fr.news
71.9K

Un échec surprenant : Les évêques allemands REJETENT l'immoralité homosexuelle

Premier texte rejeté : "Vivre des relations réussies", le document de 30 pages du Synode allemand contre la moralité sexuelle, a reçu 61% d'approbation parmi les évêques (8 septembre) et n'a donc PAS réussi à obtenir la majorité nécessaire des deux tiers, une exigence pour l'adoption de toute résolution.

Chez les laïcs, le texte avait obtenu la majorité écrasante des deux tiers.

Le document voulait "redéfinir" l'enseignement de l'Église en matière de sexualité et affirmait que "l'homosexualité - qui s'exprime également par des actes sexuels - n'est [...] pas un péché" et "ne doit pas être jugée comme intrinsèquement mauvaise."

L'annonce du résultat a suscité beaucoup de frustration. Des délégués en pleurs ont protesté ou quitté la salle.

Birgit Mock, vice-présidente de l'organisme laïc Zentralkomitee deutscher Katholiken, a déclaré : "Je ne sais pas quoi dire à mes enfants après la réunion d'aujourd'hui".

Georg Bätzing, l'évêque président du Limbourg, est "personnellement déçu par ce vote" : "C'est une situation de crise".

Irme Stetter-Karp, présidente de la ZdK, a chouiné : "Pourquoi investissons-nous tant d'énergie et de temps ici ? Il y a des évêques qui ne sont pas prêts à exprimer leur opinion".

L'évêque Helmut Dieser d'Aix-la-Chapelle ne sait pas comment il peut encore parler de sexualité.

Le cardinal Reinhard Marx de Munich est "très déçu" : "Les évêques doivent aussi défendre leurs positions publiquement et devraient les justifier."

Image: © Synodaler Weg/Maximilian von Lachner, #newsWluvkhjmgz






Sainte Blandine
Ouf
jean pierre aussant
Cela ne fera que retarder le schisme nécessaire qui est à terme la seule solution.
Etienne bis
Les évêques allemands seraient moins givrés qu'il n'y paraît ? 🤔
apvs
Givrés à 61% !
Verminator
61 % POUR !! S'ils avaient été 66,6 % le texte aurait eu ses deux tiers. Donc pas de quoi jubiler, plus de la moitié des pseudo-évêques sont des pseudo-chrétiens contredisant la Bible
Grosminet
Effectivement, il s'en fallait de peu pour que les propositions passent avec les deux tiers de votes !
Etienne bis
C'est vrai que 39 % du bon côté, 61 de l'autre... Y a pas de quoi être fier.