qui n'a rien à voir avec le véritable,
Mais qui a tout à voir avec le diable.
Mais où prend-il sa doctrine ?
Dans l'Antéchrist collectif :
C'est là sa véritable usine,
Son alchimie en positif
Où il trouve ses munitions
Pour la Grande Tribulation.
Ce collectif est Vatican II,
Le plus impie des faux-conciles,
C'est-à-dire un anti-concile,
Qui lui aussi enseigne le contraire
De tout ce que firent les Pères
Dans les Conciles légitimes ;
Vatican II est donc illégitime.
Vatican II n'est autre que Gog,
Et le François est Magog.
Depuis plus de cinquante ans s'accomplit
La scripturaire Prophétie,
Et point n'est besoin d'énumérer,
Ce que tout le monde peut constater,
Les méfaits de cette apostasie
Qui est la Grande Apostasie
Annoncée par les Écritures,
Et plus besoin de conjectures
Pour savoir ce qui se passera
Et que nous savons déjà.
Si l’Église est dans le tombeau,
Elle s'élèvera d'autant plus haut :
Les modernistes ont cru la réduire
À exhaler son dernier soupir !
C'est le contraire qui arrivera
Malgré le traître François,
Malgré les traîtres de Vatican II,
Malgré les Jean-Paul I et II,
Malgré le faux-Benoît encore vivant
Et le saint XXIII Jean,
Et aussi malgré le Paul VI,
Tous amis du 666.
Toutes ces bêtes seront jetées
Et pour toute l'éternité
Avec leur grand Lucifer
Et tous les diables d'enfer
Dans le soufre et le feu,
Et l'on dira : « Vatican II,
Où sont tes décrets impies
Et toutes tes inventions ? »
Il répondra avec dépit :
« Hélas hélas ! ils sont dans le fin fond
De l'enfer où je suis
Avec l'Antéchrist mon fruit
Qui m'a si bien accompli. »
Et pendant ce temps, l’Église
Brillera comme sept soleils
À la lumière du divin Soleil,
Car elle sera remise
Sur le haut de la montagne,
En vue de toute la campagne
Qui viendra chez elle solennellement
Au son de tous les instruments.
On se rappellera alors le temps
Qui est le nôtre assurément
Où Dieu laissa son châtiment
S'accomplir jusqu'au moment
Où, par l'effet de sa justice,
De son souffle il fit justice
De l'Homme d'Iniquité,
L'Antéchrist, cet homme damné,
En le précipitant tout vivant,
En un clin d’œil, en un instant,
Jusqu'au fond des abîmes
Afin que soit exterminée
Cette race qui s'est élevée
Au-dessus même de la cîme.
C'est ainsi que tu finiras,
Ô toi, horrible François !
Ô sainte Église réduite
À un état domestique,
Tu es toujours catholique,
Et demain ta réussite
Sera totale et complète
Sur ceux qui aujourd'hui font la fête
En croyant t'avoir anéantie
Pour toujours au fond du puits
Et dans un éternel oubli.
Mais de toi elle se rit,
Ô Antéchrist malfaisant,
Et de ta bande de bons vivants,
Car vous ne prévaudrez pas sur elle
Puisqu'elle a les promesses éternelles
De subsister jusqu'à la fin
Malgré le monde et le malin,
Malgré Jeannot le vingt-troisième
Et malgré Paulo le sixième,
Malgré Vatican le deuxième,
Malgré le Benoît seizième,
Malgré Jean-Paul le deuxième
Et malgré le Jean-Paul premier
Et malgré le François premier
Qui est de tous le plus zéro
Puisque n'ayant pas de numéro.
Vous six individuels
Avec le collectif septième,
Vous êtes tous et chacun anathèmes,
Et pour vous n'est pas le ciel.
Vous avez démoli ?
Vous serez démolis !
Vous avez tout cassé ?
Vous serez tous les sept brisés !
Vous avez tout anéanti ?
Vous serez tous anéantis !
Et l'on dira de ce temps :
« C'était le temps des temps
Annoncé avant la fin des fins,
Mais ce temps a pris fin. »
Et un certain temps de paix
Sera accordé au monde
Avant la fin du monde.
Gloire à Dieu à jamais !


l'Aveugle-Vendéen
(15/04/2014)

660- Les sept qui font huit

Qui sont les sept en vérité ?
Écoutez, je vais les nommer !
Jean XXIII tout le premier,
Le second Vatican II,
Paul VI troisième nommé,
Puis les Jean-Paul I et II
Qui sont quatrième et cinquième ;
Quant à Benoît seizième,
C'est bien tout le sixième ;
Et le septième est François
Qui est le plus scélérat.
Et ces sept sont patronnés
Par celui qui est le dernier,
J'ai nommé le diable lui-même
Qui est bien tout le huitième
Quoiqu'il soit tout le premier
Puisque c'est lui qui a inspiré
Cette malfaisante chaîne.
Malheur à toute éternité
À cette chaîne d'iniquité !
Quant au sept qui est huit,
L'Antéchrist, c'est bien lui.


l'Aveugle-Vendéen
(15/04/2014)
GChevalier
641- À saint Jules Ier
Promesses du baptême sur Pachelbel-canon (cantique attribué à St L-M de Montfort)
Ô saint Jules Ier,
Venez nous délivrer
De l'anticléricalité
Depuis l'Obstacle écarté.

l'Aveugle-Vendéen
(12/04/2014)
642- Sauver son âme
Sur "Pitié mon Dieu", Je n'ai qu'une âme (cantique traditionnel)
Il faut sauver son âme
Et ne point s'arrêter !
Il faut chassez l'infâme :
Le diable, j'ai …
More
641- À saint Jules Ier

Promesses du baptême sur Pachelbel-canon (cantique attribué à St L-M de Montfort)

Ô saint Jules Ier,
Venez nous délivrer
De l'anticléricalité
Depuis l'Obstacle écarté.


l'Aveugle-Vendéen
(12/04/2014)

642- Sauver son âme

Sur "Pitié mon Dieu", Je n'ai qu'une âme (cantique traditionnel)

Il faut sauver son âme
Et ne point s'arrêter !
Il faut chassez l'infâme :
Le diable, j'ai nommé,
Qui, lorsqu'il m'est apparu,
Je ne lui ai pas répondu.
Il était comme un hussard :
Son teint était blafard.
Voilà la tentation
Qu'il faut chasser de suite,
Ou alors prendre la fuite !
Et s'en va le démon.


l'Aveugle-Vendéen
(12/04/2014)

643- Aux censeurs et censeuses

J'ai un avis à donner
Aux censeuses et censeurs
Qui plusieurs poèmes m'ont supprimés :
Ils se mettent en bien mauvaise posture
Quand ils font une telle censure
Et qu'ils s'érigent en directeurs,
Eux qui ne sont que des subalternes,
Car l'autorité qui les gouverne
M'a écrit positivement
Qu'ils ne peuvent impunément
Continuer ce petit manège
Puisqu'elle-même n'a pas le pouvoir
De m'interdire le vouloir
D'écrire des poésies
À loisir sur ce site-ci.
Quoique vous soyez fins stratèges,
Remettez ce que vous avez effacé
Car vous tomberez sous la loi
Qui défend et ne veut pas
Que la liberté soit entravée
Pour toute œuvre quelque peu artistique,
Sauf bien sûre si elle véhicule
Quelque raciste opuscule.
La liberté expressionique
Vous oblige donc à remettre
Ce que vous avez enlevé
Sous peine de vous démettre
De votre emploi mal employé.
Et pour toutes mes productions
Est valable cette contravention.
Avis donc à tous mes censeurs :
Remettez vos pendules à l'heure.


l'Aveugle-Vendéen
(12/04/2014)4

644- À saint Herménégilde

"O merveille infinie !" (cantique au Saint-Sacrement attribué à St L-M de Montfort)

Saint Herménégilde, gardez-nous
De communiquer avec les loups,
De communier à l’œcuménisme
Et d'adhérer au modernisme.


l'Aveugle-Vendéen

645- IRP

Infidélités, reniements, péché !
Voilà de quoi est accusée
Par l'infâme Homme de péché
La sainte Église bien-aimée !
Et tu voudrais priez pour moi,
Toi, ô horrible François ?
Vraiment, je n'en ai rien à faire
De tes lucifériennes prières !


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

646- Le dimanche des Rameaux

La Passion de Notre-Seigneur (cantique de St L-M Gr. de Montfort)

Ô saint dimanche des Rameaux,
Les pharisiens ont fait de toi
Le carnaval des animaux,
Des jmj en ce jour-là !


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

647- 56 ans de Scandale

Je ne suis pas scandalisé
Par l'Homme de péché
Car je savais maintenant
Qu'il arrive dans ce temps.


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

648- La PU

Kasper et Bergoglio,
Hitler, Staline et Mao,
Voilà toute la Pensée Unique
De ce monde anti-catholique.
La société-mouton d'aujourd'hui
Ne comprend pas ce que je dis,
Et cela est tout à fait normal
Au temps de l'Anticlérical.


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

649- Le Père de Montfort

Le Père de Montfort
Dirait ce que j'ai dit,
Et la preuve il en est,
C'est que je suis banni
Comme lui l'a été
À cause de la Vérité.
Il n'y a pas de milieu :
Ou bien le diable ou Dieu.
François prêche comme le diable :
Il est donc le fils du diable.


Sur Pachelbel canon : Les malheurs du monde (cantique de St L-M de Montfort)

l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)

650- L'Homme des douleurs

L'Homme des douleurs
A voulu la douleur
Pour pouvoir nous sauver :
Quelle bénignité !
Voilà que pour François,
Le scandale c'est la Croix !
Il signe donc par là
Qu'il est un apostat.


l'Aveugle-Vendéen
(13/04/2014)
GChevalier
631- Churchill
En fumant mon gros cigare,
Je me dis : « Tiens, c'est bizarre !
Ç'a l'air d'aller de traviole ! »
Alors un grand coup je rigole !

l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)
632- Calendrier
(suite)
- 1er avril
Pour sauver le roi (poème à Ste Jeanne d'Arc de J. Thérol)
Saint Hugues de Grenoble,
Faites la France noble
En la rétablissant
Comme elle était d'antan.
- 2 avril

134. Les principaux …More
631- Churchill

En fumant mon gros cigare,
Je me dis : « Tiens, c'est bizarre !
Ç'a l'air d'aller de traviole ! »
Alors un grand coup je rigole !


l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)

632- Calendrier
(suite)

- 1er avril

Pour sauver le roi (poème à Ste Jeanne d'Arc de J. Thérol)

Saint Hugues de Grenoble,
Faites la France noble
En la rétablissant
Comme elle était d'antan.

- 2 avril


134. Les principaux mystères de la foi, Ave Maria & Magnificat (cantique de St L-M de Montfort)

Ô saint François de Paule
Et sainte Marie l’Égyptienne,
Soutenez de vos épaules
La sainte Église Romaine.

- 3 avril


En l'honneur de St Pie V (cantique de St L-M Grignion de Montfort, extrait)

Ô saint Sixte Ier,
Daignez nous exaucer :
Donnez-nous un vrai Pasteur
Et chassez l'Exterminateur.

- 4 avril


Utilité des cantiques & Aux poètes du temps (cantiques brut de St L-M de Montfort)

Saint Isidore de Séville,
Comme les autres pays,
L'Espagne elle aussi brille
Par son apostasie.

- 5 avril


Ouverture de la mission (cantique de St L-M Grignion de Montfort)

Ô saint Vincent Ferrier,
De l'Apocalypse l'Ange,
Retirez l'humanité
De son actuelle fange.

- 6 avril


Hymne à Jeanne contre la franc-maçonnerie (texte de Diana Vaughan)

Saint Guillaume de Paris,
Délivrez la capitale
De l'ennemi capital
Qui en son sein-même gît.

- 7 avril


St Joseph en 6 versions (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Bienheureux Hermann-Joseph
À qui la Vierge donna
Le si beau nom de Joseph,
Oh, ne nous oubliez pas.

- 8 avril


Cantique pour Notre-Dame en 2 versions (St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Bienheureuse Julie Billiart,
Protégez-nous du blizzard
Que fait souffler l'Adversaire
Sur toute la terre entière.

- 9 avril


"Mon doux Jésus ! enfin voici le temps" (cantique traditionnel sur la contrition parfaite)

Sainte Marie de Cléophas,
Considérez la sainte Face
De votre Jésus crucifié
Et nous la donnez pour l'aimer.

- 10 avril


Paroles de Saints pour une année

Ô saint Michel des Saints,
Faites de nous de vrais saints,
Non pas des faux comme Jean XXIII,
Jean-Paul II ou mère Térésa.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

633- La roue tourne

"À la mort, à la mort" (cantique traditionnel)

Tourne, tourne la roue
Jusqu'à ce jour où
Nous paraîtrons devant notre Dieu
Pour rendre un compte très rigoureux.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

634- À saint Léon le Grand

Les malheurs du monde sur le canon de Pachelbel (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Ô saint Léon le Grand,
Combattez le nouvel Attila
Qui sévit en ce moment
Dans notre monde apostat.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

635- Comité de soutien

"A Jésus par Marie" en forme de cantate (cantique de St L-M de Montfort)

Mon comité de soutien,
C'est Jésus et Marie,
Saint Joseph et tous les Saints,
À la mort et en la vie.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

636- Constat

Ce ne sont pas mes poèmes
Qu'ici point l'on n'aime,
Mais c'est le Père de Montfort
Qu'on veut mettre dehors,
Comme a fait Fontgombault
Et comme a fait Solesmes,
Car la chose est la même !
Eux ont effacé ;
D'ici il est chassé :
C'est le même propos
Et le même combat ;
Ici, point d'Ave Maria !
Toutes ces impiétés
Seront punies un jour,
Car tout bien est récompensé,
Et le mal finit au four.
Donc tous les grommelages
Contre mes poésies
Ne sont qu'hypocrisie
Et que de faux langages ;
Le vrai est par-dessous,
Ce que l'on ne voit pas,
Savoir, qu'on veut mettre à bas
Tout ce qui peu ou prou
Peut édifier le prochain
Comme sont tous mes chants :
De cela, on ne veut point,
Ce qui est normal en ce temps
De la Grande Apostasie
Où le bien est haï.
C'est un constat sans appel
Et que tous peuvent constater ;
La chose n'est point nouvelle,
Mais elle est amplifiée
Jusqu'à ce que soit passé
L'Antéchrist-Anticlé.
La preuve la voici,
C'est qu'on ne m'a rien dit
Pour ce qui est de mes poèmes,
Mais j'ai eu l'ordre formel
D'arrêter les paroles-mêmes
Du Père de Montfort !!!
Voilà qui est très fort
Et très exceptionnel
Sur un site soi-disant catholique :
Cela prouve qu'il est hérétique.
Qu'on dise ce qu'on voudra,
Terrible est le constat.
Mes poèmes sont un prétexte
Car ce n'est point leur texte
Qui échauffe les esprits :
On l'aura bien compris.
Je répète ce que j'ai dit :
On veut faire disparaître
Tout ce qui édifie
Comme on fait les abbayes
En agissant en traîtres
Avec hypocrisie :
Tout ceci est anticlérical,
Digne du Grand Anticlérical.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

637- Remerciements

Je remercie GTV
Qui m'oblige à la production :
Si eux ne sont pas éclairés,
D'autres elles éclaireront,
Toutes mes productions
Qui embistrouillent GTV.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

638- Les nouveaux pharisiens

Fuyez les nouveaux pharisiens
Que sont tous les anticlés :
Tout en vous caressant la main
Ils vous donnent un coup de pied.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

639- Un non-sens

Voici un site catholique
Me supprimant deux-tiers d'audience
Parce que je suis catholique !
N'est-ce pas un non-sens ?
« Plus c'est catholique, mieux c'est » :
De ce site, c'est la devise.
« Moins c'est catholique, mieux c'est »
Devrait plutôt être sa devise,
Car supprimer deux-tiers d'audience
À des
Ave Maria,
Eh bien, ce thermomètre-là
Révèle tout le non-sens
D'une telle devise
Qui n'est vraiment pas de mise,
Ou alors il faut supposer
Une très grande hypocrisie
Pour ceux qui l'ont inventée
Pour se faire croire d’Église.
Le piège est bien monté,
La partie est bien jouée :
Si vous savez mieux l'expliquer
Il faudra que vous m'écriviez.
Ce site est donc laïcard
Jusqu'à preuve du contraire :
Je viens de démasquer le fard
Qui régit toutes ses affaires.
Je me suis fait rouler :
Je continuerai à rouler,
Et comme j'ai dit déjà,
Plus on me restreindra
Et plus je m'étendrai :
Cela s'est déjà vérifié.
C'est pourquoi je clos le sujet
Car il est épuisé :
Tout est dit, tout a été fait !
Je m'en vais sans m'en aller.
Fin de la symphonie !
Jouons une autre mélodie.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)

640- Pourquoi n'apercevez-vous pas

Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les magnas
Qui installe son gouvernement
À la périphérie du Vatican ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les apostats
Qui fait de la casuistique
Le plus grand péché des catholiques ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les pervers
Qui vouent les catholiques aux enfers,
Plaçant au ciel tous les renégats ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les païens
Qui a horreur des dogmes chrétiens,
Les piétinant tous sous ses pas ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Cette pensée unique
Qui n'est point catholique
Et qui ne le sera pas ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les dictateurs
Jusqu'à placer des footballeurs
Sur la Chaire, et il n'en rougit pas ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les scélérats
Qui tous les jours blasphème Dieu
Et qui a percé les cieux ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand des hypocrites
Dont la parole est sarcastique
Et qui fréquente les lieux bas ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce déformateur de l’Évangile,
Qui fait de Jésus un imbécile,
Lui le plus grand des Judas ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand des anticléricaux
Qui lance son poing vers le haut
En signe de défi, de combat ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand de tous les homos
Puisqu'il les approuve fort et haut
Comme dans un avion il le montra ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des laïcards
Puisqu'il refuse sans fard
Qu'on baise l'anneau à son doigt ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des francs-maçons
Qui demande à toute religion
De prier pour lui chacun son dada ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des hérétiques
Que sept mille faux évangéliques
Bénirent lorsqu'il se prosterna ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des judaïsants,
Aux cultes juifs participant
En se coiffant de la kippa ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des mahomets,
Que la Croisade soudain met
En fureur : « Non, pas de ça » ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand de tous les bouddhas
Qui fait des fausses religions
Toute sa religion ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des schismatiques,
Sans succession apostolique
Puisqu'il n'est pas même ce qu'il croit ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des sacrilèges
Qui blasphème par ses manèges
Tous les sacrements quels qu'ils soient ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des carnavaliens
Et qui joue son rôle si bien
Qu'il subjugue même les chats ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des écrivassiés
Qui barbouille tous ses papiers
De sornettes, de blablabla.
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand de tous les sorciers
Qui fait que vous vous évanouissez
Sitôt qu'a parlé ce François ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des corrupteurs
Qui déshabille devant soi
Les plus modestes pudeurs ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand de tous les jouisseurs,
Sa copine a eu ce videur
Comme lui-même le divulgua ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas
Ce plus grand des excommuniés
Qui lui-même s'est excommunié
Puisque la doctrine il transforma ?
Pourquoi n'apercevez-vous pas ?
Bref, je n'en finirais pas
De décrire les horreurs
De ce Grand Exterminateur.
C'est que, comme les Sodomites
Vous ne voyez pas la porte :
Vous êtes ces météorites
Que tout vent de doctrine emporte.


l'Aveugle-Vendéen
(11/04/2014)
GChevalier
621- Avis aux intéressés
Étant soumis à la censure populaire
Qui n'a aucune raison de s'arrêter là,
Si quelqu'un est intéressé par mes vers
Ou quelqu'autre production qui manquerait là
Du fait qu'elle aurait été supprimée,
Qu'il me le dise et je la lui enverrai.

l'Aveugle-Vendéen
(09/04/2014)
622- À sainte Marie de Cléophas
"Mon doux Jésus ! enfin voici le temps" (cantique traditionnel sur …More
621- Avis aux intéressés

Étant soumis à la censure populaire
Qui n'a aucune raison de s'arrêter là,
Si quelqu'un est intéressé par mes vers
Ou quelqu'autre production qui manquerait là
Du fait qu'elle aurait été supprimée,
Qu'il me le dise et je la lui enverrai.


l'Aveugle-Vendéen
(09/04/2014)

622- À sainte Marie de Cléophas

"Mon doux Jésus ! enfin voici le temps" (cantique traditionnel sur la contrition parfaite)

Sainte Marie de Cléophas,
Considérez la sainte Face
De votre Jésus crucifié
Et nous la donnez pour l'aimer.


l'Aveugle-Vendéen
(09/04/2014)

623- Les deux Judas

« Vous aurez toujours des pauvres avec vous. »
Et Judas décampe avec sa bourse.
« Je ne veux plus de pauvres parmi nous ! »
Et Judas revient coté en bourse.


l'Aveugle-Vendéen
(09/04/2014)

624- Voici toute la vérité

Je vais vous dire la vérité,
Et tampis si je suis censuré :
L'Antéchrist, c'est Anticlé,
Pour lors, le pape Françoés.


l'Aveugle-Vendéen
(09/04/2014)

625- À saint Michel des Saints

Paroles de Saints pour une année

Ô saint Michel des Saints,
Faites de nous de vrais saints,
Non pas des faux comme Jean XXIII,
Jean-Paul II ou mère Térésa.


l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)

626- Sur les ponts d'Eskaton

La danse et le bal (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort - brut)

Sur les ponts de l'Eskaton,
On y danse, on y danse,
Sur les ponts de l'Eskaton,
On y danse, mais pas en rond,
Ou plutôt on s'y balance
Jusqu'à devenir ronds...
Et chacun a sa brune
Sur l'air d'Au clair de la lune !
On y fait des clics et des clacs
Sur un air de Frère Jacques !
On se sent pousser des ailes,
Sur l'air de Cadet Roussel !
Sur Alouette, alouette
On danse la gigouillette !
Enfin bref on s'y amuse
Au son de la cornemuse.
Eskaton ouvre le bal,
Et commence le carnaval :
Toutes les religions sont représentées
À cette université d'été !
Et sur l'air de l'Eau vive,
On danse même sur les rives !
Les mille ans sont commencés,
Et ça va décoiffer,
Car la danse d'Eskaton,
C'est la danse des religions
Qui entre elles ont des ponts,
Les ponts-mêmes de l'Eskaton
Qui sont des ponts en carton,
Pour ne pas dire en papier,
Mais tous ont des ailerons
Pour former la grande unité,
La grande unité des francs-maçons
Qui se trémoussent sur les ponts
De la charismatique sion,
Mais la sion des religions
Dans laquelle se sont rassemblés
Tous les fans de l'Anticlé :
Et en avant la techno
Dès qu'arrive la nuit,
Et on y fait des sauts
Pour atterrir en Marthonie
Chez le roi de l'univers
Qui servira le dessert
Sur son vaisseau spatiale
Pour emmener les eskatoniens
Dans le royaume infernal
Où il fourre tous les siens,
Car là se termine la danse,
Car il faut bien une fin,
Chez le monde des malins
Qui grouillent dans la panse
Du plus grand des vénérables,
J'ai nommé maître-diable.
C'est Eskaton le premier
Qui servira de portier
Pour accueillir tous ses danseurs
Et les mettre en sa bouilloire
Pour lui servir, à la bonne heure,
D'un bon thé, d'un café noir.


www.youtube.com/watch

l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)

627- Petite annonce

Si un jour vous avez trouvé
Un autre antéchrist que Françoés,
Bien vouloir me le signaler.


l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)

628- Point-presse

27 avril 2014, jour de deuil !
Journée dite des deux cercueils !
Ou canonisation de Judas,
Deux hérétiques et apostats !


l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)

629- Signalement

Voilà que je viens d'être signalé
Comme je pouvais m'en douter !
Le résultat n'est pas nouveau
Puisque les méthodes sont les mêmes :
Ne puis mettre audios ni vidéos
Sur les différentes langues,
Seulement en ma propre langue :
On m'a donc lancé l'anathème.
Suite à la dernière rétorsion,
J'avais posé une question
Afin qu'on me donne réponse,
Et voilà le genre de réponse
Qu'on me donne tout de bon,
À savoir la rétorsion,
Et cela sans explication,
Comme quoi chez les francs-maçons,
Rien de nouveau sous le soleil,
Tout est toujours pareil.
Curieux, vous avez dit curieux ?
Cela n'est nullement curieux.
Quand on est des gens bien catholiques,
Bien charitablement on s'explique.
Les méthodes que je vois ici
Sont dignes de l'hérésie,
En ce sens que les hérétiques
N'ont que de telles pratiques,
Et c'est ainsi qu'ils se dévoilent
Sans même qu'ils s'en aperçoivent :
Ainsi est ôté le voile !
S'ils agissaient comme ils le doivent
En bons et vrais catholiques,
Ils n'agiraient point ainsi.
Le monde est toujours critique :
Il en ira toujours ainsi.
Mon signalement, le voici :
Je dis ce que j'ai à dire
Jusqu'à ce qu'un interdit
M'interdise de le dire,
Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui,
Mais qui le sera peut-être demain ;
De tout cela, je n'en sais rien
Puisque pour lors on ne me dit
Quoi que ce soit pour que j'arrête ;
C'est bien pourquoi je continue,
Et si un jour l'on m'arrête,
J’irai voir sous d'autres nues
Si l'accueil est moins xénophobe
Car ici, c'est très cathophobes.
Ainsi, j'écris des poèmes,
Et on me lance l'anathème
Sur mes poèmes ? Point du tout !
Mais l'on empêche mes chants

fr.gloria.tv/?album=9385&media=594720
De parvenir jusqu'aux gens !
De cela, qu'en pensez-vous ?
Si mes poèmes sont incriminés,
Qu'on me dise donc de les arrêter,
Mais qu'on ne m'empêche surtout pas
Que mes chants et Ave Maria
Parviennent aux oreilles pies
Pour qu'elles en tirent profit !
Cette méthode est exécrable
Et vient tout droit du diable.


l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)

630- Lettre aux habitants de la lune

Chers habitants de la lune,
Je viens chez vous cueillir des prunes
Car celles que j'ai ici
Sont à moitié pourries...


l'Aveugle-Vendéen
(10/04/2014)
GChevalier
611- Canonisation d'un damné
Que tous les maçons de la planète
Dansent et fassent la fête
Car Anticlé va canoniser
Non pas un, mais deux damnés.

l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)
612- Rosmini
Et voilà le bienheureux indexé
Qu'a loué le pape Françoés
Un matin de ce début d'avril
Où il ne l'a pas découvert d'un fil,
Car monsieur a fait le malin !
Il a parlé de Matteo Ricci
Mais il n'a pas nommé …
More
611- Canonisation d'un damné

Que tous les maçons de la planète
Dansent et fassent la fête
Car Anticlé va canoniser
Non pas un, mais deux damnés.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

612- Rosmini

Et voilà le bienheureux indexé
Qu'a loué le pape Françoés
Un matin de ce début d'avril
Où il ne l'a pas découvert d'un fil,
Car monsieur a fait le malin !
Il a parlé de Matteo Ricci
Mais il n'a pas nommé Rosmini,
Et pour découvrir le larcin
Il fallait connaître le truc !
Encore un autre truc :
À cette occasion il a dit
Que l’Église s'était repentie !
Dixit l'Homme de perdition !
Abomination de la désolation !


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

613- Censure par le bas

Depuis que l'Index a été indexé,
Il sévit une autre censure
Qui celle-là est largement plus dure :
C'est celle de tous les anticlés.
Cette censure nous vient par le bas
Vu que désormais le peuple est infaillible
Et que, sûr de sûr, il ne se trompera pas
Puisqu'assisté du nouvel esprit invincible !
L'Antéchrist lui-même nous le dit ;
C'est pourquoi par le peuple il se fait bénir
Et qu'il lui demande de prier pour lui
Du fait que ce saint peuple ne peut jamais faillir,
Qu'il soit d'ailleurs de n'importe quelle religion,
Car pour Anticlé là n'est pas la question.
Mais en quoi consiste cette censure ?
C'est d'être censuré par n'importe qui !
Est-ce difficile à faire, est-ce dur ?
Non, point du tout, je vous le dis !
Il suffit d'appuyer
Sur le bouton magique,
Et voilà ! tout est effacé
Sans que personne rien n'explique.
Quelque chose ne vous plaît pas ? À la bonne heure !
Cliquez vite sur la bonne couleur !
Aussitôt en face on s'exécute
Et ainsi se produit la culbute.
Voilà une religion à l'envers
Où le ciel est devenu l'enfer,
Où l'enfer est devenu le ciel
Dans lequel on parque tous les mortels.
Voilà cette maçonnerie hors-pair
Qui est la religion conciliaire !
Voilà cette maçonnerie hors-série
Qui est la religion des tradis !
Et ces deux religions n'en forment qu'une seule ;
Et ces deux maçonneries n'en forment qu'une seule ;
Et cette religion maçonnique
Qui n'est point la religion catholique,
Et cette maçonnerie religieuse
Que patronne le grand roi de la gueuse,
Est unie à toutes les autres religions
Comme on l'a bien vu au nouveau panthéon
Et comme on le verra toujours plus clairement
À mesure que passera le temps ;
Elle engloutira absolument tout,
Rien n'échappant à son gourou
Qui est l'Antéchrist, n'en doutez pas,
Et qui tout cru vous mangera.
Sa censure est absolument implacable
Puisque c'est la censure du diable
Qui exclut tous les vrais catholiques
Qui sont d'ailleurs ses seuls adversaires,
Tout le reste n'étant que ses émissaires
Qui font tout ce qu'ils veulent et peuvent
Au service du grand fils de la Veuve
Qui lui-même est l'esclave du diable
Qui loge invisible en son cartable :
Eux autour de lui forment sa clique.
Mais tout ce carnaval prendra fin
Avec la venue des deux Témoins
Qui rétabliront comme il se doit
Tout ce qu'Antéchrist a mis par terre,
D'où le fait que ce roi de l'univers
Sort de celui qui est le très-bas.
C'est pourquoi il retournera en son lieu,
C'est-à-dire dans le soufre et le feu,
Ce fils du diable, cet Homme damné
Et prendra fin toute cette impiété.
Résumons ce qui vient d'être dit :
La censure qui vient d'en-bas
Est une censure du très-bas,
Mais non point celle du Paradis.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

614- Georges-Marie

Saint Georges tua le dragon,
Marie écrasa le serpent ;
Georges-Marie est le dragon,
Bergoglio est le serpent.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

615- Qui sont les deux Témoins

XIV- PLUS VUES : Le parfait et zélé missionnaire (cantique de St L-M de Montfort en 4 versions)

Hénoch et Élie sont les deux Témoins
Disent les Pères et saint Bellarmin,
Hénoch et Élie en os et en chair
Et non point quelqu'abstraction imaginaire.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

616- Si François est l'Antéchrist

Si l'Antéchrist est François,
Hénoch et Élie viendront
Au temps où le dit François
Aura assis sa domination.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

617- Sodome et Gomorrhe

Puisque Sodome et Gomorrhe
Se sont mondialisées,
Un déluge de feu alors
Risque de nous submerger.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

618- Le souffle de Jésus-Christ

Si un grain de sable fait dérailler
La machine la mieux huilée,
Un souffle fera disparaître
Le misérable Traître.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

619- Dialogue "missionnaire"

Sur le périphérique
Je rencontrai François ;
Il me dit : « Comment ça va ?
- Fait beau ! » fut ma réplique.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

620- Poème sur l'Antéchrist
(suite)

Ave Maria (Lourdes)1

61- « Nous te ferons visiter
Tous les recoins de l'enfer :
Il faudra bien une éternité
Pour pouvoir te satisfaire. »

62- « On te fera la fête !
Tu iras de l'avant !
Tu voulais être la tête ?
Tu seras au dernier rang ! »

63- « Les âmes que tu as perdues
Par millions, tu les verras :
Chacune d'elles te rendra
Au double ce qui t'est dû. »

64- « Nous te ferons passer
Par où tu fis passer
Ceux de tes opposants
Catholiques, les torturant. »

65- « Tu as voulu la pagaille ?
Tu auras la pagaille !
Et elle sera jolie
Tu verras, au fond du puits !!! »

66- « Sis-six-six, vient par là
Au paradis d'Allah :
Mahomet t'y attend,
Bien armé jusqu'aux dents ! »

67- « De son Coran de feu
Il brûlera tes yeux
Pour que tu vois plus clair
En visitant l'enfer ! »

68- « Les Talmuds sont là aussi
Pour griller tes oreilles
En te plongeant au puits
Des mille-et-une merveilles ! »

69- « Bouddha dans sa sagesse
Te mettra dans sa caisse :
Direction Nirvana
Avec serpents et rats ! »

70- « Tous tes amis francs-maçons
Préparent ta réception
Pour te jeter au fond
De leur puante prison ! »

71- Ô Destructeur de l’humanité,
Ô Grand Persécuteur des Saints,
Luther sera ton oreiller
Et Calvin ton traversin !

72- Ton fauteuil sera Voltaire
Où tu pourras te prélasser,
Et Rousseau sera ton seau
Où tu feras tes affaires !

73- Henri VIII, Élisabeth,
Sont deux bien méchantes bêtes !
Mais tu les as bien dépassées
Dans ta férocité.

74- La laisse de Nemrod
Te tire comme un toutou,
Et avec des électrodes
Il te fourrera au trou.

75- Antiochus et Judas
Ne t'ont pas égalé
Quoiqu'ils t'aient précédé,
Mais ils t'attendent en bas.

76- Néron et ses successeurs
T'attendent avec bonheur
Pour te faire griller
Et puis te dévorer.

77- Arius et Nestorius
Sont impatients de te voir
Parmi eux et Jean Hus
Dans la mare aux canards.

78- Hitler, Staline et Mao
Sont des petits zozos
Si on les compare à toi
Et à ta grande Shoah.

79- Tu as fait plus de victimes
Qu'en tous les holocaustes,
En punition de tes crimes,
Tu finiras au composte.

80- Tous les maçons de l'univers
Te promettent dans l'enfer
Une jolie cuisson,
Toi qu'ils nomment Eskaton.


L'antéchrist | Facebook

(à suivre)

l'Aveugle-Vendéen
GChevalier
601- Cathos toutes tendances
« Nous sommes de chez François
Et nous n'en démordrons pas. »
Parfait ! Allez-vous-en !
Vous êtes de chez Satan.

l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)
602- Jean-François
Si le petit est Jean,
François est le grand ;
Si le premier est lieutenant,
Le second est patronnant ;
Si le premier est droitisant,
Le second est gauchisant,
Mais les deux sont équivalents,
De François et …
More
601- Cathos toutes tendances

« Nous sommes de chez François
Et nous n'en démordrons pas. »
Parfait ! Allez-vous-en !
Vous êtes de chez Satan.


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

602- Jean-François

Si le petit est Jean,
François est le grand ;
Si le premier est lieutenant,
Le second est patronnant ;
Si le premier est droitisant,
Le second est gauchisant,
Mais les deux sont équivalents,
De François et de Jean.
Je connais du premier
Ce qu'on sait du second,
Car Jean est tout entier
Affilié au patron,
Et tous les deux sont
Évidemment francs-maçons,
Mais chacun dans sa sphère,
Roulant toujours de concert.
Le premier du front-national,
Le second de l’internationale :
Il rallie tout le progrès
Et le premier lui soumet
Ceux qui sont en retard,
En arrière, les traînards.
Ainsi la cohésion se fait
Sans que rien n'y paraît.
Et ils préparent ensemble
La pastorale d'ensemble,
Celle de la grande unité
De toute l'humanité,
D'où le fait que tous deux,
Mais chacun en son lieu,
Furent choisis par le démon
Dans une révélation :
Cinquante-trois quatre-vingt-huit,
Trente-six soixante-huit.
Ils agissent de même façon,
Le premier dans la tradition
Le second allant de l'avant,
Étant des mêmes convents
« Nous votons en citoyens,
Mais non pas comme chrétiens ! »
Dit un jour le premier,
Parlant de sa communauté.
« De la pagaille et du bruit,
Affirme le second alors !
Tous dans la rue, dehors :
En avant la périphérie ! »
Mais que sont donc ces deux-là ?
De misérables apostats
De la Grande Apostasie !
Ils ne sont point catholiques ;
Mais deux misérables hérétiques
De la plus Grande Hérésie.
Tous deux servent le même Satan,
Mais chacun en son Vatican.
Leur doctrine est la même ;
Ils ont même stratagème ;
Leur but est identique
Qui est « d’écraser l’infâme »,
Soit l’Église catholique,
Comme disait l’infâme
Voltaire, leur grand ami
Qui les attend en enfer
Pour la grande fête y faire
Avec tous les plus grands impies.
La méthode du second
N’est qu’une application
De ce que fait le premier
Discrètement sans ébruiter.
Mais le second lève le masque
Et le premier se démasque.
C’est pourquoi en tous lieux
On ne parle plus que d’eux,
Le premier nationalement,
L’autre internationalement.
En connaissant le premier
Je connais le second :
Voyant faire le second,
Je comprends le premier
Parce qu’ils ont un même objectif
Qu’ils jugent très positif,
Qui est d’établir la religion
Des "vénérables traditions"
Dans une synthèse harmonique
Qui n’a plus rien de catholique,
Chacun y adorant son dieu
Dans un accord merveilleux.
C’est bien pourquoi l’un d’eux
Se proclamera Dieu
Lorsqu’au moment venu
Il se dira Jésus,
Ou alors en désignera
Un pour cet office-là.
En attendant ce jour,
Le temps suivant son cours,
Il finiront tous deux
Dans le soufre et le feu
S’ils ne reviennent tous deux
De leur haine envers Dieu.
Le premier est Jean Pataud,
L’autre, François Bergolio.


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

603- Dialogue sur l'Antéchrist

- Mon ami, que me dis-tu là ?
L'Antéchrist serait le pape François ?
- Oui oui ; relis les Écritures !
C'est bien lui, je te l'assure.
- Mais cela est impossible
Puisque l’Église est invincible.
- Mais il n'est pas de l’Église !
- Mais il est le chef de l’Église !
- Non puisqu'il est hérétique
Et donc n'est pas catholique.
- Tu es donc sédévacantiste ?
- Non point, seulement catholique.
- Ou bien alors lefebvriste ?
- Pas davantage, mais catholique.
- Oui, un catholique sans pape !
- L’Église aura toujours un Pape.
Que son Siège soit vacant
Un mois ou plusieurs ans,
Cela ne peut durer longtemps,
Comme n'a pas duré longtemps
Le Grand Schisme d'Occident
Où plusieurs Papes en même temps
Régnaient tous véritablement
Jusqu'à ce que vînt Martin
Pour alors y mettre fin.
- Donc un Pape reviendra ?
- Oui, et par les deux Témoins ;
Mais comment cela se fera,
Du coup, je n'en sais rien.
Pour le François, il s'en ira,
Et qu'il le veuille ou non,
Car le bon Dieu le chassera.
- Mais réfléchis un peu, voyons !
- C'est bien tout réfléchi.
Le Châtiment est presque fini,
Mais le plus dur reste à faire :
Il faut monter au Calvaire.
- Tu peux te tromper, non ?
- Oui sur la forme, non sur le fond.
- Donc François l'Antéchrist, pas certain ?
- Je ne suis ni prophète ni devin.
- Mais François, c'est un mec bien !
- Pour les faux-chrétiens et les païens,
Mais pas pour les vrais catholiques
Puisque le pire des hérétiques.
- Il n'y a plus d'hérétiques aujourd'hui !
- C'est vrai, en vertu de l’œcuménisme.
Mais il n'en est pas ainsi
Avec le modernisme.
- Tout cela est dépassé :
On est maintenant en fraternité !
- Oui, la fraternité maçonnique
Qui est anti-catholique,
Ou mieux anticléricale
Comme le dit Antéchrist dans un journal.
- Cela, ce sont des mots !
- Non pas pour les anticléricaux.
- Mais Solesmes et Fontgombault ?
- Ils sont anticléricaux.
- Mais ils chantent du grégorien
Et font la messe en latin !
- Ceci n'empêche pas cela
Puisque leur patron est François
Qui s'est dit anticlérical
Et n'avoir point de Dieu catholique.
- Donc leur Dieu n'est pas catholique ?
- Leur dieu est le monstre infernal
Qui les a recouverts de ce vernis
Pour mieux attraper les tradis.
- Donc l'Antéchrist c'est François ?
- C'est bien là ce que je crois
Jusqu'à preuve du contraire.
- En attendant, viens-t-en boire un verre.


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

604- Au bienheureux Hermann-Joseph

St Joseph en 6 versions (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Bienheureux Hermann-Joseph
À qui la Vierge donna
Le si beau nom de Joseph,
Oh, ne nous oubliez pas.


l'Aveugle-Vendéen
(07/04/2014)

605- Temps et semaine de la Passion

La Passion de Notre-Seigneur (cantique de St L-M Gr. de Montfort)

Semaine de la Passion,
Tu as été supprimée !
Quant au temps de la Passion,
On ne le fait qu'à moitié !


l'Aveugle-Vendéen
(07/04/2014)

606- Liberté de parole

La liberté de parole n'est plus accordée
Sur ce site, Gloria.TV.
On vient de m'effacer des poèmes,
Et cela sans explication,
À la manière des francs-maçons,
Comme le pirate me le fait déjà
Sur le book ; est-ce encore celui-là
Qui là-bas aussi efface mes poèmes ?
Au lieu d'effacer mes poésies
Sur mon dos, comme je l'ai dit,
Qu'on m'écrive donc et qu'on me dise :
« Arrête vieux d'écrire des bêtises. »
Évidemment, alors j'arrêterais :
Que la direction me mette à l'essai.
Mais je sais qu'elle ne le fera pas
Car elle préfère les coups bas.
Quand on est un vrai catholique
On n'agit certes pas de la sorte :
Cela est bon pour le monde maçonnique !
Ils ont donc signé de quelle porte
Ces messieurs-dames font partie,
Et je ne suis pas de leur parti.
Agissant ainsi, ils ont fait voir
Que tout ce que je dis est vrai,
Et ce n'est pas la mer à boire
Que d'avoir deviné ce fait.
Car messieurs-dames de la direction,
Je vous dérange, oui ou non ?
Si non, laissez-moi parler.
Si oui, vous me le disiez.
On règlera l'affaire entre quat-z-yeux,
Et tout n'en ira que pour le mieux.
J'attends donc ici votre réponse
Si vous avez encore de la franchise ;
Si vous n'en avez pas, et qu'on me lise,
Ma question tiendra lieu de réponse.
Et tout le monde vous jugera
Comme étant des gens très sournois.
Ici, j'exclus de mon propos
Le brave abbé Don Reto ;
Je m'adresse seulement aux zozos
Qui agissent derrière son dos.
Car ce cher abbé m'a écrit
Que GTV était fait pour moi :
Je pourrais publier son écrit,
Mais ici cela ne convient pas.
Consultez-vous, sous-fifres de la direction
Et m'adresser votre répons
Que je communiquerai à Don Reto
À qui je laisserai le dernier mot.
Quant aux dénonciateurs de GTV
Il n'est pas besoin d'en parler :
Ils signent eux-mêmes leurs imbécilités
Et ce sont eux qui m'empêchent de parler.
Leur conduite absolument inqualifiable
Fait beaucoup rigoler le diable.


l'Aveugle-Vendéen
(07/04/2014)

607- À la bienheureuse Julie Billiart

Cantique pour Notre-Dame en 2 versions (St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Bienheureuse Julie Billiart,
Protégez-nous du blizzard
Que fait souffler l'Adversaire
Sur toute la terre entière.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

608- Le vendéen et l'argentin

Le vendéen et l'argentin
Se sont donnés la main,
Soit Pataud et Bergolio,
Pour mettre l’Église à zéro.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

609- Le faux-évangile

Si l’Évangile vous voulez
Interpréter à la vas-te-faire-foutre,
Allez donc voir le Grand-Mammouth
Qui l'a désévangélisé.


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)

610- Ponte

Que voulez-vous que je vous ponde ?
La terre n'est-elle pas ronde ?
Eh bien, par le fait d'Anticlé
Elle est devenue carrée...


l'Aveugle-Vendéen
(08/04/2014)
GChevalier
COPIEZ AVANT LA CENSURE ILLÉGALE
591- À saint Isidore de Séville
Utilité des cantiques & Aux poètes du temps (cantiques brut de St L-M de Montfort)
Saint Isidore de Séville,
Comme les autres pays,
L'Espagne elle aussi brille
Par son apostasie.

l'Aveugle-Vendéen
(04/04/2014)
592- Les cinq premiers samedis
Les cinq premiers samedis
Les cinq premiers samedis
Du mois, qui s'en soucie ?
Pourtant la …
More
COPIEZ AVANT LA CENSURE ILLÉGALE

591- À saint Isidore de Séville

Utilité des cantiques & Aux poètes du temps (cantiques brut de St L-M de Montfort)

Saint Isidore de Séville,
Comme les autres pays,
L'Espagne elle aussi brille
Par son apostasie.


l'Aveugle-Vendéen
(04/04/2014)

592- Les cinq premiers samedis

Les cinq premiers samedis

Les cinq premiers samedis
Du mois, qui s'en soucie ?
Pourtant la Vierge Marie
Y attache un grand prix.


l'Aveugle-Vendéen
(05/04/2014)

593- À saint Vincent Ferrier

Ouverture de la mission (cantique de St L-M Grignion de Montfort)

Ô saint Vincent Ferrier,
De l'Apocalypse l'Ange,
Retirez l'humanité
De son actuelle fange.


l'Aveugle-Vendéen
(05/04/2014)

594- EN EXCLUSIVITÉ SUR GTV

XIV- PLUS VUES : Le parfait et zélé missionnaire (cantique de St L-M de Montfort en 4 versions)

Ce que je vais dire n'a ni queue ni tête
Car je ne suis pas un prophète ;
Donc, ne me croyez surtout pas :
L’ANTÉCHRIST, C'EST FRANÇOIS !
Deux autres vous le révèleront,
Car c'est leur exclusive mission :
Ce sont Hénoch et Élie,
Les deux Témoins de Jésus-Christ.


l'Aveugle-Vendéen
(05/04/2014)

595- Pataugeant

Pataugeant
Dans la boue
Jusqu'aux genoux,
Au petit Vatican
J'arrive enfin
Pour voir les miens.
Désillusion !
Je repartons
Toujours gadouilleux
Vers où l'on m'a dit
Que tous les deux
Ils sont assis.
En voici un,
Un livre en mains :
Je le lui prends :
C'est le Coran !
Le deuxième arrive
Longeant la rive,
Lisant lui aussi,
Mais quoi ? Le Talmud !
Je l'avais pressenti
Par son air de béatitude.
Et nous voilà causant :
« C'est votre lecture ?
- Tout à fait ordinaire !
Même quelquefois
On récite des mantras.
- Qui vous enseigne cela ?
- Le pape François
Qui nous a demandé
De nous inculturer. »
Moi, plein de gadoue,
Je fais la moue.
« Mais où me laver ?
- Le père abbé
Arrive là-bas
Pour s'occuper de toi. »
Et moi, pataugeant,
Je regarde et vois
Deux hommes là-bas
Qui viennent en riant.
« Mon ami le pasteur
Va s’occuper de vous. »
À la bonne heure :
Je préfère ma gadoue.
Et de ce pas je vais
Toujours pataugeant
Vers des cieux plus cléments,
M'éloignant du marais.
Enfin une église !
Mais quelle surprise !
On y fait la techno,
Les décibels à fond !
Je reviens à la maison,
Mais non plus en pataugeant
Mais plutôt en courant
Et je me lave à grande eau.


l'Aveugle-Vendéen
(05/04/2014)

596- Passion et Compassion

Marie au pied de la Croix (cantique de St L-M Grignion de Montfort)

Du vendredi de la Compassion
Et du dimanche de la Passion,
Qui s'en souvient, hélas,
Dans ce temps de Judas ?


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

597- À saint Guillaume de Paris

Hymne à Jeanne contre la franc-maçonnerie (texte de Diana Vaughan)

Saint Guillaume de Paris,
Délivrez la capitale
De l'ennemi capital
Qui en son sein-même gît.


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

598- Paroles de l'Antéchrist quand il sera au fond de l'enfer

« Adorez-moi, bande d'idiots ! »
Hurlait un vieux grelot.
« Adorez-le, bande d'idiots ! »
Lui répondait l'écho.


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

599- Fin de l'hypocrisie

Voilà que je siffle ici
La fin de l'hypocrisie !
Voici donc la vérité :
La conciliaire a tout cassé !
Les faits sont avérés :
Chacun peut les constater.
Jean-Paul-Benoît-François,
À vous six, malheur trois fois !
Quant à toi Vatican II,
Rien que le souffre et le feu !
Je viens de décrire ici
La Grande Apostasie
Et dont le dernier fruit
Pendant trois ans et demi
De son règne plénier
Est l'Antéchrist annoncé,
Celui qui est prédit ;
Aujourd'hui, c'est François !
Sera-t-il celui-là ?
Si c'est le dernier, oui !
Mais si ce n'est pas lui,
Un autre lui succèdera
Et ce sera celui-là,
Ou encore après lui !
En un mot, le dernier
De cette horrible lignée,
L'Antéchrist, ce sera lui :
Fin de l'hypocrisie !


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)

600- Bergolio

Bergolio, Bergolio,
Tu n'es pas le Très-Haut :
Tu n'es qu'un homme pervers
Voué au feu de l'enfer ;
Tu n'es qu'un misérable impie
Puisque l’Église tu détruis.


l'Aveugle-Vendéen
(06/04/2014)
GChevalier
581- À saint Hugues
Pour sauver le roi (poème à Ste Jeanne d'Arc de J. Thérol)
Saint Hugues de Grenoble,
Faites la France noble
En la rétablissant
Comme elle était d'antan.

l'Aveugle-Vendéen
(01/04/2014)
582- Carême
100. La nécessité de la Pénitence (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)
Carême, temps de pénitence
Auquel on ne pense guère !
Et c'est bien pourquoi la terre
Est en …
More
581- À saint Hugues

Pour sauver le roi (poème à Ste Jeanne d'Arc de J. Thérol)

Saint Hugues de Grenoble,
Faites la France noble
En la rétablissant
Comme elle était d'antan.


l'Aveugle-Vendéen
(01/04/2014)

582- Carême

100. La nécessité de la Pénitence (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Carême, temps de pénitence
Auquel on ne pense guère !
Et c'est bien pourquoi la terre
Est en déliquescence.


l'Aveugle-Vendéen
(01/04/2014)

583- Le dilapideur

Il existe un Dilapideur
Qui dilapide les biens de l’Église !
Pour Celui-là, trois fois malheur
Au Jour des Grandes Assises.


"À la mort, à la mort" (cantique traditionnel)

l'Aveugle-Vendéen
(01/04/2014)

584- À saint François de Paule & à sainte Marie l’Égyptienne

134. Les principaux mystères de la foi, Ave Maria & Magnificat (cantique de St L-M de Montfort)

Ô saint François de Paule
Et sainte Marie l’Égyptienne,
Soutenez de vos épaules
La sainte Église Romaine.


l'Aveugle-Vendéen
(02/04/2014)

585- À droite à gauche et au milieu

À sa droite, l'un des miens
Pour s'occuper de son ordinateur !
À sa gauche, l'un des miens
Pour s'occuper de son radiateur !
Et lui, tout seul, est au milieu
Se faisant prendre pour un dieu !


l'Aveugle-Vendéen
(02/04/2014)

586- Caché intérieurement dans la pensée unique du triolet

Que se cachait-il dans le triolet
Qui débarqua un trente juillet ?
Seulement une pensée unique :
« Qu'ils ne soient plus catholiques ! »
Mais un seul fut séduit
Par cette apostasie
Que tramait la "tradition"
Pour notre confusion.
Mais cette confusion ira
À toute cette gente-là
Qui un jour n'hésita pas
À faire ce que ce triolet
Fit en ces jours de juillet.
Car il fit en petit
Ce que l'Autre fait en grand :
Il écarta violemment
En chambre d'isolement
Son principal opposant,
Comme l'Anticlé a dit.
Comme quoi, ce qu'Il fait et dit
Se pratique sur le terrain,
Car bien avant qu'Il le dît,
Beaucoup en furent témoins.
Les victimes sont innombrables :
Un jour elles parleront
Pour la plus grande confusion
De ces esclaves du diable.
Ainsi, depuis bien des années,
Allant de-ci, de-là,
Le triolet est toujours là,
Mais de manière innommée,
Si bien que tout est impossible
Car sa maçonnerie,
Quoique toujours invisible,
Fait obstacle à tout prix.
Mettez le pied à gauche,
Il le mettra à droite ;
Mettez la main à droite,
Il la mettra à gauche.
Et c'est ainsi qu'Anticlé
Agit de même manière,
Mais de façon déclarée
Et sur toute la terre.
Comment vaincre cette gente-là ?
Seulement par l'Ave Maria,
Mais avec bonne intention
Sinon viendra la perdition.


Le Triomphe de l'Ave (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

l'Aveugle-Vendéen
(02/04/2014)

587- Double prodige

Et voilà que tu caresses
Qui est ton pire ennemi !
Toi, tu te courbes devant lui ?
Horreur, désespoir, détresse !
Je ne reçois rien de l'au-delà
Pour dire ces messages-là.


l'Aveugle-Vendéen
(02/04/2014)

588- Obstination = damnation

« Comment se fait-il aujourd'hui
Que nous n'écoutions plus Marie ?
Comment se fait-il aujourd'hui
Que nous écoutions l'ennemi ?
- C'est que vous m'avez abandonnée
Et que vous ne me priez plus,
Moi qui vous ai pourtant donné
Mon divin Fils Jésus.
- Ah ! notre Mère, nous sommes tombés !
- Alors il faut vous relever !
- Mais nous n'avons plus la force !
- Il faut me la demander !
- Mais l'ennemi nous force !
- Il faut le rejeter !
Mais vous ne le voulez pas !
- Nous disons des Ave Maria !
- Mais avec mauvaise intention
Puisque vous jeûnez et priez
Avec les fausses religions.
Mais cette prière-là,
Mon Fils et moi la détestons :
Elle vous damnera
Pour votre perdition.
- Alors nous sommes perdus ?
- Faites ce que je vous dis
Et vous ne le serez plus.
- Ô notre Mère Marie,
Vous nous abandonnez ?
- Oui si vous continuez
À me prier ainsi.
Ne soyez plus obstinés
Et je vous sauverai.
- Alors que faut-il faire ?
- Réciter mon Rosaire.
- Mais nous le récitons !
- Avec mauvaise intention !
- Non, puisque l'esprit descend !
- C'est l'esprit de Satan.
- Non, c'est le bon esprit !
- C'est ce que dit l'ennemi !
- Mais nous voulons continuer
De la sorte à prier.
- Alors vous vous damnerez
Pour toute l'éternité. »


Le chapelet chanté intégralement (cantique de St Louis-Marie de Montfort - archives)

l'Aveugle-Vendéen
(02/04/2014)

589- À saint Sixte Ier

En l'honneur de St Pie V (cantique de St L-M Grignion de Montfort, extrait)

Ô saint Sixte Ier,
Daignez nous exaucer :
Donnez-nous un vrai Pasteur
Et chassez l'Exterminateur.


l'Aveugle-Vendéen
(03/04/2014)

590- Les neuf premiers vendredis

Les promesses du Sacré-Cœur

Des premiers vendredis du mois,
Qui s'en soucie encore aujourd’hui ?
Or, quelqu'un comme Scalfari
Fit les neuf autrefois.


l'Aveugle-Vendéen
(04/04/2014)
GChevalier
571- Haldole et Zopiclone
Les sirènes soporifiques
Ne sont point catholiques
Mais elles font partie
De la Grande Hérésie.

l'Aveugle-Vendéen
(29/03/2014)
572- À saint Jean Climaque
L'échelle de la perfection (5 cantiques de St Louis-Marie Grignion de Montfort)
Saint Jean Climaque, priez
Pour notre pauvre humanité,
Afin que dans le Ciel nous allions
Par l'échelle de la perfection.

l'Aveugle-Vendéen …More
571- Haldole et Zopiclone

Les sirènes soporifiques
Ne sont point catholiques
Mais elles font partie
De la Grande Hérésie.


l'Aveugle-Vendéen
(29/03/2014)

572- À saint Jean Climaque

L'échelle de la perfection (5 cantiques de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Saint Jean Climaque, priez
Pour notre pauvre humanité,
Afin que dans le Ciel nous allions
Par l'échelle de la perfection.


l'Aveugle-Vendéen
(30/03/2014)

573- Actu :
Mac-tue


Quelle est la véritable actu ?
C'est que la maçonnerie tue
Et les âmes et les corps,
Et sans bruit et sans effort.


l'Aveugle-Vendéen
(30/03/2014)

574- Vers en prose

Un vrai et bon catholique doit obéir au Pape : « Volonté du Pape, Volonté de Dieu ! » disait saint Alphonse de Liguori.

Un Pape ne peut pas être coupé en deux comme font les lefebvristes et les matérialitaires : on obéit au Pape catholique et on désobéit au-même qui ne l'est pas. Cette position est insensée.

Un Pape ne peut pas être hérétique, car alors il n'est plus Pape.

Un Pape ne peut pas être anticlérical : c'est une antinomie.

Donner les sacrements sans juridiction est une tromperie, ce que font les lefebvristes et les sédévacantistes.

Dire que l’Église peut perdurer sans Pape est une hérésie.

Donc, l’Église ayant les promesses de Jésus-Christ, subsistera jusqu'à la fin du monde avec toute la hiérarchie ecclésiastique, et cela, quoiqu'il arrive.


l'Aveugle-Vendéen
(30/03/2014)

575- Prose en vers

Malgré tous les hérétiques,
Malgré tous les schismatiques,
Malgré tous les apostats,
L’Église subsistera.


l'Aveugle-Vendéen
(30/03/2014)

576- Le Trône pontifical

Le Trône pontifical
N'est pas anticlérical ;
S'il se dit anticlérical
C'est qu'il n'est plus papal.
Mais comme il sera toujours papal,
Point ne sera anticlérical ;
Celui qui se dit anticlérical
Ne peut donc être papal.


l'Aveugle-Vendéen
(30/03/2014)

577- Triste bilan

Les vestes retournées
Qui sont vestes du diable,
Elles sont innombrables
Depuis cinquante années.


l'Aveugle-Vendéen
(30/03/2014)

578- À sainte Balbine

15. La beauté de la virginité (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Sainte Balbine de Rome,
Du Pervers délivrez Rome
Ainsi que l’Église entière
De sa terrible main de fer.


l'Aveugle-Vendéen
(31/03/2014)

579- Poème apocalyptique

Ô humanité, où vas-tu
Avec ton nouveau Jésus ?
Voilà que tu te précipites
Dans l’éternelle damnation,
Et cela va si vite
Qu’à peine le voit-on.
Ce mécréant blasphémateur
Prépare ton malheur.
Avant lui la grande assemblée
Avait tout préparé
Lorsque le premier roi
Un jour la convoqua :
On rappela les déserteurs
Et on les mit sur le pinacle,
Car ayant disparu l’obstacle,
Alors était venue l’heure.
Le second roi consomma
Ce qu’avait commencé le premier,
Et alors se déroula
L’apostasie consommée.
Et tout devint nouveauté
Et tout se retourna,
Et tout ce qui se passa
En toute l’humanité
Se refait aujourd’hui à la tête,
L’arbre étant à maturité ;
La chose est devenue concrète :
Point n’est besoin de l’expliquer
Car elle s’explique d’elle-même,
Et se consomme l’anathème
Qui réduirait tout à néant
Si ne veillait le Dieu vivant
Qui se rit de la nouvelle religion
Et qui certes la détruira
Pour la mettre en la perdition,
Et cela par l’Ave Maria.
Ô humanité perdue,
De ce pas où vas-tu ?
Crois-tu défier le Dieu vivant
Avec toutes tes inventions ?
Pourquoi lèves-tu le front,
Toi qui n’es que néant ?
L’exemple de l’impie Julien
N’arrêtera-t-il pas ta main ?
Ô toi qui te crois invincible,
Ta perte est irréversible,
Et tu tomberas aussi profond
Que tu es monté vers le haut,
Et tous les hommes verront
Que tu n’es pas le Très-Haut.
Et c’est alors qu’on dira :
« Quel était donc celui-là
Qui se prenait pour un Dieu
Et qui est tombé dans le feu ?
Il se croyait un autre Jésus,
Et maintenant il n’est plus !
Autant il a monté,
Autant il est descendu :
Autant il s’est élevé,
Autant il a disparu. »
Et la terre a retenti
D’un chant de lamentation
Lorsqu’à sa disparition
Elle fut privée de lui.
Autant elle s’est réjouie
De sa brusque venue,
Autant poussa-t-elle de cris
Lorsqu’à jamais il s’en fût.
Mais qui terrassera
Ce monstre d’iniquité ?
Qui nous délivrera
De cet homme damné
Que plusieurs autres ont précédé
En lui préparant le chemin ?
Le troisième en sa brièveté
Confirma le larcin
Du second qui avant lui
Le Saint-Sacrifice abolit.
Le quatrième en sa longueur
Accrut la monstruosité
Que l’assemblée des voleurs
Avait dans le champs semée,
Monstruosité si énorme
Qu’elle n’avait point de nom,
Si ce n’est qu’on mît en normes
Toutes ses divagations.
Et puis l’on rassembla
Toutes les religions
En un nouveau panthéon
Qui la paix implora ;
Comme si la paix pouvait venir
Par ces rites immondes
Qui en ce lieu se firent
À la face du monde !
Puis l’on demanda pardon
Pour des fautes imaginaires
Que seul put inventer le démon
Pour salir notre Mère
La sainte Église catholique
Qu’on mit au rang des hérétiques.
Le forfait accompli,
On put dès lors faire voile
Vers la haute et pleine nuit
Sans lune et sans étoiles.
C’est pourquoi l’on béatifia
Une certaine mère Térésa
Qui fut la sainte des ténèbres,
Si Nobel et si célèbre !
Les martyrs des religions
Se rassemblèrent au Colysée
Pour faire la fête et y danser
En un carnaval de perdition.
Puis l’univers se rassembla
Quand mourut le grand chaman
Que bientôt l’on canonisa
Avec le rose-croix Jean.
Mais avant que ne vienne
Le terrible anticlérical,
Furent confiées les rênes
À un faux clérical
Qui trompa en quelques années
Ceux qui étaient restés
Quelque peu en arrière,
Afin de les amener
À la nouvelle lumière
Mais toute fausse en vérité,
Et l’on y réussit ;
Et tout le monde tradi
Se réconcilia rapidement
Avec les signes des temps
De ce nouveau printemps,
De cette nouvelle pentecôte
Qui en fait ne fut autre
Qu’un hiver malodorant,
Tout pollué et saturé
De toutes les saletés
De l’enfer grand-ouvert
Qui livra bientôt passage
À un sixième émissaire
Qui consomma le naufrage.
Nous sommes dans la tourmente
Du plus grand cataclysme
Qui angoisse et épouvante
Tout le catholicisme.
Humanité, reviendras-tu
De ton erreur fatale ?
Ou bien seras-tu perdue
Avec toutes tes vestales ?
Car pour comble de malheur,
Le diable jouant le jeu,
Se fait prendre pour Dieu
Par une foule d’apparitioneurs
Qui parcourent en tout sens
Notre monde privé de sens,
Et ils font la loi partout
Puisqu’il n’y a plus de loi,
Et cette armée de fous
Dicte la nouvelle foi
En un nouvel évangile
Qui n’a plus rien du véritable :
C’est l’évangile du diable
Qui à pratiquer est facile
Puisqu’il nous faut faire la fête
Dans un culte tout humain
Qui n’a plus rien de divin
Et que dirige la tête
À deux cornes du faux-agneau
Qui n’est qu’un loup ravisseur.
Et pour comble de malheur,
L’antéchrist couvre de son sceau
Cette grande modernité
Qui pour mieux nous aveugler
Sévit depuis la grande assemblée
Qui avec elle s’est mariée.
En ce temps de malfaisance,
Le diable est dans son aisance ;
Après avoir écarté l’obstacle,
Il proposa ses oracles
Qui furent tous acceptés
À la grande majorité ;
Puis il fit mettre en pratique
Par toute la gente catholique
Ses décrets si bien approuvés
Et si pleins d’iniquité.
Toute discipline disparaissant
On alla toujours de l’avant
En pratiquant tout le contraire
De ce qu’avaient pratiqué nos pères :
Tout étant mis à l’envers,
Sur la terre se déversa l’enfer
Avec toute sa gente démoniaque
Qui répandit partout son cloaque,
Et tout cela fut qualifié de magnifique ;
Et l’infernale musique
Mit tout sans-dessus-dessous
Jusqu’à faire devenir fous
Les hommes les mieux intentionnés,
Par le modernisme et la modernité,
Ces deux cruels tyrans
Desquels se servit Satan
Pour aveugler les plus voyant.
Mais consolons-nous un instant !
Notre-Dame de Fatima
Tout ce temps annonça
Dans son troisième secret
Non-publié il est vrai.
Alors le quatrième scélérat
En fit un tout spécial pour soi
Que bien sûr il attribua
À Notre-Dame de Fatima :
Ô suprême supercherie
D’une fausse sœur Lucie !
Et enfin le temps arriva
Que l’adversaire se déclara.
Le fruit d’une telle dissolution
Soudain fit son apparition :
L’antéchrist parut, il est là,
Mais personne ne le voit
Car les yeux ont été aveuglés
Et les mentalités changées,
Et c’est le suprême châtiment
De notre Dieu tout-puissant.
Attendons maintenant la suite
Qui vient et viendra bien vite.
Ce poème est inachevé
Car le temps n’est pas encore consommé :
Il ne se terminera
Que lorsqu’antéchrist tombera
Par le fait des deux Témoins
Qui remettront l’obstacle à sa place
Pour que se termine la disgrâce
De tout le genre humain
Et que l’anathème ne soit pas porté
Contre notre humanité.
Alors renaîtra l’Église
Qui aujourd’hui n’est plus que domestique
Mais qui est toujours catholique,
Une, sainte et apostolique
Malgré toute la main-mise
De la gente apostatique.
Ô humanité perdue,
Tu ne seras pas perdue,
Car les saintes promesses sont là :
La sainte Église point ne disparaîtra.
L’antéchrist ne pourra la détruire
Malgré l'excès de son délire !
Et un certain temps de paix
Sera donné alors au monde
Avant que n’arrive la fin du monde :
C’est Marie qui nous le promet.
Pendant qu’antéchrist grincera des dents
Dans son éternel brasier,
L’Église sera reverdissant
En cette fin de l’humanité.
Ces choses sont sûres et certaines :
L’Église sera pérenne
Jusqu’à la fin des fins
Malgré le monde et le malin,
Et l’antéchrist ne pourra rien
Contre cet état de chose :
Plus belle sera la rose
En ce dernier matin
Quand l’antéchrist disparu,
On verra dans les nues
Apparaître la croix
Pour le jugement dernier
Après qu’aura été donné
Un certain temps de paix
Au monde qui de ce fait
Ne sera plus aux abois.
Alors le Christ jugera
Les vivants et les morts,
Et sera morte la mort.
Gloire à Dieu ! Ave Maria !


l'Aveugle-Vendéen
(31/03/2014)

580- Calendrier

- 21 mars

Prière de la Médaille de St Benoît

Saint Benoît, arrachez
Les monastères d'iniquité :
Faites fleurir, passé l'Inique,
La véritable vie monastique.

-
22 mars

A St Pie V (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Ô grand Pape saint Zacharie
Nous sauvez de la Grande Apostasie !
Déracinez le modernisme
Et son horrible œcuménisme.

-
23 mars

XIV- PLUS VUES : Le parfait et zélé missionnaire (cantique de St L-M de Montfort en 4 versions)

Ô saint Joseph Oriol,
Faites-nous cette obole
De raccourcir ce Temps
Qui est notre Châtiment.

-
24 mars

Les 3 Ave Maria

Ô saint Archange Gabriel,
Vos frères vous ont délaissé :
Ils ont apostasié
Les frères de Saint-Gabriel.

-
25 mars

Petite Couronne A (en 2 versions) & Jésus vivant en Marie (cantiques de St L-M de Montfort)

En ce jour de l'Annonciation,
Marie, à Lourdes, dit son nom,
Mains jointes, de son Cœur du tréfonds :
« Je suis l'Immaculée-Conception. »

-
26 mars

V- MARIE : Invocation sur "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs" de Bach

Saint Ludger, à tous vos Saxons
Redonnez la dévotion
Car ils ont dégénéré
Comme a fait le monde entier.

-
27 mars

Cantique du Bx Godric en 3 versions (St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Ô saint Jean Damascène,
Descendez dans l'arène :
De votre main coupée
Boutez hors l’Étranger.

-
28 mars

En l'honneur de St Pie V (cantique de St L-M Grignion de Montfort, extrait)

Ô saint Jean de Capistran,
Mettez toute votre gloire
À remporter la victoire
Contre le dernier Tyran.

-
29 mars

La force de la Patience (cantique de St L-M Grignion de Montfort)

Saints Jonas et Barachise,
Relevez la sainte Église :
Mettez dehors les intrus
Qui blasphèment Jésus.

-
30 mars

L'échelle de la perfection (5 cantiques de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Saint Jean Climaque, priez
Pour notre pauvre humanité,
Afin que dans le Ciel nous allions
Par l'échelle de la perfection.

-
31 mars

15. La beauté de la virginité (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Sainte Balbine de Rome,
Du Pervers délivrez Rome
Ainsi que l’Église entière
De sa terrible main de fer.


l'Aveugle-Vendéen
(31/03/2014)
GChevalier
561- Le chemin neuf
La communauté du Chemin-Neuf
Est un camion très vieux
Mais rempli comme un œuf
De toute espèce de dieux,
Qui finira au fossé,
La chose est obligée,
Puisque conduit à l'envers,
Roulant à gauche en travers !

l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)
562- Don Gobbi
Jean Pateau
Bernard Fellay

Voici quelque chose d'officiel,
Nullement de mon invention :
Je laisse à votre appréciation
Si …
More
561- Le chemin neuf

La communauté du Chemin-Neuf
Est un camion très vieux
Mais rempli comme un œuf
De toute espèce de dieux,
Qui finira au fossé,
La chose est obligée,
Puisque conduit à l'envers,
Roulant à gauche en travers !


l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)

562- Don Gobbi
Jean Pateau
Bernard Fellay


Voici quelque chose d'officiel,
Nullement de mon invention :
Je laisse à votre appréciation
Si cela vient ou non du ciel ;
La mienne, vous la devinerez
Par ce que je vais raconter.
Une chose unit ces trois noms :
Ils sont conduits par révélation.
Voyons d'abord celui qui n'est plus,
Et je nomme ici Don Gobbi
Qui créa, il y a quarante ans et plus,
Un mouvement que soi-disant Marie
Lui inspira pour les consacrés
Qui le laissèrent être débranché
Pour aller vers son éternité,
Mouvement sur lequel il fut branché
Tous le restant de sa vie
Pour vernisser la Grande Apostasie.
Et maintenant venons-en
Au second, Pateau Jean
Qui, il y a vingt-six ans
Fut lui aussi révélationné
Pour immédiatement se porter
À Fontgombault ; et y entrant
Il grimpa vite les échelons
Jusqu'à son actuelle domination
Acquise par cette révélation
Pour tromper toute la tradition.
Le troisième, il y a dix ans
Fut contacté par quelqu'un
Afin qu'il se mette sous la main
D'une apparitionite-voyant.
Bernard Fellay, notre troisième
Quoique réticent tout d'abord,
Mais peu à peu et sans effort
Fut pris dans ce stratagème.
Ses croisades du rosaire
Sont inspirées par cette femme :
C'est désormais par cette flamme
Que sont faites les prières
De cette fraternité,
Mais la chose est tenue cachée
Pour pouvoir bien dynamiter
Toute la traditionalité.
Nul n'est besoin de commentaires
Pour ces trois différentes affaires,
Car elles parlent d'elles-mêmes
Et ne méritent pas qu'on les aime.


l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)

563- Le pain de vie

La communauté du Pain-de-Vie
A belle et bien perdu la vie :
Elle mangera son pain de douleur
Dans les grincements de dents et les pleurs.
Et voilà bien ce qui arrivera
À tout ce genre de communauté-là.


l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)

564- Communautés nouvelles et groupes de prière

Les groupes dits de prière
Ne sont que des tas de pierres,
Les communautés nouvelles
De gros monceaux de ficelles.


l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)

565- La prière traditionnelle

www.youtube.com/watch

La prière traditionnelle
Est la bonne prière
Qui nous conduira au Ciel
Près de Marie notre Mère.


www.youtube.com/watch

l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)

566- Le videur de boîtes

Le Videur de boîtes fait la fête
Et il vous met en boîte :
Par ses actions surfaites
Il vous ferme la boîte.


l'Aveugle-Vendéen
(29/03/2014)

567- Aux saints Jonas et Barachise

La force de la Patience (cantique de St L-M Grignion de Montfort)

Saints Jonas et Barachise,
Relevez la sainte Église :
Mettez dehors les intrus
Qui blasphèment Jésus.


l'Aveugle-Vendéen
(29/03/2014)

568- Pour être un bon franc-maçon

Pour être un bon franc-maçon
Il ne faut pas le paraître :
Il faut renoncer à être
Homme ayant foi et raison.


l'Aveugle-Vendéen
(29/03/2014)

569- Poème sur l'Antéchrist
(suite)

Ave Maria (Lourdes)1

41- Le loup est sorti du bois
Et le lion de sa tanière :
La langue de vipère
Fait entendre sa voix.

42- Il rampe dans la vallée,
Cherchant qui dévorer,
Ce monstre d'iniquité
Aux périphéries centré.

43- L’Antéchrist est bien ce Gog
Qui est devenu Magog,
Car il avançait masqué,
Mais il s’est démasqué.

44- L'Antéchrist croit en l'homme :
Lui-même l'a écrit ;
Et qui est donc cet homme,
Ce nouveau dieu ? C'est lui !

45- Une bombe atomique
Fait bien moins de dégâts
Que l'Antéchrist et sa clique
Dans ce qu'il fait et fera.

46- C'est le plus grand des pharisiens
Qui nous traite de pharisiens,
Cachant son pharisaïsme
Sous un étrange paupérisme.

47- Antéchrist, je te dénoncerai
Devant toute l’humanité
Tant que tu existeras
Et que moi je serai là.

48- Le temps est arrivé
Où il faut nous sauver
De la face du bouc
Qui viendra sur facebook.

49- Il est le grand patron
De toutes les religions :
C'est lui le grand initié
Que suit toute l'humanité.

50- Il a fallu que l'Obstacle
Fût écarté un jour
Pour que ce noir pentacle
Vînt établir sa cour.

51- Cet Homme d'iniquité
Est un monstre d'impiété ;
Pour savoir où il se place,
Il n'y a qu'à suivre sa trace.

52- La queue de ce Léviathan
Sévit en ce moment :
Elle fait plus de mal
Que les deux guerres mondiales.

53- Ce Béhémoth, de sa queue
A ébranlé les Cieux ;
Cette Bête de Daniel
A provoqué le Ciel.

54- Il arriva comme un bolide,
Le terrain étant préparé ;
Tout ce qu'il dit est vide,
Informe, idiot, grossier.

55- Sa doctrine est moderniste
Et sa morale œcuméniste ;
Il n’a point de catéchisme
Si ce n’est son gnosticisme.

56- Toi, l’Homme le plus scélérat,
La géhenne t’est réservée,
Car c’est bien là que tu iras
Pendant toute l’éternité.

57- Les abîmes, à ton aspect
Se lèveront, mais sans respect !
Contre toi ils hurleront
Et ils vocifèreront.

58- Les géants te diront :
« Dire que nous croyions
Que tu aurais vaincu !
Et te voilà vaincu ! »

59- « Nous te croyions capable
De détruire l’Église :
Tu as été plus incapable
Qu’une pauvre souris grise. »

60- « Puisque tu es zéro,
Nous te ferons payer
Par un surcroît de maux
Ton incapacité. »


L'antéchrist | Facebook

(à suivre)

l'Aveugle-Vendéen

570- Les deux maçonneries les plus dangereuses

La maçonnerie conciliaire
Est une maçonnerie hors-pair ;
Quant à la maçonnerie tradie,
C'est une maçonnerie hors-série.
Et pour la maçonnerie classique,
C'est une bien piètre musique
À côté des deux premières :
Maintenant la chose est claire.


l'Aveugle-Vendéen
(29/03/2014)
GChevalier
551- Communiqué de presse de Lucifer
« Voilà que j'ai récupéré
Toute la Grande Assemblée
Avec tous ses experts
Qui sont avec moi en enfer. »

l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)
552- Conférence de presse de Satan
« Vous tous qui m'interrogez,
Vous n'avez rien à me demander,
Puisque vous êtes de ma Vente,
Tous de l’Étoile Flamboyante. »

l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)
553- Communiqué du Grand-OrientMore
551- Communiqué de presse de Lucifer

« Voilà que j'ai récupéré
Toute la Grande Assemblée
Avec tous ses experts
Qui sont avec moi en enfer. »


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

552- Conférence de presse de Satan

« Vous tous qui m'interrogez,
Vous n'avez rien à me demander,
Puisque vous êtes de ma Vente,
Tous de l’Étoile Flamboyante. »


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

553- Communiqué du Grand-Orient

« Sont tombées de New York les tours,
Et c'est l'effet d'un de nos tours !
Tout était bien préparé
Et tout s'est réalisé. »


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

554- Conseil

Si quelqu'un veut un conseil salutaire,
Qu'il n'aille point dans un monastère,
Car les monastères d'aujourd'hui sont
De véritables abbayes de perdition.


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

555- Décret numéro 666 de l'Antéchrist

« Que ce numéro soit porté par chacun
Ou bien sur le front ou sur la main
Ou à défaut mon propre nom
Ou le caractère de mon nom. »


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

556- À saint Jean Damascène

Cantique du Bx Godric en 3 versions (St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Ô saint Jean Damascène,
Descendez dans l'arène :
De votre main coupée
Boutez hors l’Étranger.


l'Aveugle-Vendéen
(27/03/2014)

557- Le chemin néo

Le Chemin Néo-Catéchuménal
Qu'aime beaucoup l'Anticlérical,
C'est l'autoroute de la perdition
Conduisant tout droit à la damnation.


l'Aveugle-Vendéen
(27/03/2014)

558- L'emmanuel

La communauté de l'Emmanuel
Ne mène certes pas au ciel :
Elle conduit ses sectateurs
Au centre du Radiateur.


l'Aveugle-Vendéen
(27/03/2014)

559- Les béatitudes

La communauté des Béatitudes,
Passage obligé par les Talmuds,
Est une société de perversion
Que Dieu a en réprobation.


l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)

560- À saint Jean de Capistran

En l'honneur de St Pie V (cantique de St L-M Grignion de Montfort, extrait)

Ô saint Jean de Capistran,
Mettez toute votre gloire
À remporter la victoire
Contre le dernier Tyran.


l'Aveugle-Vendéen
(28/03/2014)
GChevalier
541- Sant'Egidio
Encore un truc idiot :
J'ai nommé Sant'Egidio,
Grand continuateur d'Assise,
Grand fossoyeur de l’Église,
Mais grand assembleur de religions :
Voilà toute cette congrégation,
La congrégation des religions
Et par conséquent des francs-maçons !
Sant'Egidio, Sant'Egidio,
Tu finiras dans le fourneau.
Je ne boirai pas à ta santé
Car tu ne l'as pas mérité.

l'Aveugle-Vendéen
(24/03/2014) …More
541- Sant'Egidio

Encore un truc idiot :
J'ai nommé Sant'Egidio,
Grand continuateur d'Assise,
Grand fossoyeur de l’Église,
Mais grand assembleur de religions :
Voilà toute cette congrégation,
La congrégation des religions
Et par conséquent des francs-maçons !
Sant'Egidio, Sant'Egidio,
Tu finiras dans le fourneau.
Je ne boirai pas à ta santé
Car tu ne l'as pas mérité.


l'Aveugle-Vendéen
(24/03/2014)

542- L'Arche

Les œuvres humanitaires
Sont vraiment très nécessaires,
Mais quand elles sont catholiques
Et non point philanthropiques.
L'Arche fait partie
De cette catégorie
Qui vise la fraternité
De tous les handicapés,
Dans une vague religion
Qui n'a plus rien à voir
Avec la vraie religion.
D'ailleurs, il faut le savoir,
Les œuvres humanitaires d'aujourd'hui
Sont de la même catégorie ;
Et moi qui suis handicapé,
Je connais bien le métier.
Je n'ai nulle considération
Pour des œuvres de cette distinction
Qui sont très médiatisées
Mais qui restent au ras des pâquerettes
Et qui d'ailleurs ne sont faites
Que pour la galerie épater.
Ainsi pour l'Arche, parlons-en,
Quelqu'un comme Danielle Mitterrand
Eût pu la promouvoir tout aussi bien
Que celui qui la lança un beau matin.
Les œuvres catholiques ne sont
Point du tout comme celles des maçons ;
Je dis même qu'elles sont l'opposé :
Il n'y a qu'à voir le passé.
Je n'en dirai pas plus, point n'est besoin,
Puisque tout le monde a compris
Tout ce qu'ici j'ai dit,
Savoir, que je ne condamne point
Les œuvres humanitaires,
Et c'est bien tout le contraire,
Mais elles doivent être catholiques
Et non point philanthropiques.


La charité pour le prochain sur plusieurs airs (cantique de St Louis-Marie de Montfort)

l'Aveugle-Vendéen
(24/03/2014)

543- L'Annonciation

Petite Couronne A (en 2 versions) & Jésus vivant en Marie (cantiques de St L-M de Montfort)

En ce jour de l'Annonciation,
Marie, à Lourdes, dit son nom,
Mains jointes, de son Cœur du tréfonds :
« Je suis l'Immaculée-Conception. »


l'Aveugle-Vendéen
(25/03/2014)

544- Dieu seul

www.youtube.com/watch

Dieu seul tire le bien du mal,
Et même de l'Anticlérical !
Si nous subissons la persécution
Pour Jésus et sa sainte Mère,
Cela ne peut qu'être très bon
Malgré qu'elle nous semble amère.
À Dieu seul donc gloire et louanges,
Et des hommes et des anges !
Dieu seul ! c'est la devise
Que Montfort pour lui a prise.
Imitons-le, faisons pareil :
Nous nous porterons bien sous le soleil.


l'Aveugle-Vendéen
(25/03/2014)

545- Au pape François

« Pape François, d'où viens-tu ?
Pape François, où vas-tu ?
Tu as dit que mon Jugement
N'était qu'une parabole ?
Je te prends sur ta parole !
Tu doutes de mon enseignement ?
C'est que tu ne crois pas en moi,
Te faisant pape malgré moi !
Puisque tu enseignes le contraire
De ce que j'ai enseigné,
Moi je te rejetterai
Pour toujours dans les enfers. »


l'Aveugle-Vendéen
(25/03/2014)

546- Histoire édifiante

Le dévot intérieur (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Écoutez, bons chrétiens
Une histoire charmante
Qui vous fera du bien.
Un moine dans sa cellule
Vivait très pieusement.
Un compagnon charmant
Volait comme une bulle
Quand de sa voix plaignante
Il chantait des Ave.
Et à force d'entendre
Si belle mélopée,
L'oiseau s'en fût apprendre
La même mélodie
Qu'il siffla tout d'abord
Et puis après reprit,
Sifflant toujours plus fort.
Il furent bientôt deux
Chantant l'Ave Maria,
Le moine et l'oiseau bleu :
Ainsi le temps passa.
Un matin de printemps,
Le bois reverdissant,
L'oiseau prit son envol
En chantant des Ave !
Le moine émerveillé
Voulut suivre son vol :
Il ne le put, bien sûr !
Cela lui fut bien dur
De voir que son oiseau
Volait toujours plus haut.
Soudain un épervier
Fondit sur l'imprudent
Qui fut tout enserré !
Comme désespérant
Il siffla son Ave !
Et tomba l'épervier
À ce nom si charmant,
Et l'oiseau s'en fut voler
Plus haut tout en chantant,
Puis vint se reposer
Sur la tête chenue
De son maître ingénu,
En sifflant des Ave
Avec grande gaîté.
Le moine levant la main
Le prit tout doucement :
Tous deux dans un refrain
Chantèrent doucement
Un Ave Maria
Pour rendre gloire à Dieu
Qui par ce chant sauva
Le petit oiseau bleu.
Si un oiseau fut sauvé
En chantant un Ave,
Bien plus nous sauvera
Un Ave Maria !


"L'histoire du zoziot" ou l'oiseau de Paradis

l'Aveugle-Vendéen
(25/03/2014)

Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

547- À saint Ludger

V- MARIE : Invocation sur "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs" de Bach

Saint Ludger, à tous vos Saxons
Redonnez la dévotion
Car ils ont dégénéré
Comme a fait le monde entier.


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

548- Congar, de Lubac, Rahner

Congar, de Lubac, Rahner,
Que faites-vous en enfer ?
- Nous y sommes les experts
De monseigneur Lucifer.


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

549- Theillard, von Balthasar

Theillard, von Balthasar,
Où êtes-vous à cette heure ?
- Nous sommes dans le grand Bazar,
Dans la caverne du Voleur.


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)

550- Quatrain de choc

Où es-tu, toi la Grande Assemblée
Qui égara toute l'humanité ?
- Nous expions pour jamais
Nos innombrables forfaits.


l'Aveugle-Vendéen
(26/03/2014)
GChevalier
531- À saint Joseph Oriol
XIV- PLUS VUES : Le parfait et zélé missionnaire (cantique de St L-M de Montfort en 4 versions)
Ô saint Joseph Oriol,
Faites-nous cette obole
De raccourcir ce Temps
Qui est notre Châtiment.

l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)
532- Le grand psychiatre et son attaché-caisse
Voilà que le grand psychiatre
Installe sa psychiatrie
Pour faire fonctionner son théâtre
Et pour jouer …
More
531- À saint Joseph Oriol

XIV- PLUS VUES : Le parfait et zélé missionnaire (cantique de St L-M de Montfort en 4 versions)

Ô saint Joseph Oriol,
Faites-nous cette obole
De raccourcir ce Temps
Qui est notre Châtiment.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

532- Le grand psychiatre et son attaché-caisse

Voilà que le grand psychiatre
Installe sa psychiatrie
Pour faire fonctionner son théâtre
Et pour jouer la comédie.
C'est son attaché-caisse,
Son esprit familier,
Qui lui savonne la caisse
Pour faire ses quatre volontés.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

533- Fontgombault

Catholiques, ne vous laissez pas avoir
Comme je me suis laissé avoir,
Par tous les monastères tradis
Qui sont les pires de vos ennemis,
Car ils vous entraînent sur la voie
Que vous prenez sans le savoir
Dans la spacieuse et large voie
Qui est la voie de la damnation.
Mais eux, ils ont le vouloir
De vous conduire en la réprobation.
Mais vous, vous ne le savez pas,
Comme moi, je ne le savais pas.
Mais quand je l'ai su, je suis parti :
Faites comme moi, je vous en prie,
Et malgré la facture à payer,
Car cela vaut bien une éternité
De bonheur pour avoir résisté
À cette Grande Apostasie
Où veulent nous faire tomber
Tous les monastères tradis.
Je n'ai pas à dire ici
Mon expérience personnelle,
Tous les déboires que j'ai subis,
Cela ne vous servant de rien ;
Une seule chose est essentielle,
C'est que ces monastères n'ont rien
De catholiques actuellement
Que l'habit et le chant,
Et encore superficiellement.
Voilà tout mon avertissement.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

534- Saint-Mafieu-le-grand

Mais qui est donc saint-Mafieu-le-grand ?
C'est celui qui règne au Vatican,
Soit l'Antéchrist ou l'Anticlérical,
Car chez lui cela est viscéral.
Son gouvernement mondial il établit,
Tout doucement et sans faire de bruit :
Le ministère des finances !
Le ministère de la santé !
C'est ainsi qu'il fera sauter
Toute la curie, sans qu'on y pense !
Et tout cela est relié
Au groupe des Huit Initiés !
Voilà, je vous ai décrit
Ce qu'il fait, fera et fit.
Il voue à l'enfer tous ses amis,
Autrement dit tous les mafiosi,
Mais tout le premier d'entre eux il ira
Finir ses jours en ce lieu-là.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

535- Je suis heureux

"Dieu soit béni !" (cantique de St Louis-Marie de Montfort sur le canon de Pachelbel)

Je suis heureux en vérité
De dire toute la Vérité
Quoiqu'il puisse m'en coûter :
Je suis heureux en vérité.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

536- Communication de l'esprit familier d'Antéchrist

« Ô mon très chéri Fanchon,
Ta victoire est assurée.
Fonce et vas-y tout de bon
Car ils sont tous écervelés.
Désormais, ne te gène plus,
Car moi, je vais bien t'inspirer :
Tu leur diras que c'est Jésus,
Et ils tomberont à tes pieds.
Dis-leur tout, absolument tout,
Et aussi tout le contraire de tout,
Comme tu le fais en ce moment !
Et avec tous tes boniments
Tu les auras facilement
Comme tu le vois actuellement.
Moi je te promets le paradis
Si tu fais tout ce que je te dis,
Et comme tu le fais tu l'auras :
C'est pourquoi je suis auprès de toi.
Je t'inspirerai tout ce qu'il faut
Dire ou faire pour les convaincre :
Tu n'auras aucun mal à les vaincre,
Ils te suivront comme des zozos.
Mais surtout continue bien
À détruire l’Église catholique :
Ce que tu fais, tu le fais bien !
Continue ton œuvre apostolique
Qui consiste à être anticlérical,
Et c'est bien cela qui me plaît !
Mets-les tous au fond du bocal
Et fais-leur chanter ce couplet :
Révolution, révolution, révolution,
C'est vraiment toi que nous aimons !
Dis-leur cela dans ton langage,
Et comme ils sont tous timbrés,
Ce sera pour eux un présage
Que la miséricorde est assurée.
Tu as à faire à des fous,
Et traite-les bien comme tels :
Parle-leur d'un ton très doux,
Et ils croiront aller au ciel !
Dis-leur absolument n'importe quoi,
Car ils sont accrochés à ta voix,
Et puis, n'oublie pas, je t'inspire...
Mon Fanchon, il est temps d'aller dormir. »


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

537- Pie IX libéral

Voici encore une fable
Qui a été colportée
Par l'agence maçonnisée :
On fait Pie IX coupable
D'avoir été libéral
Dans l'office pontifical
Au début de son règne ;
Ceci est une rangaine
Qui est reprise aujourd'hui
Par le monde tradi.
Pour vous assurer du contraire,
Lisez sa première encyclique
Qui est on ne peut plus catholique.
Ce sont les trois points frères
Qui ont fait courir ce bruit :
Ils sont experts en cet art,
Et ils ont le premier prix
De ces farces de boulevard,
Et les catholiques, par légèreté
Tombent dans leurs pièges montés.
Pie IX ne fut pas libéral,
Je le dis et haut et fort :
Fin de la fable fatale
Qui n'est bonne que pour les morts
Qui se laissent prendre au piège
Des maçonniques stratèges
Qui ont sali la Papauté
Sur toute sa lignée.
Chrétiens, faites donc attention :
Ne croyez pas les francs-maçons
Qui se déguisent en faux-frères
Pour vous faire avaler des sornettes !
Ayez donc un peu plus de tête,
Et vous y verrez plus clair.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

538- Toi que je ne nomme pas

Toi que je ne nomme pas,
Ta perte est irrémédiable
Car ton mal est inguérissable.
Combien de chrétiens as-tu fourvoyés
Qui se croyaient chez toi au ciel,
Et les voilà renversés
Par tes menées criminelles !
Ton réseau est bien organisée,
Mais Dieu saura le renverser !
Tes méthodes sont maçonniques
Et point du tout catholiques !
Tu caresses par-devant
Et par derrière tu calomnies :
Tu enquêtes sur les gens
Pour les mettre en psychiatrie
Dès lors qu'ils gênent les intérêts
De celui pour qui tu travailles
Qui s'appelle Satan et Bélial
Et qui te tient dans ses rets
Pour t'emmener un jour
Au royaume du non-amour.
Toi que je ne nomme pas,
Comme ton grand patron
Tu finiras dans le fond
De l'enfer éternel :
Toi, sans nom, voilà ton ciel.
Ta doctrine délétère
Que tu prends bien soin de cacher,
À tous les yeux sera dévoilée
Au soir-même de l'univers.
Tous découvriront la fourberie
De ton modernisme sournois,
Et alors se découvrira
Ton horrible ignominie.
Toi, sans nom, voilà le sort
Qui t'attend à la mort.


l'Aveugle-Vendéen
(23/03/2014)

539- Précision

Ne lisant point sur la tribune,
Je ne sais pas ce qui s'y passe ;
Ainsi, meilleure est ma fortune,
Loin de tout débat qui lasse.


l'Aveugle-Vendéen
(24/03/2014)

540- À saint Gabriel

Les 3 Ave Maria

Ô saint Archange Gabriel,
Vos frères vous ont délaissé :
Ils ont apostasié
Les frères de Saint-Gabriel.


l'Aveugle-Vendéen
(24/03/2014)
GChevalier
521- L’apostasie consommée
Lorsque vous réunissez
Toutes les religions,
L'apostasie est consommée :
Il n'y a plus de pardon !

l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)
522- À saint Benoît
Prière de la Médaille de St Benoît
Saint Benoît, arrachez
Les monastères d'iniquité :
Faites fleurir, passé l'Inique,
La véritable vie monastique.

l'Aveugle-Vendéen
(21/03/2014)
523- Pie VII s'est-il trompé
Quoiqu'auprès …More
521- L’apostasie consommée

Lorsque vous réunissez
Toutes les religions,
L'apostasie est consommée :
Il n'y a plus de pardon !


l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)

522- À saint Benoît

Prière de la Médaille de St Benoît

Saint Benoît, arrachez
Les monastères d'iniquité :
Faites fleurir, passé l'Inique,
La véritable vie monastique.


l'Aveugle-Vendéen
(21/03/2014)

523- Pie VII s'est-il trompé

Quoiqu'auprès des tradis
Je n'aie aucun crédit
Et qu'auprès des conciliaires
C'est bien la même affaire,
Il me faut continuer
À dire la vérité :
Pie VII s'est-il trompé
Dans tout ce qu'il a fait
Sur l'inamovibilité
Des évêques français ?
Il ne s'est pas trompé
Et il a bien agi :
Les évêques se sont ralliés
Et lui ont obéi.
Nous voulons faire la loi
Aux Pontifes romains
Comme s'ils ne connaissaient rien !
Ceci est une impiété
Qui nous a conduits là
Où nous sommes arrivés.


l'Aveugle-Vendéen
(21/03/2014)

524- Édition

Si quelqu'un veut m'éditer
-Je le dis pour rigoler-
Il a pleine liberté,
Mais sa faillite est assurée.


Poèmes | Facebook

l'Aveugle-Vendéen
(21/03/2014)

525- Retour de la souris

La souris est revenue
Et m'a tout démantibulé
Et j'en suis très réconforté
Par Marie et par Jésus.


Poèmes | Facebook

l'Aveugle-Vendéen
(21/03/2014)

526- Circonvolution

Je fais de la circonvolution,
Parcourant toutes les révolutions
Dans notre monde en évolution !
Je m'aperçois que les sonorités
Se trouvent quelquefois désaxées
Ayant été désécurisées.
Alors je prends mon envol dans les sphères,
Virevoltant dans tous les hémisphères
Avant que de retomber sur la terre
Où je m'aperçois que rien n'a changé,
Que rien n'a été resonorisé
Et que les oreilles n'ont rien remarqué.
Alors je me dis en repartant
Que j'irai toujours en m'étendant,
Et c'est ce qui arrive vraiment.


1- La Salette sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima
2- À Notre-Dame des Victoires (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)
3- "À la mort, à la mort" (cantique traditionnel)
4- Au Sacré-Cœur de Jésus (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)
5- "Nous n'avons à faire" (cantique traditionnel sur le salut)

l'Aveugle-Vendéen
(21/03/2014)

527- Le diable irrité

Si je suis tant fusillé
Par le diable irrité,
C'est que la voie est bonne :
Point je ne l'abandonne.
Je vais donc continuer
À semer la vérité,
Sans plus m'épouvanter
Du pirate irrité.
Qu'il continue son œuvre,
Je continue la mienne :
Les adversaires ne peuvent,
Malgré toute leur haine,
Faire que ce que Dieu permet.
Et malgré tous leurs sanglants traits,
En chemin ils seront arrêtés
Au moment qu'ils n'auront pas prévu,
Car leur défaite est assurée.
Vive Marie ! Vive Jésus !


Paroles de Saints | Facebook

l'Aveugle-Vendéen
(22/03/2014)

528- Au Pape saint Zacharie

A St Pie V (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

Ô grand Pape saint Zacharie
Nous sauvez de la Grande Apostasie !
Déracinez le modernisme
Et son horrible œcuménisme.


l'Aveugle-Vendéen
(22/03/2014)

529- La Vérité

La Foi & l'Espérance sur plusieurs airs (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

La Vérité n'est que dans l’Église
Et nulle part ailleurs :
Ceux qui la cherchent ailleurs
Font une grande méprise.


l'Aveugle-Vendéen
(22/03/2014)

530- Les tradis modernistes

Je vais me faire frotter les oreilles,
Car voici une chose non-pareille,
C'est la catégorie
Des modernistes tradis,
Comme par exemple Fontgombault
Que tous adoptent comme pivot
Ou alors, bien peu s'en faut.
Pour revenir à Fontgombault,
Leur doctrine est moderniste
Et complètement œcuméniste,
Cachée sous le chant grégorien
Et sous les messes en latin,
Tout comme les autres tradis
Qui se servent du même verni,
Mais une fois le verni sauté,
Vous en voyez toute l'iniquité.
C'est pourquoi je ne m'attarderai pas
Davantage sur ce sujet-là
Sauf à dire que ces modernistes
Sont aujourd'hui les plus dangereux
Puisqu'à tous ils cachent leur jeu
Afin de mieux tromper les chrétiens,
Et de ceux-là, j'en ai été un,
Ce qu'ils me font payer cher,
Car les modernistes sont de fer
Pour qui ne suit pas leur piste.
Un bon conseil : écartez-vous
De ces faux agneaux qui sont des loups !


l'Aveugle-Vendéen
(22/03/2014)