Pourquoi l'état ne rendra pas la vaccination obligatoire

Le choix d’un «passe vaccinal» est un moyen pour l’État d’échapper aux conséquences juridiques et pécunières d’une vaccination obligatoire par la loi. L’Etat veut arriver à ses fins inavouées …More
Le choix d’un «passe vaccinal» est un moyen pour l’État d’échapper aux conséquences juridiques et pécunières d’une vaccination obligatoire par la loi.
L’Etat veut arriver à ses fins inavouées depuis le début: imposer -mais «à titre volontaire»- une vaccination généralisée -mais «à titre facultatif - à l’ensemble de la population (y compris tous les enfants). Le projet de loi «renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire» n’a qu’un objectif: instituer la vaccination obligatoire de facto. Pourquoi cette volonté masquée? Pour deux raisons fondamentales.
L’État ne veut pas assumer devant des instances juridictionnelles des droits de l’homme, ni aujourd’hui ni demain, les conséquences pour «toute la population» du caractère «obligatoire» d’être vacciné contre la covid-19 et ses variants, de gré ou de force, c’est-à-dire sous peine de sanctions punitives. Aux yeux de ses experts juridiques comme de nombreux juristes universitaires indépendants, de trop lourdes incertitudes …More
Stéphane Guineberteau shares this
8