fr.news
5743

François veut plus de femmes là où les "décisions importantes" sont prises

Lors de l'Angélus du 11 octobre, François a rappelé son intention de prière d'octobre pour que les femmes participent davantage aux institutions de responsabilité de l'Eglise.

"Aujourd'hui, il est nécessaire d'élargir les espaces d'une présence féminine plus incisive dans l'Eglise", a déclaré François. Il a affirmé que "les femmes sont généralement mises à l'écart". Dans les faits, les femmes catholiques sont mises à l'écart dans l'Eglise de François, et les hommes aussi.

Cependant, François a souligné que la présence des femmes devrait être "laica", c'est-à-dire non ordonnée. Il veut promouvoir les femmes dans les lieux "où sont prises les décisions importantes" - comme si les "décisions importantes" étaient encore prises au Vatican ou dans les bureaucraties diocésaines qui sont de plus en plus déconnectées des fidèles.

François semble toujours se préparer à une réforme majeure de la Curie qui a été retardée pendant des mois et qui devrait figurer à son programme de l'automne.

#newsBonzuthyks

01:47
Catholique et Français
En fait, l'Église conciliaire, c'est un peu comme la France révolutionnaire : avant la Révolution de 1789, les femmes avaient une influence énorme en France; puis sont venus ces cinglés de révolutionnaires et c'est un point souvent oublié que la Révolution Française a été très misogyne; on ne s'est d'ailleurs pas privé de les traiter comme les hommes en les massacrant et en les guillotinant …More
En fait, l'Église conciliaire, c'est un peu comme la France révolutionnaire : avant la Révolution de 1789, les femmes avaient une influence énorme en France; puis sont venus ces cinglés de révolutionnaires et c'est un point souvent oublié que la Révolution Française a été très misogyne; on ne s'est d'ailleurs pas privé de les traiter comme les hommes en les massacrant et en les guillotinant à tire-larigot; puis le Napoléon, héritier des prétendues "Lumières" est venu et il a mis toutes ces misogynies en forme dans le marbre de son code civil. Cet effrayant retour en arrière dans la manière de traiter nos chères amies du sexe opposé est certainement une cause profonde et lointaine de l'actuel délire féministe. Et quand on voit tout ça, on ne peut qu'avoir de grosses inquiétudes en entendant François, héritier de la révolution conciliaire faite exclusivement par des hommes, s'exprimer ainsi en faisant mine de vouloir corriger les conséquences des élucubrations religieuses des années 60. Moi, pauvre catholique de base, je trouve qu'une bonne manière "d'élargir les espaces d'une présence féminine plus incisive dans l'Eglise" (sic !) serait de commencer par écouter la Femme parfaite, la Femme par excellence, notre Mère à tous, la Très Sainte Vierge Marie et par faire la Volonté qu'Elle a manifesté à Fatima, avec toutes les preuves accompagnant ses Dires. Le vrai féminisme, c'est ça !
>Ave Maria 44
Le chantre du nouvel ordre mondial, il coche toutes les cases
Rosa Mystica
Au moins, on peut dire que M. Bergoglio a épousé parfaitement l'esprit du monde!
Etienne bis
@Olivier L
Il ne croit pas ça, pas du tout, mais...
Comme ça serait à la mode chez ses amies, il aime faire croire qu'il le croit.
Vous suivez ? J'ai essayé d'être réaliste et clair.🤔
Olivier L
Parce que les ovaires valent mieux que les testicules ?