Clicks1.8K
fr.news
14

Le supérieur du district FSSPX d'Autriche abjure

Le père Stefan Frey, supérieur du district de la FSSPX en Autriche, s'est rétracté de son avertissement "urgent" d'avril contre les vaccinations anti-Covid-19. Il dit maintenant le contraire.

Dans le bulletin d'information de juin de la FSSPX, Frey a adopté la position pro-vaccination de son confrère Arnaud Sélégny, et recommande même les "solides documents officiels du Vatican" sur la vaccination, les qualifiant de "riche source d'information". Frey explique qu'un vaccin éthiquement discutable peut être utilisé selon quatre critères :

- il doit y avoir une urgence manifeste,
- aucune alternative approuvée ne doit être disponible,
- le bénéfice d'une vaccination doit être plus grand que le mal, au cas où une personne ne serait pas vaccinée,
- il doit y avoir une opposition à la recherche sur les vaccins issus de l'avortement.

Au moins, Frey admet que l'on peut arriver à des conclusions différentes sur cette question et que personne ne devrait imposer son opinion à qui que ce soit. Il semble cependant que Frey lui-même ait été poussé par ses supérieurs à se rallier à la ligne du parti de la FSSPX sur les vaccinations.

Le problème avec le changement d'opinion de Frey est que ses quatre arguments contre la vaccination restent en place malgré sa rétractation, à moins que la FSSPX n'ait également l'intention d'adopter la position du Vatican selon laquelle - en fonction de l'opportunisme politique - ce qui était vrai hier peut soudainement être "faux" aujourd'hui.

#newsEvbwemskuw

jili22
vae falsis fratribus
Dans le bulletin mensuel du district d'Autriche de la FSSPX (Mitteilungsblatt) de juin 2021 M. l'Abbé Stefan Frey prétend qu'il n'y a pas d'alternative, si l'on est contraint, par les autorités civiles, de se faire vacciner contre la maladie [sic] Covid (Coronakrankheit). C'est faux. Il y a des alternatives: l'une est la résistance juridique en faisant appel à la résolution 2361 du Conseil de l'…More
Dans le bulletin mensuel du district d'Autriche de la FSSPX (Mitteilungsblatt) de juin 2021 M. l'Abbé Stefan Frey prétend qu'il n'y a pas d'alternative, si l'on est contraint, par les autorités civiles, de se faire vacciner contre la maladie [sic] Covid (Coronakrankheit). C'est faux. Il y a des alternatives: l'une est la résistance juridique en faisant appel à la résolution 2361 du Conseil de l'Europe; l'autre est l'appel au Code de Nuremberg, qui défend une expérience médicale sans consentement de la personne concernée.

Le 27 janvier, le Conseil de l'Europe a signé la résolution 2361, qui recommande que les vaccinations dans les États membres ne soient pas obligatoires. En outre, les personnes qui n'ont pas été vaccinées ne doivent en aucune manière faire l'objet de discrimination.

Le Code de Nuremberg dit entre autre: » Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne concernée doit avoir la capacité légale de consentir ; qu’elle doit être placée en situation d’exercer un libre pouvoir de choix, sans intervention de quelque élément de force, de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres formes sournoises de contrainte ou de coercition ; et qu’elle doit avoir une connaissance et une compréhension suffisantes dece que cela implique, de façon à lui permettre de prendre une décision éclairée. « (Cf. inserm.fr/…t/files/2017-11/Inserm_CodeNuremberg_TradAmiel.pdf)

Il n'est pas étonnant que les vigilants du politiquement correct ont immédiatement nié la proscription de l'obligation vaccinale par le Conseil de l'Europe et la valeur juridique du Code de Nuremberg par rapport à la vaccination contre le soi-disant virus (fantôme) Covid.

En tout, il est scandaleux que la FSSPX se fait la promotrice d'une vaccination qui est basée sur le prélèvement d’échantillons de cellules corporelles de bébés avortés, même si elle proteste que cette vaccination n'est permise que dans des cas bien déterminés par la nécessité. Quelques mois plus tôt M. l'Abbé Stefan Frey avait encore la culotte de contredire la pensée unique de la FSSPX sur ce sujet en accordant au Docteur Eva-Maria Hobiger la parole (cf. medias-presse.info/…es-a-lavortement-docteur-eva-maria-hobiger/143709/). Après de remous au sein de la FSSPX M. l'Abbé Stefan Frey s'est apparemment rétracté en cédant à la pression de ses supérieurs et - peut-être - au danger d'une répercussion personnelle par une mutation pénale éventuelle. Ce qui en dit long du climat idéologique dans la FSSPX.
durdur bis shares this
11.8K
durdur bis
Vendée-Rembarre!
- Lors d'une épidémie, selon les principes des vaccinateurs, il y a urgence... à ne pas vacciner.
- Les alternatives, dont on commence tout juste à admettre l'efficacité, ont été combattues par Big Pharma, pour des raisons de sous et aussi pour d'autres raisons infiniment plus graves.
- Les promoteurs de l'injection appelée vaccin, reconnaissent que les injectés ne seront pas protégés, seront …More
- Lors d'une épidémie, selon les principes des vaccinateurs, il y a urgence... à ne pas vacciner.
- Les alternatives, dont on commence tout juste à admettre l'efficacité, ont été combattues par Big Pharma, pour des raisons de sous et aussi pour d'autres raisons infiniment plus graves.
- Les promoteurs de l'injection appelée vaccin, reconnaissent que les injectés ne seront pas protégés, seront propagateurs de variants et pourront développer la maladie de façon aiguë. L'expérience nous montre que le taux de mortalité post injection et de graves problèmes de santé est très supérieur à ce qu'on a pu constater chez ceux qui ont développé la maladie.
- Comment justifier une opposition à la recherche vaccinale sur des cellules d'enfants massacrés par avortement, quand on prend une injection issue de cette recherche?

Ou bien c'est un manque profond de clairvoyance et il serait utile de muter ce prêtre là où il ne pourra plus nuire, ou bien c'est un manque d'honnêteté, et il a besoin de nos prières.
Eva
Voici l'intégralité du texte du Père Frey d'avril contre la vaccination

FSSPX : Quatre arguments contre les vaccins anti-covid-19
Sainte Blandine
Gravississime. Cautionner des vaccins avec fœtus avortés est un crime. L' avortement est un peché qui crie vengeance à la face du Ciel.